Ville de Montréal: Les faits saillants du comité exécutif du 30 juillet 2008



    MONTREAL, le 1er août /CNW Telbec/ - Le président du comité exécutif de
la Ville de Montréal, M. Claude Dauphin, a présenté un compte rendu des
principales décisions qui ont été prises par le comité exécutif (CE) lors de
la séance du 30 juillet 2008.
    Au cours de cette séance, les membres du comité exécutif (CE) ont
approuvé les critères devant guider l'Administration dans le soutien financier
que la Ville accorde aux arrondissements, à l'occasion de certains
anniversaires de leur fondation. Les arrondissements montréalais fêteront,
dans les prochaines années, certains anniversaires de leur fondation. Il
n'existe actuellement aucune règle encadrant le soutien financier que la Ville
accorde aux arrondissements à l'occasion de ces anniversaires. L'approbation
de critères permettra donc d'uniformiser les pratiques du soutien financier
accordé par la Ville à l'occasion de ces anniversaires.
    Les membres du CE ont par ailleurs autorisé le lancement d'un appel
d'offres public pour la consolidation des socles, assises et éclairage des
monuments du square Dorchester. Le square Dorchester et la Place du Canada
n'ont pas fait l'objet de travaux depuis de nombreuses années. Il est opportun
de profiter du Fonds du patrimoine culturel de l'Entente sur le développement
culturel 2005-2008 pour entreprendre la restauration du square Dorchester qui
est un lieu largement fréquenté par les citoyens, les travailleurs et les
visiteurs du centre-ville. Il est par ailleurs essentiel de débuter la
restauration des monuments avant d'amorcer les travaux de réaménagement,
puisque certaines parties (20 % à 25 %) du square ne seront pas accessibles
durant la période des travaux. Ces travaux débuteront à l'automne 2008 et
seront complétés à l'été 2009.
    Les membres du CE ont aussi autorisé le lancement d'un appel d'offres
public pour l'exécution de travaux de protection de l'enveloppe de l'édifice
du Centre d'histoire de Montréal. Ces travaux sont justifiés par la
détérioration rapide d'un bâtiment reconnu par son architecture comme point de
repère important de l'arrondissement historique du Vieux-Montréal et ayant un
rayonnement pour l'ensemble de l'agglomération. Les travaux permettront de
protéger et d'assurer la pérennité de l'édifice et des collections qu'il
abrite. Les travaux débuteront à l'automne 2008 et seront complétés à l'été
2009.
    Les membres du CE ont de plus autorisé le lancement d'un appel d'offres
public pour la réalisation de travaux de mécanique de bâtiment à l'usine de
production d'eau potable Charles-J. Des Baillets afin d'y aménager un nouveau
système de désinfection UV ainsi qu'un nouveau système de génération et de
dosage d'hypochlorite. L'implantation de ce système permettra d'assurer une
barrière de désinfection efficace contre les micro-organismes et rendra ainsi
l'usine Charles-J. Des Baillets conforme aux exigences de la nouvelle
réglementation du ministère du Développement durable, de l'Environnement et
des Parcs (MDDEP) sur la qualité de l'eau potable.
    Les membres du CE ont également conclu avec la firme Pépinière A. Mucci
inc., plus bas soumissionnaire conforme, une entente cadre d'une durée de
12 mois, pour la fourniture sur demande de terre, mélange de terre et sable,
suite à un appel d'offres public. Ces matériaux sont requis par les
arrondissements qui effectuent des travaux de plantation, d'horticulture,
d'entretien des aires de terrains de jeux ainsi que pour tous les travaux
connexes. De plus, la conclusion d'ententes-cadres permet d'assurer la
constance et la facilité d'approvisionnement tout en constituant des volumes
économiques profitables. Ces dépenses de consommation seront assumées à même
les budgets des arrondissements ou des services corporatifs et ce, au rythme
des besoins à combler.
    Les membres du CE ont aussi octroyé un contrat au montant de 487 919 $ à
Lumen, division Sonepar Canada inc., plus bas soumissionnaire conforme, pour
la fourniture et la livraison de câbles de puissance moyenne tension à
15 000 volts pour la Station d'épuration des eaux usées. De 1988 à ce jour,
environ 22 % de la longueur de l'antenne no 1 a dû être changée pour un coût
total d'environ 220 000 $. Puisque l'occurrence des bris semble s'accroître et
que la durée de vie des câbles est presque atteinte, il est impératif pour la
Station d'épuration de sécuriser ces installations et de compléter le
remplacement de l'antenne no 1 en 2009. Ceci garantira une alimentation
électrique fiable et sans interruption aux installations électriques de la
station en cas de panne du réseau d'Hydro-Québec. Cette dépense sera
entièrement assumée par l'agglomération.
