Ville de Montréal: les faits saillants du comité exécutif du 3 juin 2009



    MONTREAL, le 5 juin /CNW Telbec/ - Le président du comité exécutif de la
Ville de Montréal, M. Claude Dauphin, a présenté un compte rendu des
principales décisions qui ont été prises par le comité exécutif lors de sa
séance ordinaire du 3 juin 2009.
    Au cours de cette séance, les membres du CE ont donné un accord de
principe à la réalisation en régie d'un centre de soccer intérieur et d'un
terrain de soccer extérieur au Complexe environnemental Saint-Michel (CESM). A
cet effet, les élus ont autorisé le Service du développement culturel, de la
qualité du milieu de vie et de la diversité ethnoculturelle (SDCQMVDE) à
présenter une demande de subvention au fonds sur l'infrastructure municipale
et rurale (FIMR) volet 3 ou au Fonds chantiers Canada-Québec (FCCQ). La
réalisation du projet de centre de soccer intérieur permettra à la Ville de
Montréal de répondre aux besoins des organisations de soccer et de la
communauté. Les adeptes montréalais de soccer pourront ainsi pratiquer leur
sport dans des conditions adéquates, surtout durant la saison hivernale.
Actuellement, le développement des championnats intérieurs est compromis faute
d'installations adéquates sur le territoire montréalais.
    Les élus ont par ailleurs approuvé un projet de convention par lequel la
ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (MCCCF)
verse une subvention au montant maximal de 4 077 500 $ plus intérêts, à la
Ville de Montréal, pour l'acquisition annuelle de nouveaux documents pour les
bibliothèques publiques de Montréal, dans le cadre du programme "Aide aux
projets - Appel de projets en développement des collections des bibliothèques
publiques autonomes 2008". Cette subvention permettra aux bibliothèques
publiques des dix-neuf arrondissements de Montréal, d'améliorer leur
collection. Le conseil municipal aura à entériner cette décision.
    Les élus ont de surcroît approuvé le projet d'emphytéose et le projet de
convention d'usage entre la Ville de Montréal et l'Université de Montréal
relativement au projet de construction du Centre sur la biodiversité sur le
site du Jardin botanique à l'intérieur des Muséums nature de Montréal. Les
élus ont approuvé le projet de versement d'une contribution financière de
2,935 M$ à l'Université de Montréal pour la construction du Centre sur la
biodiversité et ont approuvé le protocole à cet effet. Les membres du CE ont
approuvé une augmentation du budget de fonctionnement de 2,935 M$ et ont
financé cette dépense par emprunt. D'une superficie brute totale de 4 902 m2
et construit selon les normes Leed, le Centre comprendra des espaces pour
conserver les collections de recherche de l'Université de Montréal et celles
de la Ville de Montréal (plantes, insectes, champignons et micro-organismes);
des laboratoires de recherche et d'enseignement à la fine pointe de la
technologie; des bureaux pour une cinquantaine de chercheurs, de professeurs
et d'étudiants spécialisés; un amphithéâtre et un espace public à vocation
muséale d'environ 500 m2. En plus de ces activités, le Centre abritera le
quartier général du Consortium des universités canadiennes sur la
biodiversité. Ce consortium permettra une meilleure collaboration entre les
chercheurs de 11 universités canadiennes et 5 jardins botaniques canadiens par
la mise en réseau des collections via des banques de données informatiques
existantes. Quant à la Vitrine étant l'espace public du Centre sur la
biodiversité, nous croyons qu'il attirera annuellement plus de 30 000
visiteurs. L'implantation du Centre sur la biodiversité confirmera la position
de la Ville comme "ville de biodiversité" et raffermira nos liens avec le
Secrétariat des Nations-Unies de la Convention sur la biodiversité biologique,
installé à Montréal depuis 1997. Le conseil municipal aura à entériner cette
décision.
    Les membres du CE ont de plus approuvé le bail par lequel la Ville loue
de Joseph Remer des locaux d'une superficie de 1 022,50 mètres carrés (+/- 11
006 pi2) situés au 3700, boul. Crémazie Est, dans l'arrondissement de
Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension pour une durée de cinq ans, soit du 1er
septembre 2009 au 31 août 2014, pour un loyer total de 536 053 $. Les élus ont
aussi approuvé le bail par lequel la Ville sous-loue à l'organisme "Ali et Les
Princes de la Rue" ces mêmes locaux, aux mêmes termes et conditions, pour des
activités sportives et communautaires. La Direction de la diversité sociale du
Service du développement culturel, de la qualité du milieu de vie et de la
diversité ethnoculturelle (SDCQMVDE) considère important de soutenir
l'organisme "Ali et les princes de la rue" qui recrute des jeunes en
difficultés, majoritairement des jeunes de minorités visibles, afin de les
accompagner et de les soutenir dans une démarche de réinsertion en leur
proposant des activités de sports de combat (boxe et arts martiaux) et en leur
offrant un soutien pour l'aide aux devoirs. Le conseil municipal aura à
entériner cette décision.
    Les membres du CE ont également octroyé un contrat au montant de 7 725
917 $ au Groupe Vespo (9052-1170 Québec inc.) plus bas soumissionnaire
conforme, pour la construction de l'écocentre LaSalle, le chemin d'accès et la
décontamination du site. La construction de l'écocentre LaSalle témoigne de la
volonté de la Ville à mettre de l'avant des moyens concrets afin d'augmenter
la quantité des matières récupérées sur le territoire de l'agglomération. Ce
septième écocentre offrira un premier point d'accès aux arrondissements et
villes liées de l'ouest de l'île et permettra de soulager le réseau actuel qui
peine à répondre à la demande. Le conseil d'agglomération aura à entériner
cette décision.

    
    Soutiens financiers

    Les membres du CE ont ensuite approuvé les ententes et projets de
    conventions suivants et octroyé les contributions financières suivantes :

    - une contribution financière non récurrente totalisant 155 000 $ à six
      organismes qui interviennent sur des problématiques socio-urbaines dans
      le cadre de l'Entente administrative de développement social et de
      lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale Ville/ministère de
      l'Emploi et de la Solidarité sociale (MESS). Ces contributions
      financières permettent d'épauler des organismes qui offrent des
      services de première ligne aux personnes en situation précaire. Ces six
      organismes visent l'amélioration des conditions de vie des jeunes de la
      rue et des personnes itinérantes et à faciliter la cohabitation entre
      les personnes marginalisées et l'ensemble des Montréalais. Les
      organismes recevant une contribution financière sont : Action-
      Réinsertion, CACTUS Montréal, Auberge communautaire du Sud-Ouest, RAP
      Jeunesse, Spectre de rue et ROJAQ. Les crédits nécessaires à cette
      dépense ont déjà été approuvés par le conseil d'agglomération.

    - une contribution financière non récurrente totalisant 87 000 $ à quatre
      organismes qui interviennent sur des problématiques socio-urbaines dans
      le cadre de l'Entente administrative de développement social et de
      lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale Ville-MESS. Ces
      contributions financières permettent d'épauler des organismes qui
      offrent des services de première ligne aux personnes en situation
      précaire. Ces quatre organismes visent l'amélioration des conditions de
      vie des jeunes de la rue et des personnes itinérantes et à faciliter la
      cohabitation entre les personnes marginalisées et l'ensemble des
      Montréalais. Les organismes recevant une contribution financière sont :
      Plein Milieu, Les Y du Québec (Montréal, Centre-Ville), Le Journal de
      la Rue et Sentier urbain. Les crédits nécessaires à cette dépense ont
      déjà été approuvés par le conseil d'agglomération.

    - une contribution financière non récurrente totalisant 49 995 $ à La
      Fondation de la visite, pour son projet "La fierté des familles dans
      leur quartier et un quartier fier de ses familles -VI", dans le cadre
      de l'Entente administrative de développement social et de lutte contre
      la pauvreté et l'exclusion sociale Ville-MESS. Ce projet rejoint une
      clientèle démunie et à risque d'exclusion, des familles originaires
      d'ici ou d'ailleurs, comptant des enfants de moins de deux ans.
      L'objectif du projet consiste à briser l'isolement et à développer un
      sentiment d'appartenance au quartier. L'octroi de cette subvention
      permettra notamment à l'organisme de poursuivre ses visites à domicile,
      le jumelage de familles, la tenue de diverses activités dans les
      5 arrondissements concernés, soit : Ahuntsic-Cartierville, Côte-des-
      Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Lachine, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et
      Montréal-Nord. Les crédits nécessaires à cette dépense ont déjà été
      approuvés par le conseil d'agglomération.

