Une recherche de classe mondiale, à l'université Trent, va contribuer à atténuer la menace d'épidémies mondiales



    Le gouvernement McGuinty investit dans des secteurs où l'Ontario peut
    s'affirmer et s'imposer

    PETERBOROUGH, ON, le 14 fév. /CNW/ - L'objectif de ce projet de
recherche, à l'université Trent, consiste à atténuer la menace d'épidémies
mondiales, dont la grippe, le VIH, le SRAS et l'hépatite.
    Le gouvernement McGuinty investit deux millions de dollars pour appuyer
le Consortium international sur les thérapies antivirales, consortium canadien
dont le siège social se trouve à l'université Trent et qui possède un réseau
mondial de recherche composé de 200 scientifiques et de partenaires du secteur
privé de 21 pays.
    Au nom de M. John Wilkinson, ministre de la Recherche et de l'Innovation,
M. Jeff Leal, député de Peterborough, a aujourd'hui annoncé cette nouvelle, en
compagnie de M. Jeremy Carver, PDG du Consortium international sur les
thérapies antivirales (CITAV) et de Mme Bonnie Patterson, présidente de
l'université Trent.

    
    L'investissement de l'Ontario va :

    -  Aider le consortium à découvrir et à commercialiser de nouvelles
       thérapies antivirales qui traiteront des maladies virales comme le VIH
       et cibleront des maladies pandémiques comme le SRAS, maladies qui
       présentent des menaces à grande échelle pour la sécurité économique et
       la santé dans le monde.

    -  Contribuer à la création de médicaments qui ciblent les maladies
       virales de façon plus rapide et moins coûteuse, en renforçant le
       partage d'information parmi les partenaires industriels du consortium.
    

    "Pour veiller à ce que l'Ontario puisse s'affirmer et s'imposer dans
l'économie mondiale, notre gouvernement investit dans une recherche de classe
mondiale, ainsi que dans les compétences et les connaissances de notre
population, a déclaré M. Wilkinson. Le solide partenariat qui existe entre
notre gouvernement, les meilleurs chercheurs et chercheuses et le secteur
biopharmaceutique mondial aidera à attirer les compétences qu'il faut pour
commercialiser dans la province, plus vite, des découvertes relatives aux
soins de santé, d'où des emplois de valeur élevée et une meilleure qualité de
vie pour toutes les Ontariennes et tous les Ontariens."
    "L'investissement d'aujourd'hui tire parti des multiples spécialistes de
l'université Trent et du leadership de notre province dans des secteurs
grandissants comme celui de la recherche antivirale, a affirmé M. Leal. Cela
fait partie de la stratégie du gouvernement McGuinty qui consiste à stimuler
l'économie de l'Ontario, à appuyer l'amélioration des soins de santé et à
créer les emplois de l'avenir."
    "Il convient de louer le gouvernement de l'Ontario et le député Jeff Leal
de leur leadership à l'échelon provincial pour avoir obtenu deux millions de
dollars de financement pour le travail continu du CITAV, dont le siège social
se situe à l'université Trent, a fait observer Mme Bonnie Patterson,
présidente et vice-chancelière de l'université Trent. Cet investissement
stratégique de la province appuie le CITAV et sa mission, qui consiste à
découvrir des médicaments antiviraux, et il va contribuer à l'avancement de la
commercialisation de la recherche scientifique menée par plus de 200
scientifiques affiliés au CITAV et étant du monde entier.
    Cet investissement fait partie intégrante du plan du gouvernement
McGuinty destiné à appuyer d'excellentes recherches qu'on peut convertir en
nouveaux produits et services qui stimuleront l'économie de l'Ontario et
appuieront les familles de l'Ontario. Parmi les autres initiatives, citons
celles qui consistent à :

    
    -  Investir 527 millions de dollars dans des projets innovateurs
       d'intérêt mondial aux quatre coins de l'Ontario, par le truchement du
       Fonds pour la recherche en Ontario.
    -  Lancer la Stratégie de commercialisation des idées innovatrices, de
       160 millions de dollars, qui soutient les compagnies émergentes et qui
       englobe le Fonds ontarien de capital-risque
    -  Fournir une réduction de 21 % du taux de l'impôt sur le capital pour
       toutes les entreprises, avec effet rétroactif au 1er janvier 2007, et
       continuer dans cette voie jusqu'à l'élimination intégrale en 2010
    -  Annoncer, dans la déclaration économique de l'automne de 2007,
       cinquante millions de dollars de plus en investissement stratégique,
       visant à renforcer encore plus les milieux de l'Ontario pour la
       recherche scientifique qui conduira à de nouvelles découvertes, à une
       meilleure qualité de vie et à de nouveaux emplois.
    

