Enquête mondiale sur le coût de la vie 2010 - Classement des villes

- Luanda en Angola est la ville la plus chère du monde pour les employés
      en poste à l'étranger; Karachi est la moins chère.
    - Les dix villes qui dominent le classement sont situées en Afrique, en
      Europe et en Asie.

MONTRÉAL, le 28 juin /CNW Telbec/ - Luanda en Angola est la ville la plus chère du monde pour les employés en poste à l'étranger, selon la dernière enquête sur le coût de la vie menée par Mercer. Tokyo se classe au deuxième rang et Ndjamena au Chad occupe la troisième place. Moscou vient en quatrième position, suivie de Genève en cinquième place, tandis que Karachi est la ville la moins chère. L'enquête a permis d'établir que le coût de la vie est trois fois plus cher à Luanda qu'à Karachi.

Selon l'enquête, Vancouver (75e rang) est la ville du Canada qui est la plus chère, suivie de Toronto (76e) et de Montréal (98e). Ottawa (136e) est la ville canadienne la moins chère des villes incluses dans le classement.

L'enquête de Mercer, portant sur 214 villes réparties entre cinq continents, compare les prix de plus de 200 produits et services dans chaque ville tels que le logement, les transports, la nourriture, l'habillement, les produits ménagers ainsi que les divertissements. Il s'agit de l'une des enquêtes mondiales les plus exhaustives et les résultats obtenus aident les multinationales et les gouvernements à établir les allocations qu'ils versent aux employés en poste à l'étranger. La ville de New York est utilisée comme la ville contre laquelle toutes les autres villes sont comparées. La fluctuation des monnaies a été mesurée par rapport au dollar américain. Le coût du logement - qui constitue souvent la dépense la plus élevée pour les employés en poste à l'étranger - est un critère important dans le classement des villes.

Pour la première fois, le classement des dix villes les plus chères du monde inclut trois centres urbains de l'Afrique : Luanda (1er rang) en Angola, Ndjamena (3e) au Chad et Libreville (7e) au Gabon. Il inclut également trois villes de l'Asie : Tokyo (2e), Osaka (6e) et Hong Kong (8e - avec Zurich). Moscou (4e), Genève (5e) et Zurich (8e - avec Hong Kong) sont les villes les plus chères de l'Europe, suivies de Copenhague (10e).

Nathalie Constantin-Métral, analyste principale chez Mercer, qui est responsable de la compilation des données pour le classement annuel, déclare : "Au cours des deux dernières années, l'affectation de personnel à l'étranger a vraiment pris une envergure internationale, les employés en poste ou en mission temporaire à l'étranger étant envoyés dans tous les coins de la planète. Toutefois, la mobilité du personnel entraîne toujours des coûts élevés pour les sociétés. Il est donc essentiel de choisir les bons candidats et de bien comprendre les coûts liés à la réinstallation d'un employé dans un autre pays, spécialement aujourd'hui, compte tenu de l'environnement économique."

Elle ajoute : "Les villes sont choisies en fonction des demandes présentées par nos clients multinationaux. Notamment, les villes africaines occupent maintenant une place bien en évidence dans le classement, ce qui reflète l'importance économique croissante de la région pour les sociétés mondiales et ce, dans tous les secteurs d'activités."

Europe et Moyen-Orient

Après Moscou, Genève, Zurich et Copenhague, les villes les plus chères en Europe sont Oslo (11e rang) en Norvège, Milan (15e) en Italie, Londres et Paris (toutes les deux 17e), et Berne (22e) en Suisse. Les autres villes européennes qui se classent parmi les plus chères comprennent Rome (26e), Vienne (28e), Saint-Pétersbourg (30e), Amsterdam (35e), Baku (36e), Dublin (42e), Istanbul (44e), Barcelone (49e), Francfort (50e), Madrid (52e) et Lisbonne (72e). Riga occupe le 81e rang, suivie de Budapest (94e), Varsovie (96e) et Tallinn (115e). La ville européenne la moins chère est Tirana (200e) en Albanie, suivie de Skopje (197e) en Macédoine, Sarajevo (196e) en Bosnie-Herzégovine, Minsk (192e) au Bélarus et Belfast (182e) au Royaume-Uni.

Tel-Aviv (19e rang) est la ville la plus chère du Moyen-Orient, suivie de Abu Dhabi (50e) et de Dubaï (55e). Tripoli (186e) en Libye est la ville la moins chère du Moyen-Orient, suivie de Jeddah (181e) en Arabie Saoudite et de Mascate (176e) à Oman.

