Ville de Montréal: Les faits saillants du comité exécutif du 12 août 2009



    MONTREAL, le 14 août /CNW Telbec/ - Le président du comité exécutif de la
Ville de Montréal, M. Claude Dauphin, présente un compte rendu des principales
décisions qui ont été prises par le comité exécutif lors de la séance du 12
août 2009.
    Les élus du comité exécutif ont approuvé le projet d'addenda no 1
modifiant la convention de services professionnels intervenue entre la Ville
de Montréal et le Consortium Genivar et Systra pour réaliser la Phase 2
d'étude du projet de tramway pour un montant maximal de 2,6 M$, majorant le
contrat à 3,5 M$. Les travaux de la deuxième phase d'étude viendront préciser
l'intégration du tramway dans la rue. Elle permettra également de qualifier et
de quantifier les retombées et les impacts du projet. L'intégration urbaine
sera également au coeur des analyses réalisées. Cette décision devra être
entérinée par le conseil d'agglomération.

    Les élus ont également pris connaissance :
    
    - du rapport de la consultation publique menée par l'Office de
      consultation publique de Montréal sur le projet du Quadrilatère
      Saint-Laurent. A la demande de la Ville, la Société de développement
      Angus (SDA) a mis au point une stratégie de revitalisation du tronçon
      du boulevard Saint-Laurent compris entre les boulevards René-Lévesque
      et de Maisonneuve. La réhabilitation de l'îlot Saint-Laurent, qui est
      le site du projet, fait partie de cette stratégie qui se veut conforme
      à la vision de mise en valeur du Quartier des spectacles. C'est dans ce
      cadre que la SDA a soumis le projet du Quadrilatère Saint-Laurent. Ce
      rapport sera déposé au conseil municipal le 24 août.
    - du rapport de la consultation publique menée par l'Office de
      consultation publique de Montréal sur le projet du 2-22 rue
      Sainte-Catherine Est. Le projet du 2-22 de la Société de développement
      Angus (SDA) reçoit un accueil favorable de la part d'une grande
      majorité d'intervenants et un support réel du milieu culturel puisqu'il
      vise à soutenir la revitalisation d'un secteur mal en point au
      centre-ville, suivant les orientations et les objectifs du Programme
      particulier d'urbanisme (PPU) du Quartier des spectacles - secteur
      Place des Arts, adopté par la Ville de Montréal. Le PPU énonce trois
      orientations : faire du pôle Place des Arts un milieu de vie convivial,
      équilibré et attrayant; soutenir et exprimer les vocations culturelles
      propres au quartier et en faire une destination de classe
      internationale et miser sur le développement durable. Le projet
      s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la stratégie de
      développement immobilier du PPU -secteur Place des Arts et à ce titre,
      il est un projet complémentaire du Quartier des spectacles (QDS). Ce
      rapport sera déposé au conseil municipal le 24 août.
    - du rapport de consultation publique portant sur le projet de
      transformation et d'occupation de l'ancien Séminaire de philosophie à
      des fins d'habitation. Le site est localisé sur le flanc sud-ouest du
      mont Royal, en bordure immédiate du parc du Mont-Royal dans
      l'arrondissement historique et naturel du mont Royal. Le projet de
      développement du site comprend cinq ensembles résidentiels d'environ
      325 unités, totalisant un investissement de quelque 300 millions de
      dollars. Le bâtiment de l'ancien Séminaire de philosophie serait
      recyclé pour abriter une cinquantaine d'unités d'habitation. La
      consultation publique portait sur deux projets de règlement qui
      rendaient possible et qui encadraient le projet de transformation du
      site de l'ancien Séminaire de philosophie. Le premier règlement
      amenderait le Plan d'urbanisme de Montréal pour permettre dorénavant un
      usage résidentiel à cet emplacement, tandis que le second préciserait
      l'ensemble des autres dispositions jugées nécessaires à la réalisation
      et à l'encadrement du projet. Le rapport sera déposé au conseil
      municipal lors de la séance prévue le 24 août.
    - du rapport du comité conjoint de la Ville de Montréal et de l'Ordre des
      urbanistes du Québec sur la gouvernance en urbanisme. Ce rapport
      contient les recommandations concernant le statut particulier de
      Montréal, le processus de révision de la Loi sur l'aménagement et
      l'urbanisme (LAU), la planification et la réglementation d'urbanisme
      ainsi que les consultations et les référendums. Le CE a également
      mandaté le SMVTP pour étudier et faire rapport aux autorités
      municipales, quant au projet de loi du gouvernement du Québec, qui doit
      être déposé prochainement puisque le Ministère des Affaires
      municipales, des Régions et de l'Occupation du Territoire (MAMROT)
      procède actuellement à la révision de la LAU.
    
    Octroi de contrats

    Contrats de construction

    Les membres du CE ont également accordé une série de contrats
relativement à des activités de construction, dont :

    Service de police de Montréal (SPVM)
    
    - un contrat de 1,1 M$ à Luxor Développement, plus bas soumissionnaire
      conforme, pour l'exécution de travaux d'aménagement pour le poste de
      quartier 8 situé au 170, 15e Avenue dans l'arrondissement de
      Saint-Laurent. Ces travaux consistent essentiellement à construire de
      nouveaux locaux au deuxième étage de l'immeuble. Dans le cadre de la
      révision du schéma de couverture du SPVM, le besoin d'agrandissement
      des locaux du poste 8 avait été identifié. La solution retenue est la
      plus économique parmi les options disponibles et permettra de répondre
      aux besoins organisationnels tout en assurant un environnement
      fonctionnel au personnel policier. Le conseil d'agglomération devra
      entériner cette décision.
    
    Service des incendies de Montréal

    Agissant en propriétaire responsable, la Ville a identifié les travaux de
réfection nécessaires au maintien des actifs de deux casernes de pompiers. Ces
travaux contribueront à freiner la détérioration de ces bâtiments, à réduire
la croissance des coûts directs et indirects reliés à leur entretien et à
améliorer l'efficience des opérations courantes. Les contrats suivants devront
recevoir l'aval du conseil d'agglomération :
    
    - un contrat de 1 M$ à la firme Maçonnerie Rainville et frères, plus bas
      soumissionnaire conforme, pour réaliser divers travaux de protection à
      la caserne 23 située au 523, Place St-Henri dans l'arrondissement du
      Sud-Ouest. L'immeuble date de 1930 et certaines de ces composantes
      présentent un état de désuétude. Parmi les travaux de réfection reliés
      à ce contrat, on note : la maçonnerie et les dalles extérieures en
      béton des portes de garage.
    - un contrat de 1 M$ à la firme Procova, plus bas soumissionnaire
      conforme, pour réaliser divers travaux de protection à la caserne 44
      située au 12145, boulevard Rivière-des-Prairies dans l'arrondissement
      de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles. Ces travaux portent sur la
      réfection du stationnement, de la maçonnerie et du rehaussement des
      portes de garage datant de la construction d'origine de 1955.

