Ville de Montréal: Les faits saillants du comité exécutif du 27 juin 2007



    MONTREAL, le 27 juin /CNW Telbec/ - Le président du comité exécutif de la
Ville de Montréal, M. Frank Zampino, a présenté un compte rendu des
principales décisions qui ont été prises par le comité exécutif à sa séance du
27 juin 2007.
    Au cours de cette séance, les membres du comité exécutif (CE) ont opté
pour la mise en place des procédures de "guichet unique" pour la réception et
l'évaluation de demandes d'autorisation de projets de construction et de
transformation concernant des immeubles situés dans le Vieux-Montréal, dans
l'arrondissement historique et naturel du mont Royal et dans tout autre cas où
l'autorisation de la ministre de la Culture et des Communications du Québec
s'avère requise. La mise en place des procédures de "guichet unique" sera
menée avec les arrondissements de manière à ce que l'ensemble des intervenants
concernés bénéficie des avantages qui découleront de ces nouvelles pratiques.
Ce guichet unique permettra d'assurer un traitement unifié et coordonné des
projets qui touchent des immeubles et des territoires protégés par la Loi sur
les biens culturels.
    Les membres du CE ont également octroyé divers contrats, dont :

    
    - un contrat au montant de 135 692 $ à la compagnie Construction
      Cyvex inc., plus bas soumissionnaire conforme, pour l'exécution des
      travaux de réparation, sur une longueur de 95 mètres, de l'égout de
      300 mm situé dans la ruelle de la 1re Avenue, au nord de la rue
      Notre-Dame, dans l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-
      Trembles. Cet égout est écrasé et menace éventuellement de bloquer. Ces
      réparations sont urgentes afin d'éviter un refoulement dans la
      quinzaine de résidences qui y sont raccordées. Cette dépense sera
      entièrement assumée par la Ville centre.

    - un contrat au montant approximatif de 220 000 $ à "Construction Frank
      Catania & Associés Inc.", plus bas soumissionnaire conforme, pour la
      fourniture et l'installation d'une nouvelle grille à nettoyage
      automatique à l'usine de production d'eau potable de Lachine. Ce nouvel
      équipement permettra d'améliorer le prétraitement de l'eau brute et
      d'augmenter la fiabilité des opérations. Ce projet s'inscrit dans le
      cadre de la mise à niveau des infrastructures de production d'eau
      potable. Cette dépense sera entièrement assumée par l'agglomération.

    - le contrat 1673-AE, au montant de 227 264 $ à la compagnie Névé
      Réfrigération inc., plus bas soumissionnaire conforme, pour l'ajout
      d'un système de climatisation à la salle électrique du bloc B,
      niveau 26 m, du bâtiment des boues de la Station d'épuration des eaux
      usées. Ces travaux préventifs sont nécessaires afin d'abaisser le
      niveau des températures dans cette salle électrique et d'ainsi assurer
      la fiabilité des équipements qui y sont situés. Ils consistent en
      l'ajout de deux ventilateurs, d'un climatiseur sur le toit et de
      nouvelles conduites d'aération et de divers travaux électriques reliés
      aux nouveaux équipements. Cette dépense sera entièrement assumée par
      l'agglomération.

