Ville de Montréal: les faits saillants du comité exécutif du 23 janvier 2008



    MONTREAL, le 24 janv. /CNW Telbec/ - Le président du comité exécutif de
la Ville de Montréal, M. Frank Zampino, a présenté un compte rendu des
principales décisions qui ont été prises par le comité exécutif à sa séance du
23 janvier 2008.
    Au cours de cette séance, les membres du comité exécutif (CE) ont
autorisé un projet de revitalisation du secteur Saint-Viateur Est dans le
cadre du projet Imaginer-Réaliser Montréal 2025 par une intervention sur les
infrastructures afin de stimuler la reconversion de grands espaces industriels
et le potentiel de croissance de richesse foncière. Le secteur Saint-Viateur
Est est situé dans le quartier Mile-End, au nord-ouest de l'arrondissement du
Plateau-Mont-Royal. Il est délimité par le boulevard Saint-Laurent à l'ouest,
la rue Maguire au sud, l'avenue Henri-Julien, puis Saint-Denis à l'est et la
voie ferrée du Canadien-Pacifique au nord. Ce secteur montréalais est
présentement victime d'un héritage industriel en déclin, avec un potentiel de
conversion très limité pour les propriétaires sans l'apport d'investissements
publics. Proactifs, l'Administration montréalaise et l'arrondissement du
Plateau Mont-Royal investissent dans la revitalisation de ces secteurs précis.
Le projet vise donc à créer un cadre de vie stimulant par la mise en place de
nouvelles infrastructures urbaines facilitant les accès et le transport en
commun. Les investissements requis de la Ville, sur une période de trois ans,
sont estimés à 7 048 800 $. Ces investissements permettront la conversion et
le développement d'immeubles afin d'accroître l'offre de services dans le
secteur résidentiel de plus de 1 100 logements et une hausse des valeurs des
bâtiments commerciaux, résultant de la rénovation et de la construction
d'immeubles, pour un montant estimé à plus de 260 M$. La dépense sera
entièrement assumée par la Ville centre.
    Les élus ont autorisé l'appel d'offres public pour la réalisation de la
première phase des travaux de réfection d'enveloppe des bâtiments et de la
mise à niveau du contrôle d'accès de l'usine de production d'eau potable
Atwater située au 3161, rue Joseph. L'ensemble des bâtiments présente un état
de dégradation important et les systèmes de sécurité en place ont atteint leur
fin de vie utile. Les travaux sont requis pour des raisons de protection
d'actifs afin d'assurer la pérennité des installations de production et de
distribution d'eau potable. La valeur des travaux représente la somme
approximative de 7 700 000 $. Cette dépense sera entièrement assumée par
l'agglomération.
    Les membres du CE ont octroyé un contrat de 64 574 $ à l'entreprise
Nouvelle Technologie (Tekno) Inc., plus bas soumissionnaire conforme, pour la
fourniture de compteurs d'eau dans l'arrondissement de Saint-Laurent. Le
règlement de tarification de l'arrondissement de Saint-Laurent est basé sur
l'utilisation de compteurs. Afin d'établir la tarification de l'eau sur son
territoire, l'arrondissement doit donc procéder à l'installation de compteurs
dans les nouvelles constructions et au remplacement des compteurs défectueux
ou désuets destinés à des industries, des commerces et à des institutions
(ICI). Cette dépense sera assumée à 21 % par l'agglomération et à 79 % par la
Ville centre.
    Les membres du comité exécutif ont accordé un contrat de services
professionnels de l'ordre de 76 050 $ à l'entreprise M2e Solutions Inc. pour
le développement d'une passerelle entre les systèmes de gestion Ludik et
Millenium. La direction associée des bibliothèques a procédé en juin 2007 à
l'implantation du progiciel Millenium dans les vingt-six (26) bibliothèques de
l'ancienne ville de Montréal. Afin de permettre à la bibliothèque de
l'arrondissement d'Anjou de continuer à émettre ses cartes de citoyens avec
son système intégré de bibliothèques, une modification doit être apportée au
progiciel Ludik. La firme M2e Solutions Inc., propriétaire des produits LUDIK,
est la seule firme en mesure de procéder aux modifications demandées par la
Ville de Montréal. Cette dépense sera entièrement assumée par l'agglomération.
    Les élus ont approuvé un projet de convention par lequel la Société
d'habitation et de développement de Montréal (SHDM) s'engage à fournir à la
Ville de Montréal les services professionnels de gestion de projets pour la
réalisation de la place des festivals et des rues Mayor et Balmoral, comprises
dans la phase 1 du Quartier des Spectacles. Pour ce faire, les membres du CE
ont autorisé la dépense de 17 889 000 $ qui sera entièrement assumée par
l'agglomération. Ce projet marquera l'amorce de la requalification du domaine
public de ce secteur stratégique de la vie culturelle montréalaise. Montréal
disposera alors d'un environnement urbain d'une qualité exceptionnelle adapté
à la tenue des festivals qui contribuent à sa renommée internationale. La SHDM
dispose des capacités et de l'expertise requises pour l'exécution de ce
mandat.
    Les membres du CE ont autorisé l'entente de cession de propriété
superficiaire entre la Ville de Montréal et le Taz dans le parc du Complexe
environnemental Saint-Michel (CESM) sur le site Papineau, entre la rue
Emile-Journault et l'avenue Lecocq, incluant la constitution d'une servitude
de passage sur une partie du lot 3 237 027 du cadastre du Québec appartenant à
la Ville. Les élus ont également autorisé l'annulation de l'entente de cession
