TELUS fixe ses objectifs financiers pour 2011

La société prévoit que la croissance du BAIIA pourrait atteindre 6 % et que le BPA et le flux de trésorerie disponible progresseront de 10 % et plus
La société versera une cotisation volontaire de 200 M$ au régime de retraite

VANCOUVER, le 14 déc. /CNW/ - TELUS Corporation (T et T.A à la Bourse de Toronto; TU à la Bourse de New York) a communiqué aujourd'hui ses objectifs financiers pour 2011, lesquels témoignent de la croissance découlant des investissements considérables de la société dans l'infrastructure large bande, conformément à sa stratégie de croissance nationale de longue date axée sur les communications mobiles et la transmission de données. De plus, la société a annoncé qu'elle maintenait ses fourchettes de prévisions actuelles pour 2010.

« Nous prévoyons que notre rendement pour 2011 s'appuiera sur les progrès réalisés en 2010 », a indiqué Robert McFarlane, vice-président à la direction et chef des services financiers. « Les résultats du prochain exercice devraient profiter de la saine poursuite des mises en service d'abonnés et de l'adoption accélérée des services de transmission de données mobiles, ainsi que de la diminution marquée des coûts de financement,  suite à la conclusion fructueuse de deux financements par emprunt ayant permis de recueillir ces 12 derniers mois un total de 2 G$ à des taux d'intérêt nettement moins élevés. »

« La valeur médiane de nos prévisions pour 2011 reflète une croissance de plus de 10 % du bénéfice et des flux de trésorerie disponibles, qui découle d'une amélioration des bénéfices d'exploitation couplée à des dépenses en immobilisations stables et à une réduction significative à la fois des impôts en espèces et des coûts de financement », a souligné M. McFarlane. « Ces éléments nous permettront de verser une cotisation volontaire de 200 M$ au régime de retraite, ce qui aura une incidence positive sur notre bénéfice attendu et renforcera notre position déjà solide en matière de financement des retraites. »

Pour 2011, TELUS prévoit augmenter ses produits d'exploitation consolidés de 1 % à 4 % par rapport à 2010, et son BAIIA, de 1 % à 6 %. Les produits d'exploitation et le BAIIA devraient profiter de l'exécution soutenue de la stratégie de TELUS en lien avec ses activités mobiles et de transmission de données. Le bénéfice par action (BPA) devrait connaître une progression de 9 % à 22 % du fait de la croissance des résultats d'exploitation et de la baisse des coûts de financement. Compte tenu de cette progression du bénéfice, de la stabilité des dépenses en immobilisations et de la réduction des impôts en espèces, la société s'attend à ce que ses flux de trésorerie disponibles augmentent de 7 % à 27 % en 2011.

À compter du 1er janvier 2011, TELUS publiera, comme toutes les entreprises ayant une obligation publique de rendre des comptes au Canada, des résultats financiers intermédiaires et annuels pour l'exercice 2011, ainsi que des données comparatives pour l'exercice 2010, conformément aux Normes internationales d'information financière (« IFRS »), telles qu'elles ont été publiées par le Conseil des normes comptables internationales (« CNCI »). TELUS présente ses objectifs financiers pour 2011 compte tenu de sa compréhension actuelle des IFRS, tandis que ses prévisions pour 2010 ont été formulées en vertu des PCGR du Canada. Les différences entre ces données devraient être négligeables, et les variations en pourcentage indiquées dans le tableau ci-dessous seront mises à jour au milieu du mois de février 2011 lorsque les résultats comparés définitifs de 2010, établis conformément aux IFRS, seront connus.

       
  Objectifs pour 2011(1) Prévisions pour 2010(2)(3) Variation(2)
       
Données consolidées      
  Produits d'exploitation De 9,925 G$ à 10,225 G$ De 9,7 G$ à 9,95 G$ De 1 % à 4 %
  BAIIA De 3,675 G$ à 3,875 G$ De 3,6 G$ à 3,7 G$ De 1 % à 6 %
       
  Bénéfice par action (déclaré)(4)(5) De 3,50 $ à 3,90 $ De 3,10 $ à 3,30 $(4)(5) De 9 % à 22 %
         
  Dépenses en immobilisations Environ 1,7 G$ Environ 1,7 G$ Aucune variation
       
Services mobiles      
  Produits d'exploitation (externes) De 5,2 G$ à 5,35 G$ De 4,95 G$ à 5,1 G$ De 3,5 % à 6,5 %
         
