Ville de Montréal: Les faits saillants du comité exécutif du 2 Juillet 2008



    MONTREAL, le 3 juill. /CNW Telbec/ - Le président du comité exécutif de
la Ville de Montréal, M. Claude Dauphin, a présenté un compte rendu des
principales décisions qui ont été prises par le comité exécutif (CE) lors de
la séance du 2 juillet 2008.
    Les membres du CE ont adopté le Plan d'action 2008-2010 : Réussir
Montréal, qui expose les enjeux de l'administration de la Ville de Montréal en
ce qui a trait à son autonomie financière, son évolution démographique, l'état
de ses infrastructures, ses préoccupations environnementales, la création de
la richesse, le défi de ses finances et celui de son capital humain. Le Plan
d'action reprend les sept axes d'intervention suivants :

    
    - Rénover et moderniser les infrastructures;
    - Prendre soin de nos familles et assurer leur sécurité;
    - Faire rayonner la culture et le patrimoine;
    - Afficher un parti pris sans équivoque pour les transports collectifs et
      actifs;
    - Réaliser le Montréal de demain;
    - Protéger l'environnement et embellir la ville;
    - Rapprocher la ville de tous les citoyens.

    La réalisation de ce plan, présentant les priorités de la Ville, était un
besoin réel de l'organisation afin de clarifier les objectifs poursuivis et de
mieux comprendre les actions et les positionnements de la Ville. De plus, le
plan représente un outil puissant de communication et de mobilisation du
personnel et son adoption officielle par le comité exécutif aura pour effet
d'accroître davantage sa crédibilité.
    Les membres du CE ont aussi autorisé le lancement des appels d'offres
publics suivants :

    - Un appel d'offres public en vue d'obtenir des prix à la tonne métrique
      pour l'élimination de résidus ultimes (déchets), pour une période de
      5 ans débutant le 1er janvier 2009, selon trois options : zone Est,
      zone Ouest ou zones Est et Ouest. Il est de la responsabilité de
      l'agglomération d'exercer les compétences d'élimination des déchets, et
      il est nécessaire de lancer un appel d'offres afin de connaître le coût
      et le lieu où seront acheminées ces matières à la fin des contrats. Les
      contrats des arrondissements d'Ahuntsic-Cartierville, du Plateau Mont-
      Royal, de Rosemont-la-Petite-Patrie et de Villeray-Parc-Extension
      viennent à échéance le 31 décembre 2008. Pour l'arrondissement de
      LaSalle et la Ville de Westmount, leurs contrats seront échus le
      28 février 2009 et celui de l'arrondissement de Saint-Laurent, le
      28 février 2010. Ces arrondissements et la Ville de Westmount doivent
      connaître le lieu futur d'élimination de leurs déchets afin de pouvoir
      intégrer cette information à leurs nouveaux devis pour la collecte et
      le transport, des activités qui relèvent de leur compétence selon la
      Loi 75.
    - Un appel d'offres public de services professionnels pour les
      interventions archéologiques à réaliser dans le Programme de subvention
      à la restauration et à la rénovation de bâtiments à valeur patrimoniale
      et dans le cadre du Programme d'inventaire des terrains vacants. En
      vertu de la Loi sur les biens culturels du Québec et de l'Entente sur
      le développement culturel de Montréal 2008-2011, la Ville de Montréal
      et le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition
      féminine du Québec (MCCCFQ) ont convenu de la nécessité de protéger le
      patrimoine archéologique montréalais et de procéder à des interventions
      archéologiques préventives sur les propriétés visées par ces
      Programmes.
    - Un appel d'offres public pour l'exécution des travaux du projet de
      réaménagement, de restauration et de mise aux normes de la maison
      Jacques-Richer-dit-Louveteau, située au parc-nature du Cap-Saint-
      Jacques, pour un montant approximatif de 1 050 000 $. Les travaux
      relatifs à ce projet permettront, en lui donnant une fonction effective
      et permanente, de restaurer et de maintenir en bon état cet immeuble
      d'une grande valeur patrimoniale en assurant l'accès en toute sécurité.
      Ils permettront aussi d'améliorer l'impact environnemental des systèmes
      mécaniques.