    Les membres du CE ont par ailleurs conclu avec la firme Industries Wajax,
plus bas soumissionnaire conforme, une entente-cadre d'une durée de 3 ans pour
la fourniture d'engins élévateurs à nacelle, de carrosseries et d'accessoires
sur châssis de camions fournis par la Ville suite à un appel d'offres public.
Les engins élévateurs à nacelle sont notamment requis pour les travaux
arboricoles. La conclusion de l'entente-cadre permet d'assurer la facilité
d'approvisionnement en réduisant les délais et les coûts rattachés aux appels
d'offres répétitifs. Ces dépenses seront assumées à même les budgets des
arrondissements et des services corporatifs et ce, au rythme des besoins à
combler.
    Les membres du CE ont de plus autorisé une dépense de 72 165 $
(52 553 euros), à titre d'acompte auprès d'Envac Iberia S.A., fournisseur
unique, pour l'achat des conduites principales requises pour la mise en place
d'un système pneumatique de collecte des déchets dans le cadre de la phase 1B
du secteur de la Place des Arts du Quartier des spectacles. Le versement de
l'acompte est requis pour que les pièces soient disponibles à Montréal au
moment où seront effectués les travaux d'infrastructure souterraine et
puissent être installées durant la même période. Cette dépense sera
entièrement assumée par l'agglomération.

    Les membres du CE ont aussi octroyé les contrats suivants :

    
    - un contrat au montant de 312 184 $ à Construction Canasa inc., plus bas
      soumissionnaire conforme, pour des travaux de réfection d'égouts,
      d'aqueducs, de trottoirs et de pavages sur l'avenue de Belleville dans
      l'arrondissement de Montréal-Nord. La conduite d'égout existante est
      vétuste et comporte des défectuosités importantes. Les travaux projetés
      comprennent la reconstruction de la conduite d'égout et d'eau ainsi que
      la réfection complète du pavage et des trottoirs, là où requis. Cette
      dépense sera assumée par l'arrondissement de Montréal-Nord pour un
      montant de 72 364 $ pour la réfection des pavages et trottoirs en
      excédant des tranchées d'aqueduc et d'égout et pour un montant de
      239 820 $ par la Direction de la Gestion stratégique des réseaux d'eau.
    - un contrat au montant de 836 000 $ à Innovtech Construction inc., plus
      bas soumissionnaire conforme, pour l'exécution de travaux d'aménagement
      pour le poste de quartier 39 pour les besoins du Service de police de
      la Ville de Montréal. Ces travaux consistent à aménager des espaces
      disponibles au sous-sol et à des travaux de réfection du parement
      extérieur et des systèmes de ventilation. Ils permettront aux policiers
      de travailler dans un environnement fonctionnel et sain pour répondre
      efficacement aux objectifs du nouveau schéma de couverture. Cette
      dépense sera entièrement assumée par l'agglomération.
    - un contrat au montant de 4 725 157 $ à Les entreprises Catcan inc.,
      pour les travaux de voirie, d'égout, et d'aqueduc sur les rues Edna,
      Rolland, entre le boulevard Champlain et la rue Beurling, et sur la rue
      Willibrord, entre le boulevard LaSalle et la rue Wellington, dans
      l'arrondissement de Verdun. Les infrastructures de ces tronçons de rues
      ont fait l'objet d'analyse par la Direction de la gestion stratégique
      des réseaux d'eau dans le cadre du plan d'intervention sur les réseaux
      d'eau et par l'arrondissement de Verdun. Ces études ont démontré que
      les conduites d'aqueduc et d'égout (selon la rue) ont dépassé leur
      durée de vie et doivent être remplacées. La surface de ces chaussées
      est aussi fortement dégradée et marquée de nombreuses fissures. En
      outre, certaines rues disposent de trottoirs en asphalte ou en béton en
      mauvais état. Ces évaluations ont permis de prioriser ces rues et d'y
      prévoir les rénovations requises. Cette dépense sera assumée à 12 % par
      l'arrondissement de Verdun et à 88 % par la ville centre.
