Vers une participation accrue des femmes en recherche scientifique - L'Oréal Canada et la Commission canadienne pour l'UNESCO remettent quatre bourses à des étudiantes au doctorat et au post-doctorat



    OTTAWA, le 27 nov. /CNW Telbec/ - Visant une participation accrue des
femmes en recherche scientifique, L'Oréal Canada et la Commission canadienne
pour l'UNESCO ont décerné hier soir au Musée canadien des civilisations quatre
bourses à des étudiantes au doctorat et au post-doctorat. Ces bourses sont
décernées dans le cadre d'un partenariat entre les deux organismes intitulé
"Pour les Femmes et la Science", qui valorise et encourage l'implication des
femmes dans les milieux scientifiques.
    Engagé avec son partenaire dans ce programme depuis cinq ans, L'Oréal
Canada y a déjà versé près de 500 000 $. "La recherche et l'innovation sont
deux piliers qui sont au coeur de l'identité de L'Oréal et nous sommes
convaincus que la science est indispensable au progrès de nos sociétés. C'est
pourquoi nous souhaitons contribuer aux avancées de la recherche au Canada en
soutenant de prometteuses chercheuses", a souligné Monsieur Javier San Juan,
président et directeur général de L'Oréal Canada.
    Bien que la représentativité des femmes en nombre total dans les
universités canadiennes ait connu des progrès, les femmes ne constituent
toutefois que 16 % du corps professoral dans les disciplines en sciences
naturelles et en génie, selon un rapport du Conseil de recherches en sciences
naturelles et en génie du Canada (CRSNG). De plus, la représentativité des
femmes décroît le long de l'échelle académique : elles comptent pour 23 % des
professeurs adjoints en début de carrière, mais seulement 9% des professeurs
titulaires. Il est essentiel que le taux de représentation des femmes à la
maîtrise et au doctorat dans ces disciplines continue à s'accroître afin
d'augmenter ultimement le nombre de femmes qui font carrière en recherche.

    Le monde a besoin de science... la science a besoin des femmes

    "Nous devons promouvoir une science plus inclusive en encourageant la
plus large participation possible de divers groupes, plus spécifiquement des
jeunes femmes, explique Michèle S. Jean, présidente de la Commission
canadienne pour l'UNESCO. Il s'agit d'une problématique mondiale : partout, le
nombre de femmes diminue à mesure qu'elles gravissent les échelons de la
recherche scientifique. A l'entrée des universités, la parité est atteinte
pour 76 % des pays. Pour le deuxième cycle, les femmes représentent moins de
45 % des diplômés. Enfin, au niveau du doctorat, affirme-t-elle, seulement
17 % des pays atteignent la parité. Il est très inquiétant de constater les
inégalités qui s'accentuent alors que les niveaux d'études et les carrières
avancent"
    Madame Jean poursuit : "Des Prix Nobel 2007, aucune femme n'a été
récompensée. Sur 521 prix scientifiques depuis 1901, 12 seulement ont été
remis à des femmes dont deux à Marie Curie. A la lumière de ces faits
saillants, fait-elle remarquer, il est triste, mais pas surprenant de
constater que moins de 5% des membres des académies des sciences sont des
femmes."
    A l'international, le groupe L'Oréal et l'UNESCO se sont unis en 1998
pour fonder le programme "Pour les Femmes et la Science", visant à promouvoir
les femmes de toutes les régions du monde dans les domaines scientifiques.
Depuis 1998, 47 Lauréates du Prix L'Oréal-UNESCO ont été distinguées pour leur
carrière et 105 Boursières Internationales UNESCO-L'Oréal, encouragées à
poursuivre leur travaux.
    "Nous croyons qu'en mettant en lumière des femmes d'exception, grâce à
nos prix et nos bourses, nous créons de véritables modèles pour les
générations à venir et nous encourageons des femmes à poursuivre leurs projets
de recherche, affirme Madame Jean"

    Quatre bourses pour des lauréates des quatre coins du pays

    Les bourses d'excellence visent à soutenir les projets de recherches
majeurs entrepris par des femmes au post-doctorat au Canada. L'objectif de ces
bourses est de récompenser l'excellence et de permettre à des scientifiques
canadiennes d'exception, sélectionnés par un jury d'experts, de poursuivre et
de faire grandir leurs projets de recherche. Les bourses d'excellence 2007
s'adressaient à des candidates en génie et en sciences pures.

