Une planification rigoureuse et de bons conseils constituent la clé du succès pour les petites entreprises, selon une étude de la Banque Scotia



    TORONTO, le 2 oct. /CNW/ - Tandis que l'expansion des activités, la
croissance des revenus et la réduction des coûts trônent en tête des objectifs
des petites entreprises canadiennes, moins de la moitié d'entre elles ont
élaboré un plan d'affaires officiel pour s'assurer une voie vers le succès.
Une étude menée par TNS Canadian Facts pour la Banque Scotia a également
révélé que, bien que de nombreux propriétaires de petites entreprises pensent
qu'il est important d'obtenir des conseils dans les domaines clés, peu d'entre
eux les recherchent vraiment.
    "Qu'une petite entreprise n'en soit qu'à ses débuts ou qu'elle soit en
expansion, à maturité ou en processus de liquidation (quels que soient les
objectifs du propriétaire), la clé du succès réside dans de solides principes
fondamentaux", a déclaré Kyle McNamara, chef, Petites entreprises, Banque
Scotia. "Un plan d'affaires rigoureux et une bonne équipe de conseillers comme
un banquier, un comptable et un avocat peuvent aider un propriétaire à
atteindre ses objectifs et à surmonter les obstacles qui se dressent sur sa
route. Ces principes fondamentaux sont particulièrement importants pour garder
le cap pendant les périodes d'incertitudes de l'économie et des marchés des
capitaux, comme la hausse du dollar et la récente volatilité des marchés."
    En ce qui a trait à leurs objectifs principaux, les propriétaires de
petites entreprises ont cité le plus souvent la croissance à deux chiffres et
l'expansion des produits et des services (88 %), l'augmentation des revenus ou
de la marge bénéficiaire (89 %) et la réduction des coûts (60 %). Du côté des
problèmes qui les empêchent de dormir, les propriétaires ont nommé le plus
souvent les questions financières (30 %) (qui comprennent les dépenses, le
capital et les flux de trésorerie), les problèmes de recrutement de personnel
(22 %) et la concurrence (20 %). Cependant, seulement 42 % des propriétaires
de petites entreprises disposent d'un plan d'affaires officiel.
    "Un plan d'affaires bien structuré permet d'élaborer des stratégies
pratiques pour surmonter les obstacles commerciaux et tirer parti des
occasions qui se présentent. C'est vraiment un parcours vers le succès. Nous
sommes conscients que les nombreuses affaires que doit régler le propriétaire
d'une petite entreprise lui laissent peu de temps pour l'élaboration d'un plan
d'affaires complet; c'est pourquoi nous lui apportons notre aide", a déclaré
M. McNamara. "La Banque Scotia a récemment lancé le Rédacteur de plans de
gestion Scotia pour entreprise(MC). Présenté dans un format facile à utiliser,
cet outil de rédaction en ligne gratuit aide les entrepreneurs à structurer
leurs objectifs dans un plan détaillé."
    Les propriétaires de petites entreprises soulignent que les conseils dans
les domaines clés constituent un élément important du succès. Les conseils
fiscaux ont été cités comme les plus importants (85 %), suivis des conseils
sur la croissance de l'entreprise (80 %) et sur la gestion des flux de
trésorerie (78 %). Fait étonnant, malgré toute l'importance accordée à ces
questions, seulement 51 % des propriétaires de petites entreprises vont
chercher des conseils fiscaux auprès d'un professionnel, tandis que seulement
16 % le font pour des conseils en matière de croissance et 14 % pour des
conseils de gestion des flux de trésorerie.
    "Une fois la vision d'un propriétaire de petite entreprise présentée dans
un plan officiel, une équipe de conseillers formée par exemple d'un banquier,
d'un comptable et d'un avocat peut aider le propriétaire à consacrer plus de
temps à la gestion de son entreprise", a ajouté M. McNamara. "Nous invitons
les entrepreneurs canadiens et les propriétaires de petites entreprises à
communiquer avec nous. Notre équipe d'experts en opérations bancaires pour les
petites entreprises peut aider à déterminer les stratégies et les solutions
visant à répondre aux besoins financiers quotidiens; elle peut également
fournir conseils, informations et services bancaires adaptés aux objectifs de
chaque entreprise."
    L'étude sur les petites entreprises de la Banque Scotia est un sondage en
ligne mené auprès des propriétaires de petites entreprises canadiennes. Pour
les besoins de cette recherche, une "petite entreprise" a été définie comme
une société qui génère des produits d'exploitation annuels inférieurs à
5 millions de dollars. Au total, les propriétaires de 1 190 entreprises ont
participé au sondage.
    L'échantillon du sondage provient de deux sources. Les propriétaires de
petites entreprises ont été choisis dans le panel en ligne de TNS Canadian
Facts. On y a ajouté un groupe de petites entreprises choisies dans les listes
de D&B. Les membres de ce dernier groupe ont été recrutés par téléphone, mais
ont dû répondre au sondage en se rendant sur le site Web de TNS. Les entrevues
ont été pondérées pour être représentatives de toutes les petites entreprises
en ce qui a trait aux produits d'exploitation et à la région. Le sondage en
ligne s'est tenu du 16 juillet au 6 août 2007.