    - un contrat au montant de 770 878 $ à B.P. Asphalte inc., plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la reconstruction de trottoirs, de
      bordures et d'îlots, là où requis, sur la rue Provost, le boulevard
      Saint-Joseph et la 34e Avenue, dans l'arrondissement de Lachine. Les
      travaux du présent contrat s'inscrivent dans le plan d'action à court
      terme qui vise à redonner rapidement aux citoyens et plus
      particulièrement aux piétons, de meilleurs trottoirs et voies de
      circulation pour ainsi leur assurer des déplacements qui soient
      sécuritaires. Cette dépense sera entièrement assumée par la ville
      centre.
    - un contrat au montant de 896 600 $, à Conex Construction Routière inc,
      plus bas soumissionnaire conforme, pour la reconstruction d'une
      conduite d'eau secondaire dans la rue Chabanel, côté sud, de la rue
      Meilleur à la rue Tolhurst, dans l'arrondissement d'Ahuntsic-
      Cartierville. Il est nécessaire de reconstruire la conduite d'eau
      secondaire dans la rue Chabanel car cette infrastructure est vétuste et
      a dépassé son espérance de vie utile. Cette reconstruction permettra
      d'assurer une alimentation en eau potable selon les nouvelles normes en
      vigueur en vue d'un projet de réaménagement de surface à cet endroit.
      Ce projet fait également partie d'une liste de projets prioritaires à
      réaliser en 2008. Dans le cadre de l'entente sur le transfert des taxes
      sur l'essence du gouvernement fédéral, des subventions de l'ordre de
      100 % sont disponibles pour ce projet à l'intérieur du programme TECQ
      (Taxe essence Contribution Québec).
    - un contrat au montant de 759 649 $ à HVAC inc., plus bas
      soumissionnaire conforme, pour l'implantation de mesures d'efficacité
      énergétique dans les trois bâtiments suivants : le garage cour des
      Carrières, le Complexe Gadbois situé dans l'arrondissement du Sud-Ouest
      et le Centre aquatique Rivière-des-Prairies situé dans l'arrondissement
      de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles. La Direction des immeubles
      estime que ce projet permettra, au terme de tous les travaux, de
      générer des économies d'énergie annuelles récurrentes d'environ
      104 000 $, d'où un retour sur l'investissement d'environ 7 ans. Cette
      dépense sera assumée à 19,36 % par l'agglomération et à 80,64 % par la
      ville centre.
    - un contrat au montant de 199 895 $, à B.P. Asphalte inc., plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la reconstruction de trottoirs, de
      bordures et d'îlots, là où requis, sur la voie nord de la rue de
      Louvain, de l'avenue Christophe-Colomb à l'avenue Papineau, dans
      l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville. Les travaux du présent
      contrat s'inscrivent dans le plan d'action à court terme qui vise à
      redonner rapidement aux citoyens et plus particulièrement aux piétons,
      de meilleurs trottoirs et voies de circulation pour ainsi leur assurer
      des déplacements qui soient sécuritaires. Cette dépense sera
      entièrement assumée par la ville centre.
    - un contrat au montant de 420 840 $ à B.P. Asphalte inc., plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la reconstruction de trottoirs et de
      bordures, là où requis, dans les rues Poirier, Halpern, Courval, dans
      le chemin Saint-François et dans le boulevard Poirier, dans
      l'arrondissement de Saint-Laurent. Les travaux du présent contrat
      s'inscrivent dans le plan d'action à court terme qui vise à redonner
      rapidement aux citoyens et plus particulièrement aux piétons, de
      meilleurs trottoirs et voies de circulation pour ainsi leur assurer des
      déplacements sécuritaires. Cette dépense sera entièrement assumée par
      la ville centre.
    - un contrat au montant de 839 834 $ à la firme Lexicon Construction
      inc., plus bas soumissionnaire conforme, pour réaliser divers travaux
      de protection à la caserne 50, située au 6490, 30e Avenue, dans
      l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie. Ce projet est requis
      afin de freiner la dégradation du bâtiment, de rendre celui-ci
      sécuritaire et de préserver les actifs de la Ville de Montréal. Les
      travaux comprennent notamment la réfection de la dalle de garage, le
      remplacement des fenêtres, un nouveau système électrique ainsi que
      divers travaux connexes. Cette dépense sera entièrement assumée par
      l'agglomération.
