Une plaque provinciale commémore la paroisse Sacré-Coeur



    TORONTO, le 30 janv. /CNW/ - Aujourd'hui, la Fiducie du patrimoine
ontarien et l'église catholique romaine Sacré-Coeur ont dévoilé une plaque
provinciale commémorant la paroisse Sacré-Coeur.
    La population francophone de Toronto a connu une croissance rapide, du
milieu à la fin du XIXe siècle, en raison de l'afflux de Canadiens français
qui comptaient tirer parti du grand nombre d'emplois disponibles dans le
secteur manufacturier. Pour assister aux offices religieux, les premiers
francophones de Toronto se rendaient dans des paroisses anglophones qui
invitaient occasionnellement un prêtre francophone à venir diriger les
offices. Néanmoins, les Canadiens français ne s'accommodaient pas de cette
situation car il existait d'importantes différences de culture et de
traditions religieuses entres les branches française et anglaise de l'église
catholique romaine. En 1887, le père Philippe Lamarche arriva de Montréal pour
fonder la paroisse Sacré-Coeur, la première paroisse à servir la communauté
francophone de Toronto.
    "La paroisse Sacré-Coeur est largement considérée comme la première
institution établie ayant pour mission de servir la communauté francophone de
Toronto", a remarqué l'honorable Lincoln M. Alexander, président de la Fiducie
du patrimoine ontarien. "Nous sommes fiers de commémorer jusqu'à aujourd'hui
le rôle spirituel et culturel important de la paroisse aux yeux d'un si grand
nombre de francophones résidant dans la ville de Toronto."
    A ses débuts, la paroisse Sacré-Coeur comptait 130 familles, originaires
principalement du Québec, et également quelques personnes venues d'Acadie ou
d'Europe. La première église de la paroisse fut une ancienne église
presbytérienne située sur la rue King Est, près de la rue Sackville. Elle fut
dédiée au culte catholique romain en 1888 et, durant cette même année, les
premières classes de l'Ecole Sacré-Coeur furent organisées au sous-sol de
l'église par le père Lamarche. En 1896, une école fut construite et un
presbytère fut ajouté en 1900.
    Dans les années 1930, la construction de nouvelles églises s'imposa dans
le centre ville, compte tenu de la croissance de la congrégation. Une nouvelle
église fut construite en 1937 à l'angle des rues Sherbourne et Carlton. Outre
sa vocation d'institution religieuse, la paroisse Sacré-Coeur servait
également de centre culturel et social. De nombreux clubs et associations
virent le jour dans les années 1940 et 1950, offrant aux paroissiens
l'occasion de se réunir socialement dans leur langue. Les activités populaires
incluaient les sports, la musique et le théâtre.
    "Nous sommes ravis de célébrer les contributions des pionniers
francophones de Toronto qui ont aidé à façonner le paysage culturel de la
ville", a affirmé la ministre de la Culture, Madame Aileen Carroll. "Grâce à
leur force de caractère et à leur détermination, la paroisse Sacré-Coeur
continuera de jouer un rôle important au sein de la communauté d'expression
française pour les générations à venir."
    Au cours des années 1960, la congrégation de la paroisse Sacré-Coeur
diminua en taille en raison de la migration des familles vers les banlieues
dont les écoles offraient un enseignement en français. Malgré la diminution de
la taille de la congrégation, la paroisse continuait à faire preuve de
dynamisme en créant de nouveaux clubs et de nouvelles activités pendant toutes
les années 1970 et 1980. Le retour des familles au centre ville au tournant du
XXe siècle et l'arrivée de nouveaux immigrants francophones, originaires en
particulier des pays africains, favorisèrent la croissance spectaculaire du
nombre de paroissiens d'ici à 2001.
    "Plus que jamais la paroisse trouve sa valeur dans son intérêt envers les
besoins spirituels et sociaux de la communauté francophone de Toronto, et plus
que jamais la ville de Toronto devient la ville d'accueil pour un bon nombre
de nos familles francophones", a déclaré l'Abbé Justin Desroches, pasteur de
la paroisse Sacré-Coeur. "Les gens viennent avec des besoins difficiles à
combler et la seule façon de les satisfaire est de continuer à se serrer les
coudes en tant que communauté."
    Depuis sa création, la paroisse Sacré-Coeur sert de centre spirituel et
culturel pour les francophones de toute la ville. Elle continue à ce jour de
servir d'emblème culturel pour la communauté d'expression française de la
région de Toronto.
    La Fiducie du patrimoine ontarien est un organisme du gouvernement de
l'Ontario ayant pour mandat d'identifier, de préserver, de protéger et de
promouvoir le patrimoine ontarien.
    La Fiducie souhaite remercier l'Office des affaires francophones de
l'Ontario de son soutien et le ministère du Patrimoine canadien de sa
contribution financière accordée en vertu de l'Entente Canada-Ontario sur la
promotion des langues officielles.
    Faits en bref :

    
    -  Le Programme des plaques provinciales de la Fiducie du patrimoine
       ontarien commémore des personnages, des lieux et des événements
       importants de l'histoire de l'Ontario.
    -  Depuis 1953, plus de 1 200 plaques provinciales ont été dévoilées.
    -  Quarante et une plaques provinciales commémorent dans la province le
       patrimoine franco-ontarien.


                          Also available in English
    





Renseignements :

Renseignements: Personne-ressource: Liane Nowosielski, Coordonnatrice
adjointe du marketing et des communications, Fiducie du patrimoine ontarien,
Téléphone: (416) 325-5032, Courriel: liane.nowosielski@heritagetrust.on.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.