  BAIIA De 2,15 G$ à 2,25 G$ De 2,0 G$ à 2,05 G$ De 6 % à 11 %
       
Services filaires      
  Produits d'exploitation (externes) De 4,725 G$ à 4,875 G$ De 4,75 G$ à 4,85 G$ De (2)% à 2 %
       
  BAIIA De 1,525 G$ à 1,625 G$ De 1,575 G$ à 1,675 G$ De (6)% à 0 %

1) Les objectifs financiers pour 2011 sont présentés conformément aux IFRS. Les prévisions pour 2010 sont présentées conformément aux PCGR du Canada.
2) Variation annuelle fondée sur les objectifs les plus et les moins élevés pour 2011 comparativement à la valeur médiane des dernières prévisions pour 2010.
3) Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) correspond aux produits d'exploitation moins les charges d'exploitation et les frais de restructuration. Selon les estimations, les frais de restructuration se chiffreront à environ 75 M$ en 2010 et à environ 50 M$ en 2011.
4) Le BPA pour 2010 tient compte d'ajustements liés aux impôts devant avoir une incidence favorable au T4 2010 et des ajustements liés aux impôts ayant une incidence favorable de 0,06 $ comptabilisés au 30 septembre.
5) Au troisième trimestre de 2010, le BPA pour 2010 tenait compte de l'incidence défavorable d'une perte après impôts de 0,12 $ par action sur le rachat de la dette et d'une charge de financement réglementaire après impôts de 0,03 $ par action.

Les produits d'exploitation des services mobiles de TELUS devraient augmenter de 3,5 % à 6,5 % en 2011 grâce à la croissance soutenue du nombre d'abonnés. La croissance du nombre de branchements devrait être favorisée par une progression d'environ 4,5 à 5 points de pourcentage de la pénétration de l'industrie de la téléphonie mobile. TELUS prévoit continuer de profiter des investissements dans son réseau HSPA+, qui sont à l'origine d'une hausse des produits générés par les services de transmission de données et par l'itinérance, ce qui contribuera à compenser le déclin constant des PMAA tirés des services de transmission de la voix. Le BAIIA dégagé par les services mobiles devrait augmenter de 6 % à 11 % au prochain exercice, malgré l'incidence que la hausse de l'investissement total consacré à l'acquisition et à la rétention des clients a sur les marges.

La variation des produits tirés des services filaires devrait se situer entre - 2 % et + 2 % en 2011, en fonction de la croissance des services de transmission de données découlant des services d'affaires et des services résidentiels de divertissement, facteur annulé par le recul persistant des produits tirés des services locaux et interurbains traditionnels. La variation du BAIIA généré par les services filaires devrait être comprise entre - 6 % et 0 % par suite de la baisse des produits tirés de services traditionnels à marge élevée et de l'effet toujours dilutif à court terme des coûts associés à la croissance du nombre d'abonnés au service Télé OPTIK . Cet élément est en partie annulé par la hausse des services de transmission de données à marge peu élevée, par des économies supplémentaires découlant des activités du Programme d'efficacité opérationnelle et par la réduction des frais de restructuration.

En 2011, les dépenses en immobilisations devraient être semblables en glissement annuel et se chiffrer à environ 1,7 G$. TELUS prévoit poursuivre ses projets d'expansion et de modernisation de l'infrastructure à large bande en vue de promouvoir les services Télé OPTIK et Internet dans les 48 principales collectivités de l'Alberta et de la Colombie-Britannique, ce qui comprend l'ajout de la technologie VDSL2. En outre, TELUS continuera d'améliorer la capacité de son réseau mobile et poursuivra le déploiement de la technologie HSPA+ à deux canaux, laquelle permettra de porter à 42 Mbit/s (selon les indications du fabricant) le débit en voie descendante. Le déploiement de la technologie à deux canaux s'inscrit dans le processus d'adoption par TELUS de la technologie LTE (Long Term Evolution).

Afin de continuer à mettre l'accent sur la réduction des coûts en 2011, TELUS prévoit engager des frais de restructuration de près de 50 M$ (75 M$ en 2010, selon les estimations). En 2011, TELUS s'attend à générer des économies supplémentaires d'environ 75 M$ en lien avec l'efficacité des activités d'exploitation grâce aux investissements en matière de restructuration conclus en 2011 ou antérieurement (135 M$ en 2010, selon les estimations).

