USINE D'ABATTAGE, DE DÉCOUPE ET DE DÉSOSSAGE DE PORC D'OLYMEL À ST-ESPRIT : LES EMPLOYÉS VOTENT EN FAVEUR D'UN NOUVEAU CONTRAT DE TRAVAIL D'UNE DURÉE DE 8 ANS

SAINT-HYACINTHE, QC, le 21 mars /CNW Telbec/ - Olymel s.e.c. accueille avec satisfaction le vote des employés affiliés à la Section locale 1991-P des Travailleurs unis de l'alimentation et du commerce (TUAC) de son établissement d'abattage, de découpe et désossage de porc de St-Esprit dans la région de Lanaudière en faveur d'un nouveau contrat de travail. C'est au cours d'une assemblée générale qui s'est tenue dimanche à Joliette que les employés syndiqués de cet établissement ont entériné, dans une proportion de 77%, l'entente de principe conclue le 5 mars dernier.

D'une durée de 8 ans, la nouvelle convention collective viendra à échéance le 31 mai 2018. Le dernier contrat de travail était échu depuis le 31 mai 2010. L'entente prévoit des augmentations d'une moyenne de 2% par année, ainsi que plusieurs améliorations des conditions de travail, notamment aux chapitres de la formation et des vacances. Cet établissement d'Olymel emploie près de 700 personnes sur deux quarts de travail et dispose d'une capacité d'abattage hebdomadaire de 30 000 porcs.

Olymel se réjouit du climat dans lequel ces négociations se sont déroulées. « Cette entente nous permet de mieux prévoir l'avenir dans le secteur du porc frais. Dans un contexte où ce secteur doit affronter de nombreux défis de marché qu'il s'agisse des approvisionnements, d'une vive concurrence étrangère ou encore des impacts de l'appréciation considérable de notre devise sur nos exportations, l'acceptation de cette entente nous permet d'entrevoir une plus grande stabilité et une meilleure productivité dans nos opérations. L'établissement d'Olymel à St-Esprit apporte une contribution significative au développement économique dans Lanaudière et c'est une bonne nouvelle pour l'ensemble de cette grande région », d'affirmer Louis Banville, vice-président, Ressources humaines chez Olymel s.e.c.

Pour le président de la Section locale 1991-P des TUAC, M. Mario Maisonneuve, cette entente représente une amélioration sur le précédent contrat de travail. « Pour nos membres à qui nous avions recommandé l'acceptation de cette entente, il s'agit d'une conclusion qui permet d'envisager l'avenir sur le long terme tout en améliorant les dispositions de la convention collective au quotidien. Les négociations ont duré des mois, mais le résultat permettra de meilleures conditions de travail, tant normatives que monétaires », de préciser M. Maisonneuve.

À propos d'Olymel s.e.c.

Olymel s.e.c. est au Canada un chef de file dans le domaine de l'abattage, de la transformation et de la distribution des viandes de porc et de volaille, avec des installations au Québec, en Ontario et en Alberta. L'entreprise emploie près de 10 000 personnes et exporte près de la moitié de ses ventes, principalement aux États-Unis, au Japon et en Australie, ainsi que dans une soixantaine d'autres pays.  Son chiffre d'affaires est de l'ordre de plus de 2 milliards de dollars cette année, avec une capacité d'abattage et de transformation de 160 000 porcs et 1,7 millions de volailles par semaine. L'entreprise commercialise ses produits principalement sous les marques Olymel, Lafleur et Flamingo.

Renseignements:
Olymel s.e.c :  
Richard Vigneault \ Communications     
Tél. : (514) 497-1385 ou  (450) 771-0400