    Les bourses d'excellence 2007 ont été décernées à :

    
    - Joséphine Tsang, d'Edmonton, qui pilote un projet de recherche post-
      doctorale sur l'interaction et la structure moléculaire des prions,
      responsables des fléaux animaux et humains comme la maladie de la vache
      folle, à l'Université d'Alberta.
    - Rowan Thomson, d'Ottawa, qui vient d'accepter un poste d'associée en
      recherche au Laboratoire de radiothérapie de l'Université Carleton au
      Département de Physique et qui s'emploie à simuler par ordinateur des
      traitements de radiation pour mettre au point un modèle mathématique
      capable d'optimiser la livraison des doses de traitement.

    Les bourses de mentorat, quant à elles, sont remises à de talentueuses
scientifiques au niveau du doctorat afin de leur permettre de poursuivre leurs
recherches. En plus, ces boursières participent au Programme de mentorat pour
jeunes filles d'Actua où elles partagent leur expérience et leur passion des
sciences avec de jeunes filles de 6 à 17 ans lors de camps d'été, d'ateliers
et de clubs.

    Les bourses de mentorat 2007 ont été décernées à :

    - Véronique Lecault, de Mirabel, qui prépare une thèse sur la
      régénérescence des cellules souches hématopoiétiques à l'Université de
      Colombie-Britannique.
    - Erin Mazerolle, de Darmouth, qui, dans le cadre de ses études
      doctorales qu'elle amorcera en janvier 2008 à l'Université de
      Dalhousie, cherchera à enrichir la compréhension de maladies
      dégénératives telles que la sclérose en plaques en confirmant des
      hypothèses soulevées dans son mémoire.
    

    A propos de L'Oréal

    Le Groupe L'Oréal (dont L'Oréal Canada, basé à Montréal, est filiale à
100%), est le leader mondial des entreprises de cosmétiques. Depuis la
création de l'entreprise, en 1907, par le chimiste Eugène Schueller,
l'efficacité et la fiabilité des produits L'Oréal s'appuient sur la recherche
et l'innovation. L'Oréal investit chaque année plus de 3% de son chiffre
d'affaires en R & D, soit près de 3 milliards d'euros au cours des dix
dernières années. Les activités de recherche de L'Oréal sont axées sur le
cheveu, la peau et la couleur; 4 000 nouvelles formules sont mises chaque
année à disposition des consommateurs. Parmi les équipes de recherche qui
comptent 3 000 personnes dans le monde, plus de 50% sont des femmes.

    A propos de la Commission canadienne pour l'UNESCO

    La Commission canadienne pour l'UNESCO agit en tant que forum pour les
gouvernements et la société civile axé sur la participation des organismes et
des individus engagés dans les secteurs propres au mandat de l'UNESCO :
l'éducation, les sciences naturelles, sociales et humaines, la culture, la
communication et l'information.

    A propos du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du
    Canada

    Le CRSNG est un organisme fédéral chargé d'investir dans les gens, la
découverte et l'innovation au profit de tous les Canadiens. L'organisme
investit dans les gens en accordant un appui à quelque 23 000 étudiants
universitaires et stagiaires postdoctoraux. http://www.nserc-crsng.gc.ca/




Renseignements :

Renseignements: et entrevues: Caroline Fraser, Communications
corporatives, L'Oréal Canada, (514) 287-4613, Cell: (514) 915-3948,
cfraser@ca.loreal.com

Profil de l'entreprise

L'Oreal Canada Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.