Visite du ministre Couillard en Outaouais - Une vingtaine de militants de Logemen'occupe lui rappellent que la santé c'est aussi investir dans le logement social, dans le soutien communautaire et dans la lutte à la pauvreté



    GATINEAU, QC, le 4 juin /CNW Telbec/ - Lors du passage du ministre
Philippe Couillard à l'hôpital de Gatineau ce matin, une vingtaine de
militants et sympathisants de Logemen'occupe ont manifesté leur indignation
vis-à-vis l'adoption du budget libéral parce que contraire aux énoncés de la
Politique de Santé du Québec où il est reconnu que la lutte à l'amélioration
de l'état de santé des québécoises et québécois doit également passer par des
mesures préventives et par des investissements dans les déterminants de la
santé tels que le revenu et le logement. Selon Logemen'occupe, ce budget, qui
accorde de substantielles baisses d'impôts qui ne profiteront qu'aux mieux
nantis de notre société et rien à l'égard de la lutte à la pauvreté et à
l'itinérance, va accentuer les problèmes de santé et de bien-être des
personnes les plus démunies. Ce budget néglige également l'aide aux mal-logés
et ne prévoit absolument rien pour assurer le financement du soutien
communautaire dans les OSBL d'habitation pour personnes vulnérables tels Mon
Chez Nous, Kogaluk et Les OEuvres Isidore Ostiguy.
    L'organisme de défense des mal-logés et sans-logis maintient que le
gouvernement n'a pas entendu le message de la population selon lequel elle ne
souhaitait pas de baisses d'impôts et qu'elle voulait plutôt que les sommes
d'argent reçues du gouvernement fédéral servent à insuffler un peu d'oxygène
dans les services publics. "Nous savons parfaitement que les 700 millions de
dollars provenant des transferts fédéraux ajoutés aux 111 millions du Parti
Québécois auraient fait la différence à bien des endroits et particulièrement
vis-à-vis la lutte à la pauvreté et l'itinérance", de signifier le
coordonnateur de l'organisme.
    En ce qui concerne le logement, François Roy pointe du doigt les choix du
gouvernement Charest : "Le gouvernement avait dans ses poches 187,4 millions $
d'investissements fédéraux qui lui auraient permis, s'il y avait ajouté ses
propres investissements comme il le fait depuis des années, d'au moins doubler
le nombre de logements sociaux réalisés à chaque année au Québec. Il a plutôt
décidé de retirer ses billes, avec le résultat que le nombre de nouveaux
logements sociaux tombera à 1000 par année au cours des deux prochaines
années. Comment pense-t-on pouvoir répondre à tous les besoins avec 1000
logements ?".
    Logemen'occupe craint aussi que la priorité que le gouvernement veut
accorder au logement pour personnes âgées se fasse au détriment des autres
besoins, notamment ceux des familles à faible revenu et des personnes
itinérantes. François Roy s'en offusque : "Il ne faudrait pas déshabiller Paul
pour habiller Jacques. Il y assez de richesse dans notre société pour loger
l'un et l'autre. C'est la richesse qu'il faut partager, pas la rareté"
Logemen'occupe parle carrément de "marginalisation du logement social", alors
que celui-ci est plus que jamais une nécessité, compte tenu de la disparition
des logements à bas loyer sur le marché privé de l'habitation. A cet égard, il
rappelle qu'à Gatineau on ne retrouve présentement pas un seul logement
familial (5 pièces et plus) vacant en bas de 600 $ par mois.




Renseignements :

Renseignements: François Roy, cellulaire: (613) 277-6507

Profil de l'entreprise

LOGEMEN'OCCUPE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.