    Contrats de voirie

    - un contrat de 2, 28 M$ à G. Giuliani, plus bas soumissionnaire
      conforme, pour le réaménagement géométrique du carrefour "chemin
      Remembrance/voie Camilien-Houde" et du chemin Remembrance à un point
      situé à l'est du chemin de la Côte-des-Neiges dans l'arrondissement de
      Ville-Marie. Ces travaux s'inscrivent dans le plan d'action du Plan de
      transport dans lequel la Ville doit mettre en oeuvre toutes les mesures
      nécessaires à la réduction de la circulation de transit sur la montagne
      de façon à protéger le caractère naturel et patrimonial de la montagne
      et à rendre les déplacements plus sécuritaire. Les travaux devraient
      s'exécuter majoritairement en 2009 et se terminer en 2010. Le conseil
      d'agglomération devra donner son aval à cette décision.
    
    Les membres du CE ont octroyé le contrat suivant dont les travaux
s'inscrivent dans le plan d'action à court terme visant à redonner rapidement
aux citoyens et plus particulièrement aux piétons, de meilleurs trottoirs et
voies de circulation pour ainsi leur assurer des déplacements qui soient
sécuritaires :
    
    - un contrat de 535 811 $ à B.P. Asphalte, plus bas soumissionnaire
      conforme, pour la reconstruction de trottoirs, de bordures et de fosses
      d'arbres agrandies, sur la 5e Avenue, de la rue Dandurand au boulevard
      Rosemont. Le conseil municipal devra entériner cette décision.

    Le CE a aussi octroyé les contrats suivants dont les travaux s'inscrivent
dans le plan d'action à court terme qui vise à redonner rapidement aux
citoyens et plus particulièrement aux cyclistes, plus de voies cyclables et
ainsi leur assurer des déplacements qui soient sécuritaires :

    - un contrat de 985 511$ à B.P. Asphalte, plus bas soumissionnaire
      conforme, pour la reconstruction de trottoirs, de saillies, de
      bordures, de mails centraux et d'îlots, là où requis, sur différentes
      rues du réseau de voies cyclables panmontréalais. Le conseil
      d'agglomération devra entériner cette décision.
    - un contrat de 1 M$ à Mivela Construction, plus bas soumissionnaire
      conforme, pour la reconstruction de trottoirs, de saillies, de
      bordures, de mails centraux et d'îlots, là où requis, sur différentes
      rues de la Ville de Montréal. Le conseil municipal devra entériner
      cette décision.
    - un contrat de 1,2 M$ à Ali Excavations, plus bas soumissionnaire
      conforme, pour la construction et reconstruction de chaussée et de
      bordures, pour l'aménagement de bandes cyclables, dans le chemin de
      l'Anse-à-l'Orme dans l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro et les
      villes liées de Sainte-Anne-de-Bellevue et de Kirkland. Le conseil
      d'agglomération aura à entériner cette décision.

    Les membres du CE ont octroyé les contrats suivants dont les travaux
s'inscrivent dans le plan d'action à court terme visant à redonner rapidement
aux citoyens et aux automobilistes un confort de roulement acceptable :

    - un contrat de 2,7 M$ à l'entreprise Les Pavages Dorval, plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la réfection de la voie de service sud
      de la Route Transcanadienne, de la rue Isabey à un point au nord du
      Chemin de la Côte-de-Liesse, et la réfection du boulevard Cavendish,
      deux côtés, de la rue Griffith au centre la rue Griffith et le
      boulevard Dr-Frederik-Philips. Le conseil municipal devra entériner
      cette décision.
    - un contrat de 1,96 M$ à Roxboro Excavation, plus bas soumissionnaire
      conforme, pour la reconstruction de la chaussée et le profilage de
      fossés sur le chemin du bord du Lac, de la Montée Wilson à la rue
      Fournier Est. Le conseil municipal devra entériner cette décision.
    - un contrat de 738 776 $ à Les Entrepreneurs Bucaro, plus bas
      soumissionnaire conforme, pour le planage et le revêtement bitumineux,
      là où requis, sur les rues de la Montagne, Saint-Timothée et King, dans
      l'arrondissement de Ville-Marie. e conseil d'agglomération devra
      entériner cette décision.
    - un contrat de 916 545$ à Louisbourg SBC, S.E.C. Division Simard-Beaudry
      Construction, plus bas soumissionnaire conforme, pour le planage et le
      revêtement bitumineux, là où requis, sur le 1ère Avenue, la 2e Avenue,
      la 5e Avenue, la 20e Avenue et sur les rues Saint-Urbain et Rachel. Le
      conseil municipal devra entériner cette décision.
    - un contrat de 693 867$ à Les Entreprises Canbec Construction, plus bas
      soumissionnaire conforme, pour le planage et revêtement bitumineux sur
      les rues Bannantyne et Dupuis dans l'arrondissement de Verdun. Ces
      travaux devraient être exécutés majoritairement en 2009 et être
      complétés en 2010. Le conseil municipal devra entériner cette décision.
    - un contrat au montant de 2,6 M$, à Les Pavages Chenail, plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la reconstruction de chaussée flexible
      sur les 46e et 48e Avenues et la rue Provost, dans l'arrondissement de
      Lachine. Ces travaux devraient s'exécuter majoritairement en 2009 et
      être complétés en 2010. Le conseil municipal devra entériner cette
      décision.
    