    Pour de plus amples renseignements sur le Fonds pour la recherche en
Ontario, veuillez visiter www.ontario.ca/innovation.

    Available in English

    www.ontario.ca/innovation


    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

    ATTENUATION DE LA MENACE D'EPIDEMIES MONDIALES

    Réfréner les flambées de maladies infectieuses
    ----------------------------------------------
    La flambée du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) a concrétisé de
façon spectaculaire la menace des maladies infectieuses ici même en Ontario et
de par le monde. Elle a aussi montré l'importance de disposer de systèmes
rapides et exacts pour diagnostiquer, traiter, réfréner et surveiller la
propagation des maladies infectieuses.
    Le Consortium international sur les thérapies antivirales, à l'université
Trent, met à contribution les connaissances et la recherche avant-gardiste de
200 scientifiques de 21 pays et partenaires du secteur privé pour encourager
la collaboration et accélérer la mise au point et la prestation de traitements
qui ciblent les maladies virales dans le monde entier.
    Destinées à créer des médicaments antiviraux plus abordables et se
prêtant à une rapide commercialisation, les activités du consortium appuient
la stratégie du gouvernement de l'Ontario, consistant à attirer et à conserver
les chercheurs et chercheuses hautement qualifiés. Il s'agit de stimuler
l'économie de l'Ontario et de créer des emplois à valeur élevée dans des
domaines où l'Ontario peut s'affirmer et s'imposer dans l'économie mondiale.
    L'Ontario a déjà investi 150 000 $ pour renforcer les efforts que le
consortium déploie pour tenir des ateliers, échanger des idées et partager des
connaissances parmi ses organisations partenaires.

    
    Faits clés :

    -  L'investissement d'aujourd'hui contribuera à la mise au point de
       médicaments antiviraux plus efficaces et à faible coût qui jouent un
       rôle déterminant dans une intervention précoce face aux épidémies de
       grippe et d'autres épidémies, comme le SRAS.

    -  Le SRAS a tué 800 personnes de par le monde. Outre ces pertes et ces
       souffrances humaines, la maladie a extrêmement nui à l'économie de
       l'Ontario, en faisant perdre des emplois et en coûtant des millions de
       dollars en pertes éventuelles d'activité économique.

    -  Suivant l'Organisation mondiale de la santé, la grippe est un virus
       qui constitue une importante menace pour la société. Dans les
       épidémies annuelles de grippe, les voies respiratoires supérieures
       sont touchées chez 5 à 15 % de la population. L'hospitalisation et les
       décès sont surtout le lot des groupes à risque élevé (les personnes
       âgées et les malades chroniques).

    -  On estime que les épidémies annuelles de grippe entraînent de trois à
       cinq millions de cas de maladie grave et de 250 000 à 500 000 décès
       par an de par le monde. Dans les pays industrialisés, la plupart des
       morts actuellement liées à la grippe surviennent chez les personnes
       âgées de plus de 65 ans.

    -  Selon Mme Sherry Cooper, économiste en chef à BMO Nesbitt Burns, une
       pandémie de grippe expose le monde à une perte d'un billion de
       dollars. La perte du Canada serait de 80 milliards de dollars.

    -  La grippe se propage rapidement dans le monde à l'occasion d'épidémies
       saisonnières et elle impose un gros fardeau économique sous la forme
       de coûts d'hospitalisation et d'autres coûts de soins de santé, ainsi
       que de perte de productivité.

    -  Les médicaments antiviraux offrent une protection quand un vaccin est
       mis au point. Les médicaments antiviraux peuvent fournir un traitement
       efficace des maladies quand on n'a pas encore établi de vaccin.

    Pour en savoir plus sur le
    Consortium international sur les thérapies antivirales

    Lectures relatives au virus de la grippe

    Pour en savoir plus sur l'université Trent

    Available in English

                          www.ontario.ca/innovation
    





Renseignements :

Renseignements: Perry Blocher, Ministère de la Recherche et de
l'Innovation, (416) 326-7717; Sandra Watts, Bureau du ministre, (416)
314-7067

Profil de l'entreprise

MINISTERE DE LA RECHERCHE ET DE L'INNOVATION DE L'ONTARIO

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.