    - une contribution financière de 20 000 $ au Festival international de
      théâtre yiddish de Montréal, qui se tiendra du 17 au 25 juin 2009. Cet
      événement est organisé principalement pour souligner le 50e
      anniversaire du Théâtre Yiddish Dora Wasserman. Depuis cinq décennies,
      ce Théâtre divertit et fait rayonner le théâtre et la culture yiddish.
      Il a présenté pas moins de 87 pièces et effectué 45 tournées de la
      ville. Pour célébrer de façon appropriée cet anniversaire, le Centre
      Segal des arts de la scène a donc pensé organiser et présenter le
      Festival international du théâtre yiddish de Montréal, en partenariat
      avec la communauté et les organismes culturels montréalais. Il s'agit
      en fait de neuf jours de festivités qui permettront au public de
      découvrir la richesse et la variété du théâtre professionnel yiddish,
      en provenance de huit pays différents. Les crédits nécessaires à cette
      dépense ont déjà été adoptés par le conseil municipal.

    - un protocole d'entente de soutien financier entre la Ville de Montréal
      et l'organisme Le Grand Charivari dans le cadre du Grand Charivari
      2009. Afin de maintenir son rôle de leader dans le domaine des grands
      événements, d'améliorer son offre culturelle et de se démarquer sur la
      scène internationale, la Ville de Montréal, via son conseil municipal,
      a décidé d'octroyer, en avril dernier, une aide financière de
      500 000 $ à l'organisme Le Grand Charivari pour la création et la tenue
      du Grand Charivari 2009 qui comprendra deux événements : le premier
      prendra la forme d'un défilé de nuit et se tiendra le 26 juillet 2009
      lors de la clôture du Festival Juste pour rire tandis que le second
      prendra la forme d'un défilé de jour et se tiendra le 7 septembre 2009
      lors de l'inauguration de la Place du Quartier des spectacles. Les
      crédits nécessaires à cette dépense ont déjà été adoptés par le conseil
      municipal.

    - une contribution spéciale et non récurrente de 15 000 $ à l'organisme
      montréalais Vision Diversité pour appuyer ses actions ainsi que sa
      programmation 2009. Vision Diversité est un organisme à but non
      lucratif né en 2006 sous le nom de Diversité Montréal; il a pris son
      nom actuel en 2007. Vision Diversité mène des initiatives de réflexion
      et d'actions qui permettent de soutenir l'approche de la diversité
      comme levier essentiel de développement et de cohésion sociale et ce,
      en partenariat avec de nombreux individus, artistes, promoteurs
      d'événements et organismes culturels et économiques. Par ailleurs,
      depuis 2008, Vision Diversité a élargi son action à plusieurs
      événements culturels se déroulant en région. Cette relation d'échange
      réciproque avec les régions est importante pour le rayonnement de
      Montréal en tant que première ville d'accueil des immigrants au Québec.
      Les crédits nécessaires à cette dépense ont déjà été adoptés par le
      conseil municipal.

    - un projet de protocole d'entente entre la Ville de Montréal et le
      Festival de la Santé Inc. pour les années 2009, 2010 et 2011. Les élus
      ont également autorisé la tenue du Marathon Oasis de Montréal le
      13 septembre 2009, de 6 h à 15 h et ont à cet effet autorisé la
      fermeture des rues dans les arrondissements du Sud-Ouest, de Ville-
      Marie, du Plateau-Mont-Royal, de Rosemont - La Petite Patrie et de
      Mercier - Hochelaga-Maisonneuve. Le projet de protocole d'entente entre
      la Ville de Montréal et le Festival de la Santé Inc. établit les
      modalités et conditions de réalisation entre les deux parties. Ainsi,
      la Ville bénéficie d'une visibilité nationale et internationale et
      devient un grand partenaire de l'événement. Toute la population est
      invitée à participer à l'événement en encourageant gratuitement les
      quelque 25 000 participants tout au long du parcours et à participer
      aux activités parallèles. Le présent protocole permettra de consolider
      le partenariat établi avec cet organisme depuis près de 18 ans. Le
      conseil d'agglomération aura à entériner cette décision.

    - un protocole de soutien technique entre la Ville et le Festival
      International de Jazz de Montréal inc. relativement à l'édition 2009 du
      Festival International de Jazz de Montréal, du 30 juin au 12 juillet
      2009. De notoriété internationale, le Festival International de Jazz de
      Montréal est reconnu comme étant le plus grand festival de jazz au
      monde. Il inscrit Montréal comme capitale du jazz sur la scène
      internationale et obtient une fréquentation de près de 2 millions de
      spectateurs. Le Festival International de Jazz de Montréal nécessite un
      soutien logistique et technique important de la Ville, directement lié
      à l'utilisation du Site "Place des Arts / Complexe Desjardins/
      concernant, d'une part, la sécurité publique et, d'autre part, la mise
      en place des infrastructures du Festival sur le domaine public
      (modification de la signalisation; fermetures de rues, réservations
      d'espaces tarifés; prêt de mobiliers urbains et d'équipements). Le
      Festival International de Jazz de Montréal Inc. est soumis à la
      signature d'un protocole d'entente avec la Ville concernant
      l'occupation du domaine public et le soutien technique. Ce protocole
      d'entente est régi par les lois du Québec. Le conseil municipal aura à
      entériner cette décision.

    - la convention entre la Société d'animation de la Promenade Bellerive
      (SAPB) et la Ville de Montréal afin de maintenir le service d'opération
      de navette fluviale reliant la promenade Bellerive et l'île Charron,
      dans le parc national des îles de Boucherville pour la période estivale
      du 20 juin au 7 septembre 2009. à cet effet, les élus ont accordé une
      contribution financière de 71 359 $. Depuis 1995, la navette représente
      une activité bien ancrée dans l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-
      Maisonneuve et dans tout l'Est de Montréal. On a compté 7 000 passagers
      au cours de l'été 2008. La non-reconduction de l'opération de cette
      navette aurait un impact très négatif sur les habitudes des cyclistes
      et des piétons profitant à la fois de la Promenade Bellerive et du parc
      des îles-de-Boucherville. Le conseil d'agglomération aura à entériner
      cette décision.

    - un premier versement, pour l'année 2009, de divers montants d'aide
      financière totalisant 514 513 $ à 126 organismes à but non lucratif
      (OBNL), locataires dans des immeubles non résidentiels imposables,
      oeuvrant dans les domaines de l'art et de la culture, du développement
      social ou des loisirs. Sur les 126 demandes jugées recevables dans le
      cadre de cette quatrième année d'opération, 83 demandes proviennent
      d'OBNL oeuvrant dans le domaine du développement social et
      communautaire pour un montant total de 350 393 $, 36 demandes
      proviennent d'OBNL oeuvrant dans le domaine de l'art et de la culture
      pour un montant total de 144 832 $ et 7 demandes proviennent d'OBNL
      oeuvrant dans le domaine des loisirs pour un montant total de 19 288 $.
      Les crédits nécessaires à cette dépense ont déjà été adoptés par le
      conseil municipal.

    Octroi de contrats

    Les membres du CE ont octroyé les contrats suivants en vue du
réaménagement du secteur de la Place des Arts du Quartier des spectacles
(QDS). Le QDS constitue l'un des trois chantiers prioritaires de la Ville :

    - un contrat au montant de 63 555 $ à Granicor inc. pour la fourniture de
      granit blanc de type Bethel White, de même qu'un contrat au montant de
      148 141 $ à Granicor inc. pour la fourniture de granit gris de type
      Stanstead et un contrat au montant de 439 296 $ à Bordures Polycor inc.
      pour la fourniture de granit noir de type Cambrien en vue de la
      réalisation des phases 2A (Place de l'Adresse symphonique) et 2B
      (Promenade des festivals) du projet de réaménagement du secteur de la
      Place des Arts du QDS. Ces trois types de granit sont nécessaires à
      l'aménagement du domaine public selon les plans et devis préparés pour
      le compte du gestionnaire de projet. Les crédits nécessaires à cette
      dépense ont déjà été adoptés par le conseil d'agglomération.

    - un contrat au montant de 9 802 278 $ à Groupe Dubé et associés inc.,
      ayant obtenu le point pointage, pour l'exécution des travaux de la
      phase 2B (Promenade des festivals) du secteur de la Place des Arts du
      QDS.. Les travaux d'aménagement et de réaménagement seront réalisés en
      plusieurs phases. Afin de réaliser les travaux de la phase 2B selon le
      calendrier prévu, il est requis de retenir les services d'un
      entrepreneur général pour réaliser la Promenade des festivals. Le
      conseil d'agglomération aura à entériner cette décision.

