Bilan de l'industrie québécoise du capital de risque pour T2 2007 - Les TI en tête de peloton



    MONTREAL, le 14 août /CNW Telbec/ - Réseau Capital publie aujourd'hui les
statistiques des résultats de l'activité de l'industrie du capital de risque
au Québec pour le second trimestre (T2) 2007, tels que compilés par la firme
Thomson Financial. A l'issue des six premiers mois de 2007, l'activité
québécoise se révèle en hausse. Un total de 321 millions de dollars ont été
versés à 113 compagnies à la fin de juin, soit 28 % de plus que les
251 millions de dollars enregistrés pour la même période l'an dernier. Le
marché du capital de risque (C-R) au Québec a connu une grande activité au
deuxième trimestre grâce à des investissements de 149 millions de dollars,
soit 10 % de plus que les 135 millions de dollars investis au même trimestre
de 2006. Les entreprises québécoises qui ont reçu du C-R ont aussi été plus
nombreuses, passant de 50 compagnies il y a un an à 71 compagnies au T2 2007.
    L'activité au Québec n'a pas reposé sur des transactions au-dessus de la
moyenne ce trimestre. Le montant moyen investi par entreprise québécoise s'est
élevé à 2,1 millions de dollars au T2 2007 comparativement à 2,7 millions au
T2 2006, et 3,2 millions au T1 2007.

    Investissement par secteurs

    Après avoir cédé leur place aux secteurs des sciences de la vie pendant
toute l'année 2006 ainsi qu'au T1 2007, les secteurs des TI ont repris la tête
du peloton au deuxième trimestre, alors que 79 millions de dollars ont été
versés à 30 compagnies, soit 45 % de plus que les 54 millions de dollars
investis dans 21 compagnies à la même période l'an dernier. Les secteurs des
TI ont ainsi attiré 53 % de tout le capital investi au Québec, une
amélioration sur la part de 36 % inscrite pour toute l'année 2006, et sur la
part de 40 % pour 2005, lorsque l'activité dans ces secteurs dictait aussi les
tendances dans le marché québécois.
    L'activité dans les sciences de la vie au Québec a chuté entre avril et
juin. Au total, 28 millions de dollars ont été investis dans 11 compagnies des
sciences de la vie, une baisse de 51 % sur les 58 millions de dollars investis
dans 10 compagnies au T2 2006.
    Dans les secteurs de la consommation, de la fabrication et dans les
autres secteurs traditionnels, l'activité s'est aussi intensifiée de 2006 à
2007, 26 millions de dollars ayant été versés à 24 compagnies, soit plus que
le double des 9 millions de dollars investis dans 12 compagnies au T2 2006. Le
secteur non technologique a reçu 18 % du total du capital investi, pourcentage
en hausse sur le 14 % inscrit pour toute l'année 2006.
    En termes réels, l'activité québécoise touchant les entreprises en début
de croissance s'est maintenue au T2 2007, 51 millions de dollars ayant été
investis dans 25 compagnies, ce qui correspond à peu près aux 52 millions de
dollars inscrits l'année précédente. Cette tendance soutenue est
fondamentalement attribuable aux entreprises en démarrage dont 10 au total ont
acquis 32 millions de dollars, soit 89 % de plus que les 17 millions de
dollars investis à la même période l'an dernier.
    Mais, en termes relatifs, les transactions en début de croissance ont
acquis une part comparativement petite de 34% du capital total investi au
Québec ce trimestre. Cette activité avait attiré une part de 44 % pour toute
l'année 2006 et une part de 60 % pour les trois premiers mois de 2007.
    Selon Charles Cazabon, président de Réseau Capital et vice-président, BDC
- Capital de risque, "Les nouvelles sont bonnes pour le Québec qui affiche un
deuxième trimestre de croissance. Les compagnies basées au Québec ont reçu
149 millions $ ou 35 % du capital de risque investi au Canada, soit la plus
grande proportion de tout l'investissement canadien. Ceci est dû
principalement à l'activité des fonds fiscalisés, des fonds étrangers et des
fonds privés. Il est important de noter le succès des fonds basés au Québec à
lever 84 % des sommes levées au Canada au deuxième trimestre. J'aimerais aussi
souligner que le dynamisme de l'industrie du capital de risque au Québec est
en partie dû à la stratégie menée de l'avant par CDP et FTQ d'attirer des
gestionnaires étrangers au Québec et à supporter des gestionnaires locaux pour
qu'ils puissent investir dans des compagnies prometteuses."

    Type d'investisseurs

    Les SCRT et autres fonds fiscalisés ont dominé l'activité de C-R au
Québec au T2 2007, investissant 48 millions de dollars, soit 55 % de plus
qu'il y a un an. Les fonds américains de C-R et autres investisseurs étrangers
sont arrivés deuxième à la suite d'un apport de 29 millions $ affectés à des
transactions québécoises entre avril et juin, soit 19 % du total; les fonds
privés établis au Québec ont contribué 21 millions de dollars.
    L'activité des fonds privés indépendants a fléchi quelque peu d'une année
à l'autre, les 21 millions de dollars qu'ils ont investis dans 19 compagnies
au deuxième trimestre étant de 25 % inférieurs aux 28 millions de dollars
qu'ils avaient investis précédemment. Mais, grâce à leur part de 14 % du
capital total investi, les fonds privés ont continué d'afficher une part
traditionnellement plus grande de l'activité québécoise.
    L'activité de levée de fonds au Canada a continué de manquer d'entrain
entre avril et juin, les engagements de nouveaux capitaux destinés aux
gestionnaires de fonds s'étant élevés à 272 millions de dollars, soit 42 % de
moins que l'année précédente. 84 % du total a été affecté à des fonds de C-R
établis au Québec, la plupart ayant fait l'objet de nouveaux engagements de la
part des fonds privés. L'activité québécoise de levée de fonds a eu une
influence particulièrement marquante sur les tendances canadiennes. Du total
de fonds mobilisés à l'échelle du pays au T2 2007, 84 % sont allés à des
gestionnaires de fonds de C-R ayant un bureau au Québec, les nouveaux
engagements destinés aux fonds privés représentant la plus grande partie.

    A propos de Réseau Capital

    Réseau Capital - l'Association du capital-risque et du placement privé du
Québec a été fondée en 1989. Réseau Capital, regroupe plus de 525 membres, qui
représentent les sociétés d'investissement en capital privé et public, ainsi
que les cabinets de professionnels oeuvrant dans l'industrie. Sa mission est
de favoriser le développement de l'industrie et de ses membres.




Renseignements :

Renseignements: Robert Pierre Venne, Directeur Relations publiques,
Réseau Capital, (514) 993-6260, robert-pierre@reseaucapital.com,
www.reseaucapital.com; Source: Charles Cazabon, Président Réseau Capital, 
Vice-président, BDC - Capital de risque

Profil de l'entreprise

Réseau Capital

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.