Vous croyez ne pas être à risque ? Selon les résultats d'une enquête, les Canadiens de plus de 40 ans doivent faire face à une réalité qui pourrait leur "briser le coeur"



    - Les résultats d'une enquête menée à l'échelle nationale révèlent que de
    nombreuses personnes dont le taux de cholestérol n'est pas maîtrisé
    sous-estiment le lien entre le taux de cholestérol et la maladie
    cardiovasculaire -

    TORONTO, le 8 janv. /CNW Telbec/ - Les résultats d'une nouvelle enquête
Léger révèlent des lacunes préoccupantes dans les connaissances des Canadiens
sur le cholestérol. Bien que presque tous les Canadiens de 40 ans ou plus
aient affirmé qu'ils trouvent important d'avoir un taux de cholestérol normal,
73 pour cent des répondants étaient incapables d'indiquer le taux de
cholestérol souhaitable chez les adultes en santé. En fait, plus de la moitié
(56 pour cent) des participants à l'enquête ne connaissent pas leur taux de
cholestérol total. De surcroît, les médecins interrogés ont affirmé qu'environ
quatre patients sur dix ne comprennent pas pourquoi leur taux de cholestérol
est élevé.
    Diffusés aujourd'hui, les résultats du COmpte rendu canadieN sur le
cholesTéROL (CONTROL), une enquête nationale d'envergure visant à dépeindre le
point de vue des Canadiens sur le cholestérol, montrent que la population n'y
voit pas très clair lorsqu'il est question de cholestérol et de prévention.
Huit répondants sur dix n'étaient pas au courant qu'un taux de cholestérol LDL
("le mauvais cholestérol") élevé est un des plus importants facteurs de risque
de maladie cardiaque, et 65 pour cent des répondants ne savaient pas que la
maladie cardiaque est la première cause de mortalité à l'échelle mondiale.
    "Les Canadiens comprennent qu'un taux de cholestérol élevé est mauvais
pour la santé, mais ils ne font toujours pas le lien avec le risque de maladie
cardiovasculaire, affirme le Dr Jean-Claude Tardif, directeur du Centre de
recherche de l'Institut de cardiologie de Montréal et professeur de médecine à
l'Université de Montréal, qui a participé à l'évaluation de l'enquête. Il nous
faut miser sur la compréhension des gens pour la transformer en action. La
première étape que doivent entreprendre les médecins est de discuter avec
leurs patients de leurs facteurs de risque individuels et de leurs taux cibles
de cholestérol ainsi que des stratégies à adopter pour apporter les
changements désirés."

    LA MAJORITE DES GENS NE SAVENT PAS TRES BIEN COMMENT MAITRISER LEUR TAUX
    DE CHOLESTEROL

    Parmi les résultats les plus inquiétants, soulignons le fait que, parmi
les Canadiens ayant reçu un diagnostic de cholestérol élevé, trois sur cinq
n'ont pas appris à bien maîtriser ce dernier. En fait, trois Canadiens sur dix
ne parviennent pas à atteindre leur taux de cholestérol cible malgré un régime
alimentaire, et la moitié des Canadiens ne font pas d'exercice pour abaisser
leur taux de cholestérol.
    "L'hypercholestérolémie est l'un des principaux facteurs de risque
modifiables de maladie cardiovasculaire, précise le Dr Tardif. L'enquête
CONTROL révèle que les patients devraient consulter leur médecin pour
connaître leur taux de cholestérol et les options de traitement qui s'offrent
à eux, au besoin. En étant plus informés, ceux dont le taux de cholestérol est
élevé seront mieux à même d'apporter des changements à leur mode de vie ou de
suivre le traitement prescrit par leur médecin, s'il y a lieu."

    LES CANADIENS SOUS-ESTIMENT LE RISQUE AUQUEL ILS SONT EXPOSES

    Trois répondants sur dix ont reçu un diagnostic d'hypercholestérolémie,
la fréquence augmentant avec l'âge; 40 pour cent des répondants de 60 ans ou
plus ont affirmé présenter un taux de cholestérol élevé. Selon les résultats
de l'enquête CONTROL, près de quatre répondants sur dix ne croient pas être
exposés à la maladie cardiaque ou croient n'y être que très faiblement
exposés. Or, 70 pour cent des Canadiens de 40 ans ou plus disent présenter au
moins deux facteurs de risque de maladie cardiovasculaire, comme les
antécédents familiaux de maladies cardiaques, l'hypertension artérielle, l'âge
et/ou le diabète, ce qui augmente leur risque de souffrir d'une telle
affection.
    "Lorsque j'ai reçu mon diagnostic d'hypercholestérolémie il y a de cela
près de cinq ans, j'étais peu conscient que j'étais exposé à un risque accru
de maladie cardiaque, affirme Keith O'Brien, maintenant âgé de 58 ans.
Aujourd'hui, je suis beaucoup mieux informé et j'ai pris ma santé en main : je
surveille mon alimentation, je fais de l'exercice et je prends des médicaments
pour maîtriser mon taux de cholestérol."
    Selon les résultats de l'enquête CONTROL, le diagnostic
d'hypercholestérolémie a des retombées sur l'état émotionnel et le mode de vie
des personnes interrogées. Un tiers (32 pour cent) des répondants disent que
le fait de savoir que leur taux de cholestérol est élevé a eu un effet sur eux
longtemps après le moment du diagnostic, et un quart des Canadiens atteints
d'hypercholestérolémie avouent que leur taux de cholestérol constitue une
préoccupation constante.