    Les membres du CE ont également accordé les contrats suivants dans le
cadre du programme de réfection routière 2009. Ces travaux s'inscrivent dans
le plan d'action à court terme qui vise à redonner rapidement aux citoyens, et
plus particulièrement aux piétons, de meilleurs trottoirs et voies de
circulation pour ainsi leur assurer des déplacements qui soient sécuritaires.

    - un contrat au montant de 445 868 $ à Pavages A.T.G. inc. plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la reconstruction de trottoirs, là où
      requis, sur l'avenue Atwater, du boulevard Maisonneuve à la rue
      Sherbrooke, et sur l'avenue Docteur-Penfield, du Chemin de la Côte-des-
      neiges à l'avenue du Musée, dans l'arrondissement de Ville-Marie. Les
      crédits nécessaires à cette dépense ont déjà été adoptés par le conseil
      d'agglomération.

    - un contrat au montant de 415 936 $ à B.P. Asphalte inc. plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la reconstruction de trottoirs, mail
      central et de bordures, là où requis, sur le boulevard Saint-Joseph, de
      la rue Bordeaux à la rue Fullum, et sur l'avenue de Lorimier, du
      boulevard Saint-Joseph à la rue Laurier, dans l'arrondissement du
      Plateau-Mont-Royal. Les crédits nécessaires à cette dépense ont déjà
      été adoptés par le conseil municipal.

    - un contrat au montant de 339 878 $ à Pavage C.S.F. inc. plus bas
      soumissionnaire conforme pour la reconstruction de trottoirs et de
      bordures, là où requis, sur la rue Cherrier, de la rue Saint-Denis à la
      rue Berri et sur la rue Jeanne-Mance, de la rue Milton à la rue Léo-
      Pariseau, dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Les crédits
      nécessaires à cette dépense ont déjà été adoptés par le conseil
      d'agglomération.

    - un contrat au montant de 475 909 $ à Mivela Construction inc. plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la reconstruction de trottoirs, de
      bordures, de mails centraux, de bases et de conduits souterrains
      d'éclairage, là où requis, sur le boulevard Langelier, de la rue Jarry
      au boulevard Robert, sur le boulevard Langelier (côté ouest), du
      boulevard Couture au boulevard des Grandes-Prairies, ainsi que sur le
      boulevard Lacordaire, de la rue Bélanger à la rue Bourdaloue, dans
      l'arrondissement de Saint-Léonard. Les crédits nécessaires à cette
      dépense ont déjà été adoptés par le conseil municipal.

    - un contrat au montant de 645 876 $ à Pavage C.S.F. inc. plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la reconstruction de trottoirs et de
      bordures, là où requis, sur la route Transcanadienne, voie de service
      Nord, de la rue Marc-Blain à la rue Bégin, dans l'arrondissement de
      Saint-Laurent. Le conseil municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 955 685 $ à B.P. Asphalte inc. plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la reconstruction de trottoirs, là où
      requis, sur la rue Legendre, du boulevard Saint-Laurent à l'avenue
      Henri-Julien; sur la rue de Louvain, de l'avenue Millen à la rue
      Chateaubriand; sur la rue Prieur, de la rue Meunier à l'avenue de
      l'Esplanade; sur la rue Verville, du boulevard Henri-Bourassa à la rue
      Dazé; sur la rue de Meulles, de l'avenue Robert-Giffard à la rue de
      Louisbourg; sur l'avenue Millen, de la rue Legendre à la rue de
      Louvain; et sur l'avenue Vianney, de la rue Fleury à la rue Prieur,
      dans l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville. Le conseil municipal
      aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 415 860 $ à Pavages A.T.G. inc. plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la reconstruction des trottoirs et des
      îlots, là où requis, sur le boulevard des Galeries-D'Anjou, de la
      rue Jarry à l'avenue Fontevrault, et sur le boulevard Wilfrid-
      Pelletier, du boulevard Joseph-Renaud au boulevard Roi-René, dans
      l'arrondissement d'Anjou. Les crédits nécessaires à cette dépense ont
      déjà été adoptés par le conseil municipal.

    - un contrat au montant de 395 621 $ à B.P. Asphalte inc. pour la
      reconstruction de trottoirs et de bordures, là où requis, sur la voie
      de service nord de la route Transcanadienne, du boulevard Cavendish au
      boulevard Alexis-Nihon, dans l'arrondissement de Saint-Laurent. Les
      crédits nécessaires à cette dépense ont déjà été adoptés par le conseil
      municipal.

    - un contrat au montant de 1 215 161 $ à Mivela Construction inc. plus
      bas soumissionnaire conforme, pour la reconstruction des trottoirs, des
      bordures, d'îlots et d'un mail central, là où requis, sur la route
      Transcanadienne (voie de service sud), de la rue Isabey à un point au
      nord du chemin de la Côte-de-Liesse et sur le boulevard Cavendish (2
      côtés), de la rue Griffith au boulevard Dr-Frederick-Philips, dans
      l'arrondissement de Saint-Laurent. Cette décision aura à être entérinée
      par le conseil municipal.

    - un contrat au montant de 1 009 670 $ à Pavage C.S.F. inc. plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la reconstruction de trottoirs et de
      bordures, là où requis, sur le boulevard Alexis-Nihon, du boulevard de
      la Côte-Vertu à la rue de l'Eglise et sur la rue Hickmore, du chemin de
      la Côte-de-Liesse à la Montée de Liesse, dans l'arrondissement de
      Saint-Laurent. Le conseil municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 340 572 $ à B.P. Asphalte inc. plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la reconstruction de trottoirs et de
      bordures, là où requis, sur la 3e Avenue, de la rue Centre-Commercial à
      la 2e Rue, dans l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro. Les crédits
      nécessaires à cette dépense ont déjà été adoptés par le conseil
      municipal.

    - un contrat au montant de 355 709 $ à Pavage A.T.G. inc., plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la reconstruction de trottoirs, là où
      requis, sur la rue Houle, de la rue Valdombre à la rue de Côme; sur la
      rue D'Aillon, du boulevard Lavoisier à la rue Grasset; et sur la
      rue Belherbe, de la rue Belcourt au boulevard Langelier, dans
      l'arrondissement de Saint-Léonard. Les crédits nécessaires à cette
      dépense ont déjà été adoptés par le conseil municipal.

    Les membres du CE ont également accordé les contrats suivants dans le
cadre du programme de réfection routière 2009. Ces travaux s'inscrivent dans
le plan d'action à court terme qui vise à redonner rapidement aux citoyens et
aux automobilistes un confort de roulement acceptable. Par ailleurs, les
travaux réalisés dans ces rues contribueront à ramener à l'intérieur d'une
période de 4 ans, l'état du réseau artériel à un niveau jugé acceptable, soit
à passer de 15 % à 4 % la proportion du réseau qualifié de mauvais et très
mauvais.

    - un contrat au montant de 3 382 220 $ à Construction Louisbourg SBC,
      S.E.C. (Division Simard-Beaudry Construction) plus bas soumissionnaire
      conforme, pour le planage revêtement bitumineux, là où requis, sur le
      boulevard Maurice-Duplessis, de la 86e Avenue à la voie d'accès au
      boulevard Métropolitain, sur le côté nord du boulevard Maurice-
      Duplessis, de l'avenue J-J. Joubert à la 55e Avenue, de même que sur la
      rue Notre-Dame, de la 25e Avenue à la Place Saint-Georges, dans
      l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles. Le
      conseil municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 932 948 $ à Les Pavages Tallarita Canada inc.
      plus bas soumissionnaire conforme, pour le planage et revêtement
      bitumineux, là où requis, sur le boulevard Saint-Joseph, de la rue de
      Bordeaux à la rue Fullum et sur l'avenue De Lorimier, du boulevard
      Saint-Joseph à l'avenue Laurier, dans l'arrondissement du Plateau -
      Mont-Royal. Le conseil municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 498 691 $ à Les Entreprises Canbec
      Construction inc. plus bas soumissionnaire conforme, pour le planage et
      revêtement bitumineux, là où requis, sur la rue Jeanne-Mance, de la
      rue Milton à la rue Léo-Pariseau et sur la rue Cherrier, de la rue
      Saint-Denis à la rue Berri, dans l'arrondissement du Plateau-Mont-
      Royal. Les crédits nécessaires à cette dépense ont déjà été adoptés par
      le conseil d'agglomération.

