Une nouvelle étude révèle l'impact des technologies sur la vie des ados francophones en milieu minoritaire

OTTAWA, le 22 sept. 2011 /CNW/ - La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) diffusera, le samedi 24 septembre, les résultats d'une enquête nationale sur l'impact des technologies sur la construction de l'identité francophone des jeunes qui fréquentent les écoles de langue française dans les milieux minoritaires au Canada.

C'est dans le cadre de la rencontre du Conseil des écoles des Éducatrices et éducateurs francophones du Manitoba (ÉFM) à Winnipeg que la FCE, poursuivant sa tradition en recherche sur l'éducation en milieu francophone minoritaire, présentera les faits saillants de cette enquête à laquelle plus de 1 600 élèves du Canada ont participé au cours de l'hiver dernier.

« La technologie est un univers que nous, en tant qu'adultes et membres du personnel enseignant, découvrons au jour le jour, mais qui fait partie de la vie de nos élèves depuis leur naissance. Nos élèves sont nés avec la technologie! », souligne Paul Taillefer, président de la FCE, en s'adressant au Conseil des écoles des ÉFM. « La présente enquête est un premier pas pour mieux comprendre la place qu'occupent les technologies dans la vie des adolescents et adolescentes qui fréquentent nos écoles », précise-t-il.

Un des premiers constats de l'enquête souligne justement la quasi-absence de recherches approfondies dans le domaine des technologies et de l'utilisation qu'en font les jeunes élèves francophones. L'enquête confirme le peu d'usage du français dans ce contexte social très populaire auprès des jeunes. Le comité d'enseignants et d'enseignantes qui a orienté cette étude a également proposé des pistes à explorer pour que le français occupe une place plus importante dans cet univers.

« Depuis la création d'un secteur responsable des Services aux francophones à la FCE, nous continuons d'apporter une contribution importante à l'avancement de l'éducation en français au Canada. Nous sommes convaincus que cette enquête dans ce domaine aussi peu exploré poussera la réflexion et apportera des changements positifs dans la communauté francophone », souligne M. Taillefer.

Ce projet a été rendu possible grâce à l'appui financier et à la collaboration du gouvernement du Canada par l'entremise du ministère du Patrimoine canadien.  La FCE est la porte-parole nationale de près de 200 000 enseignantes et enseignants du Canada par rapport à l'éducation et à des questions sociales connexes.


SOURCE Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants

Renseignements :

Porte-parole :  Paul Taillefer, président de la FCE
Information :  Ronald Boudreau, directeur des Services aux francophones de la FCE
Contact :  Francine Filion, directrice des Communication, 613-688-4314


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.