Vers une première convention collective chez Couche-Tard - Santé-sécurité et conditions décentes au cœur des revendications

MONTRÉAL, le 4 juin 2011 /CNW Telbec/ - La négociation d'une première convention collective a débuté ce jeudi chez Couche-Tard. Pour le syndicat CSN représentant les salarié-es du dépanneur situé au coin des rues d'Iberville et Jean-Talon, à Montréal, cette négociation doit permettre de relever les conditions de travail et donner aux salarié-es plus d'emprise sur leur qualité de vie.

Afin de conclure un premier contrat de travail qui permettra une réelle amélioration pour les salarié-es, le syndicat a ciblé un certain nombre d'enjeux porteurs. Ceux-ci ont été discutés au cours des dernières semaines et votés par les salarié-es plus tôt cette semaine. « Avec l'aide précieuse de notre conseiller syndical, nous avons minutieusement élaboré un projet de convention collective qui répond à nos attentes. Je suis fier de ce que nous avons accompli jusqu'à maintenant même si nous savons qu'il y a encore loin de la coupe aux lèvres », se réjouit le président du Syndicat des travailleuses et travailleurs de Couche-Tard de Montréal et de Laval CSN, Luis Donis.

Parmi les revendications des salarié-es, notons :

• La règle de l'ancienneté pour l'octroi des postes ainsi que pour le choix des vacances et des horaires de travail ;
• La mise en place de règles claires, transparentes, prévisibles et uniformes pour l'ensemble des conditions de travail ;
• Des dispositions pour assurer le respect des lois en vigueur, notamment en ce qui a trait à la santé et à la sécurité au travail ;
• Un « bouton de panique » relié à une centrale, en cas d'urgence ainsi qu'un suivi psychologique en cas de vol à main armée ;
• Quatre journées de maladie ;
• Deux congés fériés.

Le vice-président de la Fédération du commerce-CSN, David Bergeron-Cyr, souligne que ces demandes sont raisonnables. Il appelle Couche-Tard à tout mettre en œuvre pour négocier une entente satisfaisante. « Les demandes des travailleuses et des travailleurs relèvent du gros bon sens. Couche-Tard serait bien mal venue de prétendre qu'elle n'a pas les moyens d'offrir des conditions de travail décentes. Certes, cela implique des changements aux pratiques de Couche-Tard mais l'ère de l'arbitraire patronal mur à mur chez Couche-Tard est révolue ».

Quant au vice-président de la CSN, responsable de la syndicalisation, Jean Lacharité, il y voit une démonstration éloquente de la nécessité pour les salarié-es de Couche-Tard de se syndiquer. « En effectuant une recherche sur les conditions de travail en vigueur actuellement chez Couche-Tard, pour bien préparer la négociation, nous nous sommes rendus compte que les lois québécoises du travail n'y sont même pas respectées. C'est clair : Chez Couche-Tard, pour se faire respecter, ça prend un syndicat CSN ! ».

Plusieurs rencontres de négociation sont prévues tout au long de l'été au Couche-Tard d'Iberville/Beaubien. « Nous allons appuyer ces travailleuses et ces travailleurs tout au long de cette négociation cruciale pour les salarié-es de Couche-Tard. Ils ne sont pas seuls. Nous sommes 94 000 syndiqué-es CSN dans la grande région de Montréal, 300 000 au Québec à les appuyer sans condition dans cette bataille historique », assure le président du Conseil central du Montréal métropolitain, Gaétan Châteauneuf.

Quant aux deux autres magasins syndiqués de la chaîne, à Saint-Hubert et à Saint-Liboire, en Montérégie, ils débuteront prochainement leur négociation. La syndicalisation se poursuit partout au Québec. Les salarié-es des dépanneurs Couche-Tard qui souhaitent améliorer leurs conditions de travail peuvent joindre la CSN au  1 800 947 6177 ou en visitant la page Web : http://www.csn.qc.ca/couche-tard.

La Fédération du commerce - CSN regroupe plus de 30 000 salarié-es du secteur privé. Quelque 300 000 travailleuses et travailleurs unissent aujourd'hui leurs forces au sein de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) qui fête cette année son 90e anniversaire.

SOURCE CSN

Renseignements :

Pour information :
Jean-Pierre Larche, information-CSN, 514 598-2118

Source : Confédération des syndicats nationaux


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.