Le président de l'ACI, George Pahud, commente l'entente sur consentement conclue avec le Bureau de la concurrence

ST. JOHN'S, le 24 oct. /CNW/ -

Merci d'être venus.

Avant de commencer, je dois dire que c'est tout un plaisir d'être ici à St. John's. C'est un endroit très pittoresque où se trouvent certaines des personnes les plus accueillantes au Canada.

Je suis heureux de vous informer que des représentants d'environ 100 chambres et associations membres ont voté en faveur de la ratification de l'entente à l'amiable conclue avec la Commissaire de la concurrence. Le dépôt du consentement au Tribunal de la concurrence sera la prochaine étape.

L'immobilier structuré au Canada est très concurrentiel. Il l'a toujours été et il le sera toujours - les chiffres en témoignent. Au pays, on compte 100 000 AGENTS IMMOBILIERS et des milliers de bureaux de courtage. Ils se font concurrence quotidiennement pour obtenir des clients en offrant une myriade de services et de modèles d'entreprise. Depuis février, la couverture médiatique confirme cette réalité, en donnant des exemples d'AGENTS IMMOBILIERS qui exigent des frais pour afficher une inscription sur le système MLS(R) d'une chambre, et de ceux qui exigent une commission pour le marketing, la publicité, la négociation et une variété d'autres services.

La commissaire et l'ACI se sont entendues sur le fait que ses règlements, et ceux de ses membres, ne doivent pas empêcher les AGENTS IMMOBILIERS qui souhaitent offrir le simple affichage d'une inscription, ni exercer de discrimination contre ces AGENTS IMMOBILIERS. L'ACI est d'avis que de tels règlements n'existent pas aujourd'hui, mais s'ils existent, ils doivent être annulés, sinon les chambres perdront l'accès aux systèmes exploités sous les marques de commerce MLS(R). Les systèmes MLS(R) des chambres, qui sont toujours réservés aux membres, procurent en temps opportun des renseignements fiables et essentiels à la fourniture de services immobiliers professionnels aux Canadiens.

Nous sommes heureux que cette entente nous autorise à remettre en pratique ce pour quoi nous avons été formés. Dans ces temps économiques difficiles et incertains, les AGENTS IMMOBILIERS sont plus que de simples vendeurs : ils sont un élément important de l'achat et de la vente d'une résidence. Les AGENTS IMMOBILIERS sont présents lorsque les gens prennent la plus importante décision financière de leur vie. Ils peuvent les aider à comprendre le jargon financier, en expliquant tout sur le financement et les hypothèques. Ils peuvent donner des précisions sur le zonage et les règlements municipaux. Ils peuvent trouver le quartier qui compte les écoles et les services que recherchent leurs clients. Les AGENTS IMMOBILIERS aident également les consommateurs à trouver un avocat/notaire efficace.

Pour réaliser tout cela, on peut se fier aux AGENTS IMMOBILIERS (REALTORS(R)) parce qu'ils

-   sont titulaires d'un permis;
    -   sont assurés; et
    -   souscrivent à un code de déontologie.

Les consommateurs peuvent se fier à ces trois points lorsqu'ils retiennent les services d'un AGENT IMMOBILIER. Les systèmes MLS(R) des chambres sont synonymes de qualité. Les consommateurs sont au courant que les données affichées sur les sites Web tels que REALTOR.ca sont exactes parce que nous avons adopté des normes sévères.

Lorsque vous retenez les services d'un AGENT IMMOBILIER vous bénéficiez d'un professionnel détenteur d'un permis immobilier qui a vos intérêts à cœur, et qui a accès à des renseignements exacts et actualisés sur l'achat et la vente d'une propriété.

Renseignements: Linda Kristal, Directrice des Communications, L'Association canadienne de l'immeuble, No de tél.: 613-237-7111 ou 613-447-4532, Courriel: lkristal@crea.ca