Une nouvelle unité mobile de prévention pour les personnes utilisatrices de drogues par injection



    QUEBEC, le 1er déc. /CNW Telbec/ - Dans le cadre de la Journée mondiale
sida et pour souligner sa 15e année d'activité auprès des personnes
utilisatrices de drogues par injection (UDI) de la région métropolitaine de
Québec, l'organisme Point de Repères est heureux d'annoncer la mise en place
d'une nouvelle unité mobile pour étendre ses activités de prévention des
infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) en périphérie du
centre-ville.
    Les services offerts dans les locaux du sous-sol de l'Eglise St-Roch, sur
la rue Saint-Joseph Est à Québec, ainsi que ceux dispensés dans certains
milieux de vie, sont déjà bien connus des personnes UDI habitant ou
fréquentant le centre-ville. Le projet d'unité mobile permettra d'améliorer
l'accès aux services préventifs en couvrant un territoire plus grand. La
région métropolitaine de Québec fait d'ailleurs face à un nouveau phénomène.
"Bien qu'on rencontre une concentration des personnes UDI au centre-ville, une
tendance se profile maintenant vers un étalement de la clientèle vers la
périphérie. Plusieurs hypothèses expliquent ce nouveau phénomène", a souligné
le directeur général de Point de Repères, monsieur Mario Gagnon. Parmi les
hypothèses avancées, mentionnons :

    
    -   la difficulté croissante d'accès au logement dans le quartier St-
        Roch, notamment par la revitalisation du quartier tant résidentielle
        que commerciale;

    -   des interventions policières ou juridiques pouvant se traduire par :

        - la confiscation de seringues;
        - certains ordres de la Cour interdisant l'accès au quartier aux
          personnes UDI, ce qui empêche, par le fait même, l'accès au
          matériel, aux interventions préventives et aux ressources d'aide;
        - des changements dans la localisation et la dimension des piqueries
          (démantèlement des grosses piqueries au profit de plusieurs petits
          lieux d'injection en périphérie).

    Une accessibilité accrue à une gamme de services

    De façon plus spécifique, le projet d'unité mobile de prévention auprès
des personnes UDI permettra une accessibilité plus grande à une gamme complète
de services, dont :

    -   vaccination et dépistage des ITSS;

    -   accès au matériel stérile d'injection pour certains secteurs de la
        ville, non couverts actuellement par le programme d'accès au matériel
        stérile d'injection implanté à l'échelle du Québec;

    -   récupération des seringues usagées au niveau des personnes UDI, des
        lieux d'injection, des organismes partenaires et des récupérateurs de
        seringues installés dans la communauté;

    -   interventions en services infirmiers et psychosociaux, en partenariat
        avec le Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale
        et d'autres organismes communautaires partenaires auprès de la
        clientèle.
    

    La prévention des ITSS chez les personnes UDI est une préoccupation
importante pour le réseau de la santé et des services sociaux. L'un des
aspects préoccupants est la présence de nombreux préjugés à l'égard des
personnes UDI. "Ces personnes ont à faire face au regard des autres, souvent
empreints de préjugés causés par le fait qu'elles consomment des drogues
considérées illégales. Plusieurs personnes éprouvent de grandes difficultés
d'adaptation sociale et ne sont pas nécessairement en mesure d'envisager de
pouvoir arrêter leur consommation de drogue. Il est donc important de pouvoir
les aider à s'en sortir, mais il est primordial qu'elles réussissent à la
faire sans être affectées par le VIH et les hépatites", a expliqué le
directeur de santé publique de la Capitale-Nationale, le docteur François
Desbiens. Pour ce dernier, l'unité mobile de prévention constitue un moyen
d'intervention tout à fait indiqué pour permettre un meilleur accès aux
services de prévention.
    Rappelons que les personnes UDI représentent le deuxième groupe le plus
touché par l'infection au VIH et le groupe de personnes le plus infecté par le
virus de l'hépatite C.

    Sur le plan opérationnel, cette unité mobile de prévention sillonnera les
rues de Québec du mercredi au samedi, selon un horaire qui variera entre 12 h
et 22 h. Les personnes désireuses de connaître l'horaire et l'itinéraire sont
invitées à contacter l'organisme Point de Repères, situé au 530, rue
Saint-Joseph Est à Québec, au numéro de téléphone suivant : (418) 648-8042.




Renseignements :

Renseignements: Mario Gagnon, Point de Repères, (418) 648-8042

Profil de l'entreprise

POINT DE REPERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.