Nathalie Constantin-Métral déclare : "Le prix du logement continue de baisser à Abu Dhabi et à Dubaï, ce qui entraîne la diminution du coût de la vie pour les employés en poste à l'étranger. De plus, les fluctuations du taux de change ont une incidence importante sur le classement. Cependant, dans les villes comme Jeddah et Tripoli, le manque de logements convenables combiné à une demande élevée a donné lieu à une augmentation du prix du logement."

Afrique

Compte tenu de l'importance économique accrue de cette région dans tous les secteurs d'activités, le classement préparé par Mercer pour le présent communiqué de presse comprend maintenant de nombreuses villes africaines. Beaucoup occupent un rang élevé dans le classement de 2010, ce qui reflète un coût de la vie élevé pour les employés en poste à l'étranger. Après Luanda, Ndjamena et Libreville, les villes les plus chères sont Victoria (13e rang) dans les Seychelles, Niamey (23e) au Nigeria et Dakar (32e) au Sénégal. En Afrique du Sud, Johannesburg et Le Cap occupent les 151e et 171e rangs, respectivement. En bas du classement, Addis Abeba (208e) en Éthiopie est la ville africaine la moins chère, suivie de Windhoek (205e) et de Gaborone (203e) au Namibie et au Botswana, respectivement.

"Nous avons constaté une augmentation des demandes d'information à l'égard des villes africaines dans tous les secteurs d'activités, notamment l'exploitation minière, les services financiers, le transport aérien, les produits manufacturés, le service public et l'énergie", indique Mme Constantin-Métral.

"Beaucoup de gens croient que la vie ne coûte pas cher dans les pays en développement, mais ce n'est pas toujours vrai en ce qui concerne les employés en poste à l'étranger. Pour obtenir que des employés talentueux acceptent d'aller travailler dans ces villes, les multinationales doivent leur offrir ainsi qu'à leur famille le même niveau de vie et les mêmes avantages que ceux dont ils bénéficient dans leur propre pays. Dans certaines villes africaines, cela sous-entend des coûts extrêmement élevés, notamment le coût d'un bon logement sécuritaire", ajoute-t-elle.

Amérique

Les villes brésiliennes font partie des villes où le coût de vie est le plus élevé en Amérique. Par exemple, Sao Paulo (21e rang) est la ville la plus chère autant en Amérique du Nord qu'en Amérique du Sud, en raison du renforcement du real brésilien par rapport au dollar américain. En Amérique du Sud, Rio de Janeiro (29e) au Brésil est la deuxième ville la plus chère, suivie de la Havane (45e) à Cuba, de Bogota (66e) en Colombie et de Brasilia (70e), la capitale du Brésil. Buenos Aires se classe au 161e rang. Managua (212e) au Nicaragua, La Paz (211e) en Bolivie et Asunción (204e) au Paraguay sont les villes les moins chères en Amérique du Sud.

La ville la plus chère des États-Unis est New York (27e rang), suivie de Los Angeles (55e). Washington occupe le 111e rang. Winston-Salem (197e) est la ville la moins chère des États-Unis. Mexico est la ville la plus chère du Mexique tandis que Monterrey (193e) est la ville la moins chère. Au Canada, Vancouver (75e) est la ville la plus chère, suivie de Toronto (76e), de Montréal (98e) et de Calgary (109e). Ottawa (136e) est la ville canadienne la moins chère des villes incluses dans le classement.

"L'affaiblissement du dollar américain par rapport à plusieurs autres monnaies du monde, combiné à la diminution du coût du logement, a fait reculer les villes américaines dans le classement", explique Mme Constantin-Métral. "Toutefois, depuis mars 2010, le dollar américain s'est renforcé, ainsi la situation varie."

Asie, Australie et Nouvelle-Zélande

Deux villes japonaises, Tokyo et Osaka, sont les villes les plus chères de la région. Les autres villes de l'Asie qui occupent un rang élevé dans le classement sont Hong Kong (8e rang), Singapour (11e), Séoul (14e), Beijing (16e), Nagoya (19e) au Japon, Shanghai (25e) et Taïpei (78e). Au total, sept villes chinoises ont figuré dans le classement de 2010, ce qui reflète la montée en importance d'autres villes que Beijing, Shanghai et Hong Kong pour les multinationales.