    Contrats de gestion de l'eau

    Le comité exécutif a ensuite approuvé l'octroi d'une série de contrats
pour moderniser les infrastructures d'eau vétustes et ayant atteint leur durée
de vie utile. Ces travaux s'inscrivent dans la stratégie de la gestion de
l'eau des infrastructures performantes. Ils font partie des interventions qui
contribuent à améliorer la qualité de vie des citoyens. Les contrats suivants
ont été octroyés aux plus bas soumissionnaires conformes:
    
    - un contrat de 3,3 M$ à Hewitt équipement pour la fourniture de deux
      groupes électrogènes mobiles pour les stations de pompage Châteaufort
      et Vincent-d'Indy. Des travaux de réfection majeurs de la station de
      pompage McTavish sont programmés pour 2010. Lors de ces travaux, cette
      station sera mise hors service. De ce fait, les clients qui sont
      desservis par cette dernière seront alimentés temporairement pour les
      stations de pompage Châteaufort et Vincent-d'Indy, ce qui a pour effet
      de solliciter la pleine capacité de pompage de ces deux stations. Afin
      d'assurer leur sécurité et leur autonomie énergétique, il est requis de
      doter celles-ci de groupes électrogènes avant le début des travaux de
      réhabilitation de la station McTavish. Le conseil d'agglomération aura
      à entériner cette décision.
    - un contrat de 3,2 M$ à Louisbourg SBC, plus bas soumissionnaire
      conforme, pour la reconstruction d'une conduite d'eau secondaire, des
      entrées de service d'eau et d'égout, de chaussée, de trottoirs, de
      bordures, d'îlots, de bases et de conduits souterrains d'éclairage, là
      où requis, sur le boulevard Roi-René, du boulevard Wilfrid-Pelletier au
      boulevard Châteauneuf, dans l'arrondissement d'Anjou. Les travaux
      devraient majoritairement être exécutés en 2009 et se terminer en 2010.
      Cette décision devra recevoir l'aval du conseil municipal.
    - un contrat de 3 M$ à T.G.A.Montréal pour la reconstruction d'un égout
      combiné et d'une conduite d'eau secondaire dans les rues Clark, entre
      Villeneuve et Mont-Royal, et Jeanne-Mance, entre des Pins et
      Léo-Pariseau, dans l'arrondissement du plateau Mont-Royal. Les travaux
      devraient débuter au cours de l'automne 2009 et se terminer au
      printemps 2010. Les travaux seront exécutés dans le secteur désigné
      comme le Centre-ville et devront recevoir l'aval du conseil
      d'agglomération.
    - un contrat de 2,1 M$ à Bentech Construction pour la reconstruction d'un
      égout combiné, d'une conduite d'eau secondaire et des trottoirs, là où
      requis, dans l'avenue Wilderton, d'un point au nord de l'avenue de Kent
      à l'avenue Barclay dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-
      de-Grâce. Ces travaux seront exécutés principalement en 2009. Le
      conseil municipal aura à entériner cette décision.
    - un contrat de 3,3 M$ à Les Constructions Infrabec pour la
      reconstruction d'une conduite d'eau secondaire et de trottoirs, là où
      requis, dans la rue Brébeuf, de la rue Marie-Anne à la rue Gilford,
      dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Les travaux seront
      exécutés majoritairement en 2009 et terminés en 2010. Le conseil
      municipal aura à donner son aval à cette décision.
    - un contrat de 1,8 M$ à Les Constructions Infrabec pour la
      reconstruction d'une conduite d'eau secondaire et d'un égout combiné,
      là où requis, dans la rue Clark, de la rue Guilbault à l'avenue des
      Pins, et la reconstruction d'une conduite d'eau secondaire dans
      l'avenue Christophe-Colomb, de la rue Marie-Anne à l'avenue Mont-Royal,
      dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Les travaux seront
      exécutés au cours de l'automne 2009 et seront complétés au printemps
      2010. Le conseil d'agglomération aura à entériner cette résolution.
    - un contrat de 1,7 M$ aux Entreprises Canbec Construction pour la
      reconstruction d'un égout sanitaire, d'un égout pluvial et d'une
      conduite d'eau secondaire, là où requis, dans le boulevard Gouin, du
      boulevard Jacques-Bizard à la rue Saint-Georges, dans l'arrondissement
      de l'Ile-Bizard-Sainte-Geneviève. Les travaux seront réalisés
      majoritairement en 2009 et terminés en 2010. Le conseil municipal aura
      à donner son aval à cette décision.
    - un contrat de 5,7 M$ à Construction Frank Catania & associés pour la
      reconstruction d'un égout combiné et d'une conduite d'eau secondaire,
      là où requis, dans les rues Saint-Paul, Queen, Saint-Henri, Gauvin et
      Dupré dans l'arrondissement de Ville-Marie. Ces travaux permettront
      d'assurer un drainage adéquat des bâtiments existants et amélioreront
      la fiabilité de l'alimentation en eau potable dans le contexte du
      réaménagement de l'autoroute Bonaventure et de la revitalisation de ces
      rues du Vieux-Montréal. Les travaux devraient débuter à l'automne 2009
      et se terminer au cours de 2010. Le conseil d'agglomération devra
      entériner cette décision.
    - un contrat de 910 131 $ à Salvex pour la reconstruction d'une conduite
      d'eau secondaire, là où requis, dans les avenues Jeanne-D'Arc et
      Desjardins dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Ces travaux
      devraient être réalisés d'ici la fin de 2009. Le conseil municipal
      devra entériner cette décision.
    - un contrat de 1,4 M$ à Construction Léomar inc. pour la reconstruction
      d'un égout combiné et d'une conduite d'eau secondaire dans la rue
      Murray, de la rue Ottawa à la rue William, dans l'arrondissement du
      Sud-Ouest. Les travaux devraient débuter au cours de l'automne 2009 et
      se poursuivront jusqu'en 2010. Le conseil d'agglomération devra donner
      son aval à cette résolution puisque la rue Murray fait partie du
      secteur de l'agglomération désigné comme le Centre-ville.
    - un contrat de 5 M$ à Les Constructions Infrabec, plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la construction d'une station de pompage
      dans le site de dépôt à neige Saint-Michel. Chaque année, près de
      5 millions de mètres cubes de neige peuvent être récupérés dans ce site
      de dépôt, puis traités à la Station d'épuration. Les pompes nécessaires
      à la collecte des eaux de fonte sont vétustes et ont atteint leur durée
      de vie utile. Le remplacement de la station de pompage existante
      permettra d'augmenter la capacité de tonnage du site de dépôt à neige,
      en réduira les coûts d'entretien et assurera le maintien du niveau des
      eaux dans les bassins de rétention. Le conseil d'agglomération aura à
      entériner cette décision.

