Vente et recyclage des coussins gonflables : entente imminente entre la SAAQ et l'ARPAC en cette journée mondiale de la terre



    MONTREAL, le 22 avr. /CNW Telbec/ - Un projet pilote permettant la
revente des coussins gonflables non déployés provenant des véhicules
automobiles recyclés débuterait ce printemps au Québec.
    Depuis plus de cinq ans, la SAAQ et l'ARPAC, l'Association des recycleurs
de pièces d'autos et de camions, ont investi temps et argent dans la recherche
et le développement en vue de permettre, de façon sécuritaire, le réemploi des
dizaines de milliers de coussins gonflables récupérés chaque année au Québec.
    En valorisant l'usage des coussins gonflables non déployés, le projet
permettra aux consommateurs d'économiser des millions de dollars mais aussi et
surtout de diminuer l'importante quantité de matières résiduelles que génèrent
les coussins gonflables puisque ceux-ci sont déchiquetés avec les carcasses de
véhicules destinées à la ferraille. Cette matière est, par la suite, utilisée
comme matériau de recouvrement dans les lieux d'enfouissement sanitaire.
    L'azoture de sodium, une substance contenue dans les coussins gonflables
et utilisée comme propergol pour le déploiement de ceux-ci lors d'une
collision, est très toxique en cas d'ingestion. EIle est aussi toxique pour
les organismes des milieux aquatiques et peut entraîner des effets néfastes
sur ces milieux. Il est suggéré d'éliminer ce produit et son récipient comme
un déchet dangereux et d'éviter son rejet dans l'environnement, selon le
Système européen d'information sur les substances chimiques. Toutefois, au
Québec il est recommandé, uniquement sur une base volontaire, de faire éclater
les coussins gonflables avant leur déchiquetage afin d'amoindrir les effets
toxiques sur l'environnement.
    Ce projet pilote doit s'inscrire dans la politique de développement
durable du Québec. En recyclant les coussins gonflables non déployés, les
Québécois économiseront des sommes d'argent importantes lors de la réparation
de leurs véhicules et les matières toxiques enfouies seront en diminution.
L'activité économique de la vente de ces pièces aura des retombées positives
auprès des entreprises de réparation de carrosserie, des marchands de
véhicules d'occasions et favorisera la création d'emplois.

    L'ARPAC remercie la SAAQ et le ministère des Transports du Québec de leur
excellente collaboration dans la concrétisation de ce projet novateur et
unique au monde. Nous sommes fiers d'avoir participé à ce succès imminent. La
terre en a bien besoin.




Renseignements :

Renseignements: Simon Matte, directeur général, Association des
recycleurs de pièces d'autos et de camions inc. (ARPAC), (514) 972-3590,
info@arpac.org

Profil de l'entreprise

ARPAC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.