L'éducation de langue française en Ontario perd une grande championne

OTTAWA, le 13 nov. /CNW Telbec/ - C'est à regret que l'Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) a appris le décès de Mme Yolande Bélanger, à l'hôpital général de Mattawa, le 10 novembre 2009, à l'âge de 84 ans. Très engagée au sein de la communauté francophone de Mattawa où elle s'est installée au milieu des années 50, Mme Bélanger a participé activement à la lutte pour le droit des francophones à l'éducation en français et pour leur droit de gérer eux-mêmes leurs écoles.

Suite à l'adoption, en 1982, de la Charte canadienne des droits et libertés, l'AEFO et l'ACFO (Association canadienne-française de l'Ontario) contestent devant les tribunaux la légitimité des dispositions de la Loi sur l'éducation de l'Ontario qui laissent le soin aux conseils scolaires anglophones de décider s'ils désirent offrir un enseignement en français aux élèves francophones. Yolande Bélanger est l'une des quatre membres de la communauté qui apposent leur nom sur la poursuite intentée contre le gouvernement de l'Ontario.

En 1983, la Cour d'appel de l'Ontario leur donne raison et confirme que le gouvernement ontarien doit mettre à la disposition des francophones leurs propres établissements scolaires et leur permettre de les gérer. Suite à cette décision, le gouvernement ontarien reconnaît le droit pour chaque élève d'être instruit dans sa langue maternelle aux niveaux élémentaire et secondaire, quel que soit son lieu de résidence dans la province. En 1986, le premier conseil scolaire de langue française voit le jour à Toronto, suivi de ceux d'Ottawa-Carleton et de Prescott-Russell. Ce n'est finalement que le 1er janvier 1998 que le gouvernement se conforme pleinement au jugement de 1983 en créant les 12 conseils scolaires de langue française qui existent aujourd'hui.

"En 1983, Yolande Bélanger a posé un geste courageux en acceptant d'être défenderesse dans cette cause historique, affirme le président de l'AEFO, Benoit Mercier. À cette époque, réclamer le droit à des établissements de langue française gérés par les francophones était une position extrémiste aux yeux d'une importante partie de la population. Yolande Bélanger n'a pas eu froid aux yeux et n'a pas reculé. Toute la communauté franco-ontarienne lui doit sa reconnaissance."

Yolande Bélanger a dirigé la chorale française de la paroisse Ste-Anne de Mattawa pendant 34 ans et a été membre active de la Fédération des femmes canadiennes-françaises. Elle laisse dans le deuil quatre fils, dont Mauril Bélanger, député fédéral d'Ottawa-Vanier.

L'AEFO compte quelque 9 500 membres. Elle représente les enseignantes et enseignants et quelques groupes de personnel professionnel, administratif et de soutien des écoles élémentaires et secondaires de langue française en Ontario, ainsi que des travailleuses et travailleurs d'autres établissements francophones de la province.

SOURCE Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO)

Renseignements : Renseignements: Commentaires: Benoit Mercier, président, (613) 244-2336, (613) 218-8587 (cell.); Renseignements: Marie-Élisabeth Brunet, responsable des communications, (613) 244-2336, (613) 850-6410 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.