Viêt-nam - Le Viêt-nam libère un cyberdissident mais conserve des consignes très strictes concernant Internet



    MONTREAL, le 20 févr. /CNW Telbec/ - Reporters sans frontières apprend
avec soulagement la libération du journaliste Huynh Nguyen Dao, le 15 février
2009, au terme de sa peine de deux ans et demi de prison pour avoir publié des
articles sur Internet. L'organisation déplore cependant que le droit à
l'expression libre reste un acte rare de liberté sur le réseau viêtnamien.
    "Nous somme heureux pour Huynh Nguyen Dao et ses proches. Sa condamnation
n'en reste pas moins injuste et nous déplorons que ce genre d'arrestation
arbitraire puisse encore se produire. Durant toute sa détention, Huynh Nguyen
Dao n'a cessé de clamer son innocence et milité pour que les Vietnamiens aient
le droit de s'exprimer. Mais le gouverment met tout en oeuvre pour intimider
les activistes qui utilisent Internet, comme le prouvent les récentes
consignes qu'il a édictées pour limiter la liberté d'expression en ligne", a
déclaré l'organisation.
    Lors de sa sortie de prison, Huynh Nguyen Dao a déclaré à la presse qu'il
n'avait pas demandé d'amnistie au gouvernement car il "n'avait rien fait de
mal". "Je répétais aux dirigeants de la prison et aux gardiens que mon seul
souhait était de partager avec tous mon désir de dialogue. Je pense que le
principe de base de la démocratie est le dialogue", a-t-il déclaré.
    Arrêté le 15 août 2006, Huynh Nguyen Dao avait été condamné à trois ans
de prison le 10 mai 2007 avec deux autres membres du Parti démocratique
populaire dont il est membre fondateur, Nguyen Bac Truyen et Le Nguyen Sang,
respectivement condamnés à quatre et cinq ans de prison. Une cour d'Hô Chi
Minh-ville avait retenu contre eux le chef d'accusation de "propagande contre
le régime communiste", pour avoir notamment distribué des tracts récupérés via
Internet. Le juge avait qualifié les actes commis par les dissidents de
"dangereux pour la société" et estimé qu'ils "affaiblissaient le pouvoir du
régime". Le 17 août 2007, la peine de Huynh Nguyen Dao avait été réduite de
six mois.
    Par ailleurs, depuis le 20 janvier, de nouvelles mesures ont été mises en
place pour réguler les blogs. Dans un document intitulé "Circulaire no 7", les
autorités ordonnent que les blogs ne fournissent que des informations
strictement personnelles (art.1). Ainsi, il est interdit de diffuser des
articles de presse, des oeuvres littéraires ou d'autres publications interdits
par la loi sur la presse (art 2). De plus, tous les six mois, ou sur demande
des autorités, les hébergeurs doivent faire un rapport sur les activités de
leurs clients contenant le nombre de blogs qu'ils gèrent et leurs statistiques
ainsi que les données des blogs qui ont violé les règlements établis par
l'hébergeur (art. 6). Ces réglementations avaient été approuvées le 18
décembre 2008 et tentent de freiner l'expansion blogosphère au Viêt-nam,
devenue une source d'information face aux médias publics.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières, (514) 521-4111, Cell: (514) 258-4188, Télécopieur: (514) 521-7771,
rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.