    - un contrat au montant de 744 981 $ à Construction Demix inc (Division
      de Holcim Canada) plus bas soumissionnaire conforme, pour le planage et
      le revêtement bitumineux sur le boulevard Laurentien, de la rue De
      Salaberry au boulevard Gouin, dans l'arrondissement d'Ahuntsic-
      Cartierville. Le conseil municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 1 582 411 $ à Roxboro Excavation inc. plus bas
      soumissionnaire conforme, pour le planage et le revêtement bitumineux,
      là où requis, sur la voie de service nord de la route Transcanadienne,
      du boulevard Alexis-Nihon au boulevard Cavendish, dans l'arrondissement
      de Saint-Laurent. Le conseil municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 1 755 362 $, à Demix Construction, Une
      Division de Holcim (Canada) inc., plus bas soumissionnaire conforme,
      pour le planage et le revêtement bitumineux, là où requis, sur la
      rue Beaubien, de l'avenue de Carigan au boulevard Langelier; sur la
      rue Cadillac, de la rue Ontario à la rue Toulouse; sur l'avenue
      Bourbonnière, de la rue Sainte-Catherine à la rue Lafontaine; et sur
      l'avenue Haig, de la rue Ontario à la rue Hochelaga, dans
      l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Le conseil municipal
      aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 815 245 $ à Demix Construction, une Division
      de Holcim (Canada) inc., plus bas soumissionnaire conforme, pour le
      planage et le revêtement bitumineux, là où requis, sur l'avenue
      Atwater, du boulevard Maisonneuve à la rue Sherbrooke; sur l'avenue
      Docteur-Penfield, du chemin de la Côte-des-Neiges à l'avenue du Musée,
      dans l'arrondissement de Ville-Marie. Le conseil d'agglomération aura à
      entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 3 239 134 $ à Construction Soter inc., plus
      bas soumissionnaire conforme, pour le planage et le revêtement
      bitumineux, là où requis, sur le boulevard Maurice-Duplessis (direction
      est), d'un point à l'ouest de la rue Pierre-Baillargeon au boulevard
      Rodolphe-Forget; sur le boulevard Métropolitain, du boulevard Henri-
      Bourassa à la 41e Avenue ainsi que la reconstruction d'une chaussée
      souple avec base stabilisée sur la voie d'accès de l'usine d'épuration,
      du boulevard Métropolitain au boulevard Maurice-Duplessis. Le conseil
      municipal aura à entériner cette décision.

    Les membres du CE ont également octroyé les contrats suivants pour la
réalisation de travaux d'infrastructures de voirie, d'aqueduc et d'égout :

    - un contrat au montant de 1 533 706 $ à Les Constructions Infrabec inc.
      plus bas soumissionnaire conforme, pour les travaux d'aqueduc, d'égouts
      et de chaussée pour le prolongement de la rue Kieran, dans
      l'arrondissement de Saint-Laurent. Les travaux pour le prolongement de
      l'aqueduc, des égouts et de la chaussée sur une distance d'environ
      350 mètres sur la rue Kieran, entre l'autoroute 13, le boulevard Henri-
      Bourassa et la rue Douglas-B.-Floreani, sont requis dans le cadre du
      développement du promoteur Le Groupe Montoni. Le conseil municipal aura
      à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 2 020 556 $ à Sintra Inc. (région Métropole)
      plus bas soumissionnaire conforme pour des travaux d'infrastructures de
      voirie, d'égout et d'aqueduc sur l'avenue Highlands, entre le boulevard
      LaSalle et le cul-de-sac, dans l'arrondissement de LaSalle. Les travaux
      projetés auront un impact certain sur la qualité d'approvisionnement en
      eau de ce secteur - débits et pressions - ainsi que sur la réduction
      des besoins récurrents d'intervention pour entretien ou réparation de
      l'égout et de l'aqueduc de la part des Services techniques. De plus,
      l'arrondissement s'assure de ne plus avoir à intervenir de façon
      urgente et non planifiée sur les conduites de ce secteur, ce qui rend
      également possible la reconstruction complète de la chaussée sans
      craindre de devoir revenir éventrer cette rue à court terme pour
      procéder à toute autre réparation ou remplacement de services
      éventuels. Le conseil municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 1 937 241 $ à Les Excavations Super inc., plus
      bas soumissionnaire conforme, pour des travaux d'infrastructures de
      voirie, d'égout et d'aqueduc sur l'avenue Bélanger, entre le boulevard
      LaSalle et la rue Airlie, dans l'arrondissement de LaSalle. Les travaux
      projetés auront un impact certain sur la qualité d'approvisionnement en
      eau de ce secteur (débits et pressions) ainsi que sur la réduction des
      besoins récurrents d'intervention pour entretien ou réparation de
      l'égout et de l'aqueduc de la part des Services techniques. De plus,
      l'arrondissement s'assure de ne plus avoir à intervenir de façon
      urgente et non planifiée sur les conduites de ce secteur, ce qui rend
      également possible la reconstruction complète de la chaussée sans
      craindre de devoir revenir éventrer cette rue à court terme pour
      procéder à toute autre réparation ou remplacement de services
      éventuels. Le conseil municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 1 548 000 $ à TGA Montréal inc. plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la reconstruction d'un égout combiné et
      d'une conduite d'eau secondaire sur l'avenue des Mélèzes, dans
      l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie. Les conduites d'eau et
      d'égout de ce tronçon sont vétustes et elles ont atteint leur durée de
      vie utile. Il est nécessaire de procéder au remplacement de ces
      infrastructures souterraines qui sont en mauvais état, qui comportent
      de nombreuses défectuosités et qui sont sujettes à des bris et à des
      risques d'effondrement pouvant nécessiter des interventions de plus en
      plus fréquentes et urgentes. Par ailleurs, le remplacement de la
      conduite d'eau existante par une conduite d'un diamètre supérieur est
      nécessaire pour rétablir un niveau de protection contre les incendies
      conforme aux exigences actuelles. Le conseil municipal aura à entériner
      cette décision.