Au début de 2011, TELUS prévoit verser, sur une base volontaire, une cotisation spéciale de 200 M$ au titre de ses régimes de retraite à prestations déterminées, laquelle aura une incidence relative sur le BAIIA et le BPA pour 2011. Après cette contribution, la réserve globale pour 2010 des régimes de retraite à prestations déterminées de TELUS devrait être d'environ 97 % selon l'approche de solvabilité. En vertu des estimations, cette cotisation réduira les charges de retraite pour 2011 d'environ 13 M$ et, comme les cotisations au titre des régimes de retraite sont déductibles aux fins de l'impôt, les impôts en espèces de près de 57 M$, dont 35 M$ d'acomptes provisionnels en moins pour 2010.

Principales hypothèses et sensibilités

Les objectifs pour 2011 sont fondés sur de nombreuses hypothèses. En voici quelques-unes :

  • La concurrence sera vive dans les services filaires et mobiles, tant sur les marchés d'affaires que grand public.
  • Les tarifs des services traditionnels continueront d'être revus à la baisse.
  • La pénétration de l'industrie de la téléphonie mobile au sein de la population canadienne progressera de 4,5 à 5 points de pourcentage, la croissance du nombre d'abonnés aux services mobiles s'accélérant du fait d'une combinaison de facteurs comme la concurrence accrue, l'accélération de l'adoption des téléphones intelligents et l'utilisation des applications de données, de même que l'émergence de nouveaux types d'appareils sans fil, comme les ordinateurs tablettes.
  • L'érosion des PMAA tirés des services mobiles de transmission de la voix de TELUS sera compensée par l'augmentation des PMAA liés aux services de transmission de données.
  • Les charges associées à l'acquisition et à la rétention d'abonnés aux services mobiles seront en hausse en raison de l'accroissement du nombre de branchements de téléphones intelligents, ce qui comprend les remplacements, et de l'augmentation du nombre d'abonnés.
  • Les projets d'expansion et de modernisation de l'infrastructure à large bande se poursuivront afin de soutenir la croissance des revenus tirés des abonnés aux services Télé OPTIK et Internet Haute Vitesse, laquelle permet de compenser le déclin constant des revenus liés au nombre de lignes d'accès au réseau.
  • Le taux d'actualisation préliminaire de la comptabilisation des régimes de retraite se situera à 5,35 % (50 points de base de moins qu'en 2010) et le rendement à long terme prévu sera de 7,25 % (comme en 2010).
  • La société versera, sur une base volontaire, une cotisation ponctuelle de 200 M$ au régime de retraite au début de 2011.
  • L'accent mis continuellement sur le Programme d'efficacité opérationnelle entraînera des coûts de restructuration d'environ 50 M$ (75 M$ en 2010) et des économies de 75 M$ au chapitre du BAIIA en 2011.
  • Les coûts de financement seront réduits de près de 135 M$.
  • Le taux d'imposition prévu par la loi sera d'environ 26,5 % à 27,5 %.
  • Les impôts en espèces seront de l'ordre de 130 M$ à 180 M$ environ.

Description des prévisions pour 2010

En ce qui a trait à ses résultats annuels, tant sectoriels que consolidés, la société a également maintenu ses fourchettes de prévisions pour 2010 qu'elle avait mises à jour pour la dernière fois le 5 novembre 2010. TELUS s'attend actuellement à ce que les produits qu'elle tire de ses services mobiles se situent vers le milieu de la fourchette prévisionnelle pour 2010 et que le BAIIA des services mobiles s'établisse dans le haut de la fourchette prévue. Les produits tirés des services filaires devraient s'inscrire dans le bas de la fourchette de prévisions pour 2010, tandis que le BAIIA des services filaires devrait se trouver dans la moitié inférieure de la fourchette. Sur une base consolidée, les produits d'exploitation annuels devraient être dans la moitié inférieure de la fourchette des prévisions, alors que le BAIIA et le BPA devraient se fixer vers le milieu des fourchettes prévues. Les estimations formulées au sujet des dépenses en immobilisations pour 2010 demeurent inchangées, à près de 1,7 G$.