    A PROPOS DE L'ETUDE CONTROL

    L'enquête CONTROL a été menée pour recueillir de l'information sur l'état
des connaissances au sujet du cholestérol et du risque de maladie cardiaque au
Canada. Elle visait à sonder les perceptions des médecins et des patients sur
le cholestérol ainsi que leur compréhension du sujet en vue d'améliorer la
prise en charge de l'hypercholestérolémie, une affection qui touche dix
millions de Canadiens(1). L'enquête a été effectuée du 5 octobre au
1er novembre 2007.
    Au total, 2 103 Canadiens âgés de 40 ans ou plus ont répondu à des
questions en ligne, tandis que 105 médecins ont répondu à des questions posées
au téléphone. La marge d'erreur des résultats était de +/- 2,1 pour cent,
19 fois sur 20, pour l'échantillon formé par des personnes de la population et
de +/- 9,6 pour cent, 19 fois sur 20, pour l'échantillon formé par des
médecins.
    Menée en partenariat avec l'Institut de cardiologie de Montréal et
l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa, l'enquête CONTROL a été
rendue possible grâce à une contribution inconditionnelle à visée éducative de
Pfizer Canada Inc.

    A PROPOS DE L'INSTITUT DE CARDIOLOGIE DE MONTREAL

    Fondé en 1954, l'Institut de cardiologie de Montréal vise constamment les
plus hauts standards d'excellence dans le domaine cardiovasculaire par son
leadership en prévention, en soins ultraspécialisés, en formation des
professionnels, en recherche clinique et fondamentale et en évaluation des
nouvelles technologies. Il est affilié à l'Université de Montréal et ses
résultats cliniques sont parmi les meilleurs au monde. Pour en connaître
davantage sur l'Institut, veuillez visiter le site Web à l'adresse
www.icm-mhi.org.

    A PROPOS DE L'INSTITUT DE CARDIOLOGIE DE L'UNIVERSITE D'OTTAWA

    L'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa est un centre de santé
cardiovasculaire qui se consacre à la recherche, au traitement et à la
prévention des maladies du coeur. L'institut offre des soins de pointe
personnalisés, façonne la pratique de la médecine cardiovasculaire et
révolutionne la compréhension des maladies du coeur ainsi que leur traitement.
Au service de la collectivité locale, nationale et internationale, il agit
comme pionnier d'une nouvelle ère dans le domaine de la santé cardiaque. Pour
plus d'information, visitez le www.ottawaheart.ca.

    A PROPOS DE PFIZER CANADA INC.

    Pfizer Canada est la filiale canadienne de Pfizer Inc, première
entreprise pharmaceutique à l'échelle mondiale. Pfizer découvre, met au point,
fabrique et commercialise des médicaments d'ordonnance pour les humains et les
animaux. Fidèle à son principe directeur, Vers un monde en meilleure santé,
Pfizer mène des travaux de recherche et de développement dans divers domaines
thérapeutiques. Pour obtenir de l'information, visitez le site www.pfizer.ca.

    Rouleau B video disponible par satellite :

    10h30 - 11h00 et 14h30 - 15h00 (HE) ferme, le mardi 8 janvier 2008
    Bande Anik F2C/7B @ 111.1 Ouest
    Fréquence vertical descendante : 3980 MHz.
    Sous-porteuses audi : 6.8 gauche, 6.2 droite

    Aussi disponible aux mêmes horaires au centre de diffusion de la
télévision de Toronto : SDI Router Position #42

    NOTE A LA REDACTION : LES RESULTATS REGIONAUX DE L'ETUDE CONTROL SONT
    DISPONIBLES POUR LA COLOMBIE-BRITANIQUE, L'ALBERTA, L'ONTARIO, LE QUEBEC
    ET LES PROVINCES DE L'ATLANTIQUE.

    
    ----------------------------
    (1) Cholesterol Analysis. Rédigé par la Fondation des maladies du
coeur du
        Canada. Mai 2006
    




Renseignements :

Renseignements: ou pour parler avec un médecin expert ou un patient de
Vancouver, de Calgary, de Toronto, d'Ottawa, de Montréal ou d'Halifax:
Christian Marcoux, Chef, Communications de l'entreprise, Pfizer Canada Inc.,
(514) 426-6985, christian.marcoux@pfizer.com; Whitney Binns, Edelman, (416)
979-1120, postes 257, whitney.binns@edelman.com; Carolyn Santillan, Edelman,
(416) 979-1120, postes 351, carolyn.santillan@edelman.com; Alexandra Menear,
Edelman (Montréal), (514) 844-6665, poste 226, alexandra.menear@edelman.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.