    - un contrat au montant de 1 992 850 $ à Les Constructions Infrabec inc.
      plus bas soumissionnaire conforme, pour la reconstruction d'un égout
      combiné et d'une conduite d'eau secondaire sur la 9e Avenue, entre les
      rues Dandurand et Masson, dans l'arrondissement de Rosemont-La Petite-
      Patrie. Les conduites d'eau et d'égout de ce tronçon sont vétustes et
      elles ont atteint leur durée de vie utile. Il est nécessaire de
      procéder au remplacement de ces infrastructures souterraines qui sont
      en mauvais état, qui comportent de nombreuses défectuosités et qui sont
      sujettes à des bris et à des risques d'effondrement pouvant nécessiter
      des interventions de plus en plus fréquentes et urgentes. Par ailleurs,
      le remplacement de la conduite d'eau existante par une conduite d'un
      diamètre supérieur est nécessaire pour rétablir un niveau de protection
      contre les incendies conforme aux exigences actuelles. Le conseil
      municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 2 547 871 $ à Construction Arctic Béluga inc.
      plus bas soumissionnaire conforme, pour la reconstruction d'un égout
      combiné et d'une conduite d'eau secondaire et de trottoirs, là où
      requis, dans la rue Palm, de la rue Saint Rémi à la rue De Courcelle
      dans l'arrondissement du Sud-Ouest. Il est nécessaire de reconstruire
      la conduite d'égout et la conduite d'eau secondaire, là où requis, dans
      la rue Palm étant donné que ces vétustes infrastructures ont subi des
      bris et ont dépassé leur espérance de vie utile. Ce projet fait partie
      d'une liste de projets prioritaires à réaliser en 2009. Dans le cadre
      de l'entente sur le transfert des taxes sur l'essence du gouvernement
      fédéral, des subventions de l'ordre de 100% sont disponibles en ce qui
      concerne les conduites d'égout et d'eau à l'intérieur du programme
      TECQ2. Le conseil municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 1 727 297 $ à Construction Garnier ltée, plus
      bas soumissionnaire conforme, pour la reconstruction d'un égout combiné
      et d'une conduite d'eau secondaire, là où requis, dans les avenues
      Saint-Viateur et Wiseman, dans l'arrondissement d'Outremont. Il est
      nécessaire de reconstruire la conduite d'égout et la conduite d'eau
      secondaire, là où requis, dans les avenues Saint-Viateur et Wisemen
      étant donné que ces vétustes infrastructures ont subi des bris et ont
      dépassé leur espérance de vie utile. Ce projet fait partie d'une liste
      de projets prioritaires à réaliser en 2009. Dans le cadre de l'entente
      sur le transfert des taxes sur l'essence du gouvernement fédéral, des
      subventions de l'ordre de 100% sont disponibles en ce qui concerne les
      conduites d'égout et d'eau à l'intérieur du programme TECQ2. Le conseil
      municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 7 495 126 $ à Les Excavations Gilbert Théoret
      inc., plus bas soumissionnaire conforme, pour la construction d'une
      conduite principale d'aqueduc d'un diamètre de 900 mm sur le boulevard
      Gouin Ouest à Pierrefonds, le remplacement de conduites principales
      d'aqueduc et la construction d'un égout pluvial d'un diamètre de
      750 mm. La réalisation de ces travaux est requise afin d'être en mesure
      de fournir une alimentation en eau, conforme aux normes de qualité et
      de quantité, aux villes de Sainte-Anne-de-Bellevue et Senneville et
      d'assurer une redondance pour les axes d'alimentation des réseaux de
      Pointe-Claire Nord, Kirkland et Baie-d'Urfé. Egalement, cette conduite
      offrira pour les usines de Pointe-Claire et Pierrefonds une redondance
      en cas de défaillance majeure de l'une d'elles. De plus, le
      remplacement de la conduite principale alimentant le parc Nature du
      Cap-Saint-Jacques permettra d'assurer une alimentation en eau et une
      protection incendie adéquate de ce secteur. Finalement, la construction
      par le même entrepreneur d'une section d'égout pluvial requise dans la
      même tranchée permettra de réduire les nuisances aux riverains et
      optimisera la coordination des travaux par une intervention unique. Le
      conseil d'agglomération aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 4 421 298 $ à M.S.C. Réhabilitation inc., plus
      bas soumissionnaire conforme, pour des travaux de réhabilitation de
      conduites d'égout par chemisage et réhabilitation de regards par
      projection sur diverses rues de la Ville de Montréal. Le stade actuel
      de détérioration avancée de ces conduites, dont certaines sections sont
      critiques, nécessite une intervention. Il est encore temps de procéder
      à la réhabilitation pour éviter de coûteuses reconstructions à moyen
      terme. L'utilisation de la méthode de réhabilitation des conduites
      d'égout par chemisage structural est une solution économique et
      environnementale. Elle permet une réduction importante des coûts de
      réhabilitation comparativement aux techniques de reconstruction
      traditionnelles avec excavation. De plus, la réhabilitation des
      conduites comporte de nombreux avantages incluant une durée de travaux
      inférieure aux techniques à ciel ouvert, une réduction des
      perturbations aux autres infrastructures en surface et souterraines,
      une diminution des difficultés de circulation, ainsi qu'une remise en
      état rapide des lieux. Ces travaux s'inscrivent dans la stratégie de la
      gestion de l'eau des infrastructures performantes. Ils font partie des
      interventions qui contribuent à améliorer les infrastructures
      collectives et la qualité de vie des citoyens. Le conseil municipal
      aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 4 031 103 $ à Les Entreprises Catcan inc.,
      plus bas soumissionnaire conforme, pour les travaux de voirie, d'égout,
      et d'aqueduc dans la rue Ethel, entre les rues de l'Eglise et Régina,
      et dans la rue Claude, entre les rues de l'Eglise et Hickson, dans
      l'arrondissement de Verdun. Les infrastructures de ces deux tronçons de
      rue ont fait l'objet d'analyses par la Direction de la gestion
      stratégique des réseaux d'eau dans le cadre du plan d'intervention sur
      les réseaux d'eau et par l'arrondissement de Verdun. Ces études ont
      démontré que les conduites d'aqueduc ont dépassé leur durée de vie et
      doivent être remplacées. La surface de ces chaussées est aussi
      fortement dégradée et marquée de nombreuses fissures. En outre,
      certaines rues disposent de trottoirs en asphalte ou en béton en
      mauvais état et même jugés dangereux. Ces évaluations ont permis de
      prioriser ces rues et d'y prévoir les rénovations requises. Le conseil
      municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 9 749 811 $ à Conex Construction Routière
      inc., plus bas soumissionnaire conforme, pour la construction d'égouts
      sanitaires et de conduites d'eau secondaires, là où requis, et la
      reconstruction des chemins d'accès dans le parc nature et le chemin du
      Cap Saint-Jacques, du boulevard Gouin vers le nord, dans
      l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro. Le parc-nature du Cap-Saint-
      Jacques est de compétence d'agglomération et depuis son acquisition en
      1984, les systèmes d'alimentation et de distribution de l'eau potable
      pour le public et les employés ainsi que le traitement des eaux usées
      sont devenus désuets. La mise aux normes et à niveau des installations
      sanitaires du parc-nature du Cap-Saint-Jacques est donc rendue
      nécessaire compte tenu de la désuétude des installations actuelles et
      de l'accroissement de l'achalandage de ce site. Le conseil
      d'agglomération aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 2 547 871 $ à Construction Arctic Béluga inc.
      plus bas soumissionnaire conforme, pour la reconstruction d'un égout
      combiné et d'une conduite d'eau secondaire et de trottoirs, là où
      requis, dans la rue Palm, de la rue Saint-Rémi à la rue De Courcelle
      dans l'arrondissement du Sud-Ouest. Il est nécessaire de reconstruire
      la conduite d'égout et la conduite d'eau secondaire, là où requis, dans
      la rue Palm étant donné que ces vétustes infrastructures ont subi des
      bris et ont dépassé leur espérance de vie utile. Ce projet fait partie
      d'une liste de projets prioritaires à réaliser en 2009. Dans le cadre
      de l'entente sur le transfert des taxes sur l'essence du gouvernement
      fédéral, des subventions de l'ordre de 100% sont disponibles en ce qui
      concerne les conduites d'égout et d'eau à l'intérieur du programme
      TECQ2. Le conseil municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 1 727 297 $ à Construction Garnier ltée, plus
      bas soumissionnaire conforme, pour la reconstruction d'un égout combiné
      et d'une conduite d'eau secondaire, là où requis, dans les avenues
      Saint-Viateur et Wiseman, dans l'arrondissement d'Outremont. Il est
      nécessaire de reconstruire la conduite d'égout et la conduite d'eau
      secondaire, là où requis, dans les avenues Saint-Viateur et Wisemen
      étant donné que ces infrastructures ont subi des bris et ont dépassé
      leur espérance de vie utile. Ce projet fait partie d'une liste de
      projets prioritaires à réaliser en 2009. Dans le cadre de l'entente sur
      le transfert des taxes sur l'essence du gouvernement fédéral, des
      subventions de l'ordre de 100% sont disponibles en ce qui concerne les
      conduites d'égout et d'eau à l'intérieur du programme TECQ2. Le conseil
      municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat de 1 624 725,04 $ à Roxboro Excavation inc. pour la
      reconstruction d'une conduite principale d'aqueduc et le remplacement
      d'une conduite secondaire dans l'avenue Lilas, située dans la Cité de
      Dorval en façade de l'usine de production d'eau potable de Dorval,
      entre sa limite sud et le chemin Bord-du-Lac. Les élus ont approuvé le
      protocole pour la réalisation par la Ville de Montréal de travaux
      relevant de la compétence de la Cité de Dorval. Le conseil
      d'agglomération aura à entériner cette décision.