    Les membres du CE ont par ailleurs autorisé l'octroi des contrats suivants
:

    - Un contrat au montant de 88 381 $ à Accès communications, seul
      soumissionnaire conforme, pour la location et l'entretien de
      180 appareils radio portatifs et accessoires, entièrement compatibles
      aux plans techniques et fonctionnels avec les équipements et le système
      de radio vocal du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour
      une période de trois mois. Pour le SPVM, le besoin d'appareils en
      quantité et en qualité suffisante, aura un impact important sur sa
      capacité d'assurer adéquatement la sécurité des policiers assignés au
      maintien de l'ordre, ainsi que la sécurité de la population présente
      aux événements populaires de la saison estivale. Cette dépense sera
      entièrement assumée par l'agglomération.
    - Un contrat au montant de 364 513 $ à la firme Le Relais Chevrolet ltée,
      plus bas soumissionnaire conforme, pour la fourniture de quinze
      véhicules Uplander Cargo. Cette acquisition vise à remplacer quinze
      véhicules identifiés de type minifourgonnettes qui seront mis au
      rancart au cours des prochains mois. Cette dépense sera entièrement
      assumée par l'agglomération.
    - Un contrat au montant de 498 202 $ à la firme Toyota Montréal-Nord,
      plus bas soumissionnaire conforme, pour la fourniture de vingt-cinq
      véhicules Toyota Corolla. Cette acquisition vise à remplacer vingt-cinq
      véhicules banalisés qui seront mis au rancart au cours des prochains
      mois. Cette dépense sera entièrement assumée par l'agglomération.
    - Un contrat au montant de 262 434 $ à la firme Métro Nissan inc., plus
      bas soumissionnaire conforme, pour la fourniture de quinze véhicules
      Nissan Sentra Sedan. Cette acquisition vise à remplacer quinze
      véhicules banalisés qui seront mis au rancart au cours des prochains
      mois. Cette dépense sera entièrement assumée par l'agglomération.
    - Un contrat au montant de 320 407 $ à la firme DBD Auto inc., plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la fourniture de quinze véhicules
      Hyundai Elantra GLS Sedan. Cette acquisition vise à remplacer quinze
      véhicules banalisés qui seront mis au rancart au cours des prochains
      mois. Cette dépense sera entièrement assumée par l'agglomération.
    - Un contrat au montant de 419 824 $ à Norclair inc., plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la fourniture et l'installation
      d'équipements pour le remplacement du système de préparation et de
      dosage de chaux à l'usine de production d'eau potable de Dorval. Le
      nouveau système, qui transportera la chaux sèche plus près des points
      d'injection permettra de minimiser le risque de colmatage des conduites
      de transport du lait de chaux, d'assurer une meilleure homogénéité du
      lait de chaux, d'injecter directement le lait de chaux dans la réserve
      d'eau potable et de réduire le temps d'entretien du système. Cette
      dépense sera entièrement assumée par l'agglomération.
    

