Ville de Montréal - Le maire de Montréal Gérald Tremblay participe à une conférence internationale des maires sur les villes et la biodiversité



    MONTREAL, le 23 mars /CNW Telbec/ - Du 26 au 28 mars prochain, le maire
de Montréal, M. Gérald Tremblay, participera à la conférence internationale
"Villes et biodiversité : atteindre la cible 2010 sur la biodiversité" qui se
tiendra à Curitiba, au Brésil. Cette conférence est co-organisée par la ville
de Curitiba et le Secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la
diversité biologique (CDB) dont le siège se trouve à Montréal. La diversité
biologique, aussi appelée biodiversité, désigne l'ensemble des espèces et des
écosystèmes de la Terre ainsi que les processus écologiques dont ils font
partie. Cette diversité forme la biosphère, cet enchevêtrement d'organismes
vivants qui rend possible l'existence des êtres humains sur notre planète.
    "En tant que ville hôte du Secrétariat de la CDB, Montréal est fière
d'assurer un rôle de chef de file en matière de protection de l'environnement
et de la biodiversité" a déclaré le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay. "Au
cours des prochaines années, les villes et les autorités locales seront
appelées à jouer un rôle de plus en plus important dans la protection de la
biodiversité. En effet, en tant que pallier de gouvernement le plus près de la
population, celles-ci ont la responsabilité de superviser le développement
urbain et se trouvent au premier plan dans la promotion du développement
durable et de la biodiversité", a précisé M. Tremblay. Lors de son exposé à la
séance d'ouverture des travaux, le maire de Montréal profitera notamment de
l'occasion pour rappeler l'urgence d'agir et l'importance de se concerter et
de coordonner nos actions dans la lutte aux changements climatiques et à la
protection de la biodiversité.
    La conférence permettra aux maires de différentes villes du monde de
discuter des difficultés et des enjeux reliés à la mise en oeuvre de la
Convention sur la diversité biologique et sur les différentes façons
d'accroître la participation des autorités locales à l'atteinte des objectifs.
Ces objectifs, déterminés lors du Sommet mondial sur le développement durable
de 2002 à Johannesbourg, visent à réduire de façon substantielle la perte de
la biodiversité et à protéger la vie sur terre. Le rapport de la conférence
sera, par la suite, déposé lors de la 9e conférence des partis de la
convention qui se tiendra en mai 2008 à Bonn, en Allemagne.
    "Un récent rapport des Nations Unies, indique que, d'ici la fin de 2007
et pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, plus de la moitié de
la population mondiale vivra dans des ville. Depuis quelques années, Montréal
s'est dotée de politiques novatrices et concrètes pour lutter contre la perte
de la biodiversité de ses zones urbaines et protéger le patrimoine écologique
acquis pour les futures générations", a ajouté le maire de Montréal.
    Parmi ces politiques, on retrouve : le Plan d'urbanisme, le document de
référence en matière d'aménagement du territoire de Montréal, qui comporte
notamment diverses dispositions assurant la protection des écoterritoires ; la
Politique de l'arbre, qui place l'arbre au coeur de l'urbanité montréalaise ;
la Politique de protection et de mise en valeur des milieux naturels, qui vise
à préserver et à augmenter la biodiversité sur le territoire en vue
d'améliorer la qualité des milieux de vie ; le Premier plan stratégique de
développement durable de la collectivité montréalaise, qui concilie la
protection de l'environnement avec le développement responsable de Montréal ;
la Politique du patrimoine, qui vise à assurer la pérennité du patrimoine
paysager et naturel, et enfin le Plan de verdissement, qui permet de bonifier
les espaces verts et d'adapter Montréal aux changements climatiques par le
biais de la végétation. Le maire de Montréal aura l'occasion d'exposer ces
divers outils et les actions qui en découlent lors d'un atelier portant sur la
gestion urbaine de la biodiversité et les méthodes de sensibilisation de la
population.
    Enfin, il est également important de rappeler la signature, en février
dernier, d'un protocole d'entente entre le Secrétariat de la Convention et les
Muséums nature de Montréal. Ce dernier a permis d'établir un cadre de
collaboration et d'échanges qui permettra une mise en oeuvre efficace de la
Convention.

    La Convention sur la diversité biologique (CDB)

    La Convention sur la diversité biologique est l'un des traités
environnementaux internationaux dont l'adhésion est la plus importante.
Ouverte à la signature au Sommet Planète Terre à Rio de Janeiro en 1992, elle
compte à présent 190 Parties contractantes (189 Etats et la Communauté
européenne) qui se sont engagées à atteindre ses trois principaux objectifs :
la conservation de la diversité biologique, l'utilisation durable de ses
éléments constitutifs et le partage juste et équitable des avantages découlant
de l'utilisation des ressources génétiques. Le Secrétariat de la Convention a
son siège à Montréal depuis 1997.




Renseignements :

Renseignements: François Goneau, Division des Relations avec les médias,
(514) 868-5859; Source: Cabinet du maire et du comité exécutif


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.