Après neuf mois tumultueux, les régimes de retraite au Canada rebondissent au quatrième trimestre

MONTRÉAL, le 7 janv. /CNW/ - De bons rendements boursiers et une légère hausse du rendement à échéance des obligations fédérales à long terme au quatrième trimestre ont permis aux régimes de retraite au Canada de neutraliser presque toutes les pertes subies au deuxième trimestre. L'indice Mercer sur la santé financière des régimes de retraite* se situait à 73 % au 31 décembre, en hausse de 5 % pour le trimestre, mais en baisse de 1 % pour l'année.

« Les actions ont de nouveau affiché de bons rendements au quatrième trimestre et pour toute l'année 2010, tant au Canada qu'à l'étranger. Les gains les plus élevés ont été observés pour les actions canadiennes, signe que la confiance des consommateurs et des investisseurs continue de croître », affirme Yvan Breton, responsable du domaine de la consultation en gestion de placements au Canada et en Amérique latine. « Le régime de retraite type a enregistré un rendement de presque 4 % au quatrième trimestre, qui se traduit par une hausse d'environ 2 % de l'indice Mercer sur la santé financière des régimes de retraite ».

« Après une baisse de 70 points de base aux deuxième et troisième trimestres, les rendements à échéance des obligations fédérales à long terme ont bondi d'environ 20 points de base au quatrième trimestre, ce qui, avec un léger fléchissement du coût d'achat des rentes viagères, a fait augmenter l'indice d'environ 3 % », déclare Scott Clausen, responsable professionnel du domaine Régimes de retraite, gestion des risques et finance de Mercer au Canada. « Au long de l'année, le bon rendement des caisses de retraite a été atténué par la baisse générale des taux d'intérêt sur les obligations fédérales à long terme. En fait, toute augmentation du taux de capitalisation des régimes de retraite en 2010 est probablement attribuable au fait que les employeurs ont versé de l'argent dans leurs caisses », ajoute M. Clausen.

Mercer prévoit que le ratio de capitalisation de la plupart des régimes de retraite, tel qu'il figure dans les rapports financiers des entreprises pour la fin de 2010, diminuera par rapport à l'an dernier, même après avoir pris en compte les cotisations des employeurs. C'est que les rendements à échéance des obligations de sociétés, qui servent à évaluer les obligations à cette fin, ont baissé depuis le début de l'année, en partie en raison d'une diminution continue des écarts de crédit.

Pour voir les graphiques "Ratio actif-engagements", "Rendement à échéance des obligations", et "Rendement par catégorie d'actif", veuillez cliquer sur le lien suivant: http://files.newswire.ca/823/Mercer_FR.pdf

Un portefeuille équilibré type aura produit un rendement de 9,2 % pour 2010 et de 3,6 % au dernier trimestre de 2010. Ce rendement ne tient pas compte de toute incidence de la gestion active des différentes catégories d'actif.

Les actions canadiennes ont affiché le meilleur rendement en 2010, avec un taux de 17,6 %. L'indice S&P/TSX composé s'est établi à 9,4 % au dernier trimestre.

  • Les secteurs les plus performants pour l'année 2010 ont été les soins de santé (+57,0 %), les matériaux (+36,5 %) et les produits de consommation discrétionnaire (+25,3 %) selon les indices sectoriels S&P/TSX. Les secteurs les moins performants ont été les technologies de l'information (-11,6 %), les biens de consommation de base (+10,3 %) et les services financiers (+10,5 %).
  • Les titres de sociétés à faible capitalisation ont connu un rendement de 35,1 % (indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX), ce qui est un résultat bien supérieur à celui des titres de sociétés à grande capitalisation (indice S&P/TSX 60), qui s'est établi à 13,8 %.
  • Les titres valeur ont dépassé les titres croissance, comme l'indiquent les indices valeur et croissance S&P BMI Canada, qui ont enregistré des rendements de 20,6 % et de 16,5 % respectivement.

Le rendement des obligations canadiennes, mesuré par l'indice obligataire universel DEX, s'est établi à 6,7 % en 2010. Les obligations à long terme ont obtenu le meilleur rendement en gagnant 12,5 %, suivies des obligations à moyen terme (7,8 %) et des obligations à court terme (3,6 %). Pour 2010, le taux de rendement à échéance global des obligations (mesuré par l'indice obligataire universel DEX) a commencé l'année à 3,32 %, pour atteindre un sommet de 3,62 % en avril; il est passé à un creux de 2,72 % en octobre pour terminer 2010 à 3,11 %.

L'appréciation du dollar canadien par rapport aux autres principales devises a eu un effet général négatif sur les actions étrangères en 2010.

  • Le rendement des actions internationales mesuré par l'indice MSCI EAEO (en $CAN) a été de 2,6 % en 2010. En monnaie locale, l'indice MSCI EAEO a affiché un rendement de 5,3 % pour la même période.
  • Aux États-Unis, l'indice S&P 500 (en $CAN) a enregistré un rendement de 9,1 % en 2010. En dollars US, le rendement de l'indice S&P 500 a été de 15,1 % pour la même période.
  • Les marchés émergents, dont le rendement est mesuré par l'indice MSCI Marchés émergents (en $CAN), ont connu un rendement de 13,0 % en 2010.

* L'indice Mercer sur la santé financière des régimes de retraite indique le ratio actif-engagements d'un régime de retraite modèle. Le ratio a été établi de façon arbitraire à 100 % au début de la période. L'indice tient compte de cotisations égales à la cotisation d'exercice seulement, mais ne tient compte d'aucune amélioration qui aurait pu être apportée au régime. Actif : portefeuille indiciel dont la composition est indiquée ci-dessous. Engagements : 50 % de participants actifs, 50 % de retraités; valeurs de transfert de l'ICA (norme d'avril 2009 utilisée après le 1er avril 2009) sans tenir compte du délai de deux mois pour les participants actifs et une estimation du coût du règlement par la souscription d'une rente pour les retraités. Les résultats varieront selon le régime de retraite.

Composition du portefeuille : 42,5 % du rendement total de l'indice obligataire universel DEX; 25 % du rendement total de l'indice composé S&P/TSX; 15 % du rendement total de l'indice S&P 500 (en $CAN); 15 % du rendement total de l'indice MSCI EAEO (en $CAN); 2,5 % du rendement total des bons du Trésor 91 jours DEX

À propos de Mercer
Mercer est une entreprise de premier plan sur la scène mondiale dans les domaines de la consultation, de l'impartition et des investissements. Les conseillers de Mercer offrent à leurs clients des solutions pour résoudre leurs problèmes les plus complexes en matière d'avantages sociaux et de capital humain. En outre, ils conçoivent et gèrent des régimes de soins de santé et de retraite, ainsi que d'autres régimes d'avantages sociaux. La Société est également un leader en matière de solutions d'impartition des avantages sociaux. Les services d'investissements de Mercer comprennent la consultation en gestion de placements ainsi qu'une approche multigestionnaire en matière de gestion de placements. La Société compte 20 000 employés travaillant dans plus de 40 pays. Mercer est une filiale en propriété exclusive de Marsh & McLennan Companies, Inc., dont l'action (symbole MMC) est cotée aux bourses de New York, de Chicago et de Londres. Pour de plus amples renseignements, consultez le site www.mercer.ca.

SOURCE Mercer

Renseignements :

Personnes-ressources :

Kathy Thibault
514 841 8858
kathy.thibault@mercer.com

Frédéric Bérard
514 395 0375
fberard@hkdp.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.