Les syndiqués et étudiants de l'UQAM rejettent le plan de redressement


    MONTREAL, le 5 mars /CNW Telbec/ - Les organisations syndicales et les
sept associations facultaires étudiantes de l'UQAM unissent leurs forces et
rejettent vigoureusement le rapport de la firme PricewaterhouseCoopers sur la
situation financière et le plan de redressement de l'UQAM. "Les
recommandations sont inacceptables et mettent en péril la mission de
l'université, son développement et le maintien du patrimoine académique. Les
coupes sombres mises sur la table sont insensées. On nous demande de voler
après nous avoir coupé les ailes", lancent d'une même voix les dirigeants
syndicaux et étudiants.
    Les organisations soulignent également l'absence flagrante de
compréhension du rôle et du fonctionnement d'une institution universitaire.
"Nous avons ici une approche comptable unidimensionnelle. Une université est
un service public ce n'est pas une compagnie privée. De plus, le rapport est
truffé d'erreurs et de contradictions. Affirmer d'emblée que tous les employés
syndiqués possèdent la sécurité d'emploi est non seulement faux, mais dénote
du manque de sérieux de cette opération qui a été effectuée sans aucune
consultation auprès des étudiants et employés. Faire une analyse sur des
prémisses inexactes ne peut mener à des solutions viables et acceptables",
affirment les organisations syndicales et étudiantes.
    Finalement, les syndiqués et les étudiants constatent que l'intervention
du Gouvernement du Québec est - une fois de plus - jugée essentielle pour la
survie de l'UQAM. "Les employés et étudiants n'ont pas à payer le prix des
incuries de l'administration et du sous-financement chronique de l'UQAM.
Québec doit maintenant assumer ses responsabilités et réinvestir massivement
dans l'UQAM afin de préserver son avenir et sa mission unique", de conclure
les associations étudiantes et syndicales.



Renseignements: Alexandre Boulerice, Information SCFP-FTQ, cell. (514)
668-7148; Michèle Nevert, présidente du Syndicat des professeurs et
professeures de l'UQAM, (514) 987-6198; Guy Dufresne, président du Syndicat
des chargées et chargés de cours de l'UQAM, (514) 987-3495; Liette Garceau,
présidente du Syndicat des employées et employés de l'UQAM, (514) 987-6197;
Nil Ataogul, Syndicat des étudiant-e-s et employé-e-s de l'UQAM, (514)
987-3000, poste 3234; Christian Dumont, porte-parole Interfacultaire des
associations étudiantes de l'UQAM, (514) 518-7580; SOURCE: Syndicat des
professeurs et professeures de l'UQAM (FP-CSN); Syndicat des chargées et
chargés de cours de l'UQAM (FNEEQ-CSN); Syndicat des employées et employés de
l'UQAM (SCFP-FTQ); Syndicat des étudiant-e-s et employé-e-s de l'UQAM
(AFPC-FTQ); Interfacultaire des associations étudiantes de l'UQAM