Ville de Montréal: Les faits saillants du comité exécutif du 20 février 2008



    MONTREAL, le 21 fév. /CNW Telbec/ - Le président du comité exécutif de la
Ville de Montréal, Frank Zampino, a présenté un compte rendu des principales
décisions qui ont été prises par le comité exécutif lors de la séance du
20 février 2008.
    Au cours de cette séance, les membres du comité exécutif (CE) ont accordé
un contrat de 3 693 956 $ à la firme Software AG inc., fournisseur exclusif,
pour acheter de nouvelles licences et pour renouveler l'entretien de ses
logiciels. La compagnie fournira également les services professionnels
d'accompagnement. Le contrat est en vigueur du 16 juin 2007 au 31 décembre
2012. L'ordinateur central IBM est utilisé pour exploiter les applications de
gestion critiques pour la Ville dont la paie, la taxation, les systèmes
comptables et le système de traitement des offenses pénales. A l'exception du
système de taxation, toutes les applications reposent sur les logiciels de la
firme Software AG auxquels plus de 3500 employées ont accès pour effectuer,
quotidiennement, plus de 370 000 transactions. De plus, comme le nouveau
contrat d'hébergement des serveurs inclut un maxi ordinateur d'une puissance
supérieure, une augmentation des frais de soutien des logiciels est requise.
Les logiciels Software AG, acquis en 1988, constituent la fondation pour
développer et exploiter des applications requérant une grande stabilité, à
titre d'exemple, les applications de gestion de la cour municipale Gescour. En
conséquence, il est nécessaire de moderniser les interfaces à cette
technologie pour répondre aux besoins actuels et futurs. La DTI a négocié une
entente à long terme avec la compagnie afin d'obtenir les meilleurs prix
possible. Le conseil d'agglomération aura à approuver ce contrat.

    
    Les élus ont également donné leur aval aux trois ententes suivantes :

    - Une entente-cadre, au montant de 813 911 $, renouvelée pour une durée
      de trois ans, avec la firme Equipement de Sécurité Universel pour la
      fourniture de vêtements de pluie à l'utilisation des employés
      municipaux, essentiellement les cols bleus. Ces vêtements sont fournis
      par l'employeur en vertu des conventions collectives. Le conseil
      municipal aura à donner son aval à cette entente.

    - Une convention de 402 120 $ d'une durée de trois ans, pour retenir les
      services professionnels de la firme Dolmen Psychologie
      Industrielle inc. pour l'évaluation psychométrique des aspirants
      policiers. Le travail de policier a évolué au cours des dernières
      années pour s'orienter vers une approche service. Le profil de
      personnalité de l'agent de quartier comporte une diversité d'habilités
      et de valeurs qui doivent être bien évaluées, soit le jugement, la
      prise de décision, la sensibilité à la clientèle, la tolérance au
      stress, pour en nommer que quelques-unes. La firme retenue a le mandat
      d'évaluer ce profil chez les aspirants policiers.

    - Un protocole d'entente avec la Fondation Jules et Paul-Emile Léger pour
      le dépôt temporaire, pour une période de 10 ans, d'un buste du cardinal
      Léger. Premier cardinal archevêque de Montréal dans les années 1950 et
      1960, Paul-Emile Léger a consacré sa vie à la lutte contre l'injustice
      sociale. Pour la commémoration du centième anniversaire de sa naissance
      en 2004 par la Fondation, la Ville a été sollicitée afin de rendre
      hommage au cardinal Léger. La Fondation a proposé de prêter à la Ville,
      pour une période de 10 ans, une copie d'un buste du cardinal a être
      intégrée à la place du cardinal Paul-Emile Léger, aménagée à l'automne
      2007, à l'angle de la rue Saint-Dominique et du boulevard René-
      Lévesque. La Ville a marqué sa participation à la commémoration en
      acceptant d'installer le buste temporairement. La Fondation a assumé
      les coûts de fabrication de la copie du buste, soit 6 500 $, et prend
      également à sa charge les droits de cession de l'oeuvre ainsi que les
      frais associés à l'inauguration. L'inauguration aura lieu en mai 2008.

