XVIe congrès national du Parti Québécois - UN PARTI LIBÉRAL EN PANIQUE ET QUI MANQUE DE CLASSE

MONTRÉAL, le 15 avril /CNW Telbec/ - À l'occasion de la journée d'ouverture du XVIe congrès national du Parti Québécois, deux ministres libéraux donneront un point de presse pour répéter encore une fois les mêmes sornettes proférées tout au long de la semaine. « Dans ce geste, on reconnaît tout le manque de classe et l'état de panique qui caractérisent le Parti libéral du Québec, a affirmé Jonathan Valois, président du Parti Québécois. Le gouvernement libéral de Jean Charest passera à l'histoire comme un gouvernement qui a connu une quantité innombrable de scandales, de démissions ainsi que des allégations de corruption et de collusion. Et les deux ministres n'ont rien d'autre à faire. Il me semble qu'ils ont assez de problèmes à résoudre avant de s'occuper de notre congrès ».

D'ailleurs, à ce sujet, le Parti Québécois demande à Michelle Courchesne quel rôle elle a joué dans le scandale des garderies libérales lorsqu'elle était ministre de la Famille alors que plusieurs propriétaires de ces garderies ont obtenu des places en garderie en fournissant généreusement à la caisse du PLQ. De plus, la ministre Courchesne devrait nous dire pourquoi elle ne demande pas à son gouvernement de mettre sous enquête le maire de Laval qui aurait tenté de corrompre des élus. Proche de Gilles Vaillancourt, elle doit aussi nous dire si elle prend la version du maire de Laval ou celle de son collègue de Vimont, Vincent Auclair.

« Pierre Moreau nous affirmait cette semaine, la main sur le cœur, que son gouvernement était proche d'une entente en matière de culture et de communications avec le gouvernement de Stephen Harper. Or, la ministre Verner a vertement rabroué le ministre Moreau pour dire qu'il n'y avait aucune discussion à ce sujet au niveau politique. Pierre Moreau a ainsi subi une terrible rebuffade et doit s'excuser auprès des Québécois de les avoir induits en erreur », estime Jonathan Valois.

« Au lieu de poser des gestes qui reflètent un manque flagrant de classe et un état de panique, les deux ministres devraient plutôt répondre à plusieurs questions que se posent les Québécois : pourquoi leur gouvernement ne veut-il pas déclencher la commission d'enquête réclamée par tous, qu'a-t-il caché ce gouvernement? Ont-ils peur de mordre la main qui les nourrit? Quant aux débats et aux discussions qui se feront pendant le congrès, je laisse les Québécois juger du travail des militants et de ma formation politique. Je crois finalement que les libéraux sont jaloux de notre congrès. Ils font tout pour s'y inviter », a conclu Jonathan Valois.

SOURCE PARTI QUEBECOIS

Renseignements :

Source :    Parti Québécois
Renseignements :    Manuel Dionne
Attaché de presse
514 207-8303

Profil de l'entreprise

PARTI QUEBECOIS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.