    Contrats environnement

    - un contrat de services de 1,1 M$ à Recyclage Notre-Dame, unique
      soumissionnaire, pour valoriser par compostage 5000 tonnes par année de
      résidus alimentaires provenant de collectes initiées sur le territoire
      de l'agglomération de Montréal. L'octroi de ce contrat permettra de
      valoriser par compostage les résidus alimentaires durant les trois
      prochaines années. Il permettra de maintenir les services de collecte à
      trois voies dans les localités où ce service a débuté. De plus, il
      assurera la disponibilité supplémentaire à certaines localités qui
      voudront débuter l'implantation de la collecte des résidus alimentaires
      sur leur territoire. En 2009, aucun des sites de compostage sur l'île
      de Montréal n'a la capacité ni les autorisations pour recevoir les
      résidus alimentaires des collectes initiées localement. Le conseil
      d'agglomération aura à entériner cette décision.
    - un contrat de 1,9 M$ à Environnement Routier NRJ, plus bas
      soumissionnaire conforme, pour la réfection du réseau biogaz au
      Complexe environnemental Saint-Michel. L'ajout de matériaux rend
      nécessaire le rehaussement des cheminées de captage afin de poursuivre
      le soutirage du biogaz. Quant à la réfection du réseau et le
      remplacement du collecteur, ils sont indispensables pour conserver
      l'efficacité du tirage et, par conséquent, respecter les engagements
      sociaux et environnementaux de la Ville en plus d'une entente
      contractuelle avec la firme Gazmont pour la production d'électricité à
      partir de biogaz. Le conseil d'agglomération aura à entériner cette
      décision.

    Contrats de services professionnels

    Les élus du comité exécutif ont ensuite approuvé :

    - un projet de convention 250 000 $ avec la firme Arkéos, soumissionnaire
      unique, qui s'engage à fournir à la Ville les services professionnels
      requis pour la réalisation d'interventions archéologiques dans le cadre
      du projet de réaménagement de la place d'Armes et des rues adjacentes.
      Le projet de réaménagement de la place d'Armes s'inscrit dans le
      programme de l'Entente sur le développement culturel de Montréal. Le
      mandat principal consiste à émettre des avis d'opportunité et à
      effectuer des interventions archéologiques (inventaire, supervision,
      rapport d'analyse) dans les emprises publiques priorisées. Cette
      décision devra être entérinée par le conseil d'agglomération.
    - un contrat de services professionnels de 943 360$ à la firme Enviromet
      International, soumissionnaire unique, pour l'exploitation des trois
      stations de nivométrie de la Ville de Montréal et des observations
      météorologiques pour la mesure des précipitations de neige 2009-2014.
      Ces mesures servent comme base de paiement aux entrepreneurs en
      déneigement de 11 arrondissements. Cette décision devra être entérinée
      par le conseil municipal.
    - les projets de convention 5,9 M$ avec le Consortium Cima+ / Dessau et
      la firme AECOM Tecsult, ayant obtenus les plus hauts pointages, pour
      des services professionnels d'ingénierie relatifs aux conduites
      principales d'aqueduc, aux usines de production d'eau potable, aux
      réservoirs et aux stations de pompage, pour une durée de 4 ans. Une
      partie des projets de réfection et de construction des infrastructures
      est réalisée par le personnel de la Ville. Toutefois, les ressources
      sont insuffisantes pour réaliser tous les projets prévus et les projets
      urgents et non prévus qui s'ajoutent, obligeant la Ville à avoir
      recours à des ressources externes. Cette décision devra être entérinée
      par le conseil d'agglomération.
    - une convention au montant 1M$ avec la firme GIE Technologies, ayant
      obtenu le plus haut pointage, pour des services professionnels
      concernant l'auscultation des chaussées et des trottoirs sur le
      territoire de la Ville de Montréal dans le cadre du projet du Plan
      d'intervention volet voirie. L'état des réseaux de voirie s'avère une
      information complémentaire et cruciale à une planification intégrée et
      plus efficace des interventions sur ces réseaux. L'auscultation
      permettra d'identifier les tronçons les plus critiques, de choisir les
      interventions intégrées les plus appropriées et de planifier les
      interventions au moment opportun. Cette décision devra être entérinée
      par le conseil d'agglomération.

    Par ailleurs, les membres du comité exécutif ont autorisé :

    - le renouvellement du contrat d'entretien des logiciels du système de
      répartition assisté par ordinateurs du Service de police de la Ville de
      Montréal avec la firme Northrop Grunman Information Technology pour la
      période du 5 mai 2009 au 4 mai 2013, au montant approximatif de
      1 269 715 $ (1 097 502 USD). En raison de la nature critique de ce
      système pour les opérations policières du SPVM, une entente de services
      pour la maintenance des logiciels est essentielle pour assurer le
      fonctionnement en tout temps. Le conseil d'agglomération aura à
      entériner cette décision.
    - une entente-cadre collective d'une durée approximative de 8 mois avec
      la firme Sifto Canada, plus bas soumissionnaire conforme, pour la
      fourniture sur demande de sel de déglaçage des chaussées. Ce sel de
      déglaçage est requis pour l'entretien des chaussées et des trottoirs
      pour la période hivernale 2009-2010. La conclusion de l'entente permet
      d'assurer la constance et la facilité d'approvisionnement tout en
      constituant des volumes économiques profitables. Le conseil
      d'agglomération aura à entériner cette décision.
    - une dépense de 521 311 $ pour la fabrication de superstructures
      d'éclairage dans le cadre des travaux des phases 1B, 2 et 4 du secteur
      de la Place des Arts du Quartier des spectacles, octroyé à Lampadaires
      Feralux, majorant le montant du contrat de 1,24 M$ à 1,77 M$. Les
      superstructures sont nécessaires à l'aménagement du domaine public
      selon les plans et devis préparés pour le compte du gestionnaire du
      projet (QIM). Les superstructures, en plus d'offrir un éclairage
      d'ambiance, fournissent l'éclairage de rue nécessaire à la sécurité des
      citoyens. Le conseil d'agglomération aura à entériner cette décision.

