Version finale du Plan directeur de gestion des matières résiduelles - Des actions concrètes en accéléré



    MONTREAL, le 26 juin /CNW Telbec/ - Le responsable du développement
durable et de l'environnement au comité exécutif (CE) de la Ville de Montréal,
M. Alan DeSousa, a annoncé la décision du CE de recommander l'adoption de la
version finale du Plan directeur de gestion des matières résiduelles de
l'agglomération de Montréal au conseil d'agglomération. Le Plan propose 49
actions concrètes, dont 9 majeures, et 16 nouvelles infrastructures pour
permettre de réaliser le grand chantier nécessaire à l'atteinte des objectifs
de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles. La réalisation
de l'ensemble de ces actions représente un investissement de 240 M $ sur une
période de 10 ans.
    Malgré un constat d'adhésion généralisée aux objectifs du Plan, il
ressort de la consultation publique menée par la Commission du conseil
d'agglomération sur l'environnement, le transport et les infrastructures, un
rapport comportant 33 recommandations. Celles-ci ont entraîné des
modifications importantes au projet de Plan telles que : accélérer les
démarches nécessaires à la construction d'infrastructures pour le traitement
des matières organiques, abolir le poste proposé pour le transbordement des
résidus ultimes, supprimer une collecte des ordures ménagères, accélérer la
mise en place d'écocentres et doubler le budget alloué à l'information, la
sensibilisation et l'éducation.
    "Ce Plan illustre clairement la volonté de notre Administration de mettre
en place une saine gestion des matières résiduelles en misant sur la réduction
à la source, le réemploi, le recyclage et la valorisation (3RV) afin de
réduire au maximum les quantités de matière résiduelles acheminées à
l'élimination, et ce dans une perspective d'autonomie régionale. Réduire pour
mieux grandir, telle est la prémisse qui permettra aux Montréalais et aux
générations futures d'évoluer dans un milieu de vie plus agréable, où le
développement durable est partie prenante du quotidien", a déclaré M. DeSousa.

    La collecte des matières organiques : la grande priorité

    Les matières organiques représentent environ 47 % des matières
résiduelles générées. 8 % sont actuellement récupérés à des fins de
compostage. Il faut donc élargir la collecte des matières organiques à
l'ensemble du territoire. A cet effet, le CE a autorisé le lancement d'un
appel d'offres pour la valorisation par compostage de 5 000 tonnes
supplémentaires par année de résidus alimentaires provenant des collectes
initiées sur le territoire de l'agglomération, pour une période de trois ans.
Toutefois, afin de desservir la totalité de l'île, l'implantation
d'infrastructures de traitement pour les matières organiques est fondamentale.
Pour ce faire, la capacité financière de la Ville à aller de l'avant est
insuffisante; la contribution financière du gouvernement du Québec s'avère
donc essentielle à la réussite de ce virage vert.

    La réduction du sac vert : davantage de moyens

    Des mesures ambitieuses sont prévues dans le Plan afin d'augmenter les
quantités de matières récupérées, et ainsi réduire l'enfouissement. D'ici la
fin 2010 et selon l'évolution de la situation économique visant le marché des
matières recyclables, de nouveaux bacs roulants remplaceront les petits bacs
actuels où le bâti urbain le permet. Pour près du tiers des résidences
montréalaises où l'implantation du bac roulant est impossible, la Ville
prévoit l'utilisation d'un outil novateur, dont les essais terrain débuteront
en juillet dans 3 arrondissements. Par ailleurs, le Plan propose la
suppression de l'une des deux collectes hebdomadaires des ordures ménagères,
mesure qui est déjà en application sur 15 % du territoire. De plus,
l'agglomération adoptera un cadre règlementaire qui interdira les rognures de
gazon, les résidus domestiques dangereux, les résidus de construction, de
rénovation et de démolition résidentiels et les encombrants recyclables dans
les ordures.

    La gestion des matières résiduelles : une responsabilité collective

    M. DeSousa a également tenu à remercier les nombreux partenaires, groupes
environnementaux, représentants du milieu des affaires oeuvrant de près dans
le secteur des matières résiduelles, des arrondissements et des villes liées,
ainsi que les élus de l'agglomération de Montréal pour leur participation à
l'élaboration du Plan. "La gestion des matières résiduelles est l'affaire de
tous. L'atteinte des objectif de récupération de 60 % est dans certains cas à
portée de main, mais la participation, tant des producteurs, de la population
et des administrations publiques est essentielle à la réussite de ce grand
défi collectif. Chaque petit geste compte et contribuera à faire la
différence", a-t-il affirmé.




Renseignements :

Renseignements: Valérie De Gagné, Relations avec les médias, (514)
872-6013; Source: Darren Becker, Cabinet du maire et du comité exécutif, (514)
872-6412


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.