    La Banque Scotia est l'une des principales institutions financières en
Amérique du Nord et la plus internationale des banques canadiennes. Forts de
leur effectif de quelque 60 000 employés, le Groupe Banque Scotia et ses
sociétés affiliées comptent environ 12 millions de clients dans une
cinquantaine de pays. Outre des services bancaires d'investissement, la Banque
Scotia offre une gamme complète de produits et de services aux particuliers,
aux petites et moyennes entreprises ainsi qu'aux grandes sociétés. L'actif de
la Banque Scotia s'établit à 408 G$ (au 31 juillet 2007). Les actions de la
Banque Scotia sont cotées en bourse à Toronto (BNS) et à New York (BNS). Pour
obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web de la
Banque à l'adresse www.banquescotia.com.

    
    Voir : Etude sur les petites entreprises(*) réalisée par TNS Canadian
           Facts pour la Banque Scotia
           Résultats, le 2 octobre 2007



    Etude sur les petites entreprises de la Banque Scotia(*), par TNS
    Canadian Facts
    Résultats, le 2 octobre 2007

                   Faits saillants nationaux et régionaux
                   --------------------------------------
    

    Faits saillants nationaux
    -------------------------

    Tandis que l'expansion des activités, la croissance des revenus et la
réduction des coûts trônent en tête des objectifs des petites entreprises
canadiennes, moins de la moitié d'entre elles ont élaboré un plan d'affaires
officiel pour s'assurer une voie vers le succès.
    Bien que les petites entreprises accordent beaucoup d'importance aux
conseils sur la fiscalité (85 %), sur la croissance (80 %) et sur la gestion
des flux de trésorerie (78 %), il est surprenant de constater qu'elles ne
demandent véritablement des conseils que dans des proportions de 51 %, 16 % et
14 % pour les trois sujets énumérés ci-dessus.

    
    Principaux objectifs commerciaux
    1.  Augmentation des produits d'exploitation
        ou de la marge bénéficiaire                       89 %
    2.  Objectifs liés à la croissance(2)                 88 %
    3.  Réduction des coûts                               60 %

    Principaux défis
    1.  Questions d'ordre financier(1)                    30 %
    2.  Questions liées au personnel                      22 %
    3.  Concurrence                                       20 %

    Combien ont un plan financier                         42 %

    Conseils les plus importants
    1.  Fiscalité                                         85 %
    2.  Croissance de l'entreprise                        80 %
    3.  Gestion des flux de trésorerie                    78 %

    Conseils les plus recherchés
    1.  Fiscalité                                         51 %
    2.  Croissance de l'entreprise                        16 %
    3.  Gestion des flux de trésorerie                    14 %


    Faits saillants - Régions
    -------------------------

    Colombie-Britannique
    --------------------

    Comparativement aux entreprises d'ailleurs au pays, ce sont les petites
entreprises de la Colombie-Britannique qui, après celles des Prairies, ont le
plus tendance à dresser un plan financier (49 %).