    Ententes

    Les élus ont approuvé les ententes suivantes :

    - l'entente de transfert entre le Comité de retraite du régime de
      retraite des employés syndiqués du Fonds de solidarité FTQ et la
      Commission du régime de retraite des employés manuels de la Ville de
      Montréal. La conclusion de cette entente permettra le transfert de
      fonds de retraite accumulés au crédit d'un employé participant au
      Régime de retraite des employés syndiqués du Fonds de solidarité FTQ
      qui passe à l'emploi de la Ville de Montréal et devient participant du
      Régime de retraite des employés manuels de la Ville de Montréal, et ce,
      réciproquement.
    - l'entente entre la Ville de Montréal et le ministère des Transports du
      Québec relative au remplacement du passage inférieur de la Montée-de-
      Liesse / A-520 et des voies de desserte. Pour la réalisation de ce
      projet spécifique, ils ont par ailleurs autorisé une dépense de
      10, 4 M$. Les ouvrages d'art dans le corridor de la Côte-de-Liesse
      présentent des détériorations importantes. Aussi, le remplacement de
      ces ouvrages est désormais nécessaire. Les passages inférieurs et le
      passage supérieur supportent l'autoroute 520 et les voies de desserte.
      Dans de tels cas, il est requis de réaliser les travaux conjointement
      avec le MTQ. Cette décision devra être entérinée par le conseil
      municipal.
    - le projet d'entente à intervenir entre la Ville et le ministre des
      Transports du Québec concernant le réaménagement de l'échangeur Dorval
      et autorisé une dépense de 35 M$ pour le paiement de la contribution
      financière de l'agglomération pour la réalisation du projet. Ce
      réaménagement permettra l'amélioration des accès routiers à l'aéroport
      Montréal-Trudeau tel que le prévoit le Plan de transport. Du reste, la
      majorité des intervenants qui s'est prononcée sur le projet lors des
      audiences du BAPE était d'accord avec le principe que les
      infrastructures routières dans l'environnement immédiat de l'aéroport
      sont désuètes et qu'elles requièrent une intervention. A noter que le
      réaménagement de l'échangeur Dorval prévoit l'espace requis pour une
      navette ferroviaire. Cette décision devra être entérinée par le conseil
      d'agglomération.
    - une entente de collaboration de 12 000 $ avec l'Institut national de la
      recherche scientifique pour la consolidation et le développement des
      inventaires patrimoniaux du Vieux-Montréal dans le cadre de l'Entente
      de développement culturel qui lie le ministère de la Culture, des
      Communications et de la Condition féminine et la Ville. Cette entente
      permettra de rédiger et de mettre en ligne 62 fiches des inventaires
      patrimoniaux du Vieux-Montréal, rendant disponible une meilleure
      information pour le million d'internautes qui fréquentent annuellement
      le site du Vieux-Montréal, www.vieux.montreal.qc.ca. Les crédits
      nécessaires à cette dépense ont déjà été adoptés par le conseil
      d'agglomération.
    - l'entente sur l'indexation des rentes des professionnels retraités du
      régime de retraite des professionnels de l'ex-Ville de Montréal
      intervenue entre la Ville et les Syndicats de professionnels de la
      Ville de Montréal. Une dépense de 400 000$ a été autorisée à cet effet.
      Le présent règlement s'applique aux retraités faisant partie du régime
      de retraite des professionnels ayant pris leur retraite avant le
      1er janvier 1984 et aux conjoints survivants de tels retraités décédés.
      L'accord de principe respecte les engagements de la Ville visant à
      corriger le problème de la désindexation de ces retraités. Un paiement
      forfaitaire constitue la solution appropriée pour permettre à cette
      population de retraités, dont la moyenne d'âge se situe aux environs de
      82 ans, de bénéficier le plus rapidement possible des sommes qui leur
      sont allouées. Les montants forfaitaires consentis sont financés à
      raison de 50 % par la Ville et 50 % par les gains actuariels
      disponibles attribués aux participants du régime de retraite des
      professionnels de la Ville de Montréal.

    Approbation

    Les membres du CE ont aussi approuvé :

    - le contrat de prêt de locaux par lequel la Ville prête, à titre
      gratuit, à l'Association Québec-France, pour une période de 2 ans à
      compter du 1er avril 2009, des locaux au 3e étage de l'immeuble situé
      au 3680 rue Jeanne-Mance, d'une superficie de 42,47 mètres carrés.
      Cette décision devra être entérinée par le conseil municipal.
    - un projet de bail par lequel la Ville loue à Le Groupe S.A.C. faisant
      affaire sous le nom de Go Café un emplacement d'une superficie locative
      de 7,34 mètres carrés situé au 1196, chemin Camilien-Houde, connu sous
      le nom du Chalet de la Montagne, durant vingt-huit mois, à compter du
      1er septembre 2009, pour un loyer annuel estimé de 42 166 $. Cette
      décision devra être entérinée par le conseil d'agglomération.
    - le bail par lequel la Ville loue du Locateur Irving Gross, pour une
      période de 10 ans à compter du 1er janvier 2010, un espace situé au
      570, avenue Beaumont à Montréal utilisé comme poste de quartier 33 pour
      le SPVM. La dépense totale est de 1,8 M$. Le poste de quartier ne
      répond pas aux nouveaux besoins de façon optimale et cette nouvelle
      location permettra une économie de travaux et une économie annuelle de
      loyer de 33 700$. Cette décision devra être entérinée par le conseil
      d'agglomération.
    - un bail par lequel la Ville loue à REBUTS SOLIDES CANADIENS, au loyer
      total de 31 275 $, trois parcelles de terrain situé au Complexe
      environnemental Saint-Michel à être utilisées aux fins d'entreposage de
      matières recyclables pour une durée d'un an à compter du 1er janvier
      2009. Cette solution temporaire permettra à REBUTS SOLIDES CANADIENS
      d'entreposer les matières recyclables le temps que la crise sévère des
      marchés internationaux s'essouffle.

    Soutien financier

    Les élus ont accordé :