    Les membres du CE ont également octroyé les contrats suivants portant sur
le projet d'aménagement et de mise en valeur de la rue Chabanel, dans
l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville. Le projet d'aménagement de la rue
Chabanel vise la requalification du domaine public et le développement d'une
approche d'aménagement urbain de qualité afin d'améliorer la qualité du milieu
de vie et l'attrait du quartier dans le but de soutenir la transformation et
la diversification économique du secteur :

    - un contrat au montant de 859 570 $ à Construction NRC Inc. fournisseur
      exclusif, pour la fourniture de mobilier d'éclairage dans le cadre des
      travaux de réaménagement des infrastructures de la rue Chabanel, de la
      rue Meilleur au boulevard Saint-Laurent. L'achat des équipements
      d'éclairage (fûts, consoles et luminaires) permettra de compléter
      l'aménagement de la rue Chabanel par l'installation d'un éclairage de
      rue conforme à la planification réalisée par le Service de mise en
      valeur du territoire et du patrimoine (SMVTP) et les firmes de
      consultants ayant contribué à la conception du projet. Le conseil
      municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 5 140 836 $ à Construction DJL inc. plus bas
      soumissionnaire conforme, pour le réaménagement et la reconstruction
      des trottoirs, du mail central planté d'arbustes ou en bassin filtrant,
      de l'éclairage, des arbres des fosses d'arbres et de la chaussée sur la
      rue Chabanel, de la rue Meilleur à l'avenue de l'Esplanade. Les travaux
      de ce contrat consistent essentiellement en la reconstruction de la
      chaussée, des trottoirs et de l'éclairage. Les trottoirs seront élargis
      et comporteront de nombreux arbres dans des fosses continues ou très
      agrandies pour maximiser leur croissance et leur assurer une pérennité.
      Le mail central sera composé d'un jardin filtrant qui traitera une
      partie des eaux de ruissellement de la chaussée. Enfin, l'éclairage
      sera revalorisé à l'instar de ce qui a été fait récemment pour le
      boulevard de Maisonneuve et la signalisation lumineuse sera refaite. Le
      conseil municipal aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 5 293 679 $ à Mivela Construction inc., plus
      bas soumissionnaire conforme, pour le réaménagement et la
      reconstruction des trottoirs, du mail central planté d'arbustes ou en
      bassin filtrant, de l'éclairage, des arbres et des fosses d'arbres et
      de la chaussée, sur la rue Chabanel, de l'avenue de l'Esplanade au
      boulevard Saint-Laurent. Le conseil municipal aura à entériner cette
      décision.

    Les membres du CE ont également octroyés les contrats suivants visant la
    modernisation des infrastructures de la gestion de l'eau :

    - un contrat de 24 263 319 $ à Louisbourg SBC, s.e.c., Division
      Constructions Louisbourg plus bas soumissionnaire conforme, pour la
      fourniture et l'installation des équipements nécessaires à la réfection
      des filtres des galeries no5 et no6 à l'usine de production d'eau
      potable Atwater. Les galeries de filtration no5 et no6 utilisent une
      technologie désuète de plus de 50 ans pour filtrer l'eau brute. Ainsi,
      les fonds de filtres utilisés ne sont plus adéquats pour produire une
      eau respectant les nouvelles normes. De plus, il est devenu impossible
      de remplacer ces équipements de filtration puisqu'ils ne sont plus
      disponibles sur le marché. Il en va de même pour le remplacement des
      robinets. La réalisation de ce projet permettra d'assurer une fiabilité
      à long terme et la performance du traitement par filtration tant au
      niveau de la production qu'au niveau du suivi et ce, dans le but de se
      conformer en tout temps aux exigences de la nouvelle réglementation
      québécoise sur la qualité de l'eau potable. Le conseil d'agglomération
      aura à entériner cette décision.

    - un contrat de 2 964 148 $ à Construction Frank Catania & Associés inc.
      plus bas soumissionnaire conforme, pour les travaux de structure et
      d'architecture reliés au procédé de pompage haute et basse pression à
      l'usine de production d'eau potable Pierrefonds. La nouvelle
      réglementation sur la qualité de l'eau potable a eu pour effet de
      resserrer les normes et d'imposer aux producteurs d'eau potable de
      nouvelles directives technologiques en ce qui a trait aux équipements
      et à leur mode d'exploitation. De plus, l'augmentation de la population
      et de la demande en eau a aussi eu pour effet de provoquer l'atteinte
      de la capacité ultime de production de l'usine Pierrefonds. La
      réalisation de ces travaux permettra une amélioration de la
      conservation de l'eau traitée ainsi qu'une optimisation de la gestion
      de l'alimentation en eau potable dans un secteur où les infrastructures
      existantes ont atteint leur pleine capacité de production. Le conseil
      d'agglomération aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 4 058 594 $ à Kingston Byers inc., seul
      soumissionnaire, pour le remplacement du système de dégrillage et la
      construction d'un bâtiment de service au collecteur Shevchenko, dans
      l'arrondissement de LaSalle. La mise à niveau des installations va
      permettre le nettoyage mécanique des grilles, le maintien de la
      capacité hydraulique dans cette partie du réseau, une diminution des
      risques de refoulement et un accès sécuritaire aux employés affectés à
      l'entretien de la structure. Le conseil d'agglomération aura à
      entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 2 656 270 $ à la compagnie Filtrum inc., plus
      bas soumissionnaire conforme, pour les travaux de fourniture et
      d'installation de 20 actionneurs hydrauliques et de 3 vannes dans les
      structures de régulation des intercepteurs nord et sud de la Ville de
      Montréal. Les structures de régulation sont des points de contrôle
      importants pour les débordements d'eaux usées en temps de pluie sur les
      intercepteurs nord et sud. En effet, ces structures contrôlent les
      surverses aux endroits qui sont soumis à des exigences et des objectifs
      de rejet élevés du ministère du Développement durable, de
      l'Environnement et des Parcs (MDDEP). Ainsi, des actionneurs robustes
      et des vannes fiables contribueront à assurer un contrôle serré des
      débordements d'orage à ces endroits et conséquemment à minimiser
      l'impact environnemental des surverses. De plus, de par sa conception
      et son fonctionnement, un actionneur hydraulique nécessite moins
      d'entretien et le temps de réparation est moindre en comparaison avec
      un actionneur électrique. Ainsi, ce type d'actionneur permettra des
      économies appréciables en termes de coûts d'entretien. Le conseil
      d'agglomération aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant de 2 266 869 $ à Construction Arcade, plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la fourniture et l'installation des
      équipements nécessaires à l'étanchéisation des caissons de filtres des
      galeries No1, 2 et 3 à l'usine de production d'eau potable Atwater. Les
      toitures de filtres sont actuellement recouvertes de dalles de béton
      léger qui ont atteint leur fin de vie utile (plus de 40 ans). Ces
      dalles ne sont plus étanches et ne permettent plus d'assurer la
      barrière physique essentielle, à l'infiltration d'eau potentielle,
      entre le sol et l'intérieur des boîtiers filtrants. Afin d'assurer la
      pérennité des ouvrages de réfection réalisés présentement à l'intérieur
      des filtres, il devient indispensable de remplacer les éléments de
      toiture des filtres. Permet d'assurer la pérennité des ouvrages et une
      fiabilité à long terme du traitement par filtration tant au niveau de
      la production qu'au niveau du suivi et ce, dans le but de se conformer
      en tout temps aux exigences de la nouvelle réglementation québécoise
      sur la qualité de l'eau potable. Le conseil d'agglomération aura à
      entériner cette décision.

    Les membres du CE ont par ailleurs octroyés les divers contrats
    suivants :

    - un contrat au montant de 458 160 $ à Construction Soter inc., unique
      soumissionnaire conforme, pour la réfection de chaussée de pistes
      cyclables, par fraisage à chaud, là où requis, sur différentes voies
      cyclables de la Ville de Montréal. La réalisation de ce projet couvrant
      approximativement 5 600 m2 de chaussée permettra d'assurer le confort
      de roulement et la sécurité des cyclistes. Le conseil municipal aura à
      entériner cette décision.

    - un contrat de services professionnels au montant de 625 496,81 $ à
      Atelier Urban Soland inc., Lafontaine & Soucy, architectes et GENIVAR
      Société en commandite pour coordonner les expertises, produire les
      plans et devis d'aménagement, gérer le processus d'appel d'offres et
      surveiller la réalisation des travaux de restauration des vestiges
      archéologiques des fortifications au Champ-de-Mars. Le conseil
      d'agglomération aura à entériner cette décision.

    - un contrat à Les constructions A.G.L.P. inc., plus bas soumissionnaire
      conforme, pour l'exécution de travaux d'accessibilité universelle à
      l'Edifice Albert-Dumouchel située au 10 300 rue Lajeunesse, dans
      l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville. A cet effet, une dépense de
      607 330 $ a été autorisée. L'Edifice Albert-Dumouchel a été construit
      en 1948 et rénové en 1998. Les performances d'accessibilité de ce
      bâtiment ont été évaluées en 2006 par une firme spécialisée en
      accessibilité universelle. Les travaux ont pour but d'améliorer les
      installations existantes en corrigeant les principales déficiences
      liées à l'accessibilité. Le conseil municipal aura à entériner cette
      décision.

