Yolande James à la clôture des travaux de la Commission parlementaire sur les niveaux d'immigration 2008-2010 - "L'opposition a détourné le débat et voulu semer la confusion."



    QUEBEC, le 11 oct. /CNW Telbec/ - A la clôture de la Commission
parlementaire visant à fixer les niveaux d'immigration pour les années 2008 à
2010, la ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles, Mme Yolande
James, a déploré l'attitude de l'opposition tout au long de cet exercice
démocratique. "Je regrette que l'ADQ et le PQ n'aient pas considéré que de
fixer le nombre d'immigrants à admettre au Québec était un exercice sérieux.
Le PQ a tenté de détourner le sens de la Commission et l'ADQ n'a cessé de
contredire son chef", soutient la ministre.

    Le Parti québécois a tenté de détourner le débat

    Alors que la Commission devait s'attarder à consulter les Québécois sur
le nombre d'immigrants à accueillir au Québec d'ici à 2010, le Parti québécois
a tenté de détourner le débat. "Au lieu de discuter des niveaux d'immigration,
le député péquiste de Sainte-Marie-Saint-Jacques a d'abord fait circuler de
faux chiffres dans les médias sur les sommes reçues en vertu de l'Accord
Gagnon-Tremblay/McDougall pour l'accueil, l'établissement et la francisation
des immigrants. Il a aussi mis en doute la méthode de calcul établie par le
gouvernement de son parti en 2001. Il a ensuite réclamé l'abolition du
programme PELO(1), ignorant qu'il avait été mis en place par René Lévesque en
1977. Pour couronner le tout, il a ensuite proposé la souveraineté comme
solution magique à l'intégration des immigrants. Moi, j'appelle cela un
détournement de sens. J'estime aussi que c'est un manque de respect à l'égard
des groupes et des personnes venues présenter leur mémoire", estime la
ministre.

    L'ADQ se contredit sans cesse

    Pour sa part, l'ADQ n'a cessé d'envoyer des signaux contradictoires sur
le nombre d'immigrants que le Québec devrait accueillir au cours des
prochaines années. "A l'ADQ, on nage en pleine confusion. Plus d'immigrants,
moins d'immigrants... on ne sait plus trop. C'est d'abord M. Dumont qui nous
dit qu'il ne faut pas plus d'immigrants au Québec, appuyé en cela par le
député de L'Assomption(2). Ensuite, il y a la députée adéquiste de
Charlesbourg qui semble manifester une certaine ouverture et le député de
Chaveau qui lui, nous dit qu'il faut une augmentation importante du nombre
d'immigrants!(3) Quelle sera la position de l'ADQ au moment du dépôt des
niveaux d'immigration à l'Assemblée nationale? Personne ne peut le dire!"
conclut la ministre.

    ------------------------
    (1) Le Programme d'enseignement des langues d'origine (PELO) permet
d'enseigner aux enfants des immigrants les notions de base de leur langue
d'origine, de façon à les aider à communiquer avec les parents et les
grands-parents pour faciliter leur intégration. Il aide aussi à prévenir le
décrochage scolaire. Il a été mis en place par le PQ en 1977.

    (2) "Je suis à l'aise avec les propos de Mario Dumont; il faut garder
l'entrée à 46 000 immigrants, le temps qu'on puisse faire le point." Eric
Laporte, député de L'Assomption, Hebdo Rive-Nord du samedi 29 septembre 2007.

    (3) "Pour des raisons d'ordre démographique et économique, la politique
d'immigration québécoise, à long terme, devrait avoir pour objectif
d'atteindre une proportion d'environ 25 % de l'immigration
canadienne." Mémoire du Conseil du patronat devant la Commission parlementaire
sur les niveaux d'immigration en 2000.
    -%SU: CPN
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Bruno-Serge Boucher, Directeur des communications,
Cabinet de la ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles, (514)
923-4101, bruno-serge.boucher@micc.gouv.qc.ca

Profil de l'entreprise

CABINET DE LA MINISTRE DE L'IMMIGRATION ET DES COMMUNAUTES CULTURELLES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.