    Les membres du CE ont aussi approuvé l'octroi de plusieurs contributions
financières en vertu de l'entente administrative entre le ministère de
l'Emploi et de la Solidarité sociale (MESS) et la Ville, dans le but de
combattre la pauvreté et l'exclusion sociale. Ces actions sont prévues dans le
contrat de ville. En 2003, la Ville et le MESS ont renouvelé un contrat qui
fixe les bases d'un plan d'action à partir duquel Montréal, le gouvernement du
Québec et les acteurs socio-économiques conjuguent leurs efforts pour réaliser
les actions ciblant certains groupes démunis, soit les jeunes en difficulté et
les familles démunies. Afin d'actualiser les interventions, une troisième
entente administrative vient confirmer l'octroi d'une somme de 10 M$ pour les
projets des années 2007 et 2008. Les dépenses sont entièrement assumées par
l'agglomération. Dans le cadre de cette entente, le CE a accordé les
contributions suivantes :

      1. 50 000 $ à l'organisme Cybercap pour un projet d'intégration socio-
         professionnelle de jeunes décrocheurs par le multimédia, afin de
         favoriser le développement des compétences des jeunes de 18 à 25 ans
         par un stage professionnel d'immersion en production multimédia;
      2. 50 000 $ à l'organisme Intégration jeunesse du Québec inc. pour un
         projet de formation et d'accompagnement jusqu'au placement en emploi
         de moniteurs et de surveillants de pataugeoires;
      3. 45 000 $ à l'organisme "Rue action prévention jeunesse" pour un
         projet de jeux de la rue interarrondissements afin de favoriser, par
         des événements sportifs et culturels, l'occupation des espaces
         urbains et publics par les jeunes;
      4. 50 000 $ à l'organisme de services horticoles, "Les pousses urbaines
         du Carrefour communautaire de Rosemont l'Entre-Gens", pour un projet
         de formation en horticulture, afin d'encourager des jeunes en
         difficulté, âgés de 16 à 30 ans, à acquérir des habiletés sociales
         et professionnelles en horticulture par des ateliers et des
         expériences de travail;
      5. 20 000 $ à l'organisme "Regroupement des cuisines collectives du
         Québec" pour le projet Montréal en cuisine 2008 !, afin de
         développer des formations et d'offrir des formations sur le
         démarrage et l'animation d'une cuisine collective;
      6. 20 000 $ au "Dispensaire diététique de Montréal" pour le projet Bien
         se nourrir à bon compte afin d'offrir près de 80 ateliers de cuisine
         auprès de 125 mères;
      7. 15 000 $ à l'organisme "Répit-Providence Maison Hochelaga-
         Maisonneuve" pour le projet Les petits chefs du répit afin d'offrir
         des activités de découverte et d'éducation nutritionnelle aux jeunes
         de moins de 10 ans ainsi qu'à leurs parents;
      8. 10 000 $ à l'organisme "Groupe-Ressource du Plateau Mont-Royal" pour
         un projet de formation pour la mise en place de groupes d'achats
         coopératifs.