    Les membres du CE ont également approuvé une convention de services
professionnels entre la Ville et la Société du Havre de Montréal (SHM) afin de
réaliser les études de déplacements pour le projet Griffintown contigu à
l'autoroute Bonaventure. Les élus ont autorisé à cet effet une dépense de
65 000 $. Le projet Griffintown prévoit la construction de 3 860 logements, la
construction de commerces de détail (100 000 m(2)), des bureaux, hôtels et au
tres établissements récréo-touristiques (70 000 m(2)). Il est prévu que
4 330 personnes travailleront en permanence sur le site et que plusieurs
personnes le fréquenteront quotidiennement. La réalisation de l'étude par la
SHM permettra à la Ville de réaliser des économies en confiant à un même
partenaire le soin d'étudier les impacts conjoints de projets de développement
et de requalifications contigues. Cette dépense sera entièrement assumée par
la ville centre.
    Les élus ont de plus octroyé des contributions financières totalisant
36 909 $ et autorisé les projets de convention entre la Ville de Montréal et
les organismes suivants : Action Jeunesse de l'Ouest de l'Ile (19 459 $),
Fonds de dépannage du Nord-Ouest de Montréal (9 650 $), Maison des jeunes de
Pierrefonds (1 500 $), Centre d'intégration multi-services de l'Ouest de l'Ile
(6 300 $). Les projets financés correspondent aux priorités ciblées par la
ville reconstituée de Dollard-des-Ormeaux et les organismes du milieu
communautaires, et visent l'inclusion sociale de différentes clientèles dont
les jeunes immigrants et les personnes handicapées. Cette dépense sera
entièrement assumée par l'agglomération.
    Les élus ont aussi approuvé la convention et ont retenu les services
professionnels de HEC-Montréal pour évaluer les impacts économiques du Plan de
Transport de la Ville de Montréal, pour un montant maximum de 90 000 $. Les
résultats de l'étude permettront de connaître les impacts en termes de
développement économique et de compétitivité internationale issus de la mise
en oeuvre du Plan de transport, l'un des éléments essentiels d'analyse et de
communication dans la réalisation d'un tel chantier. Cette dépense sera
entièrement assumée par l'agglomération.
    Les membres du CE ont approuvé les ententes cadres et ont retenu les
services professionnels des trois firmes suivantes ayant obtenu le plus haut
pointage final : Tecsult inc. (425 000 $), SNC-LAVALIN Environnement inc.
(325 000 $) et Inspec-Sol inc. (250 000 $) afin de réaliser des études
géotechniques et environnementales requises pour différents projets de
construction, de rénovation d'infrastructures et d'aménagement qui seront
réalisés au cours des années 2008 et 2009 par les services corporatifs ou les
arrondissements. L'impact majeur de cette décision sera d'assumer les
conditions de sols sécuritaires dans le cadre des travaux de construction et
d'aménagement, le respect des lois, règlements et politiques en vigueur
concernant la réhabilitation de terrains contaminés et le respect des
échéanciers imposés par les différents projets. Cette dépense sera assumée à
même les budgets des arrondissements et des services corporatifs et ce, au
rythme des besoins à combler.
    Les membres du CE ont également autorisé une contribution financière de
100 000 $ pour l'année 2008 au Bureau du cinéma et de la télévision du Québec
et ont approuvé à cet effet le projet de convention entre la Ville de Montréal
et cet organisme. Cette dépense sera entièrement assumée par l'agglomération.
    Les membres du CE ont aussi approuvé les conventions et ont octroyé les
contributions financières non récurrentes totalisant 60 000 $, aux deux
organismes suivants: la Maison d'Haiti (30 000 $) et le Conseil des éducateurs
noirs du Québec inc. (30 000 $). Plusieurs jeunes des communautés noires, tant
anglophones que francophones, vivent certaines difficultés limitant leur
intégration sociale et scolaire ; on peut parler d'appartenance à des gangs de
rue, d'isolement social ou encore de décrochage scolaire. Ces projets
répondent aux objectifs de l'entente Ville-MICC visant l'accueil et
l'intégration des immigrants en français dans les arrondissements de Montréal,
ainsi qu'à ceux du contrat de ville, lutte à la pauvreté et à l'exclusion
sociale. La présente subvention permettra une continuité des projets qui en
seront à leur troisième année et une consolidation des actions et
interventions mises en place avec succès. En effet, les résultats des deux
projets, les deux premières années, ont été positifs par rapport aux objectifs
visés. Cette dépense sera assumée à 50% par l'agglomération et à 50 % par la
ville centrale.
    Les élus ont par ailleurs autorisé le déplacement à Toronto, de Mme Helen
Fotopulos, membre du comité exécutif, responsable de l'environnement, des
parcs, des espaces verts et bleus et du mont Royal, afin de participer au
