Le monde se donne rendez-vous au Canada pour combattre la stigmatisation

La Commission de la santé mentale du Canada organise une conférence internationale qui aura lieu à Ottawa

CALGARY, le 28 févr. 2012 /CNW/ - Du 4 au 6 juin 2012, d'éminents experts en santé mentale du monde entier se réuniront à Ottawa pour examiner des interventions efficaces dans la lutte contre la stigmatisation et la discrimination dont sont victimes les personnes aux prises avec une maladie ou un problème de santé mentale. Ensemble dans la lutte à la stigmatisation : Changer notre perception de la maladie mentale, qui se tiendra sous l'égide de la Commission de la santé mentale du Canada et de la section scientifique sur la stigmatisation et la maladie mentale de l'Association mondiale de psychiatrie, aura l'effet d'un catalyseur dans la mobilisation des intervenants et la mise en relief des initiatives et des projets mondiaux qui ont pour objectif de contrer la stigmatisation.

« C'est un honneur de coparrainer cette rencontre importante et prestigieuse », de dire Louise Bradley, présidente et directrice générale de la Commission. « Nous nous efforçons de changer les mentalités et les préjugés à l'égard des personnes affligées d'une maladie mentale et le Canada est résolu à améliorer la santé mentale et le bien-être de toute sa population. La Commission est fière d'organiser ce rassemblement d'experts internationaux qui, ensemble, proposeront des solutions au problème de la stigmatisation. »

On estime que près de sept millions de Canadiens éprouveront un problème de santé mentale cette année. La stigmatisation, à savoir les attitudes négatives et les préjugés à l'égard des personnes aux prises avec un trouble mental, peut entraîner leur isolement social et leur faire perdre des opportunités, et mener à la discrimination pure et simple. Par conséquent, elles évitent souvent de rechercher l'aide ou le traitement dont elles ont besoin.

« Pour certains, la stigmatisation cause plus de souffrance que la maladie en elle-même », précise Micheal Pietrus, directeur du programme de lutte à la stigmatisation Changer les mentalités de la Commission. « Éliminer la stigmatisation ayant trait à la maladie mentale n'est pas seulement une priorité de la Commission, mais également un but que poursuivent les organismes de santé mentale du monde entier. »

Ensemble dans la lutte à la stigmatisation rassemblera plus de 500 chercheurs, professionnels de la santé mentale, responsables d'orientations politiques, usagers, promoteurs de la santé mentale, pourvoyeurs de soins, aidants et personnes ayant vécu l'expérience de la maladie mentale. Les principaux sujets de discussion porteront sur les jeunes, les pourvoyeurs de soins et de services de santé et les employeurs, ainsi que sur la stigmatisation dans les milieux de travail et dans les médias.

Les orateurs que voici y prendront la parole :

  • Graham Thornicroft, professeur de psychiatrie communautaire, chef de la recherche sur les services de santé à l'Institut de psychiatrie du King's University College de London.
  • Norman Sartorius, médecin, président de l'Association pour l'amélioration des programmes de santé mentale et membre de la Fondation Prix de Genève.
  • Patrick Corrigan, professeur émérite et doyen adjoint de la recherche au Collège de psychologie de l'Institut de technologie de l'Illinois et éditeur de l'American Journal of Psychiatric Rehabilitation.
  • Heather Stuart, professeure au département de santé communautaire et d'épidémiologie de l'université Queen's et présidente cofondatrice de la section scientifique sur la stigmatisation et la maladie mentale de l'Association mondiale de psychiatrie et Chaire Bell en recherche sur la lutte à la stigmatisation à l'Université Queen's.

Le programme de la conférence prévoit des ateliers, des séances en petits groupes, des exposés d'organismes qui combattent la stigmatisation sur la scène internationale, des présentations d'artistes, entre autres. Pour vous inscrire, veuillez consulter la page d'accueil de la conférence.

Saviez-vous que…

  • 40 % des parents canadiens n'en diraient rien à personne s'ils avaient un enfant atteint d'une maladie mentale?
  • seulement un enfant sur six éprouvant un problème de santé mentale bénéficie de soutien?
  • plus du tiers des reportages sur la santé ou la maladie mentale mettent l'accent sur la criminalité ou la violence?
  • les deux tiers des personnes aux prises avec un problème de santé mentale ne demandent ni ne recherchent d'aide par crainte d'être victimes de stigmatisation?

À propos de la Commission de la santé mentale du Canada

La Commission a pour mandat de susciter la transformation du système de la santé mentale. Sa mission est de collaborer avec des partenaires pour changer l'attitude de la population canadienne à l'égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle vise à aider les personnes confrontées à un problème de santé mentale à mener une vie productive et enrichissante. La Commission est financée par Santé Canada.

Renseignements :

Kristin Bernhard, spécialiste des communications
Bureau : 403-385-4066
Cellulaire : 403-620-2339
kbernhard@commissionsantementale.ca