UNE PREMIÈRE AU QUÉBEC DANS LE DROIT DU TRAVAIL - La Cour oblige la CSN à présenter les offres d'un employeur

MONTRÉAL, le 3 mai /CNW Telbec/ - Forts d'une ordonnance émise le 20 avril dernier par la juge Hélène Lebel, de la Cour supérieure du Québec, les 230 employés syndiqués de l'Hôtel Château Champlain de Montréal pourront enfin se prononcer sur les offres de leur employeur.

Le 4 décembre dernier, les employés ont dû retenir les services d'un avocat afin de déposer devant la Cour supérieure une demande d'ordonnance visant à forcer la centrale syndicale à leur présenter les offres patronales, ce que la CSN refusait de faire depuis plusieurs semaines.

Cette assemblée générale aura finalement lieu à 14 h ce mercredi 4 mai, à la salle Caf'Conc de l'Hôtel Château Champlain.

Ce jugement, une première au Québec, pourrait changer radicalement la culture syndicale et mettre un terme aux stratégies de blocage systématique utilisées, entre autres par la CSN.

Rappel des faits :

Ce jeu de bras de fer a débuté en septembre 2010 alors que la Direction de l'Hôtel a informé le comité syndical  qu'elle projetait réaliser à très court terme un important projet de rénovation représentant plusieurs millions de dollars d'investissements. Cependant, la direction a informé le comité qu'elle  souhaitait au préalable rouvrir la convention collective afin de s'assurer d'une paix industrielle pour trois années additionnelles à la présente convention devant se terminer le 30 juin 2012.

Le 19 octobre 2010, l'assemblée générale des employés confiait à son comité de négociation le mandat de procéder à la réouverture de la convention collective.

Or, le 27 octobre 2010, à la suite du dépôt d'une offre finale de l'employeur, le syndicat avisait les employés syndiqués qu'il refusait de la présenter et qu'il n'y aurait donc pas d'assemblée générale à cet effet.

Le 4 novembre 2010, les employés syndiqués adressent une pétition à leur syndicat, en vertu de leurs statuts et règlements, afin d'exiger que leur soient présentées les offres de l'employeur,  car ils souhaitent pouvoir se prononcer objectivement.

Après le refus du syndicat, les employés ont choisi de faire valoir leurs droits en déposant devant la Cour supérieure une demande d'ordonnance. Cette demande leur était accordée le 20 avril 2011.

La Direction de l'Hôtel Château Champlain se réjouit que ses employés puissent prendre connaissance de l'offre finale déposée le 26 octobre 2010, en toute liberté. Leur décision est cruciale pour l'avenir de l'établissement et sa viabilité.

Jugement disponible sur demande

SOURCE Hôtel Château Champlain de Montréal

Renseignements :

Jean-Yves Laflamme
Praxis Stratégie-Communication
819-820-5192

Profil de l'entreprise

Hôtel Château Champlain de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.