    Les membres du CE ont aussi retenu les services professionnels en
architecture et en ingénierie d'une équipe de trois firmes pour réaliser des
projets de réfection d'enveloppe et de sécurisation de bâtiments occupés par
la Direction de la production de l'eau potable de Montréal (DPEP). Ils ont
ainsi approuvé le projet de convention, pour une somme maximale de 409 924 $,
par lequel l'équipe formée par Les architectes Labonté Marcil pour
l'architecture, Les Consultants LBCD inc. ingénieurs pour la mécanique et
l'électricité, ainsi que Saia, DesLauriers, Kadanoff, Leconte, Brisebois,
Blais (SDKLBB) ingénieurs en structure et génie civil, s'engagent à fournir à
la Ville les services professionnels requis. Les ouvrages ciblés sont trois
usines de filtration du secteur ouest de l'île (Pointe-Claire, Dorval et
Lachine), trois stations de pompage (Châteaufort, Vincent-d'Indy,
Côte-des-Neiges) et la prise d'eau LaSalle. Les travaux consistent
principalement à la réfection de l'enveloppe et à la mise à niveau des
contrôles d'accès; à des interventions aux structures des ouvrages, aux
parements extérieurs et aux toitures; à une mise à niveau des systèmes
d'intrusion ainsi qu'à des interventions ponctuelles en électromécanique. En
somme, ces travaux permettront d'assurer l'intégrité des bâtiments afin de
protéger l'actif immobilier. Cette dépense sera entièrement assumée par
l'agglomération.
    Par ailleurs, les élus ont approuvé la convention et retenu les services
professionnels en génie de bâtiment de la firme MLC ASSOCIES inc., pour une
somme maximale de 85 380 $, pour la conception, la préparation de plans et
devis et la surveillance des travaux pour le projet de réaménagement, de
restauration et de mise aux normes de la maison Thomas-Brunet, située au
parc-nature du Cap-Saint-Jacques, dans l'arrondissement de
Pierrefonds-Roxboro. Construite en 1835 et agrandie en 1928, des travaux sont
requis pour assurer l'intégrité et la sécurité de l'édifice ainsi que sa
conformité avec le Code du bâtiment. Ils consistent principalement à des
travaux relatifs aux systèmes de chauffage, de ventilation/climatisation et de
gicleurs, à la distribution électrique, à la plomberie ainsi qu'à la structure
du bâtiment. Le coût des travaux de restauration projetés est évalué à 1 350
000 $. Ces derniers bénéficieront d'une subvention dans le cadre de l'Entente
entre le ministère de la Culture et des Communications du Québec et la Ville
de Montréal. Cette dépense sera entièrement assumée par l'agglomération.
    Le comité exécutif a également approuvé la convention et retenu les
services professionnels de la firme Inspec-Sol inc., pour une somme maximale
de 375 000 $, pour la réalisation d'études géotechniques et de caractérisation
environnementale, la préparation de plans et devis et la surveillance de
travaux de réhabilitation environnementale dans le cadre de projets
d'aménagement à l'intérieur de grands parcs montréalais. Ces services
permettront notamment de statuer sur la contamination des terrains à aménager,
d'assurer une bonne gestion des matériaux d'excavation et d'évaluer les coûts
reliés au type d'ouvrages à réaliser. Ils s'inscrivent dans le cadre de la
Politique de protection des sols et de réhabilitation des terrains contaminés
du ministère du Développement Durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP)
ainsi que des obligations découlant de la Loi modifiant la Loi sur la qualité
de l'environnement et du Règlement sur la protection et la réhabilitation des
terrains. Parmi les parcs inscrits au PTI 2007-2009, les parcs Jarry,
Angrignon, Maisonneuve, Lafontaine, René-Lévesque, Mont-Royal, la Promenade
Bellerive, le Complexe environnemental de Saint-Michel (CESM) ainsi que les
parcs-nature de l'île-de-la-Visitation, Pointe-aux-Prairies, Bois-de-Liesse,
Ile-Bizard et Cap-Saint-Jacques, nécessiteront des études géotechniques et/ou
de caractérisation environnementale préalablement à l'élaboration des plans
d'aménagement. Cette dépense sera entièrement assumée par l'agglomération.
    Les membres du CE ont autorisé la demande de déplacement de la traverse
d'écoliers à l'intersection des rues Beauharnois et Reims pour l'intersection
Beauharnois et Waverly dans le secteur du PDQ 27, dans l'arrondissement
d'Ahuntsic-Cartierville. Cette demande a été formulée par le comité
d'établissement de l'école St-Simon-Apôtre. La présence du brigadier à cette
intersection assurera une traversée plus près de l'école et plus sécuritaire
aux élèves qui fréquentent cette institution.
    Les membres du CE ont procédé à la nomination de M. Serge Rémillard à
titre de membre du conseil d'administration de la Société du parc
Jean-Drapeau, pour un mandat d'une durée de trois (3) ans, à compter du
22 juin 2007 et ont désigné ce dernier pour agir à titre de président du
conseil d'administration. M. Rémillard est un cadre supérieur possédant une
solide expérience en gestion, en développement et en financement
d'entreprises, dans divers secteurs de l'économie. Il a notamment été premier
vice-président - Administration et finances de la Caisse de dépôt et de
placement du Québec, président fondateur des Services financiers CDPQ et de la
Société en commandite Myrade. Depuis 2004, il occupe le poste de président de
RCGT Financement, société de conseils financiers destinés aux entreprises.
    Les membres du CE ont également procédé à la nomination de M. Pierre M.
Lacoste, à titre de membre et président du Comité technique prévu dans le
règlement RCG05-002 du conseil d'agglomération sur la délégation de
l'entretien du réseau principal d'aqueduc et d'égout aux municipalités liées
et ce, pour une période de deux ans. Ce comité est composé de neuf membres
choisis parmi les employés des municipalités liées, dont cinq membres
proviennent de la Ville de Montréal et quatre membres proviennent des autres
municipalités liées. Le président doit être un employé du Service des
infrastructures, du transport et de l'environnement (SITE) de la Ville de
Montréal. Le conseil d'agglomération aura également à entériner cette
nomination.
    Le CE a approuvé le virement budgétaire de 395 000 $, pour la récupération
et la valorisation des résidus du bois chez Copeaux de bois Sécure inc.
(Boralex) pour l'année 2007 au Complexe environnemental Saint-Michel, et a
autorisé l'ajustement récurrent de la base budgétaire de la Direction de
l'environnement et du développement durable du SITE à compter de 2008 de 475
000 $. La mise en copeaux des résidus de bois et la valorisation énergétique
de cette ressource est une des meilleures façons actuellement de gérer ces
résidus. En les détournant ainsi de l'enfouissement, cela contribue à
l'atteinte des objectifs de récupération. La prévision du tonnage de résidus
de bois pour 2006-2007 s'élève à 18 272 tonnes. Précisons que selon la loi
traitant de l'exercice des compétences municipales dans certaines
agglomérations, l'élimination et la valorisation des matières résiduelles est
une compétence d'agglomération. Cette dépense sera entièrement assumée par
l'agglomération.
    Le comité exécutif a aussi autorisé un virement de crédits de 74 613 $ en
provenance des dépenses générales d'administration - agglomération dans le
cadre de l'événement "The President's Cup" présenté au club de golf Royal
Montréal du 25 au 30 septembre 2007. Ce virement sera réparti comme suit :
22 000 $ au Service du développement culturel, de la qualité du milieu de vie
et de la diversité etchnoculturelle - Direction des sports afin de dédier une
agente d'expérience au dossier, ainsi que 52 613 $ à l'arrondissement de
L'Ile-Bizard-Sainte-Geneviève pour l'amélioration des infrastructures et la
propreté des lieux périphériques ainsi qu'un soutien aux communications. La
tenue de cet événement prestigieux contribuera au rayonnement international de
la Ville de Montréal et comportera des impacts touristiques et des retombées
économiques considérables. En effet, ce tournoi de golf biannuel est reconnu
par l'élite mondiale. Il sera présenté au Canada pour la première fois en
2007. Il accueillera les 24 meilleurs joueurs mondiaux et sera télédiffusé
dans près de 140 pays. On y attend plus de 25 000 spectateurs par jour,
quelque 400 représentants des médias internationaux ainsi que des centaines
d'invités et dignitaires. Le premier ministre du Canada, M. Stephen Harper,
sera le président d'honneur alors que le maire de Montréal, M. Gérald
Tremblay, sera membre honorifique du Comité des présidents. Cette dépense sera
entièrement assumée par l'agglomération.
    Enfin, les membres du comité exécutif ont procédé à la dénomination
officielles de plusieurs parcs dans l'arrondissement de
Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, dont :

