Unifor s'inquiète de la décision du gouvernement de retirer la garantie forestière à l'usine Louisiana Pacific de Chambord

MONTRÉAL, le 4 mars 2015 /CNW Telbec/ -La décision du gouvernement Couillard de retirer la garantie d'approvisionnement en bois à l'usine Louisiana Pacific de Chambord préoccupe grandement les membres du syndicat Unifor. Le syndicat qui détient toujours une accréditation syndicale pour l'établissement et qui représente les travailleurs qui veillent à l'entretien des installations craint en effet que cette décision ne compromette l'avenir de l'usine. « Pourtant tous les indices économiques le démontrent, le marché est en hausse pour la demande de panneaux OSB sans parler du dollar qui est favorable. C'est une question de temps, selon nous, avant que cette usine ne redémarre », a commenté Renaud Gagné, directeur adjoint d'Unifor.

Bien que le syndicat comprenne que des municipalités voudraient avoir ce bois pour d'autres projets, il rappelle que « déshabiller Jacques pour habiller Paul » n'a jamais été une bonne idée. Il faut rappeler que la compagnie continue de payer toutes les redevances au gouvernement du Québec pour réserver son bois. Aussi, des travailleurs sont toujours à l'emploi de l'usine de Chambord afin de la chauffer et de veiller à son entretien. « À notre avis, aucun projet de scieries avec l'essence de tremble ne pourra générer de retombées économiques équivalentes à ce que celle de Chambord a comme potentiel, et ce, tant pour la communauté que pour les travailleurs et la qualité de leurs conditions de travail », a indiqué M. Gagné.

Si le syndicat comprend l'impatience du premier ministre, « nous déplorons cependant que des projets de moindre valeur en terme de retombées et d'impacts pourraient compromettre l'avenir de l'usine de panneaux de Chambord », a dénoncé M. Gagné.  

Quant au bureau de projet qui a été mis en place pour évaluer les demandes, « nous croyons qu'il y a un manque d'encadrement. Il faut absolument que des critères objectifs soient établis afin de guider le choix d'un projet plutôt qu'un autre. Avant de mettre en péril l'avenir de l'usine de Chambord, des balises strictes devraient être fixées par exemple en exigeant des retombés économiques aussi importantes que celles engendrées par l'usine de Chambord (taxes, redevances), la création d'autant d'emplois (directs et indirects), des conditions de travail équivalentes en salaires et avantages, aucune aide gouvernementale, etc. », a conclu M. Gagné

À propos d'Unifor
Fondé en août 2013, Unifor a été créé par la rencontre du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP) et des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA). Le syndicat représente plus de 300 000 membres au Canada, dont près de 55 000 au Québec. Unifor est aussi affilié à la plus grande centrale syndicale québécoise, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).

 

SOURCE Syndicat Unifor Québec

Renseignements : Marie-Andrée L'Heureux, responsable des communications, Unifor-Québec, (514) 916-7373 marie-andree.lheureux@unifor.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.