    - un soutien financier de 140 000 $ à Montréal Couture échelonné sur deux
      ans afin de former une main-d'oeuvre spécialisée en couture, de
      renforcer les capacités productives des designers et de mettre en place
      un centre de ressources technique et commerciale pour l'industrie de la
      mode et du vêtement. Cette décision s'inscrit dans la stratégie de la
      mode et du vêtement de la Ville de Montréal qui vise spécifiquement à
      élaborer un plan de positionnement stratégique et à déployer un plan
      d'action promotionnel avec les partenaires du milieu. Cette décision
      devra être entérinée par le conseil municipal.
    - un soutien financier de 60 000 $ échelonné sur quatre ans à la
      Corporation de l'Ecole Polytechnique pour la participation de la Ville
      de Montréal au Projet "Evaluation et modélisation des interdépendances
      et des effets dominos entre réseaux de support à la vie", dans le cadre
      du programme "Subvention de recherche et développement coopérative du
      Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada". La
      collaboration entre la Ville et l'Ecole Polytechnique s'inscrit dans la
      volonté de poursuite des objectifs en sécurité civile en matière de
      réduction des vulnérabilités et de l'amélioration de la résilience de
      la société montréalaise en cas de sinistres majeurs. Cette décision
      devra être entérinée par le conseil d'agglomération.
    - un soutien financier totalisant 154 653 $ pour l'année financière 2009
      à six organismes partenaires de la Ville en matière d'accessibilité
      universelle et ont approuvé les six conventions de contributions
      financières à cet effet. Les six organismes sont : Altergo, Comité
      régional des associations pour la déficience intellectuelle (CRADI),
      Regroupement des aveugles et amblyopes du Montréal métropolitain
      (RAAMM), Regroupement des organismes de promotion du Montréal
      métropolitain (ROPMM) et Société Logique. L'accessibilité universelle
      constitue une priorité pour l'administration municipale et les projets
      déposés par ces organismes en 2009 contribueront à rendre la Ville de
      Montréal de plus en plus accessible.
    - Les membres du CE ont aussi accordé un soutien financier spécial et non
      récurrent de 50 000 $ à l'organisme Festival canadien des films du
      monde, notamment à l'occasion de sa participation aux activités
      inaugurales de la Place des festivals, le 7 septembre 2009 et ont
      approuvé le protocole d'entente de soutien technique entre la Ville et
      le Festival canadien des films du monde relativement à l'édition 2009
      du Festival qui aura lieu du 27 août au 7 septembre. Rappelons que le
      Festival contribue au rayonnement culturel de la métropole et génère
      des retombées récréotouristiques et économiques majeures. Le conseil
      municipal devra approuver cette décision.

    Par ailleurs, les membres du CE ont approuvé :

    - l'octroi des contributions financières suivantes : 50 000 $ au Centre
      de formation de l'alimentation et du commerce du Québec dans le cadre
      de l'Entente MICC-Ville et 47 000 $ au Taz, Centre multidisciplinaire
      et communautaire dans le cadre de l'Entente MESS-Ville de lutte contre
      la pauvreté et l'exclusion sociale. Ces deux organismes assurent une
      prise en charge des jeunes et facilitent leur insertion sociale,
      particulièrement de jeunes issus de quartiers défavorisés et/ou de
      communautés culturelles.
    - le protocole d'entente et accordé une contribution financière de
      20 000 $ à AlterGo pour soutenir l'organisation du Championnat mondial
      de Hockey pour amputés - Montréal 2010 qui se tiendra à l'aréna Saint-
      Michel du 26 avril au 2 mai 2010. Ce soutien financier contribuera à
      l'achat de matériel technique, à faciliter le recrutement de bénévoles
      et à assurer le transport des délégations. L'envergure du championnat
      mondial de hockey pour amputés représente une excellente occasion pour
      Montréal d'affirmer et de renforcer son objectif de demeurer une ville
      sportive de premier plan au Canada et à l'échelle internationale. Les
      crédits nécessaires à cette dépense ont déjà été adoptés par le conseil
      d'agglomération.
    - une entente et accordé une contribution financière de 140 000 $ à
      l'organisme Ali et les princes de la rue pour la réalisation du projet
      "Gestion de la colère" dans le cadre de l'entente Ville-MESS lutte à la
      pauvreté et à l'exclusion sociale - volet jeunesse, répartie sur trois
      ans : 20 000 $ en 2009, 60 000$ en 2010 et 60 000 $ en 2011.
      L'organisme Ali et les princes de la rue offre aux jeunes de divers
      arrondissements et quartiers des activités sportives centrées sur la
      boxe et les arts martiaux ainsi que du soutien en persévérance
      scolaire. Il oeuvre tout particulièrement auprès de jeunes à haut
      risque d'adhérer aux gangs de rue et vise à diminuer l'inactivité des
      jeunes et à éviter la délinquance et le décrochage scolaire en leur
      permettant d'acquérir les compétences et les attitudes nécessaires à
      leur intégration sociale. L'aide financière apportée permettra à
      l'organisme de se relocaliser dans un lieu plus adéquat, d'offrir un
      service de meilleure qualité et de recevoir un plus grand nombre de
      jeunes, qui s'élève déjà à quelque 300 par année. Cette décision devra
      être entérinée par le conseil d'agglomération.
    - un virement de crédit de 200 000 $ entre deux services, soit du Service
      du développement culturel, de la qualité du milieu de vie et de la
      diversité ethnoculturelle au Service de police pour la création d'un
      poste temporaire de conseiller en développement communautaire, du
      1er septembre 2009 au 31 décembre 2010. Cette somme et ce poste
      contribueront au soutien d'activités de sensibilisation et d'échanges
      ainsi qu'à des activités sportives et récréatives entre des jeunes et
      des policiers. Les crédits nécessaires à cette dépense ont déjà été
      adoptés par le conseil d'agglomération.
    
    D'autre part, les élus ont octroyé 275 000 $ en crédits additionnels
suite à la réception d'une subvention de la Société de l'assurance automobile
du Québec pour la réalisation d'une campagne de sensibilisation en matière de
sécurité routière par le Service de police de la Ville de Montréal pour le
volet "piétons". Les cadets policiers seront impliqués de façon importante
dans ce plan de travail en contribuant à la sécurité des piétons et en
effectuant des opérations de prévention auprès des citoyens. Les crédits
nécessaires à cette dépense ont déjà été adoptés par le conseil
d'agglomération.

    Adoption de résolution

    Le CE a également adopté une résolution :
    
    - pour demander l'émission de lettres patentes afin de transformer la
      Société d'habitation de Montréal (SHDM) en société paramunicipale.
      Rappelons qu'en décembre 2008, suite à un débat public sur la SHDM, le
      maire de Montréal avait demandé au gouvernement du Québec d'accepter la
      reconversion de la SHDM en société municipale en décembre 2008. Depuis,
      des amendements ont été apportés à la Charte de la Ville par
      l'intermédiaire du projet de Loi 45. Cette décision permettra
      d'officialiser les démarches entreprises advenant l'accord de la
      ministre des Affaires municipales, Régions et Occupation du Territoire.
      Le conseil municipal devra sanctionner cette décision.
    - déclarant le Conseil de Ville compétent, conformément à l'article 85.5
      de la Charte de la Ville de Montréal, afin de fixer le montant des
      amendes pour des infractions en matière de stationnement et
      d'immobilisation des véhicules sur le réseau local de voirie. La
      résolution est requise afin de permettre ensuite l'adoption d'un
      règlement requis fixant les montants des amendes à l'égard des
      infractions en matière de stationnement et d'immobilisation des
      véhicules. La récupération par le conseil municipal du pouvoir de
      fixation des montants des amendes pour infractions en matière de
      stationnement et d'immobilisation des véhicules sur le réseau local lui
      permettra d'uniformiser les montants des amendes sur l'ensemble de son
      territoire et de s'assurer que ces amendes aient un effet dissuasif
      réel sur les usagers de la voirie. L'uniformisation des montants des
      amendes à l'égard de ces infractions rendra les sanctions plus
      homogènes et plus faciles à appliquer par les agents de contrôle
      (policiers et agents de stationnement). Le pouvoir dissuasif des
      amendes en matière de stationnement et d'immobilisation des véhicules
      est essentiel afin de remédier aux multiples irritants persistants
      découlant du non-respect de la réglementation en vigueur.
    
