Une fois de plus, le budget fédéral oublie les travailleurs touchés par la crise économique



    TORONTO, le 27 janv. /CNW/ - "Dans le budget d'hier, le refus du
gouvernement de corriger les lacunes de l'assurance emploi est une gifle à la
figure de centaines de milliers de travailleurs en chômage", a déclaré Ken
Lewenza, président du Syndicat des TCA. "Le fait d'allonger temporairement la
période des prestations d'un 'maigre' cinq semaines n'est pas suffisant pour
enrayer la crise qu'affrontent les travailleurs en chômage."
    "Le fait que la plupart des travailleurs en chômage ne sont pas
admissibles aux prestations constitue l'obstacle le plus important, et le
présent budget ne fait rien pour y remédier".
    M. Lewenza a rappelé qu'il y a seulement deux mois, les conservateurs de
M. Harper clamaient que le Canada éviterait une récession et qu'ils pouvaient
équilibrer les comptes fédéraux, mais la soudaine volte-face d'aujourd'hui est
une conséquence des pressions exercées par la coalition des partis de
l'opposition et des inquiétudes des Canadiens au sujet de la crise économique
qui s'aggrave.
    "Les conservateurs ont admis à contrecoeur que le gouvernement doit
injecter des milliards en nouveaux investissements publics dans notre économie
chancelante et dans l'aide à la formation destinée aux travailleurs en
chômage", a poursuivi M. Lewenza.
    "Deux mois ont été perdus, deux mois au cours desquels le gouvernement
aurait pu agir", a-t-il ajouté. "Les conservateurs n'ont pas encore admis leur
responsabilité à l'égard de l'énorme erreur économique et politique qu'ils ont
commise en novembre".
    Les déficits des deux prochains exercices budgétaires exposés par Jim
Flaherty, ministre des Finances, représentent moins de 2 % du PIB du Canada,
ce qui est inférieur aux déficits déjà déclarés par d'autres pays, même avant
le début de la récession. Comparativement au Canada, le déficit des Etats-Unis
pour le présent exercice représentera presque 9 % du PIB.
    "Pendant combien de temps les conservateurs de M. Harper sont-ils prêts à
fournir les incitatifs nécessaires pour stimuler notre économie?", a demandé
M. Lewenza. "De nouvelles dépenses gouvernementales seront vraisemblablement
nécessaires au cours des trois à cinq prochaines années alors que les
conservateurs prévoient mettre fin à leur plan de dépenses après seulement un
an ou deux."
    La décision de sacrifier 20 milliards de dollars en six ans pour des
allégements permanents à l'impôt des revenus des particuliers s'avère une
erreur fondamentale. Il s'agit d'une mesure presque totalement inefficace pour
stimuler l'économie en période de récession, selon Jim Stanford, économiste
des TCA.
    "Les gens tendent à épargner la totalité ou presque de leur remboursement
d'impôts plutôt que de le dépenser", a expliqué M. Stanford. "De plus, les
allégements d'impôts sont inutiles pour les personnes qui ont perdu leur
emploi puisque, de toute façon, elles paieront peu ou pas d'impôts. L'aide
devrait cibler les centaines de milliers de travailleurs qui ont perdu leur
emploi et qui ont le plus besoin d'aide."
    M. Lewenza s'est dit grandement déçu de constater que le gouvernement
fédéral n'avait pas inclus une obligation de contenu canadien en lien avec les
milliards de nouvelles dépenses publiques annoncées. Selon lui, le fait que le
gouvernement n'ait pas adopté une politique d'achat au Canada signifie que
l'industrie canadienne ne récupèrera pas la totalité des profits que nos
propres dépenses en infrastructures pourront générer.
    Des achats militaires massifs sont envisagés, et le contrat de 254
millions de dollars récemment accordé par le gouvernement à Navistar, au
Texas, pour la fabrication de 1 300 camions de poids moyen prouve qu'il est
nécessaire de rendre le contenu canadien obligatoire. Et pendant ce temps,
Navistar est en train de mettre à pied des centaines de travailleurs, à son
usine de fabrication de camions de Chatham, en Ontario, a souligné M. Lewenza.
    Celui-ci a précisé que, bien qu'encourageantes, les mesures budgétaires
concernant le logement, y compris les fonds affectés aux travaux de rénovation
et d'amélioration énergétique des logements sociaux, ainsi qu'aux nouveaux
logements destinés aux personnes âgées à faible revenu, aux communautés
nordiques ou aux personnes handicapées, auraient dû être annoncées depuis
longtemps.
    "Le milliard de dollars destiné à un fonds d'infrastructures vertes
amorce également une ouverture en vue de renouveler la position
traditionnellement progressiste du Canada sur les changements climatiques,
mais il faut faire beaucoup plus rendre l'économie canadienne plus 'verte',
car le Canada accuse déjà un retard par rapport aux autres nations
industrialisées", a conclu M. Lewenza.





Renseignements :

Renseignements: Communications des TCA, Angelo DiCaro, (416) 606-631
(cell.) ou Shannon Devine, (416) 302-1699 (cell.)

Profil de l'entreprise

Syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme

BUDGET FEDERAL 2009

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.