L'UEDN et l'AFPC dénoncent le plan d'impartition de travaux de 100 millions de dollars du gouvernement

Les responsables dévoilent les plans relatifs à des rassemblements à New Glasgow et à un barbecue communautaire à Antigonish

HALIFAX, le 14 sept. 2012 /CNW/ - Les responsables de l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) et de l'Union des employés de la Défense nationale (UEDN) ont critiqué cette semaine le plan du gouvernement consistant à dépenser plus de 100 millions de dollars en vertu de l'impartition des travaux à des tiers dans l'Ouest canadien et ont mis au défi le ministre Mackay de confirmer  si oui ou non qu'une situation semblable se produira dans le Canada atlantique.

« Le budget visait censément à économiser de l'argent. Comment le gouvernement peut-il économiser s'il élimine des emplois, et qu'il dépense ensuite 100 millions de dollars pour engager des entreprises privées chargées de réaliser les mêmes travaux? On nous a dit que les employés mis à pied ne serait pas remplacé », a déclaré John MacLennan, président national de l'UEDN. Il sollicite également le ministre d'annuler immédiatement les plans d'impartition des travaux à l'échelle du pays.

« Dans l'Ouest canadien, l'impartition coûte 100 millions de dollars, mais combien le gouvernement prévoit-il dépenser dans le Canada atlantique? Il est clair que la suppression d'emplois dans le but d'impartir les travaux entraînera des coûts supplémentaires », a fait savoir Jeannie Baldwin, Vice-présidente exécutive régionale de l'Atlantique. Depuis l'annonce du budget, près de 18 000 membres de l'Alliance de la Fonction publique du Canada ont été informés de la précarité de leur poste.

Quant à l'Union des employés de la Défense nationale, elle s'est engagée depuis avril à déployer tous les efforts possibles afin de protester contre les suppressions d'emplois et la réduction des services annoncés dans le budget fédéral. Aujourd'hui, les responsables ont aussi avisé les journalistes au sujet des rassemblements prévus demain à New Glasgow et à Antigonish. Les événements seront au cœur des efforts déployés par l'AFPC dans le Canada atlantique. Ces événements font partie de la Journée national d'action de l'AFPC qui amènera les travailleurs du secteur public et les membres du public afin de montrer à quel point tous les Canadiens sont touchés par ces compressions.

« Les Canadiens et les Canadiennes ont le droit de connaître les effets réels de ces suppressions sur les communautés, la communauté des ministres doit s'en rendre compte également », a affirmé M. MacLennan, qui a par ailleurs annoncé que des membres de l'UEDN du Québec, la région la plus touchée par les réductions du Ministère de la Défense nationale, se joindront aux membres de l'ensemble du Canada au rassemblement. Nous invitons les membres de la communauté et du public à un barbecue à Antigonish dans le cadre duquel ils pourront rencontrer certains travailleurs touchés et en apprendre au sujet des emplois éliminés. »

Les positions étant coupés ne sont pas des emplois au niveau du siège social, mais des postes de premier plan qui appuie le service militaire. Les coupures annoncées dans le budget affectent les employés de la fonction publique travaillant dans des bases d'un bout à l'autre du pays, tels que des plombiers, des électriciens, des ouvriers, des contrôleurs, des spécialistes des communications, des inspecteurs de la sécurité et des incendies, des techniciens de véhicules, des adjoints administratifs et des travailleurs des services alimentaires.

L'Union des employés de la Défense nationale (UEDN) représente environ 20 000 travailleurs des secteurs public et privé œuvrant dans des établissements et installations du ministère de la Défense nationale dans l'ensemble du Canada. L'UEDN fait partie de l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC).

SOURCE : Union des employés de la Défense nationale

Renseignements :

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Ian Capstick au 613-863-7746.