10 Millions de Bangladais franchissent le seuil de 1,25 $US par jour

WASHINGTON, le 26 janv. /CNW/ - Selon un rapport publié par la Campagne du Sommet du Microcrédit, un projet du RESULTS Educational Fund, un groupe de plaidoyer basé aux Etats-Unis, près de 2 millions de foyers bangladais clients de la microfinance, soit environ 10 millions d'individus en net, ont franchi le seuil de revenu de 1,25 $US par jour entre 1990 et 2008. Les programmes de microfinance offrent des prêts de 50$ et plus, qui permettent aux pauvres de construire ou de faire croître leurs petites entreprises, tout en leur fournissant d'autres services financiers tels que des produits d'épargne et de microassurance.

Une étude de plus de 4000 foyers bangladais, dirigée par Sajjad Zohir du Economic Research Group de Dacca, a constaté qu'un nombre impressionnant de familles sont sorties de la pauvreté entre 1990 et 1997 mais qu'une vaste inondation en 1998 associée à la crise alimentaire et énergétique de 2008 ont vraisemblablement causé la chute de millions de familles sous le seuil de 1,25$ au cours de cette dernière période. En dépit du recul qu'ont entraîné ces catastrophes, près de 10 millions de personnes au total ont réussi à s'affranchir de la pauvreté.

Le rapport de la Campagne du Sommet du Microcrédit reflète étroitement les constatations de la recherche officielle nationale au Bangladesh, dérivées de l'enquête nationale sur le revenu et les dépenses des ménages. Celle-ci estime que 10,62 millions de Bangladais se sont affranchis de la pauvreté extrême entre 1990 et 2005. Zohir, l'auteur du rapport précise : « Notre estimation semble concorder parfaitement avec les statistiques nationales sur la pauvreté. »

« Alors que l'étude du Bangladesh n'avait pas pour but de déterminer la causalité, il est très significatif de constater que le nombre de clients de microfinance qui sont sortis de la pauvreté soit similaire aux données nationales sur la réduction de la pauvreté », souligne Sam Daley-Harris, Directeur de la Campagne du Sommet du Microcrédit. « La majorité de la pauvreté au Bangladesh est concentrée dans les zones rurales et il en est de même pour les clients de microfinance. »

Cette bonne nouvelle intervient au cours d'une période difficile pour le secteur de la microfinance. Ces dernières années, les programmes de microfinance ont vu se creuser les doutes concernant leur efficacité. Plusieurs études ont comparé des groupes de clients de microfinance avec des groupes de contrôle et n'ont constaté aucune évolution hors de la pauvreté au sein du groupe bénéficiant des micro-prêts. Mais ces études, bien que louées pour leur rigueur, ont elles-mêmes été remises en question.

« Deux des problèmes que j'éprouve avec les études basées sur des groupes sélectionnés au hasard jusqu'à présent tiennent au fait qu'elles n'ont pas étudié des programmes reconnus pour leur engagement sérieux à mettre fin à la pauvreté, et elles couvrent en général une période de 12 à 18 mois, ce qui représente un délai insuffisant pour permettre d'observer de réels changements », explique Chris Dunford, président de Freedom from Hunger. « Nous devons nous rappeler que tous les programmes de microfinance ne sont pas les mêmes. Cette nouvelle étude réalisée au Bangladesh comprend un grand nombre de clients de BRAC et de la Banque Grameen, deux institutions bangladaises renommées pour leurs efforts sur le terrain pour mettre fin à la pauvreté rurale. »

Un autre revers pour la microfinance est apparu dans le sillon d'une offre publique d'achat (OPA) d'envergure, lancée en 2010 par SKS, un programme indien de microfinance de l'État de l'Andhra Pradesh. Peu après le succès rencontré par l'OPA, de sérieuses accusations ont fait surface à travers la région, faisant état de clients de microfinance contractant des prêts multiples et de niveaux d'endettement trop élevés, de pratiques de recouvrement coercitives par des membres du personnel d'institutions de microfinance, et même de suicides causés par ces situations.

« Très peu de gens pensent que la microfinance s'est écartée de sa mission », affirme Alex Counts, PDG de la Grameen Foundation. « Cette étude sur le Bangladesh nous rappelle que d'importants progrès peuvent être réalisés même dans les circonstances les plus difficiles. Le Bangladesh n'est pas le « le panier percé » que décrivait l'ancien Secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger il y a 35 ans. Au contraire, avec sa société civile au cœur des avancées, il offre des leçons au reste du monde. »

L'étude du Bangladesh a été réalisée entre février et août 2009.

Téléchargez le rapport en ligne (en anglais)
http://www.microcreditsummit.org/uploads/files/Bangladesh_Report_FINAL-embargoed.pdf

La Campagne du Sommet du Microcrédit

La Campagne du Sommet du Microcrédit est un projet de RESULTS Educational Fund, un groupe de plaidoyer du microcrédit ayant son siège aux Etats-Unis et voué à créer la volonté de mettre fin à la pauvreté. La Campagne a été lancée en 1997 et a dépassé en 2007 son objectif de départ qui était alors de faire en sorte que 100 millions des familles les plus pauvres bénéficient de crédit pour une activité autonome ainsi que d'autres services financiers et d'affaires. Le prochain Sommet Mondial du Microcrédit aura lieu du 14 au 17 novembre à Valladolid en Espagne www.microcreditsummit.org

Economic Research Group (Le Groupe de Recherche en Economie)

Economic Research Group est une organisation à but non lucratif ayant ses assises au Bangladesh, qui a été fondée pour promouvoir l'éducation et la recherche avec comme objectif d'améliorer la justice sociale et économique. ERG cherche à combler le fossé entre la recherche académique et l'analyse politique au sein du Bangladesh et d'autres pays d'Asie du sud et du sud-est. Par ses travaux, ERG cherche aussi à repousser les limites du savoir concernant les économies en voie de développement, au moyen de la recherche analytique et d'échanges sur les problèmes économiques.www.ergonline.org

SOURCE Campagne du Sommet du Microcrédit

Renseignements :

Sam Daley-Harris, +1-202-390-0012, samdharris@microcreditsummit.org; Jeanne Gessa, +1-347-277-3281, gessa@microcreditsummit.org

Profil de l'entreprise

Campagne du Sommet du Microcrédit

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.