Les étudiantes et étudiants envahissent les rues du Québec

MONTRÉAL, le 4 avril 2012 /CNW Telbec/ - Alors que le mouvement de grève étudiante regroupe toujours plus de 190 000 personnes dont 89 000 jusqu'au dépôt d'une offre formelle de la ministre Beauchamp, des milliers d'étudiantes et d'étudiants prennent les rues de plusieurs villes du Québec, notamment à Montréal, Québec, St-Félicien et St-Jérôme. « Le mouvement de grève se durcit. Près de la moitié des grévistes le seront jusqu'à ce que la ministre de l'éducation dépose une offre formelle au mouvement étudiant. Les libéraux ont le dos au mur! » affirme Jeanne Reynolds co-porte-parole de la CLASSE.

La CLASSE tient à rappeler que la hausse des frais de scolarité s'inscrit dans un contexte politique beaucoup plus large. « La hausse des frais de scolarité n'est que la pointe d'un iceberg beaucoup plus imposant. Avec l'imposition de la taxe santé, et l'augmentation des tarifs d'Hydro-Québec, elle fait partie d'une vague sans précédent de tarification et de privatisation des services publics qui attaque l'ensemble de la population.» poursuit Mme Reynolds.

« Ce n'est pas seulement les étudiants et les étudiantes qui sont attaqué-e-s par les libéraux. C'est à l'ensemble de la population, et plus encore aux familles de la classe moyenne et aux femmes, qu'on tente de refiler la facture. Comment un gouvernement présentement sous enquête pour corruption peut-il oser demander des sacrifices à la population? » enchaîne Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de la Coalition, qui compte dorénavant plus de 100 000 membres.

C'est pourquoi la CLASSE organisera un grand rassemblement citoyen le lundi 9 avril prochain à partir de 12h00 au parc Émilie-Gamelin, afin de faire converger les mouvements sociaux sous le thème « Vers un printemps québécois ». Plusieurs artistes et personnalités publiques y sont attendues. « Il est temps que la lutte étudiante devienne une lutte populaire. Ce gouvernement est contesté de toute part et la grève étudiante doit servir de tremplin vers une contestation en profondeur de la direction que prend le Québec depuis quelques années » conclut Gabriel Nadeau-Dubois.

Renseignements :

Renaud Poirier St-Pierre, attaché de presse de la CLASSE : 514-835-9780
Courriel : communication@asse-solidarite.qc.ca
Site web: www.bloquonslahausse.com