XVIe congrès national du Parti Québécois - UNE VISION POUR LE QUÉBEC D'AUJOURD'HUI, UNE VISION POUR LE QUÉBEC DE 2020

MONTREAL, April 18 /CNW Telbec/ - « Nous avons accompli ensemble un travail remarquable. Nous avons maintenant une vision d'avenir claire à offrir aux Québécoises et aux Québécois. Une vision pour le Québec d'aujourd'hui, une vision pour le Québec de 2020! La vision d'un Québec libre d'agir en toute liberté. C'est ça que nous proposons aux Québécois : reprendre le contrôle de notre avenir! », a affirmé Pauline Marois, chef du Parti Québécois, lors de son discours de clôture du XVIcongrès national qui s'est terminé hier et auquel ont participé 1700 délégués et près de 200 invités nationaux et internationaux.

« Les fédéralistes n'ont plus rien à offrir au Québec. Nous, nous allons inscrire nos droits en tant que peuple dans une constitution québécoise. Nous adopterons une charte pour affirmer le caractère laïc de l'État québécois. Et si le Canada veut nous mettre des bâtons dans les roues avec ses reliques coloniales et son arbitraire judiciaire, les Québécois jugeront! », a indiqué Pauline Marois. Le Plan pour un Québec souverain devient, au terme de son congrès, l'article 1 du nouveau programme du Parti Québécois. C'est un plan qui rompt avec l'attentisme et qui indique ce que sera un gouvernement souverainiste.

Afin de sortir du climat malsain que connaît le Québec sous la gouverne libérale, les militants ont adopté plusieurs propositions pour assainir les mœurs politiques au Québec. « C'est pourquoi nous proposons des règles resserrées sur le financement des partis politiques et sur la gouvernance de l'État québécois et des administrations municipales. Et surtout, nous allons faire la lumière. Nous allons tenir cette commission d'enquête que tout le Québec réclame! Je vais le faire! », a poursuivi la chef du Parti Québécois. Les militants ont aussi adopté plusieurs autres propositions, notamment celle relative à la limitation des mandats du premier ministre et des maires d'une municipalité de plus de 5000 habitants.

Le nouveau programme sera fortement orienté vers une nette prédominance du français, notamment en étendant aux cégeps les dispositions de l'actuelle Charte de la langue française. « Nous défendrons vigoureusement notre langue et notre culture. La loi 101 sera réécrite, elle sera renforcée. Langue de travail; langue de l'éducation; langue de l'administration; le français est - et restera - la langue commune de tous les Québécois! », a fermement assuré Pauline Marois devant ses militants. Aussi, l'enseignement de notre histoire nationale sera une orientation importante d'un gouvernement souverainiste.

La création de la richesse était aussi au cœur des propositions adoptées. « Le Québec doit reprendre le contrôle de son économie. Nous allons le faire et remettre le Québec sur la voie de la création de la richesse pour tous! Nous allons rapatrier tous les programmes fédéraux de développement économique que nous finançons avec nos impôts et nous allons les regrouper dans une Banque de développement économique du Québec. Et si Ottawa nous fait obstacle, ce sont les Québécois qui en jugeront! », a clamé Mme Marois. Nous allons également revoir les redevances que nous imposons aux entreprises qui exploitent nos ressources naturelles. Pour les hydrocarbures, nos conditions sont claires : au moins la moitié des bénéfices doit revenir aux Québécois et si, pour y arriver, il nous faut prendre une participation publique dans ces entreprises, nous n'hésiterons certainement pas. On ne va pas se gêner : les richesses du Québec appartiennent d'abord et avant tout aux Québécois! », a-t-elle ajouté.

Pauline Marois a également rappelé « l'urgence de démarrer un grand projet qui va définir le Québec pour plusieurs générations : l'indépendance énergétique. Nous allons faire du Québec un exemple en environnement et un leader nord-américain en matière d'énergie verte. Nous allons réduire notre dépendance au pétrole qui pollue et nous appauvrit. Nous ferons du développement des énergies alternatives une priorité et l'électrification des transports deviendra une réalité! Nous avons un projet très ambitieux, digne du 21e siècle, et ce sont les jeunes qui vont le mener à terme. Nous allons reprendre le contrôle de notre énergie et de notre environnement, nous allons bâtir un Québec vert et bleu! »

Pauline Marois a affirmé qu'il faut reprendre le contrôle en remettant les programmes sociaux au service des Québécois. « Nous aurons un mot d'ordre : accessibilité. Nos jeunes auront accès à une éducation de qualité, à l'égalité des chances. Au Parti Québécois, on l'a calculé le nombre de places en garderie qu'il faut pour le Québec. La réponse est très simple : c'est un enfant, une place! Nous allons nous attaquer très concrètement au décrochage. Nous allons réduire la taille des classes, encourager la réussite des garçons et supporter les initiatives des communautés pour garder leurs jeunes à l'école. Nous allons amener l'école privée à faire sa part pour soutenir les enfants handicapés ou en difficulté d'apprentissage. Aussi, il est temps d'avoir une grande discussion au Québec pour régler le sous-financement de nos universités. Nous n'accepterons pas que les étudiants du Québec soient seuls à faire leur part. Nous sommes nombreux dans cette salle à en avoir profité, moi la première : notre priorité sera de protéger l'accès pour les nouvelles générations ».

« En santé, nos médecins auront le soutien des autres professionnels au sein des groupes de médecine familiale et les Québécois n'auront plus à aller perdre leur temps aux urgences. Nous allons donner à nos infirmières praticiennes les ressources nécessaires pour qu'elles exercent leur savoir-faire. Nos pharmaciens auront l'autonomie pour faciliter la vie aux Québécois. Nous allons donner à nos aînés l'accès à des soins à domicile », a ajouté Pauline Marois.

« Au cours des dernières décennies, nous avons aussi perdu le contrôle de notre État qui s'est embourbé dans la bureaucratie. Nous allons débureaucratiser notre État. Et je signale aux Québécois qu'aucun autre parti n'est plus ambitieux que le nôtre à cet égard », a indiqué la chef du Parti Québécois.

« Nous avons eu un congrès historique cette fin de semaine. Nous en sortons unis comme jamais avec une vision sur mesure pour les Québécois. Maintenant, nous nous préparerons à remplacer le gouvernement libéral de Jean Charest. Nos concitoyens ont vu depuis vendredi un parti dynamique, plein de vie, qui n'a comme seul maître le Québec et ses intérêts. Ils ont vu que le Parti Québécois saura répondre à leurs attentes et saura rebâtir le lien de confiance entre les Québécois et leur gouvernement », a conclu Pauline Marois au terme de ce congrès au cours duquel elle a obtenu 93,08 % du vote de confiance, un résultat sans précédent.

SOURCE PARTI QUEBECOIS

Renseignements :

Source :    Parti Québécois
Renseignements :

Manuel Dionne
Attaché de presse
514 207-8303

 

Profil de l'entreprise

PARTI QUEBECOIS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.