Nous invitons les investisseurs à lire les énoncés prospectifs ci-dessous, ainsi que les informations connexes, pour obtenir de plus amples renseignements sur les nombreux facteurs économiques, concurrentiels, réglementaires et commerciaux qui pourraient entraîner un écart entre les résultats financiers et opérationnels réels des futures périodes et ceux qui sont actuellement prévus.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs portant sur des événements futurs ainsi que sur le rendement financier et le rendement de l'exploitation futurs de TELUS Corporation (« TELUS » ou la « société » et, dans les cas où le contexte de la description narrative le permet ou l'exige, ses filiales). De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent de la part de la société qu'elle émette des hypothèses et ils peuvent faire l'objet de risques et d'incertitudes. Il existe un risque considérable que les hypothèses, les prédictions ou les autres énoncés prospectifs se révèlent inexacts. Les lecteurs sont ainsi mis en garde de ne pas se fier indûment à ces énoncés, car un certain nombre de facteurs pourraient faire en sorte que le rendement, les conditions, les actions et les événements futurs réels diffèrent considérablement des objectifs, des attentes, des estimations ou des intentions exprimés dans les énoncés prospectifs. Sauf dans les cas exigés par la loi, la société n'a pas l'intention ni l'obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, et elle se réserve le droit de modifier, à tout moment et à son gré, sa pratique courante qui consiste à présenter des mises à jour de ses objectifs et de ses prévisions pour l'exercice. Les objectifs, les prévisions et les hypothèses connexes pour l'exercice 2010 sont décrits à la rubrique 9 du rapport de gestion 2009, et des mises à jour de ces objectifs, prévisions et hypothèses sont fournies dans la rubrique 9 du rapport de gestion du troisième trimestre, lequel est daté du 5 novembre 2010. Les objectifs pour l'exercice 2011 et les hypothèses qui y sont associées sont décrits dans le présent communiqué.

Voici une liste non exhaustive des facteurs qui pourraient faire en sorte que le rendement réel diffère considérablement du rendement prévu :

La concurrence (y compris la capacité de la société à offrir un meilleur service à la clientèle; davantage de concurrence au chapitre des tarifs et de la marque; les prédictions selon lesquelles de nouveaux concurrents commenceront à offrir des services mobiles ou accroîtront leurs services mobiles en 2010 et en 2011, aux termes de leurs licences de spectre pour les services sans fil évolués (les « SSFE »); les taux de croissance au sein de l'industrie, y compris les gains au chapitre de la pénétration du marché des services mobiles; les pertes réelles de lignes d'accès au réseau; les ajouts d'abonnés à TELUS TVMD, à Internet Haute Vitesse et aux services mobiles; la variabilité des produits d'exploitation moyens par appareil d'abonné (les « PMAA ») par mois des services mobiles; la variabilité des coûts d'acquisition et de rétention des abonnés, lesquels dépendent des volumes au chapitre des branchements d'abonnés et de la rétention, des ventes de téléphones intelligents et des niveaux de financement; et les volumes de TELUS TV, ainsi que les coûts d'acquisition et de rétention qui y sont liés); le remplacement de la technologie (s'est traduit par l'utilisation réduite et la banalisation accrue des services filaires locaux et interurbains traditionnels de transmission de la voix ainsi que l'accroissement du nombre de foyers qui utilisent uniquement des services téléphoniques mobiles); la croissance et les fluctuations de l'économie (y compris la vigueur et la persistance de la reprise économique au Canada ainsi que le rendement et la capitalisation du régime de retraite et les charges afférentes); les dépenses en immobilisations en 2010, 2011 et au cours des exercices ultérieurs (en raison des initiatives de la société liées aux services à large bande filaires, de Télé OPTIK, de la stratégie de déploiement des services de quatrième génération de la société et de toutes nouvelles enchères de licences de spectre effectuées par Industrie Canada); les exigences en matière de financement et d'endettement (y compris la capacité d'effectuer des refinancements); les questions fiscales (y compris l'accélération ou le report du paiement de montants importants d'impôts en espèces et le règlement de litiges fiscaux en cours); les développements touchant les ressources humaines (y compris les négociations collectives et les grèves éventuelles liées à une convention collective nationale arrivée à échéance en novembre 2010, ainsi que la rétention et l'engagement du personnel); la capacité de mettre en œuvre avec succès les initiatives en matière de réduction des coûts et de réaliser les économies prévues, déduction faite des coûts de restructuration (découlant notamment de l'intégration des activités, de l'impartition des processus d'affaires, des activités internes de délocalisation et de réorganisation, tout en demeurant axés sur le service à la clientèle et sans que ces activités aient des répercussions défavorables sur le service à la clientèle); les progrès technologiques (y compris la demande des abonnés visant les services de transmission de données qui pourrait poser des problèmes au chapitre de la capacité et de la fiabilité du réseau mobile et de la capacité spectrale dans l'avenir; le recours à des systèmes et à la technologie de l'information, les options au chapitre des technologies liées à l'accès large bande et aux services mobiles et les plans relatifs au lancement; le choix des fournisseurs et la capacité de ces derniers à maintenir leurs gammes de produits et à offrir des services à leur égard; les nouvelles technologies et l'évolution de ces technologies; les avantages futurs prévus et le rendement de la technologie sans fil HSPA+ (High Speed Packet Access) et la transition vers la technologie LTE (Long Term Evolution); la mise en œuvre réussie des ententes visant le service d'itinérance internationale; le déploiement et l'exploitation fructueux de nouveaux réseaux mobiles ainsi que le lancement réussi de nouveaux produits (tels que les appareils fondés sur la technologie HSPA+ et les tablettes), de nouveaux services et systèmes de soutien; et la mise à niveau réussie de la technologie sur laquelle se fonde TELUS TV); les approbations réglementaires et les changements à la réglementation (y compris l'obligation des entreprises de services locaux titulaires (« ESLT ») de fournir des services; l'interprétation et la mise en application des règles concernant le partage des pylônes d'antennes et les services d'itinérance; la mise en place et l'incidence d'enchères de licences de spectre futures (y compris les coûts engagés pour acquérir le spectre); la possibilité qu'Industrie Canada puisse modifier les droits de licence annuels pour le spectre; ainsi que les modifications possibles des restrictions à la propriété étrangère); les risques liés aux processus (y compris la conversion des systèmes existants et l'intégration du système de facturation, et la mise en œuvre de contrats d'entreprise d'envergure qui pourraient être touchés de façon défavorable par les ressources disponibles et par le niveau de collaboration d'autres fournisseurs de services); les développements touchant la santé, la sécurité et l'environnement; les litiges et les questions d'ordre juridique; les événements touchant la poursuite des activités (y compris les menaces provenant de l'activité humaine et les menaces naturelles); toutes acquisitions ou tous dessaisissements futurs; et les autres facteurs de risque dont il est question dans le présent document et qui sont mentionnés de temps à autre dans les rapports et dans les documents d'information publiés par TELUS, y compris son rapport annuel et sa notice annuelle, et dans d'autres documents déposés auprès des commissions des valeurs mobilières au Canada (sur le site SEDAR à l'adresse sedar.com) et aux États-Unis, y compris sur formulaire 40-F (sur le site EDGAR à l'adresse sec.gov).