    - un contrat au montant de 324 327 $ à La Cie Electrique Britton Ltée,
      plus bas soumissionnaire conforme, pour l'exécution des travaux de
      remplacement des câbles de 4,16 kV par des câbles à 15 kV de l'artère
      d'urgence no 2 à la Station d'épuration des eaux usées. Puisque
      l'occurrence des bris semble s'accroître et que les prochains bris
      affecteront davantage l'antenne no 2, il est impératif pour la Station
      d'épuration de sécuriser ces installations et de pouvoir compter sur au
      moins une ligne, en l'occurrence la ligne no 2, complètement remise à
      neuf. Ceci garantira une alimentation électrique fiable et sans
      interruption aux installations électriques de la Station en cas de
      panne du réseau d'Hydro-Québec. Cette dépense sera entièrement assumée
      par l'agglomération.
    - un contrat au montant de 899 155 $ à la firme Procova Inc., plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la réalisation de divers travaux de
      protection à la caserne 29, située au 5375, 1re Avenue, dans
      l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie. Ce projet est requis
      afin de freiner la détérioration du bâtiment, de rendre celui-ci
      sécuritaire et de préserver les actifs de la Ville de Montréal. Les
      travaux comprennent notamment la réfection de la dalle de garage, le
      remplacement des fenêtres et autres travaux connexes. Cette dépense
      sera entièrement assumée par l'agglomération.
    - un contrat au montant de 1 098 900 $, à Mivela Construction inc. plus
      bas soumissionnaire conforme, pour la reconstruction de trottoirs, de
      bordures et d'îlots, là où requis, sur le boulevard Gouin, de la 1re
      Rue au boulevard Lalande, dans l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro.
      Les travaux du présent contrat s'inscrivent dans le plan d'action à
      court terme qui vise à redonner rapidement aux citoyens et plus
      particulièrement aux piétons, de meilleurs trottoirs et voies de
      circulation pour ainsi leur assurer des déplacements qui soient
      sécuritaires. Cette dépense sera entièrement assumée par
      l'agglomération.
    - un contrat au montant de 245 795 $, à Mivela Construction inc., plus
      bas soumissionnaire conforme, pour la reconstruction de trottoirs, là
      où requis, sur le boulevard Gouin, de l'avenue L'Archevêque à l'avenue
      Lamoureux, dans l'arrondissement de Montréal-Nord. Les travaux du
      présent contrat s'inscrivent dans le plan d'action à court terme qui
      vise à redonner rapidement aux citoyens et plus particulièrement aux
      piétons, de meilleurs trottoirs et voies de circulation pour ainsi leur
      assurer des déplacements qui soient sécuritaires. Cette dépense sera
      entièrement assumée par la ville centre.
    - un contrat au montant de 495 250 $ à Salvex inc., plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la construction et la reconstruction
      d'une conduite d'eau secondaire dans la rue Bourget, de la rue Saint-
      Jacques à la rue Saint-Antoine dans l'arrondissement du Sud-Ouest.
      D'ici 2011, le promoteur du projet Lofts Impérial prévoit livrer
      420 unités résidentielles et 3 350 mètres carrés de commerces dans des
      immeubles vacants des anciennes installations d'Impérial Tobacco. La
      mise en place de cette nouvelle conduite d'aqueduc est requise pour la
      desserte de ce projet immobilier. Cette dépense sera entièrement
      assumée par la ville centre.
    - un contrat au montant de 1 587 650 $ à Simard-Beaudry Construction
      inc., plus bas soumissionnaire conforme, pour le planage et le
      revêtement bitumineux sur le boulevard Cavendish et l'avenue Van Horne
      dans les arrondissements du Plateau-Mont-Royal et de Côte-des-Neiges-
      Notre-Dame-de-Grâce. La réfection de ces tronçons de rues s'inscrit
      dans le plan d'action à court terme qui vise à redonner rapidement aux
      automobilistes un confort de roulement acceptable. Par ailleurs, les
      travaux réalisés sur ces rues contribueront à ramener à l'intérieur
      d'une période de 4 années, l'état du réseau artériel à un niveau jugé
      acceptable, soit faire passer de 15% à 4% la proportion du réseau
      qualifié de mauvais et de très mauvais état. Cette dépense sera
      entièrement assumée par l'agglomération.
    - un contrat au montant de 1 949 228 $ à la firme Procova Inc., plus bas
      soumissionnaire conforme, pour réaliser divers travaux de protection à
      la caserne 35, située au 10827 rue Lajeunesse dans l'arrondissement
      d'Ahuntsic-Cartierville. Certaines composantes de l'immeuble datant de
      la construction d'origine (1929) doivent faire l'objet de travaux de
      réfection, dont la maçonnerie, la dalle de garage, le remplacement des
      fenêtres, une modernisation du chauffage et d'autres travaux connexes.