    Le CE a également octroyé sept contrats cadres en informatique, d'un
montant approximatif de 42,6 M$, d'une durée de cinq années, respectivement
aux firmes conseils CIA, LAMBDA (2 contrats), Victrix, Systématix, OS4 Techno
et CGI, à la suite d'un appel d'offres. La Direction des technologies de
l'information (DTI) et les autres services municipaux comptent sur des
ressources d'appoint pour effectuer leurs mandats et des projets
informatiques. Etant donné que plusieurs ententes actuelles viennent à
échéance, la DTI a le mandat d'établir des contrats avec des firmes
spécialisées en services professionnels pour la réalisation des projets
importants, notamment la poursuite de chantiers tels Loisirs en ligne, e-Cité
et Montréal 2025, la réalisation des recommandations du Plan directeur
informatique (PDI), ainsi que les nouveaux projets de développement prévus
pour les cinq prochaines années. Sans les contrats-cadres, la DTI devra
repousser plusieurs échéances, faute de capacité de réalisation. La firme CIA,
à laquelle on a attribué un contrat de 6 091 453 $, sera responsable de la
gestion de projets ainsi que du soutien administratif. La firme LAMDA, à
laquelle on a attribué un contrat de 3 970 302 $ et un autre de 3 392 149 $,
sera responsable de la planification et de l'architecture. La firme Victrix,
qui a reçu un contrat de 6 558 677 $, sera responsable de la sécurité. La
firme Systématix, à laquelle on a attribué un contrat de 8 379 313 $, sera
responsable du développement du système Oracle. La firme OS4Techno, à laquelle
on a attribué un contrat de 7 479 962 $, sera responsable du développement du
J2EE portail. La firme CGI, qui a reçu un contrat de 6 769 570 $, sera
responsable du développement des systèmes corporatifs. Le conseil
d'agglomération aura à approuver ces contrats.
    Par ailleurs, les membres du CE ont approuvé un projet d'accord de
développement par lequel la Ville s'engage à vendre au promoteur, Les
Développements Cités St-Michel inc., la partie ouest de la carrière
Saint-Michel (ancienne carrière Francon) d'une superficie de 371 612 mètres
carrés. L'accord définit l'ensemble de conditions de vente du terrain, pour
une somme d'environ 10 M$, dans l'arrondissement de
Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension. Préalablement, la Ville a conclu un
accord de principe avec Cités St-Michel, sous l'égide de Smart Centres, dans
le but de vendre le terrain afin de réaliser un projet immobilier commercial
d'une valeur de 150 M$. Le projet sera composé de bâtiments commerciaux de
type grande surface. Le promoteur prévoit la construction d'un espace vert le
long des escarpements de l'ancienne carrière, d'y aménager des points d'eau
ainsi que des voies pédestres et cyclables. Il s'engage à construire un
ascenseur pour permettre l'accès à son projet du côté nord du boulevard
Saint-Michel, un belvédère et une promenade. Le promoteur étudiera aussi la
possibilité de mettre en valeur la géologie et l'histoire du site. Durant la
mise en place du projet, il financera, pendant trois années, une navette pour
assurer l'accès à son projet par le réseau de transport en commun existant.
Enfin, le promoteur déclare que son projet ne devra pas nuire à l'exploitation
du site d'entassement de la neige usée situé en contiguité. Le conseil
municipal aura à approuver ce projet d'accord de développement.
    Le CE a approuvé une recommandation de joindre les grandes villes du monde
dans l'initiative de l'Heure de la Terre et de demander à la population, aux
commerces, aux industries, aux institutions et aux unités administratives de
l'agglomération de Montréal d'éteindre les lumières entre 20 h et 21 h le
samedi 29 mars 2008. La recommandation s'inscrit dans un esprit de
sensibilisation du public aux changements climatiques et de solidarité envers
les villes qui voudraient réduire les émissions de gaz à effet de serre. La
ville de Sydney, Australie, en collaboration avec le Fonds mondial pour la
nature, a pris l'initiative en 2007 afin d'inspirer les actions de
préservation du climat. Sydney a demandé à sa population d'éteindre les
lumières pour une heure le 31 mars 2007. Initiative reprise à l'échelle
internationale en 2008, les villes de Toronto, Chicago, Copenhague, Melbourne,
Tel Aviv et Manille se sont déjà engagées à faire ce geste. Le conseil
d'agglomération aura à donner son aval à cette recommandation.
    Enfin, les élus ont approuvé quatre règlements autorisant des emprunts
pour financer les projets de la Société de transport de Montréal (STM) pour
améliorer le service de transport en commun. Les règlements sont les
suivants :

    - R-092 autorisant un emprunt de 13 106 000 $ pour financer un projet en
      immobilisation à la station de métro Berri-UQAM. Le projet consiste en
      des travaux de remplacement de tuyauterie, d'équipements de chauffage,
      de ventilation et de climatisation, le remplacement de composantes
      électriques, la démolition de cloisons de maçonnerie, la stabilisation
      des cloisons de murs, la réparation du plancher de l'édicule et des
      fissures ainsi que la sécurisation du filage de distribution et des
      conduits.

    - R-093 autorisant un emprunt de 2 081 700 $ pour financer l'acquisition
      ou la fabrication d'outils pour les autobus à plancher surbaissé. Le
      fournisseur d'autobus ainsi que les fabricants de leurs composantes
      modifient constamment leurs produits. En conséquence, la Société de
      transport de Montréal (STM) doit faire face à une dizaine de
      changements par année au moment de la livraison des nouvelles séries
      d'autobus. La solution consiste à acquérir ou fabriquer des nouveaux
      outils et de modifier des outils existants.

    - R-094 autorisant un emprunt de 3 445 000 $ pour financer trois projets
      en immobilisation pour le réseau du métro. Les travaux visés par ce
      règlement concernent le remplacement de l'ensemble des composantes
      désuètes de la distribution électrique des stations de métro Sherbrooke
      et Atwater; la réfection du plancher de l'édicule sud de la station
      Crémazie et la réparation du complexe d'étanchéité des toitures des
      stations Place-d'Armes et Saint-Laurent.

    - R-095 autorisant un emprunt de 775 000 $ pour financer deux projets en
      immobilisation pour le réseau d'autobus. Les travaux comprennent
      l'aménagement d'un nouveau local de laboratoire électronique à
      l'intérieur de l'usine Crémazie et la modification de l'entrée
      électrique existante par une entrée de 1200 ampères au Centre de
      transport Saint-Michel.

    Le conseil d'agglomération aura à approuver ces règlements d'emprunt.
    




Renseignements :

Renseignements: Bernard Larin, (514) 872-9998; Richard Caron, (514)
872-9859; Maxime Chagnon, (514) 872-6412; Source: Cabinet du maire et du
comité exécutif de la Ville de Montréal


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.