Bilan 2010 du Réseau de surveillance de la qualité de l'air - La qualité de l'air est stable à Montréal

MONTRÉAL, le 1er juin 2011 /CNW Telbec/ - M. Alan DeSousa, vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable du développement durable, de l'environnement et des parcs, a dévoilé aujourd'hui le bilan 2010 du Réseau de surveillance de la qualité de l'air (RSQA). Ce bilan annuel démontre que la qualité de l'air à Montréal demeure relativement stable, alors que l'on compte 300 journées où celle-ci a été qualifiée de ''bonne'' ou ''acceptable'', comparé à 297 l'an dernier.

« Soucieuse de la qualité de vie et de la santé des familles montréalaises, la Ville de Montréal poursuivra ses efforts pour améliorer la qualité de l'air que nous respirons. Les défis sont nombreux pour la métropole au cours des prochaines années. Montréal doit concentrer ses efforts sur la réduction des particules fines dans l'atmosphère par tous les moyens : la réduction du chauffage au bois, le développement du transport collectif et actif, et le contrôle des rejets industriels. Tous les Montréalais sont interpellés par cet effort commun qui en bout de ligne, permettra de rendre nos milieux de vie plus agréables », a affirmé M. DeSousa.

L'objectif est de réduire le principal polluant : les particules fines
Bien que la qualité de l'air soit en grande partie tributaire des conditions météorologiques, la Ville travaille constamment à son amélioration en posant des gestes concrets. La réglementation sur le chauffage au bois témoigne de cette volonté, surtout lorsque l'on sait que sa contribution aux émissions de particules fines en période hivernale augmente et correspondait, en 2006, à environ 61 % du total des émissions estimées. L'administration municipale interpelle également les gouvernements fédéral et provincial afin d'obtenir les fonds nécessaires à la mise en œuvre d'un programme de remplacement des appareils au bois.

À l'instar des dernières années, les particules fines sont responsables de la majorité des journées de mauvaise qualité de l'air, soit 63 des 65 observées. Parmi celles-ci, 24 jours de mauvaise qualité de l'air ont été enregistrés dans au moins trois sous-régions de l'île de Montréal simultanément, ce qui en fait des jours de smog. Les 41 autres journées de mauvaise qualité de l'air sont associées à la présence d'un four à bois au centre-ville, ou à des activités humaines telles que le chauffage au bois, la circulation et l'industrie.

L'année 2010 a été l'une des plus chaudes jamais enregistrées, non seulement pour la région montréalaise mais aussi à l'échelle du Canada. Il n'est donc pas anormal d'observer certains épisodes de smog associés aux vagues de chaleur estivales, ou aux redoux observés durant les mois d'hiver. Un épisode de smog est par ailleurs passé à l'histoire en 2010, alors que plusieurs feux de forêt faisaient rage en Haute-Mauricie, déployant un panache de fumée qui a atteint la métropole.

Des efforts qui portent fruit dans l'est
Depuis quelques années déjà, les efforts consentis afin de limiter les émissions de composés organiques volatils dans l'atmosphère ont porté fruit et permettent de constater que les concentrations de benzènes mesurées dans le secteur est de Montréal ont diminuées.

Clore la décennie sous le signe de l'amélioration
Globalement, au cours des 10 dernières années, la qualité de l'air à Montréal s'est améliorée, notamment en ce qui concerne certains polluants gazeux dont la majorité des émissions proviennent d'activités industrielles ou de transport. Toutefois, la concentration d'ozone, polluant formé dans l'atmosphère sous l'action du soleil, est à la hausse.

Le Réseau de surveillance de la qualité de l'air
Depuis près de 40 ans, la Ville de Montréal assure la surveillance de la qualité de l'air sur l'île grâce au RSQA, qui compte 14 stations d'échantillonnage, dont 11 qui fonctionnent de façon continue, et des équipements à la fine pointe. D'année en année, ce suivi permet d'observer les tendances et d'intervenir afin de résoudre certaines problématiques. Les Montréalais peuvent consulter le Rapport 2010 en visitant le site Internet www.rsqa.qc.ca, où sont également disponibles de façon quotidienne les prévisions de la qualité de l'air.

 

SOURCE VILLE DE MONTREAL - CABINET DU MAIRE ET DU COMITE EXECUTIF

Renseignements :

Source :

Martine Painchaud, attachée de presse
Cabinet du maire et du comité exécutif
514 872-9998
    Renseignements :

Valérie de Gagné, relationniste
Division des affaires publiques
514 872-6013

 

Profil de l'entreprise

VILLE DE MONTREAL - CABINET DU MAIRE ET DU COMITE EXECUTIF

Renseignements sur cet organisme

COMMUNIQUES MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.