    - un contrat de gré à gré au montant de 109 263 $ à Dolléans inc. Art
      Conservation pour la restauration des sculptures de bronze du monument
      à Paul de Chomedey, Sieur de Maisonneuve à la place d'Armes. La
      restauration du Monument à Paul Chomedey, sieur de Maisonneuve
      s'inscrit dans le cadre du projet de réaménagement de la place d'Armes
      dont le début des travaux est prévu pour septembre 2009 et la fin pour
      décembre 2010. Ce monument au fondateur de Montréal possède une très
      grande valeur artistique et symbolique et constitue une composante
      essentielle de la place d'Armes. La restauration de ce monument est
      ainsi requise afin de maintenir sa valeur artistique et assurer son
      intégrité physique. Le conseil d'agglomération aura à entériner cette
      décision.

    Lancements d'appel d'offres

    Les membres du CE ont de plus autorisé les appels d'offres suivants :

    - un appel d'offres public pour la restauration des portes et des
      fenêtres périphériques du Château Dufresne. Le Château Dufresne date de
      1918 et l'enveloppe, et plus particulièrement les fenêtres et les
      portes-fenêtres, bien qu'ayant fait l'objet d'entretien préventif et de
      réparations, ne peuvent plus faire l'objet d'interventions périodiques.
      L'ampleur des détériorations ne permet plus d'y remédier par de simples
      interventions ponctuelles. Il y a donc lieu de procéder à la
      restauration complète de toutes les fenêtres et portes-fenêtres
      périphériques du Château Dufresne afin de contribuer à assurer la
      pérennité et l'intégrité du bâtiment.

    - un appel d'offres public pour la réalisation des travaux de rénovation
      de la salle des serveurs de la Sécurité publique sise au 2580,
      boulevard St-Joseph, dans l'arrondissement de Rosemont-La Petite-
      Patrie. La Direction des services informatiques de la Ville de Montréal
      a retenu le 2580, boulevard Saint-Joseph comme site pour y loger des
      infrastructures du réseau informatique et une partie de son personnel.
      La construction d'une annexe de 322 m2 est nécessaire pour y loger une
      salle de serveurs et une salle des agents de service à la clientèle.

    - un appel d'offres public pour des travaux d'agrandissement du poste de
      quartier 8 du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Dans le
      cadre de la révision du schéma de couverture du SPVM approuvé par le
      conseil d'agglomération en 2007, certains postes de quartier doivent
      être agrandis pour répondre aux besoins opérationnels du SPVM. Le poste
      de quartier 8, sis au 170, 15e Avenue dans l'arrondissement de Lachine
      fait partie de ceux-ci. Après avoir analysé des solutions de relogement
      du poste de quartier sur d'autres sites, il s'est avéré que la solution
      la plus économique est d'agrandir le PDQ à même une partie des locaux
      au 2e étage actuellement utilisée comme gymnase par l'arrondissement.
      Les travaux envisagés comprennent notamment la construction de nouveaux
      locaux et d'un escalier d'issue ainsi que la réfection de systèmes
      architecturaux et électromécaniques.

    - un appel d'offres public pour la fourniture d'un service de messagerie
      pour le Service de police de la ville de Montréal (SPVM), pour une
      période de 36 mois. Le service de messagerie inclut la cueillette des
      sacs de courrier interne dans les différentes unités, le transport de
      celui-ci au centre de tri du SPVM et la redistribution au sein des
      unités. Le courrier doit être livré à l'interne dans un délai de
      24 heures, d'une unité à une autre. Le SPVM compte environ 150 unités,
      incluant les postes de quartier. Le fournisseur devra également offrir
      des transports de courrier sur demande dans un délai prédéterminé. Les
      services précités sont requis afin de pouvoir répondre aux besoins
      opérationnels du SPVM.

    - un appel d'offres public pour l'inspection et l'entretien des systèmes
      d'alarmes et de protection incendie pour une durée de 3 ans à la
      Station d'épuration des eaux usées Jean-R.-Marcotte et autres
      installations sur le territoire de la Ville de Montréal. Cet appel
      d'offres permettra d'effectuer les entretiens et inspections annuels
      sur les différents systèmes d'alarme et de protection incendie et ainsi
      assurer la conformité aux normes, le maintien opérationnel des systèmes
      de protection visant à éviter ou minimiser les impacts causés par un
      incendie, de même que la sécurité du personnel.

    - un appel d'offres public pour retenir les services professionnels de
      5 laboratoires privés afin de réaliser le contrôle qualitatif des
      matériaux et expertises sur les différents projets de construction, de
      réhabilitation ou de réfection d'infrastructures. Cet appel d'offres
      permettra de mettre à la disposition des services municipaux et des
      arrondissements un nombre suffisant d'équipes pour répondre à plusieurs
      demandes concurrentes, même en période de pointe, et assurera des
      tarifs compétitifs.

    Protocoles d'ententes

    Les membres du CE ont aussi approuvé les protocoles d'ententes et donné
    les accords de principes suivants :

    Les membres du CE ont approuvé un protocole d'entente entre la Ville de
Montréal et le Ministère des Affaires municipales, des Régions et de
l'Occupation du territoire (MAMROT) et autorisé la Ville à recevoir 1 200 000
$ pour les années 2009-2010-2011. Cette somme sera consacrée à un projet
novateur pour les jeunes issus des minorités visibles, le Programme
Valorisation Jeunesse - Place à la relève. Ce programme permettra de créer des
emplois d'été pour ces jeunes de 16 à 18 ans, particulièrement ceux qui ont
décidé de poursuivre leurs études et d'investir dans leur avenir. Il permettra
aux jeunes de se développer des réseaux d'emplois tout en leur offrant des
expériences valorisantes et formatrices et en contribuant à prévenir le
développement de foyers de délinquance. Le conseil municipal aura à entériner
cette décision.
    Les membres du CE ont approuvé un addenda à l'entente triennale
(2007-2010) entre la Ville de Montréal et le ministère de l'Immigration et des
Communautés culturelles et autorisé la Ville à recevoir 600 000 $ additionnels
pour l'année 2008-2009. Cette somme additionnelle permettra de soutenir des
projets spécifiques visant les jeunes Montréalais issus de l'immigration. 400
000 $ iront à ceux parmi eux qui ont décidé de poursuivre leurs études et
d'investir dans leur avenir, dans le cadre du Programme Valorisation Jeunesse
- Place à la relève. Enfin, 200 000 $ serviront à rejoindre les jeunes issus
des minorités visibles à travers diverses activités leur permettant d'entrer
en contact avec les policiers de leur quartier, dans le but de diminuer les
tensions dans certains arrondissements sensibles. Le conseil municipal aura à
entériner cette décision.

    Administration et finance

    Les membres du CE ont par ailleurs approuvé une dépense de 10 100 430 $
pour l'année 2010, pour l'acquisition de 5 camions-échelles et de 8 camions
autopompes et des équipements et accessoires, conformément à l'entente-cadre
intervenue avec Emergency One. En novembre 2006, une entente d'achat de 5 ans
a été conclue avec la firme Emergency One, pour la fourniture, sur demande, de
camions-échelles (30), camions autopompes (40) et des équipements et
accessoires pour un montant total approximatif de 53,4 M$. Cette entente
permet la réalisation d'un programme de remplacement des camions-échelles et
des camions autopompes mis en place suite à l'analyse de l'ensemble de la
flotte de véhicules de combat du SIM depuis la fusion des services d'incendie
de l'île de Montréal en 2002. Ces présentes acquisitions s'inscrivent dans la
continuité de la réalisation du programme de remplacement des véhicules de
combat du SIM et permettent d'optimiser la gestion de la flotte tant au niveau
des coûts d'entretien qu'au niveau opérationnel. Depuis, et au terme de 2009,
soit après 3 années d'un contrat de 5 ans, ce sont 22 camions-échelles et 24
autopompes qui auront été remplacés. Les crédits nécessaires à cette dépense
ont déjà été adoptés par le conseil d'agglomération.
    Les élus ont également augmenté le budget de fonctionnement de 40,1 M$
financé par emprunt pour le versement à la Société de transport de Montréal
(STM) de contributions municipales spéciales destinées au financement de la
part municipale des projets d'investissement dans le cadre du Programme d'aide
aux immobilisations en transport en commun de la Société de financement des
activités locales du Québec (SOFIL). Selon l'article 19 de la Loi sur
l'exercice de certaines compétences municipales dans certaines agglomérations
(L.R.Q., c. E-20.001), le transport collectif est une responsabilité
d'agglomération. Les contributions municipales spéciales seront versées à la
STM en fonction du rythme de réalisation des investissements. La Ville de
Montréal doit cependant être en mesure de verser la totalité des contributions
prévues pour la période 2005-2009. Ainsi, la Ville doit prévoir verser une
contribution municipale spéciale maximale de 40,1 M$ en 2009 qui seront
financés par emprunt. Le conseil d'agglomération aura à entériner cette
décision.