de propriété superficiaire de la partie avant de l'ex-incinérateur Des
Carrières. Ils ont approuvé la rétrocession de la partie avant de
l'ex-incinérateur Des Carrières puis la radiation des livres de la Ville la
somme de 121 595 $ et tout solde dû reliés aux comptes de taxes foncières.
Rappelons que dans le contexte des problèmes environnementaux et de sécurité
que cet endroit posait, le TAZ n'avait pu prendre possession des lieux. Ainsi,
en collaboration avec la Ville, l'organisme avait entrepris de nouvelles
études d'implantation sur d'autres sites. Cette dépense est entièrement de
compétence locale.
    Les élus ont décrété l'imposition d'une réserve, à des fins de rue, sur
le lot 2 335 605 du cadastre du Québec, circonscription foncière de Montréal.
Ce lot se situe à l'est de l'intersection de la rue Saint-Viateur et de
l'avenue De Gaspé. La Direction du contentieux de la Ville a été autorisée à
entreprendre les procédures à cette fin. La prolongation des rues
Saint-Viateur Est permettra de désenclaver le secteur tout en transmettant le
message au milieu immobilier que la Ville désire activer la requalification de
cet ancien secteur industriel. La concrétisation de la vision de développement
et d'aménagement de ce territoire permettra de stimuler le développement
immobilier pour convertir et rénover les immeubles de grand gabarit et pour
développer les terrains vacants. Une étude réalisée par la firme Raymond
Chabot Grant Thornton, dans le cadre du mandat sur l'évaluation du potentiel
économique et immobilier du secteur Saint-Viateur Est, démontre les forces et
le potentiel de ce secteur. Par ailleurs, les investissements privés, s'ils se
concrétisent, permettront d'accroître l'assiette fiscale à terme (10 ans) de
plus de 2,2 M$ annuellement.
    Les membres du CE ont approuvé le protocole d'entente avec la Société
immobilière du Québec (SIQ) pour la prise de possession anticipée d'une partie
du lot 1 340 642 en vue du début des travaux de la première phase du projet du
Quartier des Spectacles. Le présent protocole d'entente vise à confirmer la
constitution, dans les premiers mois de l'année 2008, d'un bail emphytéotique
en faveur de la Ville et la prise de possession anticipée de ladite partie à
compter du 1er février 2008, afin d'amorcer dans les plus brefs délais les
travaux d'aménagement de la place du Quartier des Spectacles.
    Les élus ont autorisé la reconduction de la contribution financière à
l'organisme "Taz, centre multidisciplinaire et communautaire", au montant de
250 000 $ pour l'année 2008 aux fins de la planification et de la remise en
marche de la future installation, ainsi que le protocole d'entente relié à cet
effet. Cette nouvelle entente est d'une durée de 12 mois, soit à compter du
1er janvier 2008 jusqu'au 31 décembre 2008. Avec cette contribution,
l'organisme peut procéder aux étapes visant une mise en opération du Taz en
2008. Cette dépense est entièrement assumée par la Ville.
    Les membres du CE ont autorisé la dépense de 15 000 $ pour la mise en
place et la gestion de la Bourse Phyllis Lambert Design Montréal 2008 visant à
reconnaître et à promouvoir la relève montréalaise en design. Cette bourse est
décernée annuellement à un designer ou à un collectif de designers montréalais
qui compte moins de 10 ans de pratique et qui s'est démarqué par la qualité
singulière de ses études ou de ses travaux et qui démontre un intérêt marqué
pour la Ville. La bourse en argent remise au lauréat est de 10 000 $. Des
frais de 5 000 $ sont prévus pour financer des activités de promotion du
lauréat et de diffusion de son projet. Cette Bourse contribuera fortement à la
professionnalisation et à la mise en réseau de la relève montréalaise en
design à l'échelle internationale. Elle encouragera les jeunes créateurs à
enrichir leur démarche et les stimulera à approfondir leurs connaissances des
problématiques de design liées à la Ville. La dépense de 15 000 $ sera imputée
à même les crédits disponibles au budget 2008 du bureau Design Montréal -
Service de la mise en valeur du territoire et du patrimoine (SMVTP).
    Les élus ont autorisé la Direction du contentieux à porter en appel le
jugement rendu par la Cour supérieure le 21 janvier 2008 dans le dossier Ville
de Montréal contre Ville de Montréal-Ouest. Cette décision avait trait à une
déclaration de nullité d'une résolution de Montréal-Ouest visant la fermeture
du chemin Broughton à la jonction de la rue Des Erables. Le Tribunal a rejeté
les arguments de la Ville de Montréal et l'Administration municipale est
d'avis que le juge, en rendant sa décision, a commis des erreurs de droit
déterminantes qui permettent à la Ville d'interjeter appel devant la Cour
d'appel. La décision de la Cour supérieure est appelable de plein droit dans
les 30 jours du jugement rendu.
    Les élus ont accepté de confier à la SHDM le mandat d'élaborer un projet
immobilier sur le terrain de la station de métro Saint-Laurent afin de
réaliser un projet à fort contenu culturel dans le cadre de celui du Quartier
des Spectacles. La réalisation de ce mandat se veut une intervention
structurante dans le cadre de la mise en valeur du Quartier des Spectacles,
ainsi qu'une activité de mise en oeuvre du PPU du secteur de la Place des Arts
du QDS, du Plan d'urbanisme et du Plan de transport.




Renseignements :

Renseignements: Bernard Larin, (514) 872-9998; Maxime Chagnon, (514)
872-6412; Source: Ville de Montréal


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.