Vietnam-Blogueur évincé - Un journaliste-blogueur licencié pour avoir critiqué le régime soviétique



    MONTREAL, le 31 août /CNW Telbec/ - Reporters sans frontières condamne le
licenciement, le 25 août 2009, du journaliste Huy Duc, collaborateur du
quotidien gouvernemental Sai Gon Tiep Thi, pour avoir publié sur son blog des
critiques sur l'ancienne Union soviétique à l'époque de la guerre froide.
    "Reporters sans frontières condamne une décision arbitraire et
idéologique n'ayant d'autre objectif que d'étendre la censure déjà exercée sur
la totalité de la presse officielle", a déclaré l'organisation. "Nous espérons
que les sites d'information en ligne continueront de faire preuve de la
vitalité et de la liberté de ton qui les caractérisent et que leur esprit de
résistance ne sera pas entamé", a poursuivi Reporters sans frontières.
    L'un des responsables éditoriaux du journal, Tran Cong Khanh, a
clairement expliqué que le renvoi faisait suite à cette publication en ligne.
Huy Duc a confirmé sur son blog son licenciement et a déclaré ne pas vouloir
abandonner le journalisme, ayant plusieurs fois fait face à ce genre de
situation.
    Dans un article publié le 23 août 2009 sur son blog (
http://www.blogosin.org/ ), le journaliste avait qualifié le mur de Berlin de
"Mur de l'ignominie", dénonçant les "purges" commises en Allemagne de l'Est
par l'ex-Union soviétique, décrite comme "une force d'occupation (...) qui
privait l'homme de ses droits fondamentaux".
    Le journaliste est un blogueur Vietnamien très populaire parmi les
internautes. Ses articles traitent de sujets très sensibles, avec une liberté
de ton extrêmement rare chez un journaliste de presse officielle. Ce
licenciement s'inscrit indéniablement dans une campagne en vue de resserrer le
contrôle sur la presse en ligne et les blogs qui critiquent le gouvernement.
En effet, même si Tran Cong Khanh nie toute pression gouvernementale, la
Commission de la propagande et de l'éducation du parti communiste s'était
plainte d'une centaine d'articles publiés en ligne et dans le journal Sai Gon
Tiep Thi.
    Reporters sans frontières rappelle que la République socialiste du
Viêt-Nam fait partie des douze ennemis d'Internet et est situé à la 168e place
sur 173, dans le classement mondial 2008 de la liberté de la presse établi par
l'organisation.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières, (514) 521-4111, Cell: (514) 258-4188, Télécopieur: (514) 521-7771,
rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.