Une première au Saguenay-Lac-Saint-Jean - Les responsables d'un service de garde en milieu familial de Chicoutimi unissent leurs forces au sein d'une ADIM affiliée à la CSQ



    SAGUENAY, QC, le 11 oct. /CNW Telbec/ - Les responsables d'un service de
garde en milieu familial (RSG) de l'arrondissement Chicoutimi à Saguenay
unissent leurs forces, pour mieux défendre leurs intérêts, en se regroupant au
sein d'une ADIM (Alliance des intervenantes en milieu familial) affiliée à la
Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et à la Fédération des intervenantes en
petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ).
    La création de l'Alliance des intervenantes en milieu familial - Saguenay
(CSQ), une première au Saguenay-Lac-Saint-Jean, a été annoncée ce matin en
conférence de presse à Saguenay en présence des membres du comité exécutif de
la nouvelle ADIM, dont la présidente Mme Sonya Tremblay, ainsi que la
présidente de la FIPEQ, Mme Sylvie Tonnelier et la porte-parole régionale de
la CSQ, Mme Nathalie Savard.
    La présidente du comité exécutif, Mme Sonya Tremblay, a précisé que près
d'une centaine de RSG ont participé hier soir à Saguenay à la fondation de
l'ADIM-Saguenay (CSQ).
    "Le regroupement vise à rejoindre l'ensemble des 180 responsables d'un
service de garde reconnues sur le territoire du grand Chicoutimi. Déjà,
plusieurs dizaines de RSG ont manifesté leur volonté de joindre les rangs de
l'ADIM - Saguenay (CSQ) et il est évident que ça ne s'arrêtera pas là. Il ne
serait d'ailleurs pas surprenant que dans la région, d'autres RSG, au cours
des prochains mois soient tentées de fonder leur propre ADIM", mentionne
Mme Sonya Tremblay.

    Une reconnaissance collective à obtenir

    La présidente du comité exécutif de l'ADIM-Saguenay, Mme Sonya Tremblay,
dit d'ailleurs souhaiter que ce désir de se regrouper, pour mieux défendre les
intérêts des RSG, se concrétise.
    "Les RSG ont peu de recours réels pour améliorer leurs conditions de
travail. Elles doivent absolument briser l'isolement et se regrouper pour
obtenir une reconnaissance collective qui est nécessaire si elles veulent
changer les choses. Pour cette raison, nous sommes fières de joindre les rangs
de la CSQ et de la FIPEQ qui mènent de front le combat pour aider les RSG à
retrouver leurs droits fondamentaux perdus avec l'imposition de la loi 8",
explique Mme Sonya Tremblay.

    Des RSG déterminées à retrouver leurs droits

    Pour sa part, la présidente de la FIPEQ, Mme Sylvie Tonnelier, affirme
que la fondation de cette sixième ADIM au Québec démontre clairement que les
RSG n'ont pas baissé les bras malgré la décision antidémocratique du
gouvernement Charest de leur retirer leur droit à la syndicalisation et dit
que le mouvement des ADIM prend de l'ampleur au Québec.
    "Avec l'adoption sous le bâillon de la loi 8 en 2003, le gouvernement
Charest a créé une grave injustice à l'égard des RSG en milieu familial en
leur retirant leur droit à la syndicalisation. Elles se retrouvent donc sans
aucune protection sociale et sans véritable pouvoir de négocier collectivement
pour améliorer leurs conditions de travail, ce qui n'a absolument aucun sens.
Les travailleuses et les travailleurs touchés n'acceptent toujours pas cette
entorse commise à l'égard de leurs droits fondamentaux et ils sont déterminés
à forcer le gouvernement à corriger tôt ou tard cette grave erreur", soutient
Mme Tonnelier.

    La CSQ et la FIPEQ en Cour supérieure pour faire annuler la loi 8

    La présidente de la FIPEQ rappelle d'autre part que son organisation
syndicale, avec la CSQ, tente actuellement de convaincre la Cour supérieure du
Québec de faire annuler la loi 8 la jugeant inconstitutionnelle et
incompatible avec la Charte des droits et libertés de la personne du Québec et
les conventions internationales.
    "Cette loi est clairement discriminatoire envers les femmes. En mars
2006, le Bureau international du travail (BIT), qui relève de l'ONU, l'a
d'ailleurs reconnu en demandant au gouvernement québécois d'amender les
dispositions de la loi 8 pour permettre aux travailleuses et aux travailleurs
de bénéficier du régime général du droit du travail collectif et que leur soit
rendu le droit d'association et de négociation", explique Mme Tonnelier.

    Une volonté de solidarité saluée

    De son côté, la porte-parole régionale de la CSQ, Mme Nathalie Savard,
déclare que les lois iniques imposées sous le bâillon, au cours des dernières
années par le gouvernement Charest, démontrent plus que jamais l'importance
pour les travailleuses et les travailleurs de se regrouper pour défendre leurs
droits.
    "La région du Saguenay-Lac-Saint-Jean a toujours été reconnue pour sa
forte solidarité syndicale. Je tiens à saluer la volonté de solidarité que
manifestent les RSG. L'histoire des luttes syndicales dans cette région, comme
ailleurs au Québec, nous enseigne que pour obtenir le respect et la
reconnaissance de leurs droits, les travailleuses et les travailleurs ont
souvent dû mener de longues luttes. Ils y sont parvenus en répondant par la
solidarité à l'injustice et aux abus et je n'ai aucun doute que les
responsables d'un service de garde en milieu familial y parviendront également
en empruntant le même chemin", conclut Mme Savard.

    Profil de la CSQ et de la FIPEQ-CSQ

    La Centrale des syndicats du Québec représente près de 155 000 membres,
dont environ un millier d'intervenantes en milieu familial et plus de
1400 travailleuses (éducatrices, cuisinières, secrétaires-comptables) dans les
installations des CPE. Celles-ci sont regroupées au sein de la Fédération des
intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ).




Renseignements :

Renseignements: Claude Girard, Agent d'information CSQ, Centrale des
syndicats du Québec, Tél. cell.: (514) 237-4432


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.