Unifor lance un appel afin que des mesures soient prises pour aider les intervenants d'urgence aux prises avec un TSPT

TORONTO, le 2 févr. 2016 /CNW/ - Unifor salue l'annonce du gouvernement de l'Ontario pour la mise en œuvre d'une première étape stratégique visant à traiter le trouble de stress post-traumatique (TSPT) que vivent les intervenants d'urgence. 

« Le Ministère reconnaît que les intervenants d'urgence comme les auxiliaires médicaux, les agents de police et les pompiers courent au moins deux fois plus de risques que la population en général de souffrir de TSPT, car ils sont plus susceptibles de subir un trouble de stress post-traumatique dans l'exercice de leurs fonctions », a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. « Bien que cette annonce constitue clairement une première étape importante, nous exhortons le gouvernement à franchir la prochaine étape logique, soit l'approbation du projet de loi 2. »

Unifor continue de solliciter l'approbation unanime et l'adoption rapide par l'Assemblée législative du projet de loi 2 : la  Loi sur la sécurité professionnelle et l'assurance contre les accidents du travail. Le projet de loi 2 a été présenté par Cheri DiNovo, députée (Parkdale--High Park) comme un projet de loi d'initiative parlementaire afin de modifier les règles de la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail. En vertu du projet de loi 2, si un intervenant d'urgence souffre d'un trouble de stress post-traumatique, ce trouble est présumé constituer une maladie professionnelle, sauf si le contraire est démontré.

Le Manitoba a déjà mis en place ce système reconnaissant le TSPT comme maladie professionnelle en date du 1er janvier 2016 et Unifor réclame avec insistance que le gouvernement de l'Ontario en fasse autant. L'intention est de réduire la stigmatisation de la maladie mentale et de faciliter les démarches bureaucratiques pour établir un lien de cause à effet entre le TSPT et les répercussions sur la tâche d'un travailleur.

« Nous sommes encouragés de constater que la stratégie mise de l'avant par l'Ontario inclut un certain nombre de nouvelles initiatives visant à aider à prévenir ou à réduire les risques de TSPT parmi les premiers intervenants », a indiqué Katha Fortier, directrice régionale d'Unifor pour l'Ontario. « Mais il faut faire mieux, nous devons compter sur davantage de systèmes justes pour soutenir les milliers de travailleurs qui souffrent déjà de TSPT. » 

Unifor, principal syndicat du secteur privé au Canada, représente plus de 310 000 travailleurs, dont 500 auxiliaires médicaux assurant des services d'urgence par avion ou par voie terrestre en Ontario. Il a été fondé pendant le week-end de la fête du Travail en 2013 quand les Travailleurs canadiens de l'automobile et le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier ont fusionné.

SOURCE Le Syndicat Unifor

Renseignements : Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Shelley Burgoyne, représentante du personnel aux Communications d'Unifor, à shelley.burgoyne@unifor.org ou en composant le 902 717-7491 (cellulaire).


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.