      Ce projet est requis afin de freiner la dégradation du bâtiment et de
      préserver cet actif immobilier. Cette dépense sera entièrement assumée
      par l'agglomération.
    - un contrat au montant de 506 569 $ à Procova inc., plus bas
      soumissionnaire conforme, pour l'exécution de travaux d'aménagement
      pour le poste de quartier 13, situé au 8745, boulevard LaSalle. Donnant
      suite au nouveau schéma de couverture du SPVM, les postes de quartier
      13 Nord et 13 Sud ont été jumelés. Ces travaux consistent à construire
      les nouveaux locaux à même les espaces disponibles afin de permettre
      aux policiers de travailler dans un nouvel environnement fonctionnel.
      Cette dépense sera entièrement assumée par l'agglomération.
    

    Les membres du CE ont par ailleurs autorisé le lancement d'un d'appel
d'offres public pour l'exécution des travaux du lot 3 pour la restauration de
la croix du mont Royal et l'aménagement périphérique. Par la même occasion,
les élus ont approuvé l'addenda no. 1 au montant de 175 000 $ à la convention
de services professionnels octroyée à Les Consultants Géniplus inc. pour des
services professionnels supplémentaires liés à la préparation des documents
d'exécution. Mentionnons que l'enlèvement de la clôture et le recouvrement des
pattes prévus au lot 3 constituent des interventions déterminantes dans la
mise en valeur de cet élément unique du patrimoine. Cette dépense sera
entièrement assumée par l'agglomération.
    Les membres du CE ont de surcroît octroyé un contrat de services
professionnels au montant de 86 056 $ à la firme ArtExpert.ca inc., firme
ayant obtenu le plus haut pointage, pour la réalisation d'un diagnostic du
réseau municipal de diffusion culturelle Accès Culture dans le cadre de
l'entente MCCCF-Ville 2008-2011. L'octroi de ce contrat s'inscrit dans le
cadre de la démarche entreprise par la Ville visant à consolider le réseau
municipal de diffusion culturelle qui a maintenant plus de 25 ans d'existence.
Ce diagnostic fournira un état de situation ainsi que les orientations en
prévision de l'élaboration d'un plan d'action à cet égard. Cette dépense sera
entièrement assumée par la ville centre.
    Les membres du CE ont également retenu, au montant de 663 249 $, les
services professionnels de l'équipe formée par Riopel + associés, architectes,
Nacev consultants inc. en génie mécanique et électriques et Pasquin St-Jean et
associés, experts-conseils, consortium ayant obtenu le plus haut pointage,
pour la structure et le génie civil pour la réalisation de projets de
protection de bâtiments corporatifs. Les consultants retenus auront le mandat
de réaliser des projets comprenant, entre autres, la prestation de services
professionnels en architecture et en ingénierie pour chacune des étapes de la
conception et de constructions des projets. Cette expertise professionnelle
sera essentiellement consacrée aux édifices suivants : Pavillon Lafontaine;
Centre Calixa-Lavallée; Pavillon des baigneurs; le site du 3444, rue
Saint-Joseph et les Quartiers d'hiver Angrignon. L'envergure des travaux et
les délais de mise en oeuvre ne permettent pas aux ressources internes de la
Direction des immeubles d'entreprendre ces différents projets et la non
réalisation de ceux-ci pourrait mettre en péril l'intégrité de certains
bâtiments. Cette dépense sera assumée à 34,1 % par l'agglomération et à 65,9 %
par la ville centre.
    Les membres du CE ont ensuite octroyé un contrat de services
professionnels à la firme Génivar, Société en commandite, firme ayant obtenu
le plus haut pointage, pour effectuer la surveillance de travaux de
réhabilitation de conduites d'aqueduc et d'égouts dans l'arrondissement
d'Anjou. La dépense nécessaire est de 59 033 $ Parmi les travaux à réaliser,
on retrouve: la rue Colbert (375 mètres linéaires), la rue Azilda (870 mètres
linéaires), la Place des Lilas (300 mètres linéaires), l'avenue de l'Aréna
( 37 mètres linéaires), le boulevard Châteauneuf (65 mètres linéaires) et
l'avenue Talcy (59 mètres linéaires).
    Les membres du CE ont aussi approuvé la convention et retenu les services
professionnels de la consultante Kim Marineau, firme ayant obtenu le plus haut
pointage, pour réaliser l'audit écologique (l'inventaire) de la végétation
terrestre du parc-nature de la Pointe-aux-Prairies pour un montant total de
56 929 $ s'échelonnant sur deux ans, soit 2008 et 2009. L'acquisition de
données concernant la végétation du parc-nature de la Pointe-aux-Prairies est
essentielle afin d'avoir un portrait végétal conforme à sa réalité actuelle
et, par conséquent, de déterminer les valeurs écologiques des milieux naturels
le composant.
