Les libéraux se préparent à doubler les frais de scolarité

TORONTO, le 28 mars 2013 /CNW/ - Les étudiantes et étudiants sont déçus d'apprendre la décision du gouvernement libéral d'augmenter davantage les frais de scolarité en Ontario. Le ministre de la Formation et des Collèges et Universités, Brad Duguid, a annoncé aujourd'hui une nouvelle politique qui permettrait aux universités d'augmenter les frais de scolarité de trois à cinq pour cent par an pendant les quatre prochaines années. Selon ce nouveau cadre, les hausses totales des frais de scolarité sous le gouvernement libéral atteindront jusqu'à 108 pour cent.

« Ce gouvernement libéral a tourné le dos aux étudiantes et étudiants et aux familles de l'Ontario qui luttent déjà pour payer les frais de scolarité les plus élevés du pays », dit Sarah Jayne King, présidente de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario. « Étant donné l'utilisation accrue des banques alimentaires sur les campus et le nombre incalculable de jeunes qui tous les ans ne peuvent accéder à une éducation au collège ou à l'université, ces hausses feront en sorte que les études postsecondaires deviendront encore plus inatteignables pour les Ontariennes et Ontariens à faible et à moyen revenu. »

Le cadre annoncé aujourd'hui permettra aux établissements d'augmenter les frais de trois pour cent en ce qui concerne les collèges et le premier cycle universitaire, et de cinq pour cent pour les études supérieures et les programmes collégiaux à forte demande. Les frais de scolarité des étudiantes et étudiants étrangers demeureront complètement déréglementés.

Depuis 2006, les hausses des frais de scolarité ont atteint jusqu'à 71 pour cent en Ontario. La dette moyenne après un programme d'études de quatre ans se situe aujourd'hui à 37 000 $ pour des prêts de source privée ou publique. Malgré la promesse des libéraux aux dernières élections de réduire les frais de scolarité de 30 pour cent, moins d'un quart des étudiantes et étudiants de la province ont reçu la bourse de l'Ontario pour les frais de scolarité.

La semaine dernière, les étudiantes et étudiants ont rencontré plus de 60 députées et députés provinciaux pour présenter leur plan pour un cadre pluriannuel qui réduirait les frais de scolarité de 30 pour cent sur trois ans. Le plan contient une proposition qui n'entraînerait aucun coût supplémentaire pour réduire les frais de scolarité de 17 pour cent dès l'an prochain.

« Les étudiantes et étudiants ont présenté au gouvernement un plan raisonnable pour que l'éducation postsecondaire devienne plus accessible financièrement », ajoute King. « Il est décevant de constater que le gouvernement persiste à poursuivre sa politique de frais de scolarité élevés qui crible les jeunes de l'Ontario de dettes d'études sans précédent. »

La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario représente plus de 300 000 membres dans l'ensemble de la province. La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants est l'organisation étudiante la plus importante et la plus ancienne au Canada.

SOURCE : Fédération canadienne des étudiant(e)s

Renseignements :

Sarah Jayne King, présidente : 416-925-3825 (bureau) ou 647-339-4070 (cell.)

Michael Yam, recherchiste : 416-925-3825 (bureau) ou 647-218-9267 (cell.)