Changements climatiques - Des propositions de l'UMQ pour réduire les gaz à
effet de serre

MONTRÉAL, le 4 nov. /CNW Telbec/ - De passage devant la commission parlementaire sur les changements climatiques et la cible de réduction d'émissions de gaz à effet de serre (GES) à l'horizon 2020, l'Union des municipalités du Québec (UMQ) a témoigné qu'un nombre croissant de municipalités s'engagent dans la voie de l'efficacité énergétique, de la lutte aux GES et de l'adaptation aux changements climatiques par l'entremise de projets tels que l'achat de voitures hybrides, la modernisation des infrastructures, la valorisation des matières organiques, pour ne nommer que ceux-là. Pour contribuer davantage à l'atteinte de la cible gouvernementale, elles auront besoin de nouveaux outils, À cet égard, l'UMQ a proposé plusieurs idées.

"Bien qu'il ne revienne pas à l'UMQ de préciser la cible de réduction, nous pouvons affirmer que nos membres veulent que le Québec demeure dans le peloton de tête des sociétés engagées dans la lutte contre les changements climatiques. Préserver et améliorer la qualité de vie des citoyennes et citoyens demeureront toujours au cœur des préoccupations municipales. L'UMQ a plusieurs idées pour encourager la contribution municipale dans l'atteinte de la prochaine cible de réduction d'émissions de GES et de lutte contre les changements climatiques. On pense au transport, aux bâtiments durables, à l'agriculture, à la gestion des matières résiduelles, aux terrains contaminés et à l'adaptation aux changements climatiques", a déclaré le maire de Salaberry-de-Valleyfield, et président de la Commission de l'environnement de l'UMQ, M. Denis Lapointe.

Transport et mobilité durable

Avec sa Politique de mobilité et de transport durables, l'Union fait valoir que les municipalités et les MRC sont des agents de première ligne dans ce domaine. D'une part, parce qu'elles sont responsables, au premier chef, de l'aménagement du territoire ainsi que de l'application des lois et règlements en rapport avec certains aspects du secteur. Elles jouent également un rôle clé en matière de mobilité par les choix qu'elles font à titre de pourvoyeuses de services à la collectivité.

En 2007, ce sont plus de 1,2 G$ qui ont été dépensés pour le transport collectif au Québec. Cependant, la contribution financière du milieu municipal a atteint un plafond. De 29 % qu'elle était en 1992, lors de la réforme du cadre fiscal québécois, elle est passée à 38 % en 2005 à plus de 50 % aujourd'hui dans certaines municipalités. Par ailleurs, l'impôt foncier représente la principale source de revenus. L'atteinte d'une véritable mobilité et d'un transport collectif durable, passe par les ressources qu'on y consacre et les gouvernements devront investir davantage dans tous les modes de transport collectifs.

Bâtiments durables

Consciente que les élus municipaux veulent saisir les opportunités offertes par les bâtiments durables et les différentes certifications écologiques, l'UMQ a adopté le 19 juin dernier une résolution visant à sensibiliser le gouvernement au fait qu'il doit encourager la construction de bâtiments durables. L'Union demande au gouvernement de créer des programmes d'incitatifs financiers qui encourageraient le milieu municipal à mettre des projets de l'avant. Dans son quatrième rapport, le GIEC souligne la contribution tangible du bois de construction à la réduction des GES.

L'agriculture

Le Québec est un vaste territoire et les distances à parcourir pour la distribution des aliments peuvent atteindre 3 000 kilomètres. Les impacts sont importants en termes de production de GES et de coûts de transport, dans le contexte de l'augmentation du coût du pétrole. Dans le cadre de son plan d'action sur le suivi des recommandations de la Commission sur l'avenir de l'agriculture et l'agroalimentaire québécois, l'UMQ a participé aux chantiers de travail mis en place qui conduiront à l'élaboration d'une politique agricole et agroalimentaire québécoise. L'Union a déjà fait valoir au gouvernement qu'elle appuie une telle politique et a demandé qu'elle comprenne un volet territorial axé sur l'appui du développement régional, l'occupation et l'habitation dynamiques du territoire.

Gestion des matières résiduelles

Cette année, l'UMQ a demandé et obtenu du gouvernement du Québec la mise en place d'un nouveau programme pour les infrastructures de valorisation des matières organiques. Elle a adopté une résolution afin que le programme de biométhanisation, soit rendu accessible rapidement aux municipalités et a demandé la création d'autres programmes d'infrastructures de valorisation biologique des matières organiques pour les municipalités qui ne pourront pas profiter du programme de biométhanisation.

Revitalisation des terrains contaminés

L'UMQ a demandé au gouvernement, en septembre dernier, de reconduire et de bonifier le programme ClimatSol afin d'accélérer la réhabilitation des terrains contaminés. Par conséquent, l'Union offre sa collaboration au MDDEP pour moduler les critères du programme ClimatSol afin de le rendre davantage accessible aux municipalités.

En raison de son rôle social et économique, le milieu municipal est dans une position privilégiée pour agir en vue d'améliorer l'efficacité énergétique, d'effectuer des économies d'énergie, de réduire les émissions de GES et de s'adapter aux changements climatiques. Dans le cadre de la réduction des GES et de la lutte contre les changements climatiques, l'Union entend poursuivre son engagement. Pour ce faire, elle demande au gouvernement du Québec de mettre de l'avant les idées qu'elle préconise pour les citoyens, les municipalités et le Québec.

À propos de l'UMQ

Depuis sa fondation en 1919, l'UMQ représente les municipalités de toutes tailles dans toutes les régions du Québec. Elle a pour mission de promouvoir le rôle fondamental des municipalités dans le progrès social et économique de l'ensemble du territoire québécois et de soutenir ses membres dans la construction de milieux de vie démocratiques, innovants et compétitifs. Sa structure, qui regroupe ses membres en caucus d'affinité : municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole, est l'expression de toute la diversité et de la solidarité municipale québécoise. Ses membres comptent près de cinq millions de citoyennes et de citoyens.

SOURCE Union des municipalités du Québec

Renseignements : Renseignements: François Sormany, Directeur des communications, (514) 282-7700, poste 265, Cellulaire: (514) 910-7272, fsormany@umq.qc.ca; Source: Josée Maryse Sauvageau, Union des municipalités du Québec


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.