    Les membres du CE ont de plus autorisé l'acquisition d'une sculpture de
l'artiste Jean-Daniel Rohrer pour le Jardin de Montréal à Hiroshima à
l'occasion du dixième anniversaire de la signature du Protocole d'entente
entre les villes de Montréal et d'Hiroshima. Les villes de Montréal et
d'Hiroshima entretiennent des relations suivies depuis vingt ans. Durant cette
période, de nombreux échanges ont eu lieu entre les maires, certains élus et
plusieurs fonctionnaires des deux villes. La Ville de Montréal souhaite
maintenir et développer ses relations avec la Ville d'Hiroshima. En octobre
2008, le maire de Montréal recevra le maire d'Hiroshima à la tête d'une
importante délégation japonaise. A l'occasion de cette visite et pour marquer
le dixième anniversaire de la signature du protocole d'entente, le maire de
Montréal souhaite offrir au maire d'Hiroshima la sculpture de bronze "l'Homme
de la paix" d'une hauteur approximative de 5 pi. et dont le coût est estimé à
38 000 $. Par ce geste, la Ville rendra la pareille à Hiroshima qui lui a
offert en 1998 la Cloche de la Paix. Cette dépense sera entièrement assumée
par la ville centre.
    Les membres du CE ont ensuite approuvé la reconduction et les
modifications du protocole d'entente entre la Société des directeurs de musées
montréalais (SDMM) et la Ville de Montréal concernant la vente conjointe de la
Carte Musées Montréal. Les Muséums nature de Montréal soit le Biodôme, le
Jardin botanique, l'Insectarium et le Planétarium sont membres de la Société
des directeurs des musées montréalais depuis 2001. A ce titre, les Muséums
doivent adhérer à la mise en marché et à la promotion de la Carte Musées
Montréal, tout comme les autres musées membres de la SDMM. Tourisme Montréal
et plusieurs intervenants de l'industrie touristique, dont les hôteliers et
certains grossistes, appuient la SDMM dans ses efforts de promotion auprès de
la clientèle touristique car ils croient à l'importance d'offrir une telle
carte aux visiteurs de Montréal. Grâce à cet appui, le nombre de cartes est
passé de 3 000 en 2004 à 8 300 en 2007. Avec l'offre d'une carte plus flexible
(carte sans transport valide pour trois jours sur une période de trois
semaines au lieu de trois jours consécutifs), la SDMM espère aussi rejoindre
la clientèle locale qui n'était pas attirée par la carte initiale.
    Les membres du CE ont également approuvé, d'une part, le bail par lequel
la Ville loue à Les FrancoFolies de Montréal inc., du 12 juillet au 8 août
2008, un terrain situé à l'angle nord-ouest des boulevards Saint-Laurent et de
Maisonneuve, et ce, à titre gratuit. La location de ce terrain est essentielle
pour Les FrancoFolies de Montréal inc. puisqu'il est utilisé dans le cadre des
représentations de spectacles et l'aménagement d'un espace réservé pour les
vélos. D'autre part, ils ont ratifié les baux par lesquels la Ville loue à Le
Festival international de Jazz de Montréal Inc., du 12 juin au 11 juillet 2008
et ce, à titre gratuit, deux terrains: le premier est situé à l'angle sud-est
du boulevard Saint-Laurent et de la rue Sainte-Catherine et le second est
situé à l'angle nord-ouest des boulevards Saint-Laurent et de Maisonneuve. La
tenue de ces festivals au sein de la métropole est bénéfique et contribue à
positionner la Ville de Montréal sur la scène culturelle internationale, sans
compter les retombées culturelles et économiques locales qu'ils génèrent.
    Les membres du CE ont par ailleurs octroyé une contribution de 5 000 $ à
Montréal InVivo pour l'organisation du Forum Emploi Montréal InVivo 2008, les
19 et 20 septembre prochain. La Ville de Montréal soutient depuis plusieurs
années le développement des sciences de la vie et ses différents
sous-secteurs : les biotechnologies, la biopharmaceutique et les technologies
de la santé. Cette dépense sera entièrement assumée par la ville centre.