    Nominations

    Le comité exécutif a approuvé la nomination de quatre nouveaux membres au
Conseil jeunesse de Montréal et nommé une nouvelle vice-présidente. Les
nominations suivantes ont ainsi été faites : M Jonathan Lesage est nommé
membre jusqu'en mars 2010; M. Julien Trépanier-Jobin est nommé membre jusqu'en
mars 2010; Mme Jessy Thermil est nommée membre jusqu'en mars 2011; M. Dimitri
Dorsainville est nommé membre jusqu'en mars 2012. Quant à la vice-présidence,
elle sera occupée par Mme Geneviève Gardere jusqu'en mars 2010. Cette décision
devra être entérinée par le conseil municipal.

    Règlements

    Les élus ont approuvé l'adoption des projets de règlement suivants :
    
    - Le projet de "Règlement fixant le montant des amendes à l'égard des
      infractions en matière de stationnement ou d'immobilisation des
      véhicules" sur le réseau municipal local et artériel. Le pouvoir de
      détermination du montant des amendes pour infractions de stationnement
      et d'immobilisation des véhicules appartient à la Ville sur le réseau
      artériel et aux arrondissements sur leurs réseaux locaux. En récupérant
      ce pouvoir sur le réseau local, conformément à la Charte de la Ville,
      l'administration municipale pourra désormais harmoniser les niveaux
      d'amendes appliqués sur l'ensemble du territoire pour des infractions
      similaires. Ce règlement permettra à la Ville de remédier aux irritants
      découlant du stationnement illégal, en plus d'appuyer les orientations
      du Plan de Transport voulant faire du stationnement un outil efficace
      de gestion de la demande de déplacements. Les nouvelles amendes prévues
      seront au plus bas niveau de l'échelle, de 40 $ à 60 $, et pourront
      aller jusqu'à 200 $ pour le stationnement ou l'immobilisation d'un
      véhicule dans une zone réservée aux personnes handicapées. L'adoption
      du règlement est prévue le 21 septembre 2009. Le conseil municipal aura
      à entériner le règlement.
    - Le projet de "Règlement modifiant le plan d'urbanisme de la Ville de
      Montréal" afin de permettre la densification résidentielle en vue de la
      construction de logements sociaux et privés le long du boulevard
      Gaétan-Laberge", dans l'arrondissement de Verdun. Ce règlement vise à
      remplacer la densité minimale de ce secteur de 0,70 par une de 2,75.
      L'augmentation de la densité reflétera mieux la réalité de la zone qui
      est un secteur stratégique pour la construction résidentielle dans
      l'arrondissement. Le règlement proposé prévoit aussi la modification
      des limites des secteurs concernés. Le projet a été soumis à une
      assemblée publique d'information le 2 juin 2009. Le conseil municipal
      aura à approuver ce projet de règlement.
    - Le projet de règlement d'emprunt autorisant le financement de 38 M$
      pour la réalisation de travaux visant la protection des actifs des sept
      usines de production d'eau potable, des stations de pompage et des
      réservoirs et le respect de la réglementation relative à la production
      de l'eau potable. A la suite de la révision du Règlement sur la qualité
      de l'eau potable du gouvernement du Québec en juin 2001, la Ville est
      dans l'obligation d'entreprendre des travaux majeurs afin de rencontrer
      les nouvelles normes. Les usines visées, dont la plus vieille date de
      1911, sont : Atwater (1918), Charles-J.-DesBaillets (1978), Dorval
      (1956), Lachine (1960), Pierrefonds (1958), Pointe-Claire (1960), et
      Sainte-Anne-de-Bellevue (1911). Les travaux permettront d'assurer la
      disponibilité et la fiabilité des équipements et des systèmes de
      contrôle afin de traiter et de produire de l'eau potable en quantité
      suffisante et d'éviter des arrêts partiels ou totaux des usines, des
      réservoirs et des stations de pompage, garantissant ainsi la sécurité
      de l'alimentation et la qualité de l'eau potable. Le conseil
      d'agglomération aura à entériner ce règlement d'emprunt.
    - Le projet de "Règlement relatif à la fréquentation et à la conservation
      des parcs régionaux de la Ville de Montréal", visant à actualiser et à
      harmoniser l'ancien règlement de l'ex-Communauté urbaine de Montréal
      (CUM) avec les règlements de la Ville de Montréal afin de s'adapter à
      la nouvelle réalité Ville. Rappelons qu'à la suite des fusions
      municipales, la CUM a fusionné avec la Ville et, par le fait même, a
      été abolie. Le projet de règlement consiste à harmoniser certains des
      règlements des parcs de la Ville, par exemple, ceux relatifs aux les
      chiens, aux pistes cyclables ou le nouveau règlement concernant les
      automobiles, Je roule, j'éteins. Les amendes relatives aux diverses
      infractions seront également harmonisées avec celles de la Ville. De
      plus, ce projet créera une réglementation plus homogène et fera en
      sorte que le citoyen s'y retrouvera davantage. Une campagne de
      sensibilisation avec la distribution de billets de courtoisie est
      prévue afin d'assurer une période de transition. Le conseil
      d'agglomération aura à approuver le règlement le 27 août prochain.
    - Un projet de règlement d'emprunt de 100 M$ pour le financement de
      projets concernant les infrastructures de l'eau de compétence
      d'agglomération et admissibles au programme de subvention de transfert
      de la taxe sur l'essence, contribution Québec (TECQ). La Ville est
      engagée dans un programme de réhabilitation et de réfection de ses
      infrastructures de l'eau pour assurer leur pérennité et pour rencontrer
      de nouvelles directives gouvernementales. Afin d'aider les
      municipalités à se conformer aux nouvelles directives, les
      gouvernements fédéral et québécois ont mis en place plusieurs
      programmes de subventions, dont le TECQ. Le présent projet de règlement
      permettra à la Ville de réaliser des travaux d'infrastructures et sur
      des équipements de la station d'épuration des eaux usées
      Jean-R.-Marcotte. Les travaux visent à refaire le réseau
      d'interception, de collection et de rétention des eaux usées ainsi que
      les équipements des usines de production et du système de distribution
      de l'eau potable et de collection des eaux usées de l'île de Montréal,
      dont la compétence relève de l'agglomération. Le terme de l'emprunt ne
      doit pas excéder 20 ans. Il est essentiel d'adopter un règlement
      d'emprunt comportant des modalités de remboursement et créant des
      quotes-parts afin d'offrir aux villes liées une plus grande souplesse
      dans leurs moyens de paiement. Le ministère des Affaires municipales,
      des Régions et de l'Occupation du territoire ainsi que le conseil
      d'agglomération auront à approuver ce projet de règlement.
    - Un projet de règlement autorisant un emprunt de 100 M$ pour le
      financement des travaux de réfection, de réhabilitation et de
      reconstruction des conduites secondaires d'aqueduc et d'égout locales
      visées par le TECQ et gérées par la Société de financement des
      infrastructures locales (SOFIL) du Québec. Les travaux couverts par le
      règlement proposé assureront le bon fonctionnement des réseaux et des
      équipements qui sont désuets, endommagés ou qui ont atteint la fin de
      leur vie utile. Ils permettront ainsi de se conformer aux nouvelles
      directives environnementales et de santé publique. L'ensemble des
      travaux est de compétence locale. Le conseil municipal aura à donner
      son aval à ce projet de règlement.
    - Un projet de règlement décrétant l'imposition d'une taxe aux fins du
      financement des centres d'urgence 9-1-1. Selon les dispositions de la
      Loi sur la fiscalité municipale, le conseil d'agglomération a
      l'obligation d'adopter un règlement imposant une taxe aux fins du
      financement de ces centres. Le règlement prévoit une taxe de 0,40 $ par
      mois par numéro de téléphone ou dans le cas d'un service multiligne
      autre qu'un service Centrex, par ligne d'accès de départ. Cette taxe
      serait imposée à compter du 1er décembre prochain et permettra à la
      Ville d'obtenir annuellement un montant évalué à 10 M$.
    - Un projet de règlement d'emprunt de 200 M$ pour la conception,
      l'acquisition et l'installation des équipements de désinfection de
      l'effluent de la Station d'épuration Jean-R.-Marcotte. Ce règlement
      permettra d'ajouter un procédé de désinfection des eaux usées à la
      station d'épuration Jean-R.-Marcotte, qui est située dans l'est de la
      ville. Ces travaux permettront d'améliorer la qualité de l'eau brute
      puisée au fleuve Saint-Laurent par les usines de traitement de l'eau
      potable situées en aval de l'émissaire de la station d'épuration
      Jean-R.-Marcotte. La désinfection d'eaux usées de Montréal est un
      engagement de l'Administration montréalaise qui souhaite améliorer la
      qualité de l'environnement aquatique du fleuve Saint-Laurent tout en
      réduisant les incidences sur la faune et sur la flore. Cette décision
      devra recevoir l'aval du conseil d'agglomération.
    

