Vote syndical dans l'industrie de la construction - Plus de 160 500 travailleurs appelés aux urnes du 4 au 6 juin 2009



    MONTREAL, le 28 mai /CNW Telbec/ - La Commission de la construction du
Québec (CCQ) organise et supervise le scrutin syndical 2009, entre le 4 et le
6 juin prochain. Ce vote se tient à tous les trois ans et seulement les
travailleurs et travailleuses qui désirent modifier leur allégeance ont
l'obligation de se déplacer dans un bureau de vote pour exprimer leur choix.
Cet exercice a pour but de déterminer principalement la représentativité des
associations syndicales aux fins de la prochaine ronde de négociation de
conventions collectives sectorielles.
    Cette année, ce sont quelque 160 500 travailleurs et travailleuses de la
construction qui sont invités à se présenter dans plus d'une centaine de
bureaux de vote à travers le Québec. En vertu du principe de la présomption de
vote, ceux et celles qui désirent conserver leur allégeance syndicale n'ont
pas l'obligation de se déplacer. Le fait de ne pas voter est considéré comme
une volonté de ne pas changer d'association syndicale. Cependant, certains
profitent de l'occasion pour confirmer le maintien de leur allégeance
actuelle.
    Les bureaux seront ouverts les trois jours ou moins selon le nombre de
votants potentiels par localité.
    Bien que le total de travailleurs admissibles au scrutin soit de 160 500,
c'est le vote de 125 800 d'entre eux qui comptera pour établir la
représentativité des cinq associations syndicales reconnues aux fins de
négociation des quatre conventions collectives de l'industrie de la
construction. Ces travailleurs sont appelés des votants et les autres, au
nombre de 34 700, sont appelés des participants. Pour qu'un salarié soit
reconnu comme votant, il doit avoir accumulé 300 heures de travail déclarées
entre le 1er mars 2008 et le 28 février 2009 et être détenteur d'un certificat
de compétence, ou, sans avoir les heures requises, avoir atteint 50 ans ou
plus le 31 mai 2009.
    Rappelons que l'association syndicale ou le regroupement d'associations
syndicales qui atteint plus de 50 % des votants obtient le droit de négocier
au nom de l'ensemble des travailleurs aux tables de négociation des quatre
secteurs de la construction.
    La Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la
gestion de la main-d'oeuvre dans l'industrie de la construction, Loi R-20,
stipule qu'un scrutin syndical doit avoir lieu onze mois avant l'échéance des
conventions collectives qui ont une durée de trois ans. Les conventions
actuelles prendront fin officiellement le 30 avril 2010. Ce scrutin est
précédé d'une période de maraudage syndical, permis entre le 1er mai et le 31
mai seulement.
    En 2006, année du dernier scrutin syndical dans la construction, le
nombre de votants était d'environ113 000 sur un total de 146 000 travailleurs
et travailleuses. Les résultats du scrutin étaient les suivants : la
Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ-Construction)
43,878 %, le Conseil provincial du Québec des métiers de la construction
(INTERNATIONAL) 26,992 %, la Centrale des syndicats démocratiques
(CSD-Construction) 14,010 %, la Confédération des syndicats nationaux
(CSN-Construction) 10,565 %, et le Syndicat québécois de la construction (SQC)
4,555 %. Un peu plus de 11 000 travailleurs s'étaient déplacés et la plupart
d'entre eux avaient modifié leur allégeance syndicale.
    Cette année, ces mêmes cinq associations syndicales demeurent
officiellement reconnues au terme de la Loi R-20 pour le scrutin syndical.
    A la veille du scrutin, compte tenu de l'admission de nombreux nouveaux
travailleurs et travailleuses depuis trois ans, la répartition des votants
était la suivante au 15 avril 2009 :

    
    - SQC      5,673 %
    - CSN     11,212 %
    - CSD     14,342 %
    - CPQMC   24,998 %
    - FTQ     43,775 %
    

    Tous les travailleurs aptes à voter ont été personnellement informés par
la Commission de la construction du Québec des modalités du vote, des heures
d'ouverture et des endroits des bureaux de vote. Cette information est
accessible sur le site web de la CCQ au : www.ccq.org.

    La CCQ supervise tout le processus électoral selon des règles similaires
à celles en vigueur aux élections québécoises. Seul le vote en personne dans
un bureau de vote est accepté durant les trois jours. Il n'y a pas de vote par
anticipation, par la poste, par téléphone ou par Internet (en ligne). Les
résultats du scrutin et la représentativité syndicale qui s'en suit seront
dévoilés par le président-directeur général de la CCQ, monsieur André Ménard,
le jeudi 11 juin 2009, dans le cadre d'une conférence de presse dont les
détails seront communiqués la veille.




Renseignements :

Renseignements: André Martin, Direction des communications, (514)
341-7740, poste 6352, Cellulaire: (514) 770-1356; Source: Commission de la
construction du Québec


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.