    Les membres du CE ont aussi accordé un soutien financier de 25 000 $ à
l'organisme Vélo Québec pour le programme "Mon école à pied, à vélo!" pour
l'année 2007-2008. Ce projet est axé sur le développement du transport actif
scolaire qui vise à animer et à motiver tous les acteurs susceptibles
d'améliorer les conditions de pratique de la marche et du vélo chez les jeunes
du primaire. La Ville de Montréal a soutenu ce projet dès sa première année,
en 2005-2006. Les objectifs de ce projet rejoignent les préoccupations
énoncées dans le Plan d'urbanisme et le Plan de transport dans lesquels on
réfère à l'importance de miser sur les transports actifs et sur la réduction
de la motorisation.
    Les membres du CE ont également accepté d'offrir les services
professionnels de la Direction des transports / Division ponts et tunnels,
afin de réaliser les inspections 2008, et pour les années subséquentes, des
structures routières, ferroviaires et connexes relevant de l'autorité
municipale et implantées sur le réseau local des 19 arrondissements et les
interventions urgentes pouvant en découler. Cette décision a été rendue
considérant, en premier lieu, la complexité des structures routières et les
risques inhérents qu'elles peuvent présenter au public dans les cas de
défectuosité, puis l'expertise de la Division ponts et tunnels du Service des
infrastructures, transport et environnement et son historique dans les
questions d'inspection des structures routières des réseaux locaux, et enfin
la nécessité absolue d'inspecter de façon planifiée et organisée les
structures routières des réseaux locaux. La Division ponts et tunnels
effectuera les inspections selon la même méthodologie et avec la même rigueur
que pour les structures sises sur le réseau artériel. Ces dépenses seront
entièrement assumées par la ville centre.
    Les membres du CE ont de surcroît accepté le report des sommes
résiduelles et de l'échéance du programme Revi-Sols pour le projet du Parc
d'entreprises de la Pointe-Saint-Charles (PEPSC) jusqu'en 2013. En raison du
scénario de réhabilitation retenu et en cours pour le Parc d'entreprises de la
Pointe-Saint-Charles, il faut prévoir des travaux et des dépenses au-delà de
la date prévue de fin de programme du 31 décembre 2008. Ces délais sont requis
afin de bien identifier les solutions de captage et de traitement pour le site
et d'établir un montage financier impliquant les trois paliers de
gouvernement. Par la suite, la mise en oeuvre devrait s'étaler sur quelques
années, dépendamment des technologies retenues.
    Les membres du CE ont également autorisé le déplacement de la traverse
d'écoliers à l'intersection des rues Lafleur et Centrale pour l'intersection
de la 9e Avenue et de la rue Centrale du poste de quartier 13, dans
l'arrondissement de LaSalle. La révision annuelle des traverses d'écoliers a
permis de constater que la traverse située à l'angle des rues Lafleur et
Centrale ne rencontre plus les critères justifiant la présence d'un brigadier
scolaire. L'intersection de la 9e Avenue et de la rue Centrale s'avère plus
sécuritaire et appropriée. Cette recommandation respecte les critères de
justification de déplacement des traverses d'écoliers du Service de police de
la Ville de Montréal.
    Les membres du comité exécutif ont de plus autorisé une demande de
réclamation en provenance des crédits pour dépenses contingentes pour le
remplacement de quinze véhicules appartenant au SPVM, suite à deux événements
(méfaits/incendies) survenus les 14 mars et le 21 avril 2008, le tout pour une
valeur totale de 420 355 $. Les quinze véhicules, qui sont des pertes totales,
diminuent le nombre de véhicules disponibles pour les opérations policières.
Etant donné qu'il est impossible de prévoir si d'autres événements de cet
ordre pourraient survenir à nouveau, il est important de maintenir à niveau le
nombre de véhicules de patrouille. Le montant de 420 355 $ est réparti comme
suit :

    
    - 127 500 $ : valeur totale marchande des 15 véhicules ;
    - 94 855 $ : valeur totale des équipements de police (barres de toit,
      gyrophares, amplificateurs, etc.) ;
    - 198 000 $ : valeur totale des équipements de communication
      (ordinateurs, radios, imprimantes pour les contraventions, etc.)