Pour plus de détails, se reporter à la rubrique 10, « Risques et gestion des risques », du rapport de gestion annuel 2009 de TELUS, ainsi qu'aux mises à jour présentées dans les rapports de gestion de TELUS pour les premier, deuxième et troisième trimestres de 2010.

TELUS

TELUS (T et T.A à la Bourse de Toronto; TU à la Bourse de New York) est l'une des plus importantes sociétés de télécommunications au Canada, grâce à des produits d'exploitation annuels de 9,7 milliards de dollars et à 12,1 millions de connexions clients, dont 6,9 millions d'abonnés à des services mobiles, 3,8 millions de lignes d'accès au réseau filaire, 1,2 million d'abonnés aux services Internet ainsi que 266 000 abonnés au service TELUS TV. Dirigée depuis 2000 par le président et chef de la direction, Darren Entwistle, TELUS offre une gamme complète de produits et de services de communication mobile et filaire, notamment des services de transmission de données et de la voix, des services IP, et des services vidéo et de divertissement.

Poursuivant son objectif consistant à donner dans les collectivités, TELUS et les membres de son équipe actuels et retraités ont versé 185 millions de dollars à de nombreux organismes caritatifs et sans but lucratif, et fait plus de 3,5 millions d'heures de bénévolat dans les communautés depuis 2000. Neuf comités d'investissement communautaire d'un bout à l'autre du pays dirigent les initiatives philanthropiques de TELUS. TELUS a eu l'insigne honneur d'être désignée l'entreprise philanthropique la plus remarquable au monde en 2010 par l'Association of Fundraising Professionals, devenant ainsi la première entreprise canadienne à recevoir cette marque de reconnaissance internationale.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur TELUS, veuillez consulter le site telus.com.


SOURCE TELUS Corporation

Renseignements : Renseignements:

Relations avec les médias
Shawn Hall
604-697-8176
shawn.hall@telus.com
            Relations avec les investisseurs :
Robert Mitchell
(647) 837-1606
ir@telus.com

Organization Profile

TELUS Corporation

More on this organization


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

CNW Membership

Fill out a CNW membership form or contact us at 1 (877) 269-7890

Learn about CNW services

Request more information about CNW products and services or call us at 1 (877) 269-7890