Ville de Montréal: Les faits saillants du comité exécutif du 24 septembre 2008



    MONTREAL, le 26 sept. /CNW Telbec/ - Le président du comité exécutif de
la Ville de Montréal, M. Claude Dauphin, a présenté un compte rendu des
principales décisions qui ont été prises par le comité exécutif lors de sa
séance du 24 septembre 2008.
    Au cours de cette séance publique, les membres du comité exécutif (CE)
ont approuvé le mémoire de la Ville de Montréal qui sera présenté à la
Commission des transports et de l'environnement du gouvernement du Québec dans
le cadre des consultations particulières et auditions publiques à l'égard du
projet de loi 92, Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau
et visant à renforcer leur protection. Etant donné que les législations
gouvernementales portant sur de l'eau peuvent avoir des impacts
potentiellement importants pour la Ville de Montréal, il est important de
présenter un mémoire dont les principaux éléments sont : la Ville de Montréal
appuie l'intention du Gouvernement du Québec de légiférer pour protéger les
ressources en eau ; la Ville de Montréal souhaite la création d'un organisme
de concertation sur les enjeux de l'eau et du fleuve Saint-Laurent et assure
le Ministère de sa participation ; la Ville de Montréal considère qu'il est
difficile d'évaluer les impacts des principes énoncés dans le projet de loi 92
sur la gestion quotidienne des ressources en eau ; et la Ville de Montréal
analysera les impacts sur la gestion de l'eau des règlements qui découleront
du présent projet de loi ainsi que toute nouvelle délégation de mandat vers
les administrations municipales sans les ressources pour la mettre en oeuvre.
    Les membres du CE ont également adopté une résolution demandant au
gouvernement du Québec de mettre fin au régime fiscal applicable aux cours de
triage. Le régime d'exemption accordé aux compagnies ferroviaires constitue
une forme d'aide financière municipale déguisée que les municipalités sont
encore tenues d'accorder alors que la décision de subventionner cette
industrie a été prise par des administrations municipales il y a bientôt deux
décennies. La Ville n'a pas comme mission de subventionner l'industrie
ferroviaire et ne devrait donc pas être contrainte de le faire, surtout
lorsqu'il s'agit d'entreprises nationales qui sont maintenant en bonne santé
financière et que les besoins criants en réinvestissements dans les
infrastructures municipales créent une forte pression sur les finances des
villes.
    Les membres du CE ont aussi adopté le mémoire qui sera présenté à la
Commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale du Québec dans le
cadre de son mandat d'initiative sur le phénomène de l'itinérance. La lutte
contre l'itinérance doit devenir une priorité pour le gouvernement du Québec,
dans l'intérêt de l'ensemble de la population. La Commission doit relayer ce
message au gouvernement afin qu'il s'engage dans une véritable politique de
lutte à l'itinérance, dotée d'un financement à la hauteur des besoins. Avec
cet engagement, et un travail en concertation avec les acteurs de première
ligne, il sera possible de mettre au point des solutions durables pour aider
les personnes à sortir de la rue.

    Les élus ont ensuite approuvé la conclusion des ententes cadres   
suivantes :

    
    - une entente cadre au montant de 177 073 $ et d'une durée de trois ans,
      avec la firme Sabrill Canada Ltd, plus bas soumissionnaire conforme,
      pour la fourniture de tuniques pour le personnel du SIM. La tunique est
      la pièce d'uniforme qui se porte lors de cérémonies officielles. La
      disponibilité de ces pièces doit être assurée afin de respecter le
      cadre de la convention collective des pompiers de Montréal. Le conseil
      d'agglomération aura à entériner cette décision.

    - une entente cadre au montant de 359 823 $ et d'une durée de deux ans,
      avec la Firme Guillemot International inc., plus bas soumissionnaire
      conforme, pour la fourniture d'ensemble de sous-vêtements pour le
      personnel du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM). Cette
      distribution rejoint les quelque 2 300 pompiers de l'agglomération en
      conformité avec la convention collective en vigueur. Le conseil
      d'agglomération aura à entériner cette décision.

    - une entente cadre au montant approximatif de 143 126 $ et d'une durée
      de trois (3) ans, avec la Firme 9167-1198 Québec inc., plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la fourniture de gants de sortie pour le
      personnel du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM). La
      fourniture de cet article est requise par la convention collective en
      vigueur. Le conseil d'agglomération aura à entériner cette décision.

