Une première étude historique souligne la grande générosité des philanthropes canadiens au Canada et à l'étranger



    L'étude confirme que la philanthropie n'est pas un domaine réservé à
    l'élite; les riches comme les Canadiens "ordinaires" peuvent contribuer
    à changer les choses au sein de leurs collectivités

    MONTREAL, le 4 oct. /CNW/ - Une nouvelle étude publiée par Imagine Canada
met en lumière certains gestes de générosité parmi les plus inspirants de
toute l'histoire du Canada. Cette étude, commandée par BMO Banque privée
Harris, constitue la première étape en vue de souligner la grande générosité
de la philanthropie canadienne - et des philanthropes canadiens - dans notre
propre pays et partout dans le monde.
    "C'est un mythe de dire qu'il faut être Bill Gates pour devenir un
philanthrope efficace", a déclaré Marvi Ricker, vice-présidente et directrice
générale, Services conseils en philanthropie, BMO Harris Banque privée. "Les
gens s'imaginent souvent qu'à moins d'être riches, ils ne pourront faire
preuve d'innovation, ni s'attaquer directement à la source des problèmes. Nous
avons voulu donner des exemples concrets de changements profonds qui se sont
produits dans la société canadienne grâce à la vision et à la détermination de
gens ordinaires, et pas nécessairement de personnes riches ayant fait des dons
importants, afin de stimuler l'imagination des autres Canadiens, et de les
inciter à adopter eux aussi cette passion à changer les choses."
    La philanthropie, d'après les experts interrogés par Imagine Canada dans
le cadre de ce projet, c'est bien plus qu'une simple contribution monétaire;
c'est aussi une question de passion, d'influence sur les choses, d'altruisme
et de don de temps. La philanthropie peut être risquée, sert parfois à
soutenir des causes impopulaires, se pratique sans chercher à en retirer un
bénéfice personnel, fait preuve d'innovation, et profite de l'expertise de
ceux qui travaillent sur le terrain.
    "L'influence exercée par les travaux de Stephen Lewis en vue d'intéresser
et de motiver les gens, et de faire prendre conscience de la réalité du SIDA
en Afrique, est un excellent exemple de ce qui peut être fait", a expliqué le
Dr Michael Hall, vice-président à la recherche à Imagine Canada, et auteur de
l'étude Philanthropic Success Stories in Canada. "Plusieurs de nos experts ont
mentionné M. Lewis pour l'influence exercée par ses travaux, ainsi que pour sa
capacité à attirer des ressources financières en vue de soutenir sa cause, par
l'intermédiaire de sa fondation", a poursuivi le Dr Hall.
    La philanthropie n'est pas un domaine réservé à l'élite; les riches et
puissants comme les Canadiens "ordinaires" peuvent contribuer à changer les
choses au sein de leurs collectivités. En fait, l'Enquête canadienne sur le
don, le bénévolat et la participation (ECDBP), réalisée par Imagine Canada,
révèle que 85 % des Canadiens versent des contributions de nature financière.

    
    Voici quelques-uns des points saillants de la nouvelle étude :

    -   En 1875, Elizabeth McMaster, préoccupée par les taux de décès élevés
        chez les enfants, a créé l'hôpital pour enfants malades de Toronto.
        En compagnie d'un groupe de femmes, elle a loué une maison de 11
        chambres dotée de six lits pliants en métal, pour la somme de 320 $.
        L'hôpital pour enfants malades est aujourd'hui reconnu comme étant
        l'un des meilleurs centres de soins pédiatriques dans le monde.

    -   En 1922, l'une des plus célèbres contributions canadiennes à la
        médecine est due à la découverte de l'insuline par Sir Frederick
        Banting. N'ayant accès à aucune bourse de recherche à cette époque,
        M. Banting a vendu sa voiture afin de financer ses travaux. Par la
        suite, il a vendu ses droits sur l'insuline pour la somme symbolique
        de 1 $, renonçant aux revenus qu'il aurait pu obtenir de sa
        découverte, dans le but de s'assurer que l'insuline puisse être
        offerte à un prix abordable à tous ceux qui en auraient besoin.

