Budget 2013-2014 - Des investissements insuffisants en santé, selon l'APTS

QUÉBEC, le 20 nov. 2012 /CNW Telbec/ - L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) prend acte du maintien du budget global en santé. Dans un contexte de vieillissement de la population et de pénurie de personnel affectant une série de titres d'emploi névralgiques pour l'accessibilité du réseau, l'APTS aurait souhaité des investissements plus importants, notamment dans les soins à domicile.

« Ce budget cherche, d'abord et avant tout, à créer un climat favorable aux investissements privés afin de rassurer les marchés. Il aurait fallu rassurer également les personnes âgées et les plus vulnérables en investissant davantage dans les soins directs aux aînés, entre autres, dont les besoins vont grandissants, affirme la présidente de l'APTS, Carolle Dubé. Tout en saluant les sommes réservées aux services à domicile, l'APTS croit que les investissements annoncés aujourd'hui demeurent insuffisants pour répondre aux besoins. L'accès aux services passe, entre autres, par l'ajout de personnel spécialisé en réadaptation et en services psychosociaux. »

En 2014-2015, le gouvernement devra trouver 430 millions de dollars supplémentaires pour maintenir le niveau de croissance des dépenses actuel. L'APTS souhaite que les efforts pour combler ce manque à gagner ne se fassent pas au détriment des services à la population et du personnel en place. « Pour financer le réseau, les tarifs comme la contribution santé ne sont pas une solution, affirme Carolle Dubé. Le financement doit passer par l'impôt qui permet à chacun de payer selon ses moyens. »

Soins à domicile : plus de questions que de réponses

La politique de soins et de services à domicile que prépare le ministre de la Santé et des Services sociaux, Réjean Hébert, suscite plusieurs interrogations. Misera-t-on sur l'ajout de personnel et de ressources supplémentaires? Comment la caisse d'assurance autonomie sera-t-elle financée? Est-ce que l'accent sera mis résolument sur l'ajout de ressources publiques? Quelles sommes seront consacrées à l'hébergement? « Nous attendons des réponses à ces questions », s'interroge Carolle Dubé.

Le gouvernement a prévu 12 millions de dollars pour le soutien aux projets d'optimisation et pour les projets de type Lean. « Nous demandons que l'objectif d'accroissement de la productivité du personnel ne compromette pas la qualité des services à domicile. Jusqu'à maintenant, le modèle d'optimisation préconisé par des firmes privées comme Proaction est inadéquat et inacceptable. Au cœur de tout nouveau projet d'optimisation - de type Lean ou autre - devra figurer une véritable consultation du personnel, ce qui n'est pas le cas à l'heure actuelle. »

L'APTS se réjouit, par ailleurs, de l'abolition de la règle des 15 ans, qui obligeait le gouvernement à se procurer le médicament d'origine au plein prix, même si une version générique était disponible. En l'absence de cette règle, l'État pourra réaliser des économies intéressantes. « Nous souhaitons que le gouvernement ne s'arrête pas en si bon chemin en adoptant, dans un prochain exercice, un régime entièrement public d'assurance médicaments qui donnerait un plus grand pouvoir d'achat au gouvernement. Il pourrait ainsi économiser jusqu'à deux milliards de dollars par année. »

À propos de l'APTS

L'APTS est une organisation syndicale qui regroupe 29 000 personnes, occupant des postes professionnels et techniques dans le réseau de la santé et des services sociaux, dont des technologistes médicales, des techniciennes en loisir, des archivistes médicales, des technologues en radiologie, des physiothérapeutes, des ergothérapeutes, des orthophonistes, des thérapeutes en réadaptation physique, des travailleurs sociaux, des psychologues, des techniciennes en diététique, des diététistes et des intervenants en soins spirituels.

SOURCE : ALLIANCE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET TECHNIQUE DE LA SANTE ET DES SERVICES SOCIAUX (APTS)

Renseignements :

Francis Boucher, conseiller en communication
Téléphone : 514.609.2906 (cell.)