    - une entente-cadre au montant approximatif de 146 376 $ et d'une durée
      de trente-six (36) mois, avec la firme Antonio Moreau (1984) ltée, plus
      bas soumissionnaire conforme, pour la fourniture de pantalons de
      travail en denim. Ces équipements de travail doivent être fournis par
      l'employeur en vertu des conventions collectives en vigueur. La
      conclusion de cette entente-cadre permet d'assurer la constance et la
      facilité d'approvisionnement tout en constituant des volumes
      économiques profitables. Cette dépense sera imputée à même les budgets
      des arrondissements ou des services corporatifs et ce, au rythme des
      besoins à combler.

    Les membres du CE ont par ailleurs octroyé les contrats suivants :

    - un contrat au montant de 280 769 $ à Gilles et fils électrique inc.
      plus bas soumissionnaire conforme, pour l'installation d'un système
      d'éclairage D.E.L. au Biodôme de Montréal. Les travaux consistent à
      installer les infrastructures électriques pour assurer le
      fonctionnement du système d'éclairage et l'alimentation de projecteurs
      de type D.E.L. Ce type d'éclairage favorise la visibilité des animaux
      tout en assurant la sécurité des visiteurs lors de la présentation des
      événements "Le Biodôme au clair de lune". Ces visites en soirée des
      écosystèmes du Biodôme ont lieux durant la relâche scolaire et attirent
      de nombreux participants sur une période de huit jours depuis trois
      ans. L'installation de cet équipement d'éclairage plutôt que sa
      location permettra d'offrir l'activité sur une plus grande période,
      répondant ainsi à l'intérêt élevé des visiteurs pour cette activité.
      Cette dépense sera entièrement assumée par la ville centre.

    - un contrat au montant de 449 114 $ à Pavage Jeskar inc., plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la reconstruction des trottoirs, là où
      requis, et le planage et revêtement bitumineux dans la rue Bellechasse,
      entre la 23e Avenue et la 28e Avenue, dans l'arrondissement de
      Rosemont-La Petite-Patrie. La réfection de ce tronçon de rue s'inscrit
      dans le plan d'action à court terme qui vise à redonner rapidement aux
      citoyens et aux automobilistes un confort de roulement acceptable.
      Cette dépense sera assumée à 66 % par la ville centre et à 33 % par
      l'arrondissement.

    - un contrat au montant de 342 830 $ à la compagnie Service &
      Construction Mobile ltée plus bas soumissionnaire conforme, pour la
      rénovation du plancher des réservoirs d'huile au bâtiment des boues de
      la Station d'épuration des eaux usées. Ces deux réservoirs permettent
      d'emmagasiner l'huile No 1 nécessaire pour le maintien du
      fonctionnement des incinérateurs lorsque l'alimentation principale au
      gaz naturel est interrompue. Les travaux permettront la reconstruction
      entière des planchers de ces réservoirs et d'y effectuer d'autres
      travaux connexes, dont l'installation d'un système de protection contre
      la corrosion. Construits il y a plus de vingt ans, une mise à niveau
      s'impose pour assurer la pérennité de ces réservoirs d'huile. Le
      conseil d'agglomération aura à entériner cette décision.

    - un contrat au montant 1 312 454 $ à Les Entreprises Ventec inc. plus
      bas soumissionnaire conforme, pour le réaménagement extérieur de
      l'aréna Michel-Normandin et l'aménagement d'un débarcadère au Complexe
      sportif Claude-Robillard. Le réaménagement de ce secteur permettra de
      consolider le lien complémentaire entre le Complexe sportif et l'aréna
      en clarifiant la vocation des espaces environnants et en améliorant la
      qualité paysagère du lieu qui sera dorénavant principalement destiné à
      la clientèle piétonne. Le Complexe sportif Claude-Robillard ne
      disposant pas d'un lieu de réception et d'expédition de la marchandise
      clairement défini, un débarcadère et sa voie d'accès unique y seront
      aménagés du côté ouest de l'édifice. Des espaces de transition et
      l'ajout d'arbres viendront atténuer l'impact visuel du débarcadère et
      de la voie d'accès universelle. Le conseil d'agglomération aura à
      approuver ce contrat.