    

    Les membres du CE ont aussi approuvé le projet de convention entre la
Ville de Montréal et la ministre de la Culture, des communications et de la
Condition féminine relatif à la réception d'une subvention de 25 000 $ et ont
autorisé un budget additionnel de dépenses et de revenus pour que le Service
du développement culturel, de la qualité du milieu de vie et de la diversité
ethnoculturelle (SDCQMVDE) l'affecte à la réalisation du Congrès satellite de
l'International Federation of Library Associations (IFLA) à Montréal. Ce
congrès, qui aura lieu les 18 et 19 août 2008, s'intitule "Statistiques de
bibliothèques au 21e siècle". Cet événement d'envergure internationale sera
une occasion unique d'échanges professionnels déterminants pour l'émergence
d'un modèle universel d'indicateurs statistiques en bibliothéconomie. Cette
dépense sera entièrement assumée par la ville centrale.
    Les membres du CE ont de surcroît édicté, en vertu du Règlement sur les
véhicules hippomobiles, l'ordonnance modifiant l'ordonnance générale sur les
véhicules hippomobiles (Ordonnance NO 32 modifiée). Les modifications les plus
importantes concernent certains trajets et viennent s'arrimer avec les mesures
du Plan de transport intégré du Vieux-Montréal. Elles visent un fonctionnement
harmonieux des divers modes de transport. A noter que les postes d'attente ont
été réorganisés dans le Vieux-Montréal en tenant compte du nouveau circuit
d'autobus et de la diminution du nombre de permis de calèches, qui grâce au
programme de rachat, est passé au cours des dernières années de 47 à 30. Il y
aura ainsi 28 espaces d'attente disponibles pour 30 permis en vigueur.
    Les membres du CE ont par ailleurs adopté un projet de règlement intitulé
"Règlement sur la citation à titre de monument historique de la maison Bleau,
située au 13 200 boulevard Gouin Est". A cet effet, ils ont mandaté le Conseil
du patrimoine de Montréal pour tenir une séance publique sur ce projet. La
maison Bleau, localisée dans le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, dans
l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, est une ancienne
maison de ferme d'intérêt exceptionnel. Elle est située dans un secteur
d'intérêt archéologique à fort potentiel et près d'un site amérindien
préhistorique. La citation d'un bâtiment à titre de monument historique par le
biais de la Loi sur les biens culturels est le plus haut niveau de
reconnaissance dont dispose une municipalité pour assurer la conservation d'un
immeuble qui présente un intérêt public et historique par son utilisation ou
son architecture.
    Les membres du CE ont ensuite nommé "place Marcelle-Ferron" une nouvelle
place commémorative située au sud-est de l'avenue Bernard, entre les avenues
Bloomfield et Querbes, dans l'arrondissement d'Outremont. Cet espace public,
qui donne accès au parc Saint-Viateur à partir de l'avenue Bernard, n'a jamais
été nommé auparavant. En tant que peintre, sculpteure et verrière, Marcelle
Ferron (1924-2001) est une figure de proue de l'art contemporain et elle a
fortement marqué l'art public. Elle fut signataire du manifeste "Refus global"
et était l'une des plus jeunes membres du groupe. Résidente d'Outremont
pendant une vingtaine d'années jusqu'à son décès en 2001, elle s'est démarquée
par son engagement social et a contribué, avec ses recherches en arts
appliqués, au développement de l'architecture au Québec. L'ajout du nom de
Marcelle Ferron à une place commémorative est une occasion supplémentaire de
faire connaître l'oeuvre de cette artiste québécoise majeure.
    Les membres du CE ont de plus nommé "place Raymond-Plante" la place
publique située au sud du boulevard Rosemont, entre l'avenue De Chateaubriand
et la rue Saint-Hubert, dans l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie.
Cette place fait partie du projet de développement de l'ancien site des
ateliers municipaux. L'auteur Raymond Plante (1947-2006) a écrit plus de
1 000 textes télévisuels, en plus d'être romancier et d'écrire pour la radio.
Plusieurs de ses romans ont reçu des prix, notamment ses romans-jeunesse.
M. Plante a été professeur de littérature à l'Université du Québec à Montréal
et a fait de l'animation dans les écoles et les bibliothèques. Il était
résident de Rosemont. L'attribution du nom de Raymond Plante à une place
commémorative est une occasion de faire connaître l'oeuvre de cet auteur
québécois.
    Enfin, les membres du CE ont approuvé le renouvellement du mandat de
M. Serge Tremblay à titre de directeur du Service de la sécurité incendie de
Montréal pour une durée de quatre années, rétroactivement au 22 novembre 2007.
Les budgets requis sont prévus au Service de la sécurité incendie.




Renseignements :

Renseignements: Bernard Larin, (514) 872-9998; Maxime Chagnon, (514)
872-9859; Darren Becker, (514) 872-6412; Source: Cabinet du maire et du comité
exécutif de la Ville de Montréal


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.