Ville-Marie a induit le public en erreur, déplore BAnQ



    MONTREAL, le 23 avril /CNW Telbec/ - Bibliothèque et Archives nationales
du Québec (BAnQ) déplore que l'arrondissement Ville-Marie ait induit le public
en erreur la semaine dernière. Tant dans ses communiqués de presse qu'au cours
de ses multiples entretiens avec les médias, le directeur des affaires
publiques de l'arrondissement, M. Jean-Yves Duthel, a diffusé des faussetés.

    BAnQ juge important de rétablir les faits :

    
    1. L'arrondissement Ville-Marie, dans un communiqué diffusé en fin
       d'après-midi le jeudi 19 avril, affirme avoir décidé de refuser notre
       proposition d'aménagement d'un périmètre de sécurité autour de la
       Grande Bibliothèque en se fondant notamment sur un avis "reçu" de la
       Régie du bâtiment du Québec. M. Jean-Yves Duthel a répété cette
       assertion au cours de ses entretiens avec des médias. Ceci est faux.
       Vérification faite auprès de la Régie du bâtiment, cet avis n'existe
       pas et ne peut donc avoir été transmis à l'arrondissement Ville-Marie.
       La Régie en est encore à l'étape de l'analyse attentive et approfondie
       de notre proposition. Il est incompréhensible qu'une instance publique
       comme l'arrondissement Ville-Marie présume ainsi de la décision d'un
       organisme administratif aux pouvoirs quasi judiciaires. BAnQ entend
       respecter entièrement les prérogatives conférées par la Loi à la Régie
       du bâtiment en matière de sécurité et demande à l'arrondissement d'en
       faire autant.

    2. L'arrondissement Ville-Marie, toujours par la voix de M. Duthel, a
       affirmé le 19 avril à Radio-Canada (émission Désautels) que les
       "experts" de l'arrondissement et de BAnQ se "sont parlé en cours de
       processus" notamment pour "avoir des informations supplémentaires" ou
       encore pour "échanger". Devant nos dénégations, il l'a répété le
       lendemain avec plus de force encore à La Presse (édition du 21 avril)
       en disant que le contact avait été pris "à plusieurs reprises". Ceci
       est faux, encore une fois. Vérifications faites auprès des personnes
       liées à ce dossier à BAnQ, ainsi que chez nos architectes et
       ingénieurs, ou encore chez l'entrepreneur, aucune personne n'a reçu
       quelque communication que ce soit de l'arrondissement Ville-Marie à
       propos de notre proposition depuis le 26 janvier dernier, date du
       dépôt de notre demande de permis. De haut en bas de la pyramide, le
       silence a été total.

    3. L'arrondissement Ville-Marie a communiqué sa décision à la presse le
       jeudi 19 avril en fin d'après-midi, sans en informer BAnQ au
       préalable. Devant notre protestation, M. Duthel a affirmé à The
       Gazette que nous avions tort et que nous avions bel et bien reçu une
       lettre d'avis le matin même, 19 avril. Vérification faite, cette
       lettre est arrivée par messager le lendemain matin, 20 avril, au
       débarcadère (!) de l'avenue Savoie. M. Duthel affirme désormais qu'il
       s'agit d'un problème de secrétariat. Nous n'en croyons rien. Car la
       lettre était datée du 18 avril et les bureaux de l'arrondissement sont
       situés à quelque 300 mètres de l'entrée principale de la Grande
       Bibliothèque.
    

    Le maire de l'arrondissement Ville-Marie, M. Benoît Labonté, étant
également l'élu responsable de la culture pour l'ensemble du territoire
montréalais, nous ne comprenons pas comment il a pu cautionner un tel coup de
force, suivi d'une opération systématique de désinformation et parfois de
mensonges à l'égard de notre institution. Fréquentée très majoritairement par
les Montréalais qui l'ont plébiscitée, la Grande Bibliothèque rend à la Ville
un service insigne contre une contribution minime de sa part. A défaut d'une
amitié qui semble absente, BAnQ mériterait au moins l'attention et le respect
des autorités municipales.

    Au sujet de la Grande Bibliothèque et de BAnQ

    Accueillant près de 10 000 visiteurs par jour, la Grande Bibliothèque est
un important centre de rayonnement culturel de Bibliothèque et Archives
nationales du Québec (BAnQ), une institution qui a pour mission d'acquérir, de
conserver et de diffuser le patrimoine documentaire publié, archivistique et
filmique du Québec ou relatif au Québec. BAnQ offre aussi à tous les Québécois
- sur place, par Internet ou par prêt entre bibliothèques - un accès gratuit à
de vastes collections universelles et aux services d'une bibliothèque publique
d'envergure. BAnQ regroupe la Grande Bibliothèque et le Centre de conservation
à Montréal ainsi que des centres d'archives à Gatineau, Montréal, Québec,
Rimouski, Rouyn-Noranda, Saguenay, Sept-Iles, Sherbrooke et Trois-Rivières.
    -%SU: CLT
    -%RE: 40




Renseignements :

Renseignements: Mélanie Paul-Hus, attachée de presse, Direction des
communications et des relations publiques, Bibliothèque et Archives nationales
du Québec (BAnQ), (514) 873-1101 poste 3199, melanie.paulhus@banq.qc.ca;
Hélène Panaioti, directrice, Direction des communications et des relations
publiques, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), (514)
873-1101 poste 3237, helene.panaioti@banq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.