    - un contrat au montant de 111 197 $ à la compagnie CPE Electrique inc.
      plus bas soumissionnaire conforme, pour le remplacement des entrées
      électriques et autres travaux connexes à la station de pompage Lavigne,
      située au 4799, boulevard Gouin Ouest, dans l'arrondissement
      d'Ahuntsic-Cartierville. Le remplacement des entrées électriques et la
      mise à niveau des systèmes électriques, de chauffage, d'éclairage et
      d'alarme-incendie sont impératifs afin de permettre une opération
      sécuritaire et efficace de la station de pompage. La non réalisation de
      ce projet implique que l'arrêt des opérations de pompage peut survenir
      à tout moment suite au gel ou à un bris d'équipement. Le conseil
      d'agglomération aura à entériner cette décision.
    

    Les membres du CE ont de plus approuvé la convention et retenu les
services professionnels de La Vie en Vert architecture de paysage inc. ayant
obtenu le plus haut pointage, pour la préparation des plans et devis et la
surveillance des travaux de consolidation des accès et des sentiers au parc de
la Promenade-Bellerive, pour une somme maximale de 106 137 $. Les travaux de
réaménagement des accès et des sentiers, existants et nouveaux à travers le
parc (incluant la signalisation), visent à répondre aux nouveaux besoins des
usagers notamment en termes de confort, de sécurité et d'entretien; d'assurer
une meilleure desserte des divers secteurs d'activités par rapport aux accès
et à la desserte de service; et de consolider les divers accès aux parcs à
titre de points d'entrée en vue de faciliter l'orientation des citoyens et des
services d'urgence. Le conseil d'agglomération aura à entériner cette
décision.
    Les membres du CE ont de surcroît conclu deux contrats cadre avec les
firmes Inspec-Sol inc. (300 000 $) et Tecsult inc. (200 000 $), firmes ayant
obtenu le plus haut pointage, afin de réaliser des études géotechniques
requises pour des expertises et pour différents projets de construction, de
rénovation d'infrastructures et d'aménagement qui seront réalisés au cours des
années 2008, 2009 et 2010 sur le territoire de l'agglomération de Montréal.
Par le biais de ces ententes de services professionnels, les arrondissements
et les services corporatifs pourront s'assurer que les conditions du sol sont
connus pour la conception de projets et que ces derniers seront réalisés de
façon sécuritaire, en limitant les risques de coûts imprévus, conformément aux
règlements et politiques en vigueur concernant la réhabilitation des terrains
contaminés et en respectant les échéanciers imposés par les différents projets
touchés. Cette dépense sera assumée à même les budgets des arrondissements et
des services corporatifs et ce, au fur et à mesure des besoins à combler.
    Les membres du CE ont aussi autorisé le contrat de service entre la Ville
de Montréal et le Réseau de transport de la Capitale (RTC). Dans la foulée des
attentats terroristes à travers le monde, le gouvernement fédéral prend des
mesures pour s'assurer que toutes les agences de transport à travers le pays
soient en mesure de se doter de plan de mesure d'urgence et d'analyse du
risque pour faire face à toute éventualité. Ainsi, le RTC demande à la Ville
de Montréal, par l'entremise de son service de police (SPVM) de lui fournir
son expertise en réalisant une analyse de risques, un plan de sécurité, un
plan de sûreté pour l'ensemble des sites du RTC ainsi que la vérification du
plan de mesures d'urgence. Fier de pouvoir remplir ce mandat, le SPVM a mis en
place une équipe d'experts qui servira le RTC et qui permettra au SPVM de
parfaire son expertise reconnue en la matière. Les revenus sont évalués à    
288 339 $ et les dépenses estimées à 250 729 $. Le conseil d'agglomération
aura à entériner cette décision.
    Les membres du CE ont également approuvé le protocole d'entente entre
Emploi-Québec et la Ville de Montréal relativement à sa participation au
Programme parrainage professionnel 2008-2009 et, à cette fin, les élus ont
autorisé une dépense de 1 023 258 $, soit un montant de 541 308 $ en
provenance de la Ville et 481 950 $ financé par Emploi-Québec. Le Programme de
parrainage professionnel permet à des stagiaires appartenant majoritairement à
l'un ou l'autre des groupes ciblés (femmes, minorités visibles, minorités
ethniques, autochtones, personnes handicapées) l'opportunité d'intégrer le
marché de l'emploi et favoriser le développement de leur employabilité. Ainsi,
depuis 2006, 98 stagiaires ont eu l'occasion d'acquérir une expérience de