    - le parc existant "parc de Saint-Aloysius", l'espace encadré à l'ouest
      par la rue Nicolet, à l'est par la rue Valois, au sud par la rue Adam
      et au nord par la rue Drouin. Ce parc est situé sur le site de
      l'ancienne église de la paroisse catholique irlandaise "Saint-
      Aloysius". L'officialisation de ce nom permet de souligner la présence
      d'une communauté irlandaise dans ce secteur de la Ville.

    - le parc existant "parc Louis-Riel", l'espace encadré à l'ouest par la
      rue Du Quesne, à l'est par l'avenue de Carignan, au sud par la rue
      Gérin-Lajoie et au nord par le boulevard Rosemont. Le nom "parc Louis-
      Riel" est utilisé par les résidants du quartier, et ce, depuis
      longtemps. Il est situé dans le district municipal Louis-Riel, à
      proximité de l'école secondaire Louis-Riel, de la place Louis-Riel et
      de l'avenue Louis-Riel.

    - le parc existant "parc Juliette-Huot", l'espace encadré à l'ouest par
      la rue Baldwin, à l'est par la rue Pierre-Tétreault, et au nord par la
      rue Sainte-Claire. Ce parc était jusqu'à présent connu
      administrativement sous le nom de "parc Azilda", d'après le nom de la
      rue adjacente à laquelle il est situé. Comédienne de renom et Chevalier
      de l'ordre national du Québec, Mme Huot est issue du quartier de la
      paroisse Sainte-Claire dans lequel est situé ce parc. Ce nom fait
      partie de la banque de noms compilés par le Bureau du patrimoine, de la
      toponymie et de l'expertise de la Ville de Montréal.
    

    Le conseil municipal aura aussi à entériner ces dénominations.




Renseignements :

Renseignements: Richard Caron, (514) 872-9859; Darren Becker, (514)
872-6412; Source: Ville de Montréal


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.