    Principaux objectifs commerciaux
    1.  Augmentation des produits d'exploitation
        ou de la marge bénéficiaire                       89 %
    2.  Objectifs liés à la croissance(2)                 86 %
    3.  Réduction des coûts                               60 %

    Principaux défis
    1.  Questions d'ordre financier(1)                    33 %
    2.  Questions liées au personnel                      25 %
    3.  Concurrence                                       13 %

    Combien ont un plan financier                         49 %

    Conseils les plus importants
    1.  Fiscalité                                         84 %
    2.  Gestion des flux de trésorerie                    75 %
    3.  Croissance de l'entreprise                        73 %

    Conseils les plus recherchés
    1.  Fiscalité                                         62 %
    2.  Croissance de l'entreprise                        16 %
    3.  Planification de la succession                    11 %
    

    Prairies
    --------

    Ce sont les petites entreprises des Prairies qui sont les plus enclines à
se doter d'un plan financier officiel (51 %).

    Etant donné la forte croissance économique que connaît l'Alberta depuis
quelques années, il n'est pas surprenant de constater que ce sont les
entreprises des Prairies qui, comparativement aux entreprises d'ailleurs au
pays, ont le plus tendance à citer les questions liées au personnel (38 %)
comme étant le principal défi auquel elles doivent faire face.

    
    Principaux objectifs commerciaux
    1.  Augmentation des produits d'exploitation
        ou de la marge bénéficiaire                       92 %
    2.  Objectifs liés à la croissance(2)                 86 %
    3.  Réduction des coûts                               64 %

    Principaux défis
    1.  Questions liées au personnel                      38 %
    2.  Questions d'ordre financier(1)                    23 %
    3.  Concurrence                                       15 %

    Combien ont un plan financier                         51 %

    Conseils les plus importants
    1.  Fiscalité                                         90 %
    2.  Gestion des flux de trésorerie                    86 %
    3.  Croissance de l'entreprise                        76 %
        Réduction des coûts                               76 %

    Conseils les plus recherchés
    1.  Fiscalité                                         55 %
    2.  Gestion des flux de trésorerie                    17 %
    3.  Croissance de l'entreprise                        16 %
        Amélioration des pratiques administratives        16 %

    Ontario
    -------

    Bien que pratiquement toutes les petites entreprises ontariennes (91 %)
estiment que les conseils sur la fiscalité sont importants, seulement 60 %
d'entre elles les recherchent dans les faits.
    Moins de la moitié des petites entreprises ontariennes (42 %) ont dressé
un plan financier (alors que cette proportion s'établit à 51 % dans les
Prairies).

    Principaux objectifs commerciaux
    1.  Objectifs liés à la croissance(2)                 90 %
    2.  Augmentation des produits d'exploitation
        ou de la marge bénéficiaire                       89 %
    3.  Réduction des coûts                               61 %

    Principaux défis
    1.  Questions d'ordre financier(1)                    34 %
    2.  Questions liées au personnel                      16 %
    3.  Concurrence                                       15 %

    Combien ont un plan financier                         42 %

    Conseils les plus importants
    1.  Fiscalité                                         91 %
    2.  Croissance de l'entreprise                        80 %
    3.  Gestion des flux de trésorerie                    77 %

    Conseils les plus recherchés
    1.  Fiscalité                                         60 %
    2.  Gestion des flux de trésorerie                    15 %
    3.  Croissance de l'entreprise                        14 %
    

    Québec
    ------

    Les enjeux liés à un environnement commercial concurrentiel trouvent plus
d'écho chez les propriétaires de petites entreprises au Québec que dans toute
autre région (35 %). Mais pour ce qui est de rechercher des conseils
professionnels, les petites entreprises québécoises se situent bien en dessous
de la moyenne. En particulier, relativement peu d'entre elles chercheront des
conseils en matière de fiscalité (22 %).