travail significative dans le secteur d'emploi associé à leur formation pour
mieux intégrer le marché du travail. Le programme de parrainage professionnel
s'inscrit dans la démarche et l'engagement de la Ville de Montréal à poser des
actions concrètes pour répondre aux problèmes d'intégration en emploi. Pour
cette troisième année du Programme de parrainage professionnel, Emploi-Québec
accorde une subvention pour 60 stages. La portion agglomération de cette
dépense mixte d'activité d'administration générale est incluse dans la charge
d'administration imputée au budget du conseil d'agglomération.
    Les membres du CE ont par ailleurs autorisé le renouvellement de
l'adhésion de la Ville de Montréal au programme Congé solidaire pour l'année
2008. A cet effet, les élus ont approuvé le projet de convention avec le
Centre Canadien d'étude et de coopération internationale (CECI) et L'Entraide
universitaire mondiale du Canada permettant la participation des employés à
huit missions pour une dépense maximale de 40 000 $. La solidarité
internationale constitue l'un des cinq grands secteurs des activités
internationales de la Ville de Montréal. Par ailleurs, la Ville a adhéré à la
campagne des Villes du Millénaire et elle appuie l'atteinte des Objectifs du
Millénaire pour le développement tels qu'ils sont définis par les Nations
Unies. Le projet du Congé solidaire s'inscrit dans ce cadre et il permet de
contribuer de façon originale au développement international. Cette dépense
sera entièrement assumée par la Ville centrale.
    Les membres du CE ont de plus autorisé la signature d'un protocole
d'entente permettant un soutien financier de 150 000 $, soit un montant annuel
de 50 000 $ en 2008, 2009 et 2010, au Festival Montréal en lumière pour
l'activité de la Nuit blanche, dans le cadre de l'entente MCCCF-Ville
2008-2011. Ce partenariat contribuera à assurer la pérennité de l'événement et
à maintenir la gratuité de ces activités. La Nuit blanche à Montréal est un
événement qui contribue à l'atteinte de l'objectif de démocratisation d'une
façon unique pendant la saison hivernale. Il offre également une occasion qui
favorise la découverte de nombreux artistes, lieux et organismes culturels.
Cette dépense sera entièrement assumée par l'agglomération en 2008 et par la
Ville centrale pour les années subséquentes.
    Les membres du CE ont aussi autorisé la signature d'un protocole
d'entente permettant un soutien financier de 75 000 $, soit une subvention
annuelle de 25 000 $ en 2008, 2009 et 2010, à la Maison québécoise du théâtre
pour l'enfance et la jeunesse pour soutenir le projet de médiation,
Découvertes théâtrales, dédiés aux jeunes du primaire dans les quartiers
sensibles de Montréal dans le cadre de l'Entente MCCCF-Ville 2008-2011. La
Ville et le ministère reconnaissent à la Maison québécoise du théâtre pour
l'enfance et la jeunesse la compétence de tisser des liens fonctionnels avec
les arrondissements et les écoles des quartiers sensibles afin d'élaborer et
d'offrir une programmation concertée et des actions de médiation culturelle
tel que définies dans le partenariat Découvertes théâtrales. Cette dépense
sera entièrement assumée par la Ville centrale.
    Les membres du CE ont par ailleurs autorisé une dépense de 92 367 $ pour
des travaux de conversion des systèmes de chauffage au gaz naturel du garage
de la Cour de service de l'Epée, dans l'arrondissement de
Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension. Ces installations sont vétustes,
énergivores et polluantes. Ce projet permettra de générer des économies
annuelles récurrentes d'environ 12 000 $ sur la facture énergétique, d'où un
retour sur l'investissement d'environ 6,4 ans en plus de permettre une
réduction des coûts d'entretien et une réduction des gaz à effet de serre.
Cette dépense sera entièrement assumée par la ville centre.
    Enfin, les membres du CE ont autorisé une dépense de 2 008 $ pour
l'attribution d'une bourse à l'auteur récipiendaire du "Prix du livre jeunesse
des bibliothèques de Montréal". La richesse de la littérature québécoise pour
la jeunesse est reconnue mondialement. En octroyant ce prix, la Ville de
Montréal entend, elle aussi, reconnaître et souligner le travail prodigieux
des écrivains et la richesse culturelle qu'apporte une telle littérature
auprès des jeunes. Cette dépense sera entièrement assumée par la ville centre.




Renseignements :

Renseignements: Bernard Larin, (514) 872-9998; Darren Becker, (514)
872-6412; Source: Cabinet du maire et du comité exécutif de la Ville de
Montréal


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.