    -   Alice MacKay, secrétaire à Vancouver, a fait un don de 1000 $ afin de
        mettre en place la Vancouver Foundation en 1944. Il s'agit
        aujourd'hui de la plus importante fondation communautaire du Canada,
        disposant d'actifs de près de 830 millions de dollars.

    -   Le Marathon de l'espoir, créé en 1980 par Terry Fox, se démarque
        comme étant l'une des réalisations les plus notables de l'étude. A ce
        jour, le Marathon de l'espoir a permis d'amasser plus de 400 millions
        de dollars à l'échelle internationale pour aider à la recherche sur
        le cancer.

    -   En 2003, le Dr Israel Asper et la Asper Foundation ont lancé le
        projet d'un Musée canadien des droits de la personne, avec un don de
        20 millions de dollars. Une fois qu'il sera terminé, le musée sera le
        plus important centre des droits de la personne dans le monde.
    

    Aucune liste ne serait complète sans inclure également June Callwood,
l'organisme United Way/Centraide Canada, David Suzuki, Jean Vanier, ou un
nombre incalculable de Canadiens qui ont contribué à changer les choses face à
certains besoins au sein de leurs collectivités. Ce qui a motivé tous ces gens
demeure vrai aujourd'hui : l'ECDBP révèle en effet que la principale
motivation à faire un don de nature financière est la "compassion pour ceux
qui sont dans le besoin".

    A propos des services conseils en philanthropie de BMO Harris Banque
    privée

    Dans le cadre d'une offre intégrée de services à nos clients, BMO Banque
privée Harris dispose d'un groupe de services conseils en philanthropie,
composé de professionnels dévoués et expérimentés. Ceux-ci sont dirigés par
Marvi Ricker, et sont en mesure d'aider les clients à atteindre leurs
objectifs dans le domaine caritatif. De concert avec l'équipe de gestion des
placements, le groupe de services conseils en philanthropie propose également
des fonds qui offrent à la fois une protection du capital et une croissance
modérée, afin de soutenir le financement des organismes caritatifs.

    
    Quelques données supplémentaires sur le secteur canadien des organismes
    caritatifs et sans but lucratif d'aujourd'hui

    Le secteur canadien des organismes caritatifs et sans but lucratif
comprend quelque 161 000 organismes, génère des revenus de 112 milliards de
dollars, est le deuxième en importance dans le monde, et représente 7,1 % du
PIB du pays, ce qui est plus important que les secteurs de la construction
automobile, du commerce de détail, et de l'extraction minière, pétrolière et
gazière.

    -   85 % des Canadiens ont fait un don à un organisme caritatif en 2004.
        La moyenne annuelle de contribution était de 400 $.

    -   45 % ont donné de leur temps à un organisme caritatif ou sans but
        lucratif.

    -   Les organismes religieux reçoivent 45 % de la valeur de tous les dons
        versés au Canada. Les organismes du secteur de la santé en reçoivent
        14 %, et les organismes de protection de l'environnement, 2 %.

    -   Les femmes donnent plus souvent que les hommes (88 % des femmes
        canadiennes ont fait un don en 2004, contre 82 % chez les hommes).

    -   Les Canadiens dont le revenu familial est inférieur à 19 999 $
        donnent 1,7 % de leurs revenus, tandis que ceux dont le revenu
        familial est de 100 000 $ et plus ne donnent que 0,5 % de leurs
        gains.

    -   Les dons varient selon les provinces et les territoires. Ainsi, les
        Albertains ont donné en moyenne 500 $ en 2004, comparativement aux
        résidents du Québec, qui ont fait des dons annuels moyens de 176 $.
    





Renseignements :

Renseignements: Lisa Hartford, Directrice, Relations avec les médias et
communications, Imagine Canada, 1-800-263-1178, poste 225, (416) 597-2293,
poste 225; Lucie Gosselin, BMO Groupe financier, lucie.gosselin@bmo.com, (514)
877-8224

Profil de l'entreprise

BMO HARRIS PRIVATE BANKING

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.