Semaine pour l'école publique - Une initiative importante de valorisation de l'école publique

MONTRÉAL, le 4 oct. /CNW Telbec/ - La Fédération autonome de l'enseignement (FAE) initie la Semaine pour l'école publique dont le thème Mon école, je l'aime publique! rappelle que l'école publique demeure un bien commun à promouvoir.

Environ 1 250 000 élèves fréquentent l'école publique. L'école publique, c'est plus de 150 000 personnes au service d'une éducation de qualité. Des personnes présentes chaque jour et qui contribuent au maintien d'une société respectueuse de nos valeurs collectives.

En initiant la Semaine pour l'école publique, la FAE réaffirme le rôle fondamental qu'incarne l'école publique, une école accessible, gratuite et universelle.

Plusieurs partenaires appuient cette initiative de la FAE. La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), la Fédération québécoise des directeurs et directrices d'établissement d'enseignement (FQDE), la Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ), la Fédération des associations étudiantes universitaires québécoises en éducation permanente (FAEUQEP), l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) et le Mouvement québécois des adultes en formation (MQAF) formulent leur adhésion à l'idée que l'école publique demeure le levier incontournable de nos valeurs et de nos aspirations et s'associent à la Semaine pour l'école publique.

Un sondage CROP express*, mené dans le cadre de cette semaine pour l'école publique, révèle que la population du Québec accorde sa confiance à l'école publique. 77 % des répondants font une évaluation positive de l'école publique. Ce large consensus à l'endroit de la pertinence de l'école publique repose sur l'importance de préserver ce bien collectif et d'en promouvoir sa qualité. Une école qui est au service du développement des enfants, des adultes en formation, en passant par les élèves pour qui le parcours scolaire se fait différemment, ouverte à toutes et tous.

Cet appui se manifeste aussi par une remise en question populaire du financement public des écoles privées. À ce chapitre, on note que 62 % des répondants désapprouvent les subventions de l'État aux écoles privées.

Les difficultés que rencontre parfois l'école publique ne doivent jamais occulter qu'elle est aussi un lieu d'apprentissage et de réussite pour des centaines de milliers d'élèves québécois et que cette école demeure le lieu du vivre ensemble, garante et protectrice de l'égalité des chances.

"Cette semaine pour l'école publique revêt un caractère important en permettant de souligner la place et le rôle fondamental de l'école publique dans la société québécoise et la fierté de s'y engager à titre de citoyen.", a précisé le président de la FAE, M. Pierre St-Germain.

Le Québec dispose d'un réseau d'écoles publiques dynamiques grâce au travail réalisé dans celles-ci par des acteurs importants : ces milliers d'enseignantes et enseignants, ces milliers d'élèves qui la fréquentent, ces femmes et ces hommes appartenant au personnel professionnel et de soutien qui y œuvrent et tous ces parents qui la soutiennent dans sa mission.

L'école publique est un bien commun à promouvoir.

La FAE regroupe neuf syndicats de l'enseignement qui représentent quelque 27 000 enseignantes et enseignants (le tiers du personnel enseignant au Québec) du préscolaire, du primaire, du secondaire, du milieu carcéral, de la formation professionnelle et de l'éducation des adultes ainsi que le personnel scolaire des écoles Peter Hall et du Centre académique Fournier.

Mon école, je l'aime publique!


    -----------------
    * Les résultats du sondage CROP reposent sur 1003 entrevues
        téléphoniques effectuées du 13 au 23 août 2009 et comporte une marge
        d'erreur de 3 %, 19 fois sur 20
Renseignements: Armand Dubois, conseiller - communication et relations médias, (514) 666-7763, poste 296 (bureau), (514) 910-1754 (cellulaire); Source: Fédération autonome de l'enseignement