    
    Principaux objectifs commerciaux
    1.  Objectifs liés à la croissance(2)                 90 %
    2.  Augmentation des produits d'exploitation
        ou de la marge bénéficiaire                       86 %
    3.  Amélioration des pratiques administratives        60 %

    Principaux défis
    1.  Concurrence                                       35 %
    2.  Questions d'ordre financier(1)                    27 %
    3.  Recherche/fidélisation des clients                16 %

    Combien ont un plan financier                         32 %

    Conseils les plus importants
    1.  Croissance de l'entreprise                        85 %
    2.  Amélioration des pratiques administratives        73 %
    3.  Gestion des flux de trésorerie                    72 %

    Conseils les plus recherchés
    1.  Fiscalité                                         22 %
    2.  Croissance de l'entreprise                        21 %
    3.  Amélioration des pratiques administratives        16 %

    Provinces de l'Atlantique
    -------------------------

    Dans les provinces de l'Atlantique, les petites entreprises accordent
beaucoup d'importance aux conseils sur la fiscalité (92 %) et sont plus
portées à en demander (65 %) qu'ailleurs au pays.

    Principaux objectifs commerciaux
    1.  Augmentation des produits d'exploitation
        ou de la marge bénéficiaire                       89 %
    2.  Objectifs liés à la croissance(2)                 88 %
    3.  Gestion des flux de trésorerie                    75 %

    Principaux défis
    1.  Questions d'ordre financier(1)                    37 %
    2.  Questions liées au personnel                      21 %
    3.  Concurrence                                       20 %

    Combien ont un plan financier                         40 %

    Conseils les plus importants
    1.  Fiscalité                                         92 %
    2.  Gestion des flux de trésorerie                    85 %
    3.  Croissance de l'entreprise                        82 %

    Conseils les plus recherchés
    1.  Fiscalité                                         65 %
    2.  Amélioration des pratiques administratives        20 %
    3.  Réduction des coûts                               18 %
        Planification de la succession                    18 %

    (1) Comprend les dépenses, le capital et les flux de trésorerie.
    (2) Comprend l'atteinte d'une croissance à deux chiffres, l'élargissement
        de la gamme des produits et services, l'augmentation du nombre
        d'employés, l'expansion des activités sur d'autres marchés
        géographiques, l'acquisition du capital nécessaire à l'expansion de
        l'entreprise et l'agrandissement des locaux de l'entreprise.

    (*) L'étude sur les petites entreprises de la Banque Scotia est un
        sondage en ligne mené auprès des propriétaires de petites entreprises
        canadiennes. Pour les besoins de cette recherche, une "petite
        entreprise" a été définie comme une société qui génère des produits
        d'exploitation annuels inférieurs à 5 millions de dollars. Au total,
        les propriétaires de 1 190 entreprises ont participé au sondage.
    

    L'échantillon du sondage provient de deux sources. Les propriétaires de
petites entreprises ont été choisis dans le panel en ligne de TNS Canadian
Facts. On y a ajouté un groupe de petites entreprises choisies dans les listes
de D&B. Les membres de ce dernier groupe ont été recrutés par téléphone, mais
ont dû répondre au sondage en se rendant sur le site Web de TNS. Les entrevues
ont été pondérées pour être représentatives de toutes les petites entreprises
en ce qui a trait aux produits d'exploitation et à la région. Le sondage en
ligne s'est tenu du 16 juillet au 6 août 2007.





Renseignements :

Renseignements: Patty Stathokostas, Relations publiques, Banque Scotia,
(416) 866-3625, patty_stathokostas@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia - Produits et services

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.