    Le conseil municipal aura à entériner ces décisions.

    Les membres du CE ont autorisé le maintien de l'augmentation temporaire
de l'effectif policier autorisé de 11 postes pour la période du 1er avril 2009
au 31 mars 2010, ainsi que le poste d'agente de bureau dans le cadre du projet
concernant l'Unité des produits de la criminalité qui s'est joint au ministère
du Revenu du Québec afin de travailler conjointement sur des enquêtes ayant un
potentiel fiscal. A cet effet, des crédits additionnels de 1,3 M$ ont été
alloués. Les crédits nécessaires à cette dépense ont déjà été adoptés par le
conseil d'agglomération. Soulignons toutefois que le Ministère de la Sécurité
publique assume le coût de toutes les ressources utilisées dans le cadre de ce
projet. L'ajout de personnel policier permet d'effectuer plus d'enquêtes et,
par conséquent, occasionne une augmentation des sommes d'argent saisies et
confisquées.

    Information

    Les élus ont accepté d'inscrire le rapport de gestion du Service de
police de la Ville de Montréal du mois de mai 2009 à l'ordre du jour du
Conseil d'agglomération de la Ville de Montréal du 27 août 2009 aux fins de
dépôt.
    Les membres du comité exécutif ont été informés par le Service de police
de la Ville de Montréal (SPVM) de l'élaboration d'un plan d'action 2007-2009
dans le cadre du Premier plan stratégique de développement durable de la
collectivité montréalaise. Plusieurs initiatives ont été mises de l'avant par
les unités du SPVM dans le cadre du plan de développement durable. Parmi les
actions entreprises par le SPVM, soulignons, entre autres, l'amélioration de
la qualité de l'air et la réduction de l'émission de gaz à effet de serre,
l'assurance de la qualité des milieux de vie résidentiels par une augmentation
de la visibilité des policiers à pied dans les quartiers, puis une gestion
responsable des ressources par la réduction de l'impression de documents, le
recyclage des cartouches d'encre, l'achat d'articles de bureau portant le
symbole "Ecosolution" et la récupération de vieux panneaux balistiques et du
plastique des rouleaux de constats d'infraction.
    Les élus ont également été informés par le Service de sécurité incendie
(SIM) de l'élaboration de leur plan d'action 2007-2009 dans le cadre du
Premier plan stratégique de développement durable de la collectivité
montréalaise. Parmi les actions entreprises par le SIM en matière de
développement durable, soulignons l'amélioration de la qualité de l'air et la
réduction des émissions de gaz à effet de serre, la sensibilisation des
employés à la marche au ralenti initiale des véhicules et la réduction de la
flotte de véhicules de 140 à 131 véhicules légers. Le SIM s'implique aussi
dans l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments, la diminution
de l'utilisation du mazout par du gaz naturel, en plus de viser la
certification LEED pour les prochaines constructions et rénovations des
casernes. Le SIM adhère également aux ententes "J'achète vert".




Renseignements :

Renseignements: Bernard Larin, (514) 872-9998; Darren Becker, (514)
872-6412; Martin Tremblay, (514) 872-0274; Daniel Bussières, (514) 872-9859;
Source: Cabinet du maire et du comité exécutif de la Ville de Montréal


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.