congrès annuel 2008 de l'Alliance des villes des Grands Lacs et du
Saint-Laurent qui se tiendra à Toronto du 16 au 18 juillet 2008. Cet événement
constitue une occasion pour les maires et les élus du Nord-Est de l'Amérique
du Nord de découvrir, soutenir et promouvoir leurs intérêts communs dans une
ressource qu'ils partagent, soit le Système Saint-Laurent Grands Lacs. Les
élus ont autorisé à cette fin les frais de participation afférents pour un
montant de 2 390 $. Les crédits requis pour l'approbation de ce dossier sont
prévus au budget de fonctionnement de la Division du soutien aux élus.
    Les membres du CE ont autorisé la participation de Mme Francine Senécal,
vice-présidente du comité exécutif, au Forum mondial des maires sur le
gouvernement en ligne (World e-Government Mayors Forum 2008) qui se tiendra du
5 au 10 juillet 2008, à Séoul, en Corée. Dans le cadre de cette mission,
Mme Senécal, actuellement vice-présidente de l'Institut, rencontrera le maire
de Séoul pour échanger avec lui sur les conditions et les modalités
d'implantation d'une branche de l'Institut à Séoul. Etant également présidente
du Réseau des femmes, Mme Senécal profitera de son séjour pour rencontrer les
représentantes des femmes de Séoul afin de faire un suivi sur les échanges qui
ont eu lieu en Belgique, lors du Forum de Bruxelles. Les coûts de cette
mission, estimés à 4 300 $, seront défrayés par l'Institut international de
Metropolis (billet d'avion) et par le Gouvernement métropolitain de Séoul
(hôtel et repas). Aucun coût ne sera assumé par la ville centrale.
    Les membres du CE ont aussi autorisé une dépense de 4,5 millions $ afin
de procéder à la réalisation de travaux de restauration de l'Arsenal du Fort
de l'île Sainte-Hélène, situé au parc Jean-Drapeau. Les élus ont, à cet effet,
autorisé la Société du parc Jean-Drapeau à procéder à la réalisation des
travaux et à lui en rembourser le coût sur présentation des pièces
justificatives. Des travaux de mise aux normes s'imposent à court terme pour
assurer la sécurité des visiteurs, notamment afin de rendre le bâtiment
conforme aux normes actuelles de protection incendie et d'évacuation. Ainsi,
la mise aux normes de l'Arsenal, jumelée à l'aménagement d'une nouvelle
exposition permanente au Musée Stewart, constituera une valeur additionnelle
d'importance pour le parc Jean-Drapeau. Cette dépense sera entièrement assumée
par l'agglomération.
    Les membres du CE ont également adopté le règlement autorisant un emprunt
de 20 millions $ pour des travaux généraux de modifications et d'additions au
réseau municipal de conduits souterrains, d'enfouissement des fils aériens
ainsi que pour la mise à niveau des chambres de transformation sous la
surveillance de la Commission des services électriques de Montréal.
L'autorisation du règlement d'emprunt permettra de répondre efficacement aux
besoins des usagers dans les délais impartis par l'obligation de rendre à
leurs clients et abonnés les services électriques et de télécommunications.
    Les membres du CE ont par ailleurs adopté un règlement autorisant un
emprunt de 40 millions $ pour la réalisation de travaux de protection
d'immeubles dans le cadre du Programme triennal d'immobilisations. Les travaux
de rénovation ou de mise aux normes des bâtiments municipaux relevant de la
compétence du conseil d'agglomération, ce règlement d'emprunt permettra
l'octroi de contrats sans avoir à retourner au conseil d'agglomération. Ainsi,
les services municipaux pourront réaliser plus rapidement différents travaux
de protection d'immeubles. Le conseil d'agglomération et le gouvernement du
Québec doivent approuver cet emprunt.
    Enfin, les membres du CE ont pris connaissance du plan d'action visant à
corriger la problématique des raccordements des égouts inversés sur le
territoire de l'agglomération de Montréal. Ce plan d'action fait état de la
situation concernant les actions réalisées à ce jour et propose une démarche
visant à freiner l'ampleur de cette problématique. Certains mauvais
raccordements d'égouts font en sorte que des eaux usées sanitaires se
retrouvent dans un réseau d'égouts pluvial ou dans un cours d'eau. Pour
résoudre la problématique des raccordements inversés, deux objectifs devront
être atteints : réaliser d'abord l'inventaire et déterminer l'envergure des
raccordements croisés sur le territoire, et ensuite accompagner les
arrondissements et les villes liées afin d'établir un programme de corrections
dans les meilleurs délais. Un budget de 558 778 $ par année pour une période
de trois ans sera nécessaire pour mener à bien ce projet.




Renseignements :

Renseignements: Bernard Larin, (514) 872-9998; Richard Caron, (514)
872-9859; Darren Becker, (514) 872-6412; Source: Cabinet du maire et du comité
exécutif de la Ville de Montréal


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.