    Demande au conseil municipal

    Les membres du CE demandent au conseil municipal de participer au
financement de la nouvelle construction du Complexe récréo-sportif de
Mercier-Est de l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.
Actuellement, au niveau des installations sportives et communautaires, ce
secteur n'est desservi que par l'aréna Clément-Jetté qui sera lui-même rénové
et intégré au centre projeté. Le centre inclura donc cet aréna en plus d'une
piscine intérieure, d'un gymnase double et des locaux communautaires. La
participation financière de la Ville pourrait d'élever à 3M$ dépendamment du
montage financier retenu. Le conseil municipal sera appelé à entériner cette
décision.

    Réglementation

    Les membres du CE ont également adopté les projets de règlements
    suivants :

    Les élus ont approuvé deux projets de règlements sur la citation à titre
de monument historique, en vertu du volet municipal de la Loi sur les biens
culturels. Les projets de règlement portant sur les deux immeubles montréalais
marquent, à l'instar d'Habitat 67 et des maisons Brignon dit Lapierre,
Thomas-Brunet, Jacques-Richer dit Louveteau, Bleau et Mary Dorothy Molson, la
relance de l'attribution de statuts de reconnaissance patrimoniale, qui avait
été interrompue en 1992. Cette relance démontre l'engagement concret de la
Ville dans la mise en oeuvre du Plan d'urbanisme et de la Politique du
patrimoine. Les deux projets de règlements visent les immeubles suivants et
ceux-ci devront sous peu être entérinés par le conseil municipal :

    - la station-service signée Ludwig Mies van der Rohe, située au 201, rue
      Berlioz dans l'arrondissement de Verdun : Le bâtiment situé à L'Ile-
      des-Soeurs est un témoin privilégié de l'architecture miesienne. De
      plus, il est une réalisation exceptionnelle dans l'oeuvre de
      l'architecte international, puisqu'il s'agit de la seule station-
      service de l'ensemble de son oeuvre. Construit entre 1967 et 1968, dans
      le cadre des premières phases de développement de l'île des Soeurs, le
      bâtiment est composé d'une grande marquise rectangulaire soutenue par
      une structure d'acier abritant trois édicules composés de brique, de
      verre et d'acier. Exploitée par la compagnie pétrolière Esso pendant
      40 ans, cette station-service est fermée et vacante depuis décembre
      2008.

    - La maison Robert-Bélanger : L'immeuble constitue la dernière maison de
      ferme en pierre subsistant toujours sur l'ancien chemin de la Côte-
      Saint-Louis-du-Bois-Franc. Construite entre 1803 et 1806, elle est
      également une des plus vieilles constructions de l'arrondissement de
      Saint-Laurent. Habité par plusieurs générations de Robert et de
      Bélanger, le bâtiment en pierre est une bonne illustration d'une
      pratique courante de l'époque dans les milieux ruraux au Québec, soit
      la donation d'une propriété de père en fils. La maison a conservé sa
      fonction résidentielle, mais est actuellement inhabitée.

    Les élus ont ensuite adopté un règlement intitulé "Règlement autorisant un
emprunt de 7 000 000 $ pour la réalisation, sur le territoire de la pointe
nord de l'Ile-des-Soeurs, de travaux d'aménagement et de réaménagement du
domaine public, la construction d'immeubles municipaux et d'infrastructures
ainsi que pour l'acquisition d'immeubles". Les travaux d'aménagement d'un
montant de 5 194 000 $ permettent la mise en valeur des berges en parcs et
espaces verts, incluant la construction d'un chalet de parc, et autres travaux
connexes qui seront réalisés sur la pointe nord de l'Ile-des-Soeurs, dans le
cadre du projet de développement résidentiel du promoteur Proment. Le solde
sur échange de terrain de 1 806 000 $, est le résultat d'une acquisition de
trois parcelles de terrain sur la Pointe Nord de l'Ile-des-Soeurs et de la
vente de trois autres parcelles de terrains aux abords du boulevard
Gaétan-Laberge dans l'arrondissement de Verdun, selon la valeur marchande de
ces derniers. Cet emprunt sera à la charge des contribuables montréalais et
doit présenter un terme de 10 ans, puisque ce projet fait partie de la liste
du fonds d'investissement. Le conseil municipal aura à entériner cette
décision.
    Les membres du CE ont de surcroît adopté deux projets de règlements visant
à permettre la construction de plusieurs immeubles multifamiliaux à
l'intersection sud-ouest des boulevards Henri-Bourassa Ouest et de l'Acadie
dans l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville. Le projet de réaménagement des
Places l'Acadie et Henri-Bourassa contrevient à certaines dispositions du Plan
d'urbanisme en matière de hauteur maximale en étages. En adoptant le projet de
règlement en vertu de l'article 89.3 de la Charte de la Ville de Montréal, les
élus autorisent les dérogations nécessaires à la réalisation de ce chantier de
développement immobilier. Quant à l'adoption du projet de règlement modifiant
le Plan d'urbanisme, il introduit trois ajustements distincts, soit : la
création d'un nouveau secteur à transformer, la modification de la carte Parcs
et espaces verts de manière à identifier le remplacement du parc Acadie et la
création d'un nouveau secteur de densité de construction. Ces modifications
permettront le rehaussement des paramètres de densité de construction du
secteur qui comprendra un bâti urbain variant de sept à seize étages hors sol.
Elles rendront également possible la relocalisation du parc Acadie, pierre
angulaire de ce projet de développement résidentiel. Rappelons qu'il s'agit
d'un projet de construction qui inclut quelque 1 300 nouveaux logements
(comprenant 15% de logements sociaux et 36% de logements abordables), la
création d'espaces communautaires, un centre de la petite enfance de 80 places
et quelques commerces de proximité afin de créer un milieu de vie de qualité.
Le conseil municipal aura à entériner ces deux décisions.

    Nominations

    Les membres du CE ont aussi reconduit pour une période de trois ans le
mandat de MM. Robert Labelle, Alain Tassé et Denis Quirion à titre de membres
du conseil d'administration de l'Office municipal d'habitation de Montréal
(OMHM). Les élus ont également nommé, pour la même période, Mmes Louiselle
Paquin et Myrlande Myrand, à titre de membres de ce conseil. La composition du
CA fait écho à la complexité des enjeux vécus à l'OMHM. La gestion de l'Office
doit répondre aux défis posés par l'âge et la taille du parc immobilier, ainsi
qu'à de nombreux et cruciaux enjeux de développement social : l'intégration
des communautés ethnoculturelles et des nouveaux arrivants, la prévention des
problèmes sociaux liés à la pauvreté (notamment chez les jeunes), la lutte à
l'isolement chez les aînés, etc. La nouvelle ronde de nominations vise à
assurer, au sein du CA, l'apport de compétences additionnelles en matière
d'analyse financière, et l'ajout d'une expérience avérée en matière
d'intervention de première ligne auprès de certaines clientèles vulnérables
vivant en milieu HLM. Par ailleurs, le maintien de trois administrateurs vise
à assurer la continuité dans des dossiers stratégiques, telle que la mise en
oeuvre du plan d'investissements dans les travaux majeurs (qui prévoit
plus de 75 M$ par an jusqu'en 2012), la consolidation du parc de logements
abordables (notamment son segment destiné aux aînés), et l'amélioration
continue de services essentiels aux occupants (par exemple en matière de
sécurité et d'entretien). Le conseil d'agglomération aura à entériner cette
décision.

    Toponymie

    Finalement, les élus ont nommé le jardin communautaire situé dans le parc
Ahuntsic "jardin communautaire Pierre-Lapointe". Pierre Lapointe (1946-2008) a
occupé les postes de diplomate aux Affaires étrangères canadiennes et de
conseiller municipal de la Ville de Montréal de 1998 jusqu'à son décès. Natif
de Montréal et résidant du quartier Ahuntsic pendant de nombreuses années, il
s'est notamment impliqué à titre de membre de l'Association des gens
d'affaires d'Ahuntsic-Cartierville, de la Fondation de la Commission scolaire
de Montréal et du Comité consultatif du Forum des aînés de Montréal. Le
conseil municipal aura à entériner cette décision.
    




Renseignements :

Renseignements: Bernard Larin, (514) 872-9998; Darren Becker, (514)
872-6412; Martin Tremblay, (514) 872-0274; Daniel Bussières, (514) 872-9859;
Source: Cabinet du maire et du comité exécutif de la Ville de Montréal


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.