New Delhi (85e rang) est la ville la plus chère de l'Inde, suivie de Mumbai (89e) et de Bangalore (190e). Ailleurs, en Indonésie, Jakarta arrive au 94e rang, suivie de Hanoï au Vietnam et de Bangkok en Thaïlande, qui se classent toutes les deux au 121e rang, et de Kuala Lumpur (138e) en Malaisie. Islamabad (212e) et Karachi (214e) au Pakistan sont les villes les moins chères de la région.

En Australie, Sydney (24e rang) est la ville la plus chère, suivie de Melbourne (33e) et de Brisbane (55e), tandis que Adelaïde (90e) est la ville la moins chère. Auckland (149e) est la ville la plus chère de la Nouvelle-Zélande et Wellington (163e) est la moins chère. Le dollar australien et le dollar néozélandais se sont renforcés considérablement par rapport au dollar américain, ce qui a fait grimper les villes dans le classement.

"À la fin de 2009 et au début de 2010, le coût du logement dans de nombreux pays d'Asie a grimpé, avec la stabilisation du contexte économique, et la demande pour du logement de bonne qualité s'est accrue, a indiqué Mme Constantin-Métral. L'appréciation du dollar australien et du dollar néo-zélandais par rapport au dollar américain a également fait des villes de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande des destinations plus coûteuses pour les employés expatriés en provenance des États-Unis."

Des rapports sur le coût de la vie et du logement locatif sont produits pour chaque ville faisant l'objet de l'enquête. Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour acheter un rapport, visitez le www.mercer.com/costofliving, ou appelez le service à la clientèle, à Varsovie, au +48 22 434 5383.

Notes aux rédacteurs

Important : Le classement est fourni aux journalistes à titre de référence et ne doit pas être publié en entier. Le nom des dix villes les plus coûteuses et des dix villes les moins coûteuses de chacune des listes peut être diffusé sous forme de tableau. Les résultats de la liste comparative sur le coût de la vie et le coût du logement locatif de Mercer sont issus d'une enquête menée en mars 2010 à l'aide des taux de change de mars 2010. Les taux de change de mars correspondent aux taux de change moyens mensuels de février. Ils font suite à une enquête semblable menée en mars 2009. Toutefois, la pondération du panier de biens utilisé en 2009 a été modifiée en 2010; nous avons ajouté quelques produits et services. Le classement de 2010 comprend des villes supplémentaires. Il est donc impossible de faire une comparaison directe entre le classement de 2010 et celui de 2009.

Les gouvernements et les grandes sociétés tiennent compte de cette information au moment de prendre des mesures visant à préserver le pouvoir d'achat des employés qu'ils affectent à l'étranger; les données sur le coût du logement locatif sont utilisées pour évaluer les allocations versées aux employés en poste à l'étranger. Le choix des villes sélectionnées pour l'enquête repose sur la demande de données comparatives de la part d'entreprises et d'organismes gouvernementaux.

Au sujet de Mercer

Mercer est une entreprise de premier plan sur la scène mondiale dans les domaines de la consultation, de l'impartition et des investissements. Les conseillers de Mercer offrent à leurs clients des solutions pour résoudre leurs problèmes les plus complexes en matière d'avantages sociaux et de capital humain, notamment en ce qui concerne la conception d'un régime de soins de santé ou d'un régime de retraite, ou d'un autre type de régime, et la gestion des prestations versées dans le cadre de ces régimes. La Société est également un chef de file en matière de solutions d'impartition des avantages sociaux. Les services offerts par Mercer dans le domaine des investissements comprennent la consultation en gestion de placements et la gestion de placements multigestionnaire. La Société compte 18 000 employés répartis dans plus de 40 pays. Elle est une filiale en propriété exclusive de Marsh & McLennan Companies, Inc., dont l'action est cotée (symbole MMC) aux Bourses de New York, de Chicago et de Londres. Pour tout complément d'information, visitez le www.mercer.ca.

De plus, Mercer est un fournisseur de premier plan de conseils et de données du marché dans le domaine de la gestion de la rémunération à l'échelle internationale, notamment du personnel en poste à l'étranger. Elle collabore avec des multinationales et des gouvernements du monde entier. Elle possède l'une des bases de données les plus complètes sur les politiques en matière d'affectation à l'étranger, les pratiques liées à la rémunération et les données sur le coût de la vie à l'échelle mondiale, le prix du logement et les indemnités de difficulté d'existence. Ses forums annuels sur la mobilité du personnel à l'échelle internationale informent les sociétés sur les tendances récentes et les dernières études relatives à la mobilité.

Renseignements: Kathy Thibault